LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

propagande anti russe

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

propagande anti russe

Message par komyo le Sam 13 Fév - 12:33

après l'accusation d etre des fans de poutine, celle d etre payé par ce dernier !
on n'arrête pas le progrès !
D'etre payé a traitre il n'y a qu'un pas que certains trouveront certainement utile de franchir un jour
ou l'autre !
devra t on aussi parler des gens qui font partie des young américan foundation !?
ou de personnité comme jean monnet qui a été financé par les states pour faire une europe sous controle américain ?





Par Wayne Masden – Le 7 février 2016 – Source Strategic Culture

Dans un nouveau cas de pure hypocrisie américaine dans les grandes largeurs, le Congrès des États-Unis a ordonné à James Clapper, le directeur du renseignement national, d’enquêter sur les allégations de financement de partis politiques européens par la Russie au cours de ces dix dernières années.

Il est clair que la toute dernière mesure des néoconservateurs américains ne vise pas seulement la Russie, mais aussi les partis politiques européens qui ont soutenu les politiques défensives de cette dernière en Ukraine et ont critiqué la chancelière allemande Angela Merkel pour son ouverture des frontières de l’Europe aux hordes de terroristes islamistes de Syrie, d’Irak, d’Afrique du Nord et d’Afghanistan se faisant passer pour des réfugiés.

Les partis dont on annonce qu’ils seront soumis à l’examen des services de renseignement américains et aux autorités de contrôle financier pour le compte de leurs patrons néoconservateurs, dont la secrétaire d’État adjointe aux affaires européennes Victoria Nuland, son époux Robert Kagan ainsi que le grand maître George Soros, comprennent Jobbik en Hongrie, Aube dorée en Grèce, le Front national en France et la Ligue du Nord en Italie. Ces partis ont rejeté le contrôle eurocratique de l’Europe exercé depuis Bruxelles. Ils ont aussi rejeté la domination américaine sur la politique étrangère européenne sur des questions allant de l’Ukraine et de la Syrie aux accords de libre-échange et à une Europe sans frontières pour les migrants économiques et politiques non européens.

La mesure contre les partis populistes en Europe représente une nouvelle phase de la politique étrangère néo-impérialiste de l’Amérique : viser des partis politiques de pays membres de l’Otan qui ont remporté des succès par le processus électoral démocratique.

Le résultat net du barrage de l’Amérique contre ce qu’on désigne comme la droite européenne pourrait déboucher sur une augmentation du gel des actifs et des interdictions de visa que Washington pourrait étendre aux membres des gouvernements de la Russie, de la république autonome de Crimée et des Républiques de Donetsk et de Lugansk en Ukraine de l’Est. Les cibles potentielles de telles sanctions pourraient comprendre aussi la dirigeante du Front national et candidate à la présidence française Marine Le Pen, le dirigeant du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn, le porte-parole aux Affaires étrangères et membre du Parlement Alex Salmond, du Parti national écossais, et le dirigeant du Parti de la liberté d’Autriche, Heinz-Christian Strache.

Les manœuvres inquiétantes de Washington à l’égard de la démocratie européenne, qui visent à la fois des partis de droite et de gauche ramènent aux temps de la vieille Guerre froide, lorsque la CIA et le Bureau fédéral d’investigation étaient friands de listes de dangereux subversifs à l’étranger à qui des visas d’entrée aux États-Unis seraient systématiquement refusés parce qu’ils étaient soupçonnés d’être des communistes ou des Rouges.

Ironie de l’affaire, c’est la CIA qui a une riche histoire de financement de partis politiques à l’étranger, en particulier en Europe, pour réaliser son programme. Un rapport de 2003 du Conseil de l’Europe, intitulé Financing political parties and election campaigns – guidelines [Financement des partis politiques et des campagnes électorales – Directives] déclare : «Non seulement des gouvernements étrangers […] mais aussi des agences de renseignement étrangères se sont engagés dans des activités de financement secrètes. Au cours de la Guerre froide, par exemple, la CIA était activement impliquée dans le financement d’organisations politiques anticommunistes.»

La Fondation nationale des États-Unis pour la démocratie [US National Endowment for Democracy (NED)] consiste en deux armes des grands partis politiques américains, l’Institut international républicain [International Republican Institute (IRI)] et l’Institut démocratique national [National Democratic Institute (NDI)], qui canalisent l’argent du renseignement étasunien vers les partis politiques pro-américains. Ce ne sont pas seulement des organisations non gouvernementales quasi autonomes [en anglais QUANGOs (quasi-autonomous non-governmental organizations), NdT] entretenant des liens avec la CIA qui ont fourni l’argent aux partis politiques européens. D’autres comprennent le Centre pour l’entreprise privée internationale [Center for International Private Enterprise (CIPE)], l’Institut de libre-échange [Free Trade Union Institute (FTUI)], le Partenariat européen pour la démocratie [European Partnership for Democracy (EPD)], la Fondation Westminster pour la démocratie en Grande-Bretagne [Westminster Foundation for Democracy of Britain], la Fondation taïwanaise pour la démocratie [Taiwan Foundation for Democracy], la Fondation arabe pour la démocratie [Arab Democracy Foundation] et le Fonds des Nations Unies pour la démocratie [United Nations Democracy Fund].

On a découvert que le Conseil américain pour l’échange législatif [American Legislative Exchange Council (ALEC)], de droite, qui est financé par de grandes entreprises étasuniennes, dont Koch Industries, pour influencer les lois aux niveaux de l’État et du gouvernement fédéral, maintenait des liens avec le Parti conservateur britannique pour faire échouer la législation anti-tabac et environnementale en Grande-Bretagne. L’IRI, le NDI et l’ALEC, avec la bénédiction de la CIA et de l’administration Obama, ont aussi travaillé à faire provoquer la défaite du référendum écossais sur l’indépendance en 2014.



L’histoire de la CIA regorge d’exemples de financement occulte de partis politiques européens. Dans les années 1960, la CIA a donné de l’argent au Parti démocrate-chrétien italien pour faire en sorte que le Parti communiste italien ne remporte pas de succès politique à l’échelle nationale. Des gauchistes américains comme Irving Kristol, Hannah Arendt, Isaiah Berlin, et d’autres, étaient financés par la CIA pour influer sur l’orientation politique de leurs amis dans la gauche démocratique européenne, principalement les partis sociaux-démocrates, afin de les dissuader de former des coalitions avec les partis communistes. De nombreux néoconservateurs de droite d’aujourd’hui sont nés de ces vendus de la gauche, dont le fils de Kristol, l’expert archi-néoconservateur William Kristol.

À travers l’Association nationale des étudiants des États-Unis, la CIA a régulièrement parrainé des étudiants américains pour qu’ils assistent aux festivals de la jeunesse en Europe, financés par les Soviétiques, dans le but de recruter des membres des partis européens de gauche pour qu’ils deviennent des agents de la CIA.

Bien que les États-Unis aient aujourd’hui les partis européens nationalistes de droite dans leur collimateur, pendant la Guerre Froide, la CIA s’appuyait sur les précurseurs de ces partis pour effectuer des opérations terroristes sous fausse bannière qui étaient imputées aux groupes gauchistes. Ces opérations, connues sous le nom générique d’«Opération Gladio», étaient utilisées par la CIA comme armes psychologiques contre les socialistes de gauche et les partis communistes en Europe. Aujourd’hui, la CIA et d’autres agences de renseignement étasuniennes visent des partis de tout le spectre politique – nationalistes de droite, anti-mondialistes et antimilitaristes de gauche, sécessionnistes. Ce sont des cibles américaines simplement parce qu’ils sont opposés au néo-impérialisme des États-Unis et à la domination mondialisée des banques et des sociétés d’investissements internationales.

Afin de contrer les tendances neutralistes au sein du Parti travailliste britannique, la CIA a financé une opération d’influence via le Congrès pour la liberté culturelle [Congress for Cultural Freedom] servant de levier politique à des dirigeants du parti tels que Hugh Gaitskell, Anthony Crosland et Denis Healey chargés de faire évoluer leur formation politique vers une position plus favorable à l’Otan. Inversement, lorsque le Premier ministre travailliste Harold Wilson et le dirigeant du parti Michael Foot ont mis le parti sur une voie de gauche, la CIA s’est arrangée pour que les deux dirigeants soient évincés par des implants de la CIA en son sein. Dans le cas de Wilson, le traître du jour pour la CIA était James Callaghan, un droitier, et pour Foot, c’était Neil Kinnock, un mondialiste engagé et fédéraliste européen, qui jouait le rôle de Brutus. Lorsque Wilson a été forcé de quitter son poste de Premier ministre en 1976, la CIA s’est mise en alerte rouge pour empêcher le dirigeant travailliste de gauche de longue date, Tony Benn, de lui succéder. Les efforts de la CIA ont payé lorsque leur homme Callaghan a pris la suite de Wilson.

Il s’est passé la même histoire en France, où la CIA a travaillé effectivement avec les dirigeants gauchistes du Printemps parisien de 1968, y compris Daniel Cohn-Bendit, afin de s’assurer que les manifestations contre le gouvernement français contraindraient le Président Charles De Gaulle à quitter le pouvoir. De Gaulle a été finalement remplacé par une série de présidents français correspondant davantage aux goûts de Washington : Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, et le plus pro-américain de tous, Nicolas Sarkozy. La France, qui sous De Gaulle s’était retirée du commandement militaire de l’Otan, a été finalement lentement réabsorbée dans l’alliance par les présidents français pro-américains successifs. La crainte de la CIA est qu’une Présidence Le Pen en France pourrait copier De Gaulle et quitter la structure militaire de l’Otan. C’est pourquoi Washington fait tout son possible pour diaboliser le Front national en tant qu’agent de la Russie.

On peut trouver dans le dossier historique des histoires semblables d’actions de la CIA contre des partis politiques depuis le Portugal et la Grèce jusqu’au Danemark et à la Belgique. Si un pays a besoin d’un examen complet de ses opérations politiques et d’influence clandestines en Europe, c’est bien les États-Unis, et pas la Russie.

Wayne Madsen


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10813
Localisation : Enfant du Monde

Re: propagande anti russe

Message par Dédé 95 le Sam 13 Fév - 13:14

Bon c'est Wayne Madsen.
Que des individus aient été tentés avec l'argent de la CIA, certainement, mais faut pas tomber dans ce piège.
Exemple avec le Syndicat CGT-FO en France.
Ce n'est pas la CIA qui l'a financée encore moins qui l'a créée. Que les ricains aient tenté et réussi d'acheter certains de se membres , sans aucun doute.
Par contre Staliniens et propagande américaine l'ont laissé croire, comme ils ont laissé croire longtemps dans leur antagonisme bidon, Yalta a été là pour nous prouver le contraire.
Russie comme Amérique n'avaient qu'une trouille au sortie de LEUR guerre, que les masses de travailleurs qui venaient de subir ce génocide du capital financier (on peut ouvrir un fil à ce sujet), se révoltent....la CGT stalinienne a perdue la moitié de ses adhérents, le PCF faisait face à une opposition interne intense, les grands dirigeants de ce parti (financé par l'URSS) n'acceptaient pas la collusion URSS/USA, pas plus que la collusion Hitler/Staline/USA en 39, ils ont été "remercié" ou assassinés dans certains pays.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

Re: propagande anti russe

Message par komyo le Jeu 11 Aoû - 8:17



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8547
Localisation : Dijon

Re: propagande anti russe

Message par gaston21 le Jeu 11 Aoû - 11:28

Eh oui, et ça marche! Même chose en Syrie où les occidentaux soutiennent les rebelles liés à Al-Qaida contre le régime d'Assad. Pourtant, selon un sondage d'aujourd'hui sur le Figaro, 96 % des français désapprouvent cette politique. Si Alep est toujours entre les mains des rebelles, c'est parce que ceux-ci sont armés par les occidentaux.
Qui donc fournit les missiles du type de celui qui vient d'abattre un hélicoptère russe? C'est l'hypocrisie la plus complète. Et l'Europe là-dedans? La femme de chambre de l'empire américain...

https://www.wsws.org/fr/articles/2016/aou2016/syri-a03.shtml
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: propagande anti russe

Message par Le Repteux le Jeu 11 Aoû - 14:26

Met ton casque et vas-y Gaston! Si tu en tues un, mange-lui le coeur à ma santé! À moins que tu préfères les couilles?? Tronçonneuse


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12811
Localisation : ici ou là

Re: propagande anti russe

Message par troubaa le Jeu 11 Aoû - 22:28

se bon poutine qui donne 3 heures par jour de repis à la population syrienne....

vraiment c'est à se demander pourquoi les syriens viennent se réfugier dans la méchante europe et pas chez la bonne russie. Faudrait leur dire... ils doivent pas savoir que poutine est bon à défendre leur tyran.... va vite leur dire gaston...cours !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

Re: propagande anti russe

Message par komyo le Ven 12 Aoû - 23:26

Dis donc, c est une vraie obsession chez toi Poutine. Dommage que ce ne soit Pas lui qui bombarde en ce moment la population yéménite. Tu nous en Parlerais toutes les trois secondes. ..


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12811
Localisation : ici ou là

Re: propagande anti russe

Message par troubaa le Sam 13 Aoû - 11:35

je ne vais pas défendre le roi d'AS ti'inquite.

pour moi : poutine et le roi d'AS et assad et kadhafi : tous les mêmes.

par contre toi quand c'est poutine qui bombarde les civils cela te convient "il est si bon poutine."

regarde la crimée: oh comme c'est joli pour toi tout ces missiles que poutine y déploit.

"un vrai ange ce poutine. que c'etait bien cette annexion militaire alors

le retour de la guerre en europe on dit merci qui ? merci poutine !

par contre l'UE qu'est ce qu'ils sont méchant eux..."


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

Re: propagande anti russe

Message par komyo le Sam 13 Aoû - 12:51

Tes projections sur Poutine, sur l annexion de la Crimée et le reste sont a la hauteur du martelage médiatique que tu as subi.  Quand on regarde de plus haut et un peu plus objectivement la situation comme le fait Gaston et heureusement de plus en plus de gens la situation est nettement moins manichéenne. Les américAins veulent bouffer la Russie ce n est pas nouveau,  leurs stratèges l ont dit et continuent de le dire. Mais bon on sait que tu es complètement inféodé a leur vision politique et économique. Ce n est plus a ton âge que tu changeras ! ☺


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

Re: propagande anti russe

Message par komyo le Mar 16 Jan - 8:47



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12811
Localisation : ici ou là

Re: propagande anti russe

Message par troubaa le Mar 16 Jan - 10:50

Est ce surprenant de lire cette tribune sur le site "les crises" alias "La voix de moscou" ?


Je note tout de même
RT est diffusé sur Free l'opérateur d'un des affreux milliardaires propriétaire des médias français
RT est critiqué par une directrice éditoriale du Monde dont l'affreux milliardaire propriétaire de free est actionnaire.

bha merde alors et le complot des milliardaires alors ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

Re: propagande anti russe

Message par komyo le Mar 16 Jan - 14:59

troubaa a écrit:Est ce surprenant de lire cette tribune sur  le site "les crises" alias "La voix de moscou" ?



tiens une généralisation abusive, d'un autre coté comme tu n'es pas a une fake news près !
I love you


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12811
Localisation : ici ou là

Re: propagande anti russe

Message par troubaa le Mar 16 Jan - 16:59

il a balancé tellement de fausses informations en faveur de la russie pendant la crise ukrainienne que cela ne fait guère de doute....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8547
Localisation : Dijon

Re: propagande anti russe

Message par gaston21 le Mer 17 Jan - 10:49

Sont-ce les russes qui actuellement cherchent à ranimer le conflit au Nord de la Syrie? Il suffit de suivre les infos pour voir qui est le pompier pyromane! Comme au Kosovo d'ailleurs...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 12811
Localisation : ici ou là

Re: propagande anti russe

Message par troubaa le Mer 17 Jan - 11:03

je crains que tant que le boucher assad sera au pouvoir le conflit ne s’arrêtera pas....



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 10813
Localisation : Enfant du Monde

Re: propagande anti russe

Message par Dédé 95 le Mer 17 Jan - 13:37

Syrie – L’énorme quantité de propagande en faveur d’Al-Qaïda annonce le succès de l’armée syrienne

Moon of Alabama
Le succès des opérations en cours du gouvernement syrien contre Al-Qaïda dans le gouvernorat d’Idleb peut être mesuré par le volume de la propagande américaine contre elles. On a assisté à la même opération lorsqu’Alep a été libéré du contrôle d’Al-Qaïda. Il y a clairement des médias, des organisations (non)gouvernementales et des politiciens américains pour préférer le régime takfiri d’al-Qaïda en Syrie au contrôle du gouvernement laïque légitime.

Selon les différents courants de cette propagande, à Idleb il y aurait plein d’hôpitaux, de boulangeries et de petits enfants bombardés par les méchants Iraniens et Russes, mais aucun combattant takfiri en vue.

Amnesty International, dont on connait la célèbre supplique : « OTAN, NE LAISSE PAS LE PROGRÈS S’ARRÊTER » en Afghanistan, est de nouveau aux avant-postes :

Amnesty International @amnesty - 15h41 - 12 jan 2018

Nous sommes révoltés par les attaques contre des civils dans le gouvernorat d’Idleb qui accueille des milliers de personnes déplacées à l’intérieur du pays. Ils n’ont plus nulle part où aller.

Le tweet est illustré par une photo des mercenaires secouristes d’Al-Qaïda, les Casques Blancs, payés par les Britanniques et d’autres gouvernements et encensés par les reportages de propagande des médias britanniques.

L’éternel leader surpayé (plus de 450 000 dollars par an) de Human Rights Watch, Ken Roth, ajoute son grain de sel :

Kenneth Roth @KenRoth - 23:47 - 12 jan 2018

Poutine-Assad a trompé le grand négociateur Trump en lui faisant croire que la ’zone de désescalade’ syrienne signifierait un arrêt des attaques contre les civils plutôt qu’une simple accalmie permettant de se regrouper.

Roth cite un éditorial du Washington Post qui trouve que lutter contre Al-Qaïda à Idleb n’est pas dans l’intérêt des États-Unis :

[Le personnel de Trump] minimise les combats d’Idleb parce que la région est dominée par des groupes rebelles liés à Al-Qaïda.

...

Alors que des groupes extrémistes contrôlent une grande partie d’Idleb, la Turquie affirme que des unités modérées de l’armée syrienne libre (ASL) sont impliquées dans les combats - une affirmation que nous avons également entendue dans la bouche de plusieurs dirigeants de l’ASL en visite à Washington.

...

Si l’offensive est couronnée de succès, non seulement la Russie mais aussi l’Iran, l’allié le plus proche du régime d’Assad, s’enracineront en Syrie.

Bref, en Syrie, les États-Unis risquent - encore une fois – de perdre, et la Russie de gagner.

Le chef du bureau de poste de Washington Post à Beyrouth ajoute sa pierre à l’édifice en qualifiant un propagandiste du culte de la mort d’Al-Qaïda à Idleb de « courageux journaliste » :

Liz Sly @LizSly – 21h06 - 11 jan 2018

Ce journaliste syrien, debout dans un champ alors que les bombes explosent tout autour de lui, a beaucoup de chance d’être en vie. Pas de gilet pare-balles ni de casque. Sa voix couvre difficilement le bruit des explosions. Lui et ses collègues sont très courageux.

Les rédacteurs néoconservateurs de WaPo tiennent leurs idées du célèbre organe de propagande, the institute for the study of war (Institut pour l’étude de la guerre). Lorsque les zones de désescalade ont été introduites en Syrie suite à de négociations entre la Russie, l’Iran, la Turquie et les États-Unis, Al-Qaïda et l’État islamique en ont été exclus. Associated Press a écrit à l’époque :

L’accord appelle également à la poursuite de la lutte contre l’EI et l’ancien affilié d’Al-Qaida, le Front Fateh Al-Sham.

Al-Qaida s’est opposé à tout accord de désescalade et a juré de poursuivre les combats.

L’Institut pour l’étude de la guerre l’a reconnu à l’époque, et a souligné qu’Al-Qaïda constituait un véritable danger pour l’accord :

L’accord de cessez-le-feu donnera à Al-Qaïda le temps et l’espace nécessaires pour renforcer son réseau au sein de l’opposition, notamment par le biais de structures locales de gouvernance et de sécurité.

...

Les rebelles syriens sont contrariés par la demande américaine d’abandonner la lutte contre le président Assad et par la diminution du soutien des États-Unis aux rebelles. Al-Qaïda va exploiter ce mécontentement et tenter de combler le vide. Al-Qaïda va tenter de détruire l’accord, mais il le fera au meilleur moment pour lui.

Le fait qu’Al-Qaïda soit la principale force régnante et combattante à Idleb, qu’il ait été exclu de l’accord de désescalade et qu’il tente de le faire éclater est désormais commodément oublié. Dans ses écrits les plus récents, l’Institut prétend même que les attaques contre Al-Qaïda violent l’accord de désescalade :

La Russie, l’Iran et le régime du président syrien Bachar el Assad ont lancé une opération conjointe dans le nord-ouest de la Syrie contre la forteresse d’Al-Qaïda dans la province d’Idleb en novembre 2017.

...

L’offensive de la coalition pro-régime viole la zone de ’désescalade’ dans la province d’Idleb.

C’est un pur mensonge. Les diverses résolutions du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur la Syrie appellent à « éradiquer les lieux de refuge que [al-Qaïda et l’EI] se sont créés sur des pans importants de la Syrie ». Mais l’Institut pense maintenant que la lutte contre Al-Qaïda n’est pas dans l’intérêt des États-Unis :

Une campagne pro-régime pour s’emparer de la province d’Idleb n’est pas dans l’intérêt des États-Unis. L’extension du contrôle d’Assad a pour corollaire une extension de l’empreinte et de l’influence militaires iraniennes en Syrie.

...

Rien de ce qui va résulter de l’action de la Turquie et de la Russie ne sera dans l’intérêt des Etats-Unis. Ils devraient aider la Turquie à bloquer les opérations pro-régime qui vont provoquer une nouvelle catastrophe humanitaire. Les États-Unis doivent toutefois se tenir à l’écart du jeu diplomatique russe ou des relations de la Turquie avec Al-Qaïda. Les États-Unis doivent au contraire conserver leur liberté d’action et résister à la tentation d’externaliser les impératifs américains de sécurité nationale à des acteurs régionaux déjà en guerre en Syrie.

Qu’est-ce que ça veut dire concrètement ? Qu’est-ce que l’Institut ou les rédacteurs du Washington Post aimeraient voir se produire ? Une attaque de la Turquie contre les forces syriennes et russes en Syrie pour les empêcher d’attaquer Al-Qaïda ? L’occupation d’Idleb tenue par Al-Qaïda par les forces américaines contre la volonté de la Syrie, la Turquie, l’Iran et la Russie ? Et comment cela pourrait-il se faire ?

Ni l’Institut ni le Washington Post ne donnent de conseils pratiques. Amnesty International et Human Rights Watch n’avancent aucune proposition concrètes pour résoudre ce problème. Ils semblent préférer que les civils vivant à Idleb restent sous le joug mortel de fanatiques religieux dont l’idéal de « femmes libérées » (vidéo) prend la forme de tentes noires qui marchent.

Heureusement, une action militaire à plus grande échelle contre la Syrie par la Turquie ou les États-Unis est désormais improbable. La libération meurtrière du gouvernorat d’Idleb d’Al-Qaïda va se poursuivre. La vague de propagande qui se déchaîne contre elle laisse penser qu’elle sera couronnée de succès. Cela rend encore moins compréhensible la raison pour laquelle les organes mentionnés ci-dessus s’entêtent dans leurs efforts pour la contrer. Je repose la question : qu’est-ce qu’ils veulent au juste ?

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 7883
Localisation : France

Re: propagande anti russe

Message par komyo le Dim 15 Avr - 8:45



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

Re: propagande anti russe

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 21 Juin - 10:36