LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Ven 22 Jan - 15:34

Voici une analyse bien intéressante je trouve concernant cette fameuse étude "1% des plus riches possèdent autant que 99% des plus pauvre".
C'est écrit par un ingénieur, ancien militant du parti des pirates et d'EELV et qui se définit aujourd'hui comme libertarien.
Bref pas un "horrible" mec de droite à première vue.


Comme chaque année, Oxfam vient de publier sa dernière étude sur les inégalités de patrimoines dans le monde, et révèle que les 1% les plus riches possèdent plus que les 99% restants de la population. Malheureusement, et c’est devenu une habitude, les bonnes questions ne sont absolument pas posées. Au lieu de cela, nous avons droit à la rhétorique et aux fausses bonnes idées habituelles, qui font presque figure de marronnier à ce stade.

Ce que l’on voit

Oui, les inégalités de richesses entre les plus pauvres et les plus riches n’ont jamais été aussi prononcées. Oui, la classe moyenne occidentale n’a pas vu de réelle hausse de son niveau de vie sur les vingt dernières années. Oui, il y a encore une extrême pauvreté et des injustices insupportables dans le monde. Mais vivons-nous dans un monde où les 10% les plus pauvres sont avant tout des occidentaux ?

Ce que l’on ne vous dit pas

La mesure d’Oxfam est très biaisée, puisque le patrimoine est une chose qui est décorrélée des revenus, et est très instable. L’étude ne dit pas : « 1% de la population gagne plus que les 99% les moins riches », mais bien « 1% possède l’équivalent de ce que les 99% possèdent », en comptant les dettes en négatif. Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’un pauvre paysan cambodgien possède quelques dollars et ses vêtements, mais il est considéré plus riche qu’un diplômé d’Harvard qui sort de l’université. Pourquoi ? Parce que le patrimoine est la somme de ce que l’on possède, moins les dettes, selon les données du Crédit Suisse, utilisées par Oxfam. On arrive donc à quelques bizarreries : l’américain moyen est moins (!) riche que l’espagnol moyen (49 787$ contre 52 223$), et les États-Unis sont le deuxième (!) pays contenant le plus grand nombre de pauvres, avec 10% de sa population faisant partie des 10% les plus pauvres du monde, juste devant l’Inde qui compte 20% de sa population parmi les 10% les plus pauvres.

Cet indicateur n’est pas dénué de sens, mais il faut impérativement garder à l’esprit qu’il est très limité, et que dans les pays qui ont fortement recours à l’endettement privé, la « pauvreté » (dans le sens d’absence de solde positif sur le patrimoine) sera biaisée. De même, des riches gestionnaires de fonds de pensions, ou des CEO qui ont accumulé des fortunes en termes d’actions (qui sont aujourd’hui à des niveaux stratosphériques) vont forcément voir leur patrimoine s’envoler à des niveaux inimaginables, sans que cela n’ait de corrélation avec leurs revenus réels.

Le patrimoine est un stock, et les valeurs absolument pharaoniques que Oxfam évoque ne sont vraies que parce que les plus riches sont sagement assis sur leurs tas d’or, sans oser le transformer en cash. Le jour où ne serait-ce qu’une minorité d’entre eux décide d’en revendre une quantité conséquente pourrait tout à fait se traduire par un effondrement de leurs valeurs boursières. Pour répéter : la richesse des riches n’a de valeur que tant qu’elle reste dans les sphères spéculatives.

Pourquoi est-ce qu’Oxfam ne parle absolument pas du rôle des banques centrales dans cette affaire ? Est-ce que leur agenda politique leur interdit de constater que trop de pouvoir entre les mains de bureaucrates crée le fameux problème qu’ils essaient de mettre sur le dos du capitalisme ? Ne veulent-ils pas reconnaître que leur solution favorite – plus d’État, plus de centralisation, plus de bureaucratie – revient à jeter de l’huile sur le feu ?

Et enfin, dernier point, « 63 personnes possèdent autant que la moitié la moins fortunée du monde » est en conséquence une mesure extrêmement biaisée et de la plus grande mauvaise foi. Pour « sortir » des 10% des plus pauvres au niveau mondial, il suffit de posséder plus de 132$, et au niveau américain il suffit de posséder plus de -6 723$. Oui, il faut avoir plus qu’un montant négatif, car la richesse incluant les dettes, même un sans-abri sans le sou est déjà considéré comme plus riche que 10% des Américains les plus pauvres. Donc, bien entendu, quand vous additionnez des volumes de dettes impressionnants, vous allez forcément tirer vers le bas la « richesse » totale des 3,5 milliards d’habitants les moins fortunés, parmi lesquels se trouvent déjà 720 millions d’individus vivant sous le seuil d’extrême pauvreté, alors forcément une poignée de Bill Gates sous stéroïdes monétaires vont amasser une fortune invraisemblable en comparaison.

Ce que l’on aimerait voir

Comme je l’avais précédemment pointé du doigt, les banques centrales (en particulier la réserve fédérale américaine) ont été capturées par des intérêts privés, qui font tourner la planche à billets en leur faveur. Il n’y a à ma connaissance aucune explication rationnelle à la bulle spéculative que l’on observe (en particulier dans les secteurs de la high-tech), si ce n’est la politique agressive des banques centrales et leur vaine tentative de mettre en pratique une version « à jour » de la théorie du versement, avec l’efficacité que l’on peut tous observer.

Parmi les questions non posées, pourquoi est-ce que la dernière crise, contrairement aux précédentes crises historiques, n’a pas corrigé ces inégalités de patrimoine ? Les cours des actions sont toujours les premiers à être touchés lors des crises, et les plus riches voient souvent leur fortune fondre en quelques jours. Loin de moi l’idée de pleurer sur leur sort, mais j’aurais voulu que cette question soit posée. Je n’ai sincèrement pas de réponse à apporter, mais j’ai le sentiment que c’est une pièce manquante dans le puzzle de la question des inégalités, et ne pas l’aborder est dommage.

Et pourquoi se concentrer uniquement sur les inégalités de patrimoine ? Non seulement cette mesure est fortement biaisée (j’insiste : la majeure partie de l’extrême pauvreté mondiale vit en Occident selon cette mesure), mais elle est déconnectée de l’idée qu’on se fait des inégalités. Mais pourquoi n’en parle-t-on pas ? Parce que, encore une fois, Oxfam a un agenda très précis, et la réalité ne correspond pas à leur idéologie, alors ils doivent choisir leurs statistiques avec beaucoup de précaution pour trouver le résultat qu’ils cherchent. La preuve :


Ce qui m’énerve le plus avec cette étude d’Oxfam n’est pas qu’elle pointe du doigt des inégalités injustes à travers le monde. Celles-ci existent toujours, mais doivent être adressées de façon sérieuse, et avec un esprit rationnel. Balancer des statistiques biaisées avec un enrobage populiste n’est absolument pas une réponse appropriée. Une taxe globale, que beaucoup voudraient voir naître en réponse, ne fera absolument rien pour combattre la malnutrition ou le manque de soins et d’éducation qui font cruellement défaut aux plus pauvres. Cette étude est, et demeure, une vaste blague pseudo-scientifique.
http://www.contrepoints.org/2016/01/22/236149-inegalites-ce-quon-voit-et-ce-quon-aimerait-bien-voir


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Ven 22 Jan - 15:55

Toujours sur le sujet qui ressemble de plus en plus à une arnaque médiatique dans sa présentation.

A titre d'exemlple et  pour rependre la philosophie de l'étude je pourrai dire que le camarade dédé à lui seul possède au moins 100 fois plus que mes 3 enfants réunis. Oui il possède surement 2 maisons, une voiture et peu de dette alors que mes enfants possèdent chacun 1000 euros sur leur livret de caisse d'epargne et rien d'autre.

Est-ce une inégalité scandaleuse ? Pourtant c'est une inégalité bien réelle suivant l'étude. Et je pense que tous nos retraités du forum sont des grands bénéficiaires de cette inégalité.

Je crois vraiment que certains nous prennent ouvertement et franchement pour des cons avec leurs études débiles. A partir du moment où l'on compare le patrimoine des individus on compare aussi le patrimoine d'une personne à la retraite qui a "construit" toute sa vie avec le patrimoine d'une personne qui commence dans la vie et donc ui ne possède encore rien. On ne peut arriver qu'à des inégalités monstrueuses dans leur présentation.

Un autre article :



Oxfam sur les inégalités : 6 raisons d’être sceptique


Cette organisation fait le même coup de pub chaque année.

Les statistiques annuelles « choquantes » d’Oxfam sur la répartition des richesses occupent actuellement les médias. Cette année « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale ».

Mais tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît :

La méthodologie utilisée par Oxfam implique qu’il y aurait plus de pauvres en Amérique du Nord qu’en Chine.

Ça semble contre-intuitif, pas vrai ? L’étude d’Oxfam repose sur les estimations de patrimoine net du Crédit Suisse – qui somme les actifs individuels avant de soustraire les dettes. Ainsi, faudrait-il compter parmi les personnes les plus déshéritées au monde ces malheureux tout juste sortis d’Harvard avec un diplôme de droit en poche et de gros crédits à rembourser.

C’est peut-être vrai dans un sens purement statistique, où la pauvreté est mesurée matériellement par le patrimoine net – mais ce n’est certainement pas la compréhension que la plupart des gens normaux ont de la pauvreté. Le propre tableau d’Oxfam indique, par exemple, que plus de 10% des membres du dernier décile en termes de richesse mondiale vivent en Amérique du Nord.

Cette méthodologie génère presque par construction des statistiques d’ensemble effrayantes.


Ce point renvoie à une vérité plus large. Pas besoin d’être un matheux pour se rendre compte que l’addition d’une multitude de patrimoines comptés comme négatifs ou nuls (après tout pas mal d’entre nous, spécialement dans ma génération, possédons encore peu d’actifs) dans la partie basse de la distribution exagère toute comparaison avec ceux qui possèdent un patrimoine net positif élevé dans le haut de la distribution – d’où les statistiques alarmantes.

Oxfam apporte des corrections en calculant les ratios hors dettes, et affirme que cela ne change guère ses résultats. Mais demeure toujours le problème des gens comme moi, avec peu de capital mais vivant dans un pays riche, qui seront comptés parmi les plus pauvres au niveau mondial. Cela montre que ce qui importe vraiment pour notre compréhension de la pauvreté matérielle ce sont les revenus. Or il se trouve (ce qu’Oxfam mentionne rarement) que les inégalités mondiales de revenus ont chuté au cours des trente dernières années.

L’âge médian de la population mondiale se situe entre 35 et 39 ans.

Oxfam aime bien citer une autre statistique, qui est que le 1 pour cent le plus riche possède plus que toute la moitié inférieure de la distribution. Mais nous savons par le cycle de vie et de formation du patrimoine net que les les gens progressent d’abord très lentement sur le chemin de l’accumulation jusqu’à l’âge où ils sont bien établis dans leurs situations professionnelles. Nous savons aussi que les personnes âgées sont surreprésentées dans les pays les plus riches et qu’elles ont de très gros patrimoines. Dès lors, il n’est pas surprenant que la distribution de la richesse nette mondiale soit si distordue – à elle seule la démographie en est largement responsable.

Oxfam est incohérent dans l’utilisation de ces statistiques.

Au niveau mondial, Oxfam souligne le niveau d’inégalité des patrimoines. Chaque fois qu’il utilise les mêmes données du Crédit Suisse pour apprécier la situation au Royaume-Uni, il discute de la tendance, c’est à dire des changements de niveaux.

Pourquoi n’est-il pas cohérent et ne discute-t-il pas du niveau d’inégalité de la richesse nette au Royaume-Uni ? Serait-ce parce que les mêmes données montrent que la plupart des pays ont des inégalités de patrimoine plus élevées qu’au Royaume-Uni (relativement au coefficient de Gini, en considérant les premiers 1 % et 10 %) qui ne cadreraient pas avec le récit d’Oxfam au plan national ? Pourrait-il révéler le fait que certains des pays qui ont des États providence plus développés et une plus forte redistribution ont une plus grande inégalité de richesse, car les pauvres y ont moins d’incitations à épargner et à accumuler des actifs ?

Oxfam – une organisation caritative de développement – désormais obsédée par les riches plutôt que par les pauvres.

On pourrait penser qu’en tant qu’organisation caritative de lutte contre la pauvreté, Oxfam concentrerait son énergie sur la vaste littérature qui a fait connaître les conditions nécessaires à l’éradication de la pauvreté et au rôle que peuvent jouer en ce sens les marchés et les institutions capitalistes.

Au lieu de cela, Oxfam est obsédé par les grandes fortunes – ce qui laisse à penser que la richesse des riches est la cause de la pauvreté des pauvres. C’est possible dans certains cas – du fait du népotisme ou de la corruption politique. Mais il n’y a guère de preuves qu’il s’agisse d’une force significative de la distribution actuelle. Ce que laisse entendre Oxfam, tout en perpétuant le mythe de la richesse comme gâteau de taille fixe qu’il faudrait se partager, est consternant pour une organisation supposée vouée au développement.

Au plan national et international, Oxfam est comme un golfeur qui ne jouerait plus qu’avec un seul club : toujours plus d’État pour toute réponse.

Ce nouveau rapport préconise le salaire minimum vital, la baisse de rémunérations des cadres dirigeants et de nombreux autres outils de politiques «progressistes». Par le passé Oxfam a plaidé pour des taxes sur les transactions financières et sur le patrimoine. Tout cela est répété sans nuances susceptibles de présenter les défis économiques auxquels sont confrontés de par le monde les différents pays en voie de développement. Peut-être Oxfam pourrait-il consentir à nous dévoiler la liste de tous les pays qui ont avec ce genre de programme réussi à améliorer les conditions de vie réelles des pauvres ?

Traduction Contrepoints
https://www.contrepoints.org/2016/01/20/236030-oxfam-sur-les-inegalites-6-raisons-detre-sceptique


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Le Repteux le Ven 22 Jan - 16:47

Vivement que les robots s'occupent de tout, y compris de leur propre fabrication, ou de faire respecter les lois. On va pouvoir vivre sans travailler, et personne ne va pouvoir exploiter les autres!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Ven 22 Jan - 17:03

justement il ne s'agit pas d'exploitation mais d'accumulation de capital : Au début de ta vie tu n'as rien à la fin tu as quelque chose... c'est l'inégalité de la vie non ?


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Le Repteux le Ven 22 Jan - 17:18

Tu parles de ce genre d'accumulation-là? Smile



_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Sam 23 Jan - 9:14

meme si la méthodologie n'est pas parfaite, la tendance de fond est là et on ne peut la nier en pinaillant sur les chiffres et la méthodologie !

« Les dirigeant-e-s du monde s’inquiètent de l’aggravation de la crise des inégalités sans pour autant prendre des mesures concrètes. Le monde est devenu beaucoup plus inégalitaire et la tendance s’accélère. Nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle.

au passage : Les calculs comprennent les richesses négatives (c.-à-d. les dettes). Pour vérifier la solidité de ses résultats, Oxfam a recalculé la part du patrimoine que représente le patrimoine détenu par les 1 % les plus riches hors richesses négatives. Les résultats n’ont pas changé de manière significative (passant de 50,1 % à 49,8 %). La richesse négative en tant que part du patrimoine total est restée constante dans le temps, de sorte que la tendance en matière de répartition des richesses ne s'en ressent pas.


________________________________


Oxfam répond à ses détracteurs

« Nous sommes confiants dans le fait que nos statistiques offrent une illustration réaliste de l’état de l’inégalité dans le monde d’aujourd’hui« , a réagi Oxfam ce mardi, ayant visiblement anticipé certaines critiques. « Personne ne conteste le fait que les 1% les plus riches de la population mondiale possèdent pratiquement la moitié des richesses globales« , rappelle le texte qui nous a été transféré par l’attaché de presse de l’ONG.

Toutefois, l’organisation ne demande pas à être crue sur parole. Elle rappelle simplement que Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, y fait fréquemment référence ou encore que l’économiste en chef de la Bank Of England a lui-même avalisé ces chiffres.

Ensuite, Oxfam précise qu’une « écrasante majorité » des 50% les plus pauvres (tels que définis par les chiffres dont elle fait usage dans son rapport) est composée de personnes avec peu ou pas de patrimoine du tout. « 90% de ces personnes » sont originaires d’Afrique, d’Asie du Sud-Ouest, d’Inde, de Chine et d’Amérique Latine.

Concernant la critique du patrimoine négatif, Oxfam précise que les individus concernés par ce cas de figure au sein des 10% les plus pauvres représentent à peine un quart de pourcent (0,26%) de la richesse globale, soit une statistique que l’on peut qualifier, en termes statistiques, de négligeable. Pas de nature à remettre en cause les conclusions du rapport en tout cas, se défend l’ONG.

Elle rappelle en effet que tout ceci ne remet pas en cause le constat selon lequel les plus riches possèdent bien une part complètement démesurée des richesses globales (48% pour le 1% des plus riches, 87% pour les 10% les plus riches).

« Mettez les extrapolations de côté si vous voulez, il reste toujours 48% des richesses globales aux mains des 1% les plus riches«

Enfin, pour ce qui est des extrapolations abusives, le document qui nous a été transmis explique que la tendance est nettement à la hausse des inégalités depuis la crise boursière de 2009 et que la tentative d’extrapolation se base sur ce constat. « Mais mettez les extrapolations de côté si vous voulez, il reste toujours 48% des richesses globales aux mains des 1% les plus riches, c’est un fait aujourd’hui« , insiste Oxfam.

Si des éléments de la méthodologie du Crédit suisse, reprise par Oxfam, méritent d’être critiquées, elles ne semblent donc pas fondamentalement remettre en cause les conclusions du rapport de l’ONG.

« Je pense que ces critiques, bien qu’elles soient exactes sur certains points, sont globalement injustes et excessives, et dans certains cas dérisoires« , résumait ainsi l’économiste Jean Gadrey, professeur honoraire à l’Université de Lille. Pour ce dernier, les chiffres d’Oxfam sont  »imparfaits sans le moindre doute« , mais « sont défendables et honnêtes, en ce sens qu’ils sont transparents sur la méthode (ce qui facilite d’ailleurs les critiques…) et qu’ils s’appuient sur les meilleures sources disponibles à ce jour« . Fussent-elles, elles-mêmes, éminemment critiquables.

____________________________________________________

jean Gadrey :
http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2015/01/21/sur-la-richesse-des-1-les-chiffres-d%E2%80%99oxfam-sont-ils-bidons/

Petite question quand même : certains critiques de l’étude d’Oxfam seraient-ils un peu gênés aux entournures par la dénonciation argumentée de l’indécente richesse des très riches ? Sont-ils gênés par le fait qu’ils apparaissent comme beaucoup plus riches qu’ils ne le pensent quand on confronte leur richesse « nette » à celle de l’immense majorité de l’humanité ? Si c’est bien cela, alors Oxfam a fait du bon boulot ! On a le droit et le devoir d’émettre des critiques et des réserves, de signaler les limites, qui sont nombreuses, mais ce « coup de pied » dans la fourmilière est bienvenu.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Sam 23 Jan - 14:19

A titre d'exemlple et  pour rependre la philosophie de l'étude je pourrai dire que le camarade dédé à lui seul possède au moins 100 fois plus que mes 3 enfants réunis. Oui il possède surement 2 maisons, une voiture et peu de dette alors que mes enfants possèdent chacun 1000 euros sur leur livret de caisse d'epargne et rien d'autre.

Est-ce une inégalité scandaleuse ? Pourtant c'est une inégalité bien réelle suivant l'étude. Et je pense que tous nos retraités du forum sont des grands bénéficiaires de cette inégalité.

Interessant.
Tout est dans l'expression....posséder.

Non ce n'est pas une inégalité scandaleuse, elle l'est uniquement dans un système économique comme le notre.
Qu'ont de différence de besoins les enfants de Troubaa (appelons les Max) et Dédé.
Aucun, sinon des choix de vie.
Alors les besoins ?
Se nourrir, DD et Max ont les mêmes besoins.
Se vétir, je pense que Max ne met pas deux slips quand DD en met qu'un.
Se loger, en quoi il y a obligatoirement une différence ?

Comment donc DD et Max subviennent-ils à ces impérieuses nécessités ? En travaillant, et si Max n'a pas l'age de travailler, en demandant à son Papa de subvenir à ses besoins, conformément à la Loi (Loi bien humaine).

Ou réside donc une différence? Dans le choix de vie...ESSENTIELLEMENT.

Où résidrait une différence entre max et DD, entre la capitalisation de ce qu'ils ont actuellement?

La nourriture? Bof .
Se vétir ? Bof
Se loger ?
sauf que là ce n'est pas DD ni Max qui décident, car ce droit, fondamental, n'est plus notre apanage mais celui résultant de la spéculation foncière.
DD n'a jamais pu posséder un bien foncier, ses revenus ne lui permettaient pas, c'est donc par une capitalisation antérieure, liée à une accumulation de la "richesse" produite par d'autres, qu'il est "propriétaire" entre guillemet de la possibilité d'avoir à lui (a lui ? reste à le prouver) un toit.

Sur sa deuxième "maison" (ma femme rigole), ma paillotte est un choix, certains préfèrent payer (donc donner un profit) à des marchands de vacances (hotels, campings etc...), cette argent DD préfèrent l'investir dans son travail en "construisant" sa villégiature temporaire.
Bah oui DD n'est pas fanatique de donner le fruit de son travail à des "crapules", il préfère les garder pour lui.
Car DD fait chaque mois des comptes sur ce qu'il peut dépenser et pas dépenser, on appelle celà faire des prévisions économiques (vilains mots de nos jours).

Alors DD et Max ?
Max à 1000€ en épargne et DD ZERO.
DD se nourrit normalement Max aussi.
DD passe pas son temps au cap d'Agde Max non plus,  Very Happy
DD se loge normalement, Max ne vit pas sous les ponts je suppose.
CQFD.


Quand à la sacro-sainte propriété, DD a lu "Ton Corps est à Toi" de Victor Marguerite, où le philosophe explique que la seul chose que nous possédions c'est.....Notre corps.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Sam 23 Jan - 18:58

La réponse d'Oxfam m'interpelle encore plus.

Je pense que le problème est surtout un problème de langage.

Ensuite, Oxfam précise qu’une « écrasante majorité » des 50% les plus pauvres (tels que définis par les chiffres dont elle fait usage dans son rapport) est composée de personnes avec peu ou pas de patrimoine du tout.

Donc pour Oxfam mes enfants sont considérés comme pauvre. Donc l'étudiant endetté qui sort de HEC est considéré comme pauvre...

Ne pas posséder de patrimoine ne veut pas dire etre pauvre et en posseder ne veut pas forcément dire être riche. Il existe des personnes vivant avec très peu de retraite dans des appartements valant plusieurs centaines de milliers d'euros à Paris. Parce qu'elles ont hérité par exemple. Certains hérite d'entreprise d'autres de maisons bourgeoise...

Evidemment le fait que la moitié de la population ne possède rien est anormal c'est pour moi le chiffre le plus scandaleux plus que cette présentation statistique finalement sans grand intérêt.

On parle de patrimoine donc de valorisation "théorique".
Il vaut mieux enrichir les pauvres plutôt qu'appauvrir les riches car ce n'est pas en divisant par 2 la valeur de l'immobilier dans les grandes capitales ou en divisant par deux la valeur de facebook que les pauvres auront les moyens de s'acheter un toit.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6922
Localisation : Dijon

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par gaston21 le Sam 23 Jan - 19:36

troubaa, le cas de tes enfants n'entre pas en ligne de compte; ils sont jeunes, je suppose; donc, laissons-les grandir. Prenons des gens installés dans la vie pour comparer; et là les inégalités éclatent.
Les retraités? Oui, tu as un peu raison; ce sont les grands gagnants de la stabilité des prix; l'inflation permettait de vider les tiroirs-caisses des vieux au profit des jeunes; mais l'Allemagne est un pays de vieux et c'est elle qui mène l'Europe! Les vieux, au trou! Ceci dit, tu conviendras qu'une cassure scandaleuse s'est produite entre les plus cossus et les autres et que ce n'est plus supportable. Le scandale de l'eau contaminée à Flint, aux USA, montre que les pauvres peuvent bien crever, pourvu que les nantis profitent!
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Sam 23 Jan - 20:35

Un pauvre pour moi c'est celà:

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-un-sdf-meurt-de-froid-dans-le-viiie-arrondissement-21-01-2016-5472507.php

Une société qui engendre une richesse technique permettant à la totalité de sa population de se nourrir, de se vétir et de se loger et qui dans le même temps ne peut résoudre le problème de donner le minimum à chacun et à tous est une société malade.

Je m'en fou que Betancourt gagne 45 M€ par mois, mais que dans le même temps des gens crèvent de faim et de froid devant sa porte.....NON!

Ps: Qu'on me ramène pas l'éternel refrain danesque: C'est des faignants ils n'ont que ce qu'ils méritent!
Non chacun à des droit mais chacun à des devoirs, et c'est à la société de contraindre.
"Travaillez prenez de la peine..."


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Sam 23 Jan - 20:35

troubaa a écrit:
Il vaut mieux enrichir les pauvres plutôt qu'appauvrir les riches car ce n'est pas en divisant par 2 la valeur de l'immobilier dans les grandes capitales ou en divisant par deux la valeur de facebook que les pauvres auront les moyens de s'acheter un toit.

le problème c'est qu'actuellement tu as un gateau avec 100 personnes autour, 1 a la moitié du gateau pour elle seule et les 99 autres l'autre moitié.
je sais que tu vis dans un monde onirique ou la croissance est infinie et se créée a partir de rien, mais la réalité est là.
a partir du moment ou il y a un plus grand partage, la pauvreté décroit, c'est mathématique, socialement et humainement aussi,
les développement sont plus importants ! n'en déplaise au dogme que tu professes !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Sam 23 Jan - 20:38

Dédé 95 a écrit:

Ps: Qu'on me ramène pas l'éternel refrain danesque: C'est des faignants ils n'ont que ce qu'ils méritent!
Non chacun à des droit mais chacun à des devoirs, et c'est à la société de contraindre.
"Travaillez prenez de la peine..."

dans la mesure ou se sont souvent des feignants et des parasites qui tiennent ce genre de discours, pas
la peine d'y apporter trop d'attention... Laughing


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Sam 23 Jan - 22:44

komyo a écrit:
a partir du moment ou il y a un plus grand partage, la pauvreté décroit, c'est mathématique, socialement et humainement aussi,
Bah non koko Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
il faut créer plus de gâteaux !

Imagine 2 gâteaux de 8 parts : 1 pour 8 personnes et 1 pour 1000 personnes
Sacré inégalité hein !
Que faut il faire pour réduire la pauvreté : partagé le deuxième gâteau en 1000 ou créer plus de gâteaux ?

c'est là que nos points de vue diffèrent.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Sam 23 Jan - 23:17

troubaa a écrit:
komyo a écrit:
a partir du moment ou il y a un plus grand partage, la pauvreté décroit, c'est mathématique, socialement et humainement aussi,
Bah non koko Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
il faut créer plus de gâteaux !

Imagine 2 gâteaux de 8 parts : 1 pour 8 personnes et 1 pour 1000 personnes
Sacré inégalité hein !
Que faut il faire pour réduire la pauvreté : partagé le deuxième gâteau en 1000 ou créer plus de gâteaux ?

c'est là que nos points de vue diffèrent.

Tu es un homme du 20 siècle, cela doit etre difficile pour toi de comprendre le changement, 60% des écosystèmes terrestres sont aujourd'hui dégradés. L'ère du 19siècle ou l'on a commencé a piller allègrement une planète dont on estimait les ressources quasi infinies est révolu sous cette forme ancienne et bientôt archaïque dont tu sembles avoir du mal a faire le deuil.
Cela demanderait probablement un effet intellectuel de ta part pour changer de modèle de pensée.
Intellectuellement je comprend que pour toi, il vaut mieux pour toi faire l'autruche que de t'y confronter !
ton histoire de gateaux est a ranger dans le rayon écran de fumée d'autant plus que plus le gateau augmente moins le partage se fait,


morale de troubééé, ceux qui ont le gateau goinfrez vous, , les autres démerdez vous !

:coul



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Le Repteux le Sam 23 Jan - 23:26

Troubaa a écrit:Bah non koko
il faut créer plus de gâteaux !
Plus le gâteau est gros, plus les riches en prennent. C'est pas 50% qu'ils prendront si on ajoute un deuxième gâteau, mais 100%


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6922
Localisation : Dijon

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par gaston21 le Dim 24 Jan - 10:45

Du dernier Marianne:
62 personnes possédaient en 2015, à elles seules, les mêmes richesses que 3,5 milliards de personnes (soit la moitié la plus pauvre de l'humanité). La fortune des 62 personnes les plus riches au monde a augmenté de 44 % entre 2010 et 2015, pour s'établir à 1760 milliards de dollars . Parallèlement, les richesses de la moitié de la plus pauvre de l'humanité ont diminué de plus de 1000 milliards de dollars au cours de la même période, soit une chute de 41 %. Les 1 % les plus riches possèdent désormais davantage que les 99 % restants. L'évasion fiscale représente 7600 milliards de dollars, soit plus que le PIB combiné de l'Allemagne et du Royaume-Uni.

Comment ne pas être atterré par des chiffres aussi scandaleux? Qui peut supporter des chiffres aussi insultants?
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Dim 24 Jan - 11:35

Les Hedges Found sont passées au chiffres de 1 000 000 de Milliards de Dollars.
Troubaa et Dan diront encore, que c'est pour faire travailler le commerce et autres justifications de leur économie criminelle.
Bof, une bonne petite guerre mondiale et on sait ou se planqueront les "nantis", pas dans les tranchées ni dans les prisons de la Gestapo, dans les salons des préfectures et si besoin est comme tortionnaire pour faire parler les gens-pas-comme-nous-qui-prennent-l'argent-des-bons-français-et-qui-profitent-de-nos-largesses-sociales..


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Dim 24 Jan - 15:01

gaston21 a écrit:Du dernier Marianne:
62 personnes possédaient en 2015, à elles seules, les mêmes richesses que 3,5 milliards de personnes (soit la moitié la plus pauvre de l'humanité). La fortune des 62 personnes les plus riches au monde a augmenté de 44 % entre 2010 et 2015, pour s'établir à 1760 milliards de dollars . Parallèlement, les richesses de la moitié de la plus pauvre de l'humanité ont diminué de plus de 1000 milliards de dollars au cours de la même période, soit une chute de 41 %. Les 1 % les plus riches possèdent désormais davantage que les 99 % restants. L'évasion fiscale représente 7600 milliards de dollars, soit plus que le PIB combiné de l'Allemagne et du Royaume-Uni.

Comment ne pas être atterré par des chiffres aussi scandaleux? Qui peut supporter des chiffres aussi insultants?

Comme quoi on joue avec ta semsiblerie pour mieux te manipuler.
tu as lu le début du sujet où l'on t'explique pourquoi une telle présentation n'est pas très juste ?
Tu sais que tous les locataires ne possède-de rien ou quasiment rien, ainsi que les jeunes.

Tu sais que pour cette étude tu fais surment partie des 5 ou 10% des plus riches, des privilégiés....

Qui plus est on parle de la population dans sa globalité...donc y compris soit les enfants mineurs ??????

Plus on y refléchit plus cette étude nous prend pour des cons. c'est de la pure manipulation statistique sans interet...

De toute façon le problème n'est pas les riches mais les pauvres.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Dim 24 Jan - 15:31

De toute façon le problème n'est pas les riches mais les pauvres.
Tout à fait, mais ça va faire des jaloux, les riches ne sont riches que parcequ'il y a des pauvres, il tiennent à cette distinction....les riches.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Dim 24 Jan - 16:49

troubaa a écrit:

[/b] Plus on y refléchit plus cette étude nous prend pour des cons. c'est de la pure manipulation statistique sans interet...

De toute façon le problème n'est pas les riches mais les pauvres.

réfléchir trop ne semble pas vraiment te réussir !
En réponse a tes affirmations métaphysiques libertariennes, un commentaire de Jean gadret avec quelques arguments a développer !

Je souhaite répondre (dans les limites de l’exercice car il faudrait un billet entier, que j’écrirai peut-être) à l’argument : ce qui importe, c’est la pauvreté (ce qui est vrai), pas les inégalités (ce qui selon moi est inexact). Pour au moins trois raisons.
D’abord, statistiquement, quand on prend tous les pays du monde pour lesquels on a un indicateur synthétique d’inégalités (en particulier l’indice de Gini) et un indicateur de pauvreté des revenus, on constate que la “corrélation” est forte : les pays les plus inégalitaires ont en tendance (on peut toujours trouver des exceptions) une plus grande proportion de pauvres. Et les pays qui avaient fortement réduit leurs inégalités dans les années 1950 à 1970 ont aussi vu une réduction de la pauvreté.
Ensuite, cette situation peut s’expliquer par des rapports socio-politiques de répartition des revenus globaux. Presque toutes les analyses de l’évolution de la répartition aux Etats-Unis (Stiglitz, Krugman, Piketty, Saez…) et dans une moindre mesure en France montrent que depuis 20 ans aux States et 10 ans en France, le supplément de revenus créés chaque année par la croissance, même faible, est allée beaucoup plus vers le “haut” (les 10%, les 1%) que vers le “bas” (les 10 ou 20%).
Enfin, ce dernier constat renvoie à divers phénomènes : en “haut”, “ils” ont obtenu des mesures fiscales favorables en plus des revenus financiers en hausse, et en “bas”, le pouvoir d’achat des minimas sociaux n’a cessé de décrocher par rapport à la moyenne, laquelle a décroché par rapport aux hauts revenus.
Donc pour moi, ce sont à peu près les mêmes raisons qui boostent les inégalités et la pauvreté. Il y a bien une théorie dite du “ruissellement” qui défend l’idée que la richesse des très riches finit par profiter à tout le monde. Sauf que depuis 10 ou 20 ans, c’est le ruissellement à l’envers, et par exemple ce sont les très riches qui prêtent aux Etats à des taux très rentables pendant que ces derniers réduisent l’action sociale et freinent les minimas sociaux, ce qui fait augmenter la pauvreté d’un côté et la richesse de l’autre. Oui, aujourd’hui, une bonne partie de la redistribution se fait à l’envers !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Dim 24 Jan - 18:41

tout le monde sais que dans les pays les plus égalitaires dans la période 1950 1970 les gens etaient riche et vivaient heureux.
Cette merveilleuse zone était le bloc soviétique, entre autre.

Tu parlais de la nécessité réfléchir ou te gober tout ce qu'on trouve sur le net ?


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Dim 24 Jan - 20:12


on peut remonter loin comme ça ! et si j'ai bien compris cette extrème est sensé justifié l'extrèmisme actuel et ses effets négatifs !

cela n'empeche que l'ocde et d autres soulignent :

Les sociétés les moins inégalitaires d’Europe ont tendance à connaître des niveaux de pauvreté plus bas. Ceci s’explique principalement par le fait que les gouvernements concernés choisissent de donner la priorité à la garantie d’un revenu minimum adéquat et à la sécurisation d’un bon accès aux services, via le système de protection sociale et la garantie de niveaux de salaire minimum. Souvent, ces gouvernements sont les plus efficaces au niveau de la redistribution de la richesse via la fiscalité et d’autres systèmes. Au bout du compte, cela signifie que les décisions relatives à l’éradication de la pauvreté sont des choix politiques opérés en fonction du type de société que l’on souhaite.

si l'on ne corrige pas les défauts inhérents au capitalisme et a la liberté de faire n'importe quoi, je pense que ton système vivra rapidement un effondrement comme cela a été le cas en urss. Mais comme tu as du mal a te projeter dans le futur, je te laisse a tes illusions ! :mdr:





_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Dim 24 Jan - 20:34

je ne justifie pas les extremes actuels je me méfie des fausses solutions. Si c'est pour que cela soit encore pire que la situation actuelle j'en voie pas l'interet.

Quant à remonter j'ai juste pris la période de ton "intervenant".

Je viens de finir de lire un article passionnant : http://www.contrepoints.org/2016/01/24/236302-lassouplissement-quantitatif-pour-les-nuls (je t'invite à le lire un article libéral qui devrait te plaire.. si si) et j'y lis entre autre  :
"Il n’y a pas de vraie prospérité conquise sans développement d’activités rentables".
"rentabilité, chemin de la richesse collective car nous sommes tous tour à tour acheteur et vendeur."

C'est beau comme du Prévert Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Dim 24 Jan - 22:14

troubaa a écrit:je ne justifie pas les extremes actuels je me méfie des fausses solutions. Si c'est pour que cela soit encore pire que la situation actuelle j'en voie pas l'interet.

Quant à remonter j'ai juste pris la période de ton "intervenant".

Je viens de finir de lire un article passionnant : http://www.contrepoints.org/2016/01/24/236302-lassouplissement-quantitatif-pour-les-nuls (je t'invite à le lire un article libéral qui devrait te plaire.. si si) et j'y lis entre autre  :
"Il n’y a pas de vraie prospérité conquise sans développement d’activités rentables".
"rentabilité, chemin de la richesse collective car nous sommes tous tour à tour acheteur et vendeur."

C'est beau comme du Prévert Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

oui, j'aime bien mémé simone, je suis d'ailleurs abonné a sa revue. Je ne partage pas tout, mais certaines analyses , notamment sur les QE et le capitalisme de connivence sont tout a fait pertinentes !
Je préfère quand meme, le bon sens d'un charles sannat qui me semble aussi plus humaniste dans sa vision de la société.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Lun 25 Jan - 9:13

Cette dame fait du Prévert à destination de sa classe sociale, certainement pour la rassurer, même si elle feint de s'adresser à tout le monde, bien qu'elle finisse par le reconnaitre les banquiers ont perdus la mains.
Bah oui elle se refuse, comme tout bon défenseur du système pourissant, de reconnaitre ce fait, la catastrophe est irréversible, elle croit encore au bon dieu capital créateur de richesse, sauveur du monde financier avec son fils le profit. Les agents de propagandes sont connus de longue date, qu'elle se méfie quand même, l'histoire est plus forte que les élucubrations.

Alors moi j'ai un article à destination de TOUS, tous le peuple:
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/et-si-les-banques-centrales-avaient-perdu-la-main_1744793.html

Un film un très beau scénario de film, mais qui mêne où ? Je vous laisse le mot de la fin pour d'autre ce sera le mot FAIM.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Lun 25 Jan - 11:27

je crois que tu n'as rien compris de ce qu'elle a écrit.
Elle dit que la seule manière de s'en sortir c'est de créer de la vraie richesse et non de la fausse.
Elle compare la création de fausse richesse monétaire actuelle à la création de fausse richesse du temps du soviétisme et que cela devrait produire, à terme, le même résultat.
Et que cette création de fausse monnaie soit à destinations des banques ou du peuple donnera le même résultat, carr cela donne l'illusion de la richesse.
Quand on arrêtera d'etre "riche" en empruntant on reviendra à des fondamentaux économiques. L'emprunt ne doit servir qu'à l'investissement car il permet, entre autre, d'étaler son coût sur la durée d'utilisation du bien.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Lun 25 Jan - 11:47

Bah oui mais c'est pas à moi qu'il faut l'expliquer c'est à tes amis banquiers, financiers et politiques qui dirigent le système, système que tu défend d'une manière réactionnaire, car tu veux revenir au capitalisme de papa et au bon vieux principe de la concurrence non faussée....hélas ce système à évolués de catastrophes en catastrophes, jusqu'à la prochaine qui espérons le ne sera pas définitive pour l'humanité.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Lun 25 Jan - 12:27

je ne savais pas que j'avais des amis banquiers....
Avec toi on en apprend tous  les jours ! Même sur sa vie privée.

Je ne veux pas revenir au capitalisme de papa, décidément tu as du mal à te détacher du passé.... tu me dirais je te comprends si l'on revenait au capitalisme de papa alors l’archaïque marxisme aurait à nouveau une raison d’exister et ne serait plus anachronique. Tu ne perds jamais espoir.... l'aveuglement idéologique surement.

Ben non, ne t'en déplaise, pas besoin du capitalisme de papa pour créer de la richesse.
Facebook a surement créer plus de richesse que n'importe quel banquier sur cette terre.
C'est juste un rappel sur le fonctionnement de l'économie.

Les banquiers ne créent pas de richesse ils compensent l’absence de richesse.
Exemple :
Quand la sécu est en déficit c'est qu'elle n'est pas assez riche pour faire face à toutes ces dépenses. Que fait le banquier ? il compense l’absence de richesse en prêtant de l'argent à la sécu afin qu'elle fasse face à son déficit de richesse. Mais il n'a absolument pas créer de richesse.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Lun 25 Jan - 16:24

Ben non, ne t'en déplaise, pas besoin du capitalisme de papa pour créer de la richesse.
Facebook a surement créer plus de richesse que n'importe quel banquier sur cette terre.
C'est juste un rappel sur le fonctionnement de l'économie.
Non c'est vrai Facebook n'a pas eu besoin de banquiers et autres financiers pour démarrer ?
Qui a créé entre autre Facebook ?
Eduardo Séverin.
Connu comme le cofondateur de Facebook, Eduardo Saverin est né au Brésil à Sao Paulo. Par sa naissance, il détient la nationalité brésilienne ainsi que la nationalité américaine ayant grandi à Miami (nationalité qu'il abandonne en mai 20121). Sa famille est d'origine juive brésilienne. Son père était un homme d'affaires, travaillant dans l'exportation et l'investissement immobilier. Il entre à l'université d'Harvard où il devient membre de la fraternité Phœnix S.K. Club, ainsi que président du comité Harvard Investment Association. En 2006, Eduardo reçoit son diplôme en économie avec la mention magna cum laude. Lors du premier trimestre 2012, en prévision de l'entrée en Bourse du réseau social sur Internet, il décide de renoncer à la nationalité américaine en optant pour la nationalité singapourienne où il réside depuis 2009. Cette mesure devrait lui éviter de payer plusieurs centaines de millions de dollars d'impôts, la ville-État n'ayant pas d'impôt sur les gains en capital. Wiki

Avoir un capitaliste de Papa ça aide dans les affaires.

Mais à te lire, Facebook est parti de rien.
Maintenant ça fait une belle jambes aux miséreux de la planète de savoir la réussite d'un réseau social (surement bien controlé aujourd'hui), en tout cas c'est pas ça qui fabrique de quoi manger, les vétir et leur donner un toit.

En plus mauvaise pioche une fois de plus, des liens étranges se créent entre les banques et cette start-up:
http://www.lepoint.fr/economie/et-si-une-banque-vous-refusait-un-pret-a-cause-de-vos-amis-facebook-08-08-2015-1955630_28.php
Lis bien, en tout cas tu sauras qu'il faudra bientot choisir ses amis avec soin en cas de besoin d'argent frais....sorti des presses.

Les banquiers ne créent pas de richesse ils compensent l’absence de richesse.
C'est bien ce que Lénine expliquait et condamnait dans l'Impérialisme Stade suprème du capitalisme, et ce que je dénonce et que toi tu défend.
Du point de vue de l'impérialisme économique ce sont les banquiers qui créent une richesse....fictive, puisque ce sont eux qui créent la "monnaie" sans contre-partie, sinon comment comprendre les Hedges Found et la dette monstrueuse ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Lun 25 Jan - 16:52

il n'est plus possible de discuter avec toi dédé. Ca devient systématique avec toi.
Tout ce que tu écris n'a aucun rapport avec le sujet.
J'ai juste donné en exemple facebook qui créait de la richesse que les banquiers. (10 000 salariés au passage). un exemple dans l'argumentation sur la création de richesse et la non création de richesse par l'emprunt.
C’était cela le sujet. Pas l'exemple.
Comment peut on confondre sujet et exemple ?
Tu nous ponds un roman sans intérêt sur facebook auquel je n'ai pas envie de répondre.

Je t'invite à ouvrir un sujet sur facebook ca a l'air de drôlement te passionner

J'en conclus qu'une fois de plus tu ne savais pas quoi répondre à une argumentation qui manifestement t'échappe alors tu as sauté sur la première brindille où tu pouvais te raccrocher (facebook)  "enqueter et monter un dossier" pour mieux avoir un truc à répondre en hs.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Lun 25 Jan - 17:20

Je t'invite à ouvrir un sujet sur facebook ca a l'air de drôlement te passionner
Non justement le sujet est la création de richesse, la seul richesse est par définition ce qui permet aux hommes de vivre, libre à toi de penser que les 10 000 salariés de Facebook sont plus utiles à gérer les blablas en grande parti X (l'origine de FB) qu'à produire des biens de consommation.
Quand on a rien à bouffer on commence par se payer du pain, pas un téléphone portable. (C'est un exemple hein Very Happy )
Maintenant les multinationales sont contentes avec ces créations de start-up elles controlent l'immense population et orientent leur publicité,. Qui sait qui parlait du respect de la vie privée.

Si c'est avec cet exemple tu espère me convaincre que ce type de société fait plus que les banques et bien je te les laisses.

Et mon avis est loin d'ètre HS, il est simplement différent du tiens, tu n'espère pas que je vais ètre le béni oui oui du forum? Tu me la joue à la Bulle là. Very Happy



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Lun 25 Jan - 17:37

Dédé 95 a écrit:
Je t'invite à ouvrir un sujet sur facebook ca a l'air de drôlement te passionner
Non justement le sujet est la création de richesse, la seul richesse est par définition ce qui permet aux hommes de vivre, libre à toi de penser que les 10 000 salariés de Facebook sont plus utiles à gérer les blablas en grande parti X (l'origine de FB) qu'à produire des biens de consommation.
Jugement de valeur sans interet*

Quand on a rien à bouffer on commence par se payer du pain, pas un téléphone portable. (C'est un exemple hein Very Happy )
et pour se payer du pain faut un travail

Maintenant les multinationales sont contentes avec ces créations de start-up elles controlent l'immense population et orientent leur publicité,. Qui sait qui parlait du respect de la vie privée.
thérorie du complot nous revoila. Toi l'agent de la stasi.... hje ne t'ai pas lu contester les lois liberticides de tes amis socialistes....

Si c'est avec cet exemple tu espère me convaincre que ce type de société fait plus que les banques et bien je te les laisses.
Tu défends les banques maintenant. Tu es pret à défendre n'eimporte quoi pour t'oppose.
tu diras cela à tous les salariés de ces sociétés.

Et mon avis est loin d'ètre HS, il est simplement différent du tiens, tu n'espère pas que je vais ètre le béni oui oui du forum? Tu me la joue à la Bulle là.  Very Happy  
Tu me la joues victime.... pauv'ti choux. tu veux un kleenex pour essuyer une larme ?

Tu es totalement hs ais bon.
Le sujet au départ etait les inégalités.
Pas l'interet de travailler ou pas chez facebook   Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy

Tu devrais répondre à spin sur polpot c'est plus ton rayon. Le socialisme en action...


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Mer 27 Jan - 11:33

une autre analyse sur les inégalités.
Les inégalités qui comptent vraiment:
C’est en se concentrant sur les inégalités qui comptent vraiment qu’on pourra vaincre la pauvreté.
Par Mathieu Bédard, depuis le Canada.

Un article de l’Institut économique de Montréal

Les inégalités de revenu sont à la mode en ce moment, en raison de la célébrité inattendue de Thomas Piketty et de certains groupes se plaignant des revenus élevés des dirigeants de grandes entreprises. Pourtant, la mobilité sociale est si élevée au Canada qu’elle éclipse les inégalités de revenus. Seulement 1,5 % de tous les Canadiens sont restés sous le seuil de la pauvreté pour toute la période 2005-2010. Les inégalités de revenus ne sont pas une mesure efficace du bien-être puisque la pauvreté est de moins en moins une condition permanente. Ce qui est plus important est qu’actuellement la condition de toutes les classes sociales s’améliore.

L’économiste Deirdre McCloskey appelle cela la Grande vérité. Bien que l’espèce humaine ait été confinée à une pauvreté écrasante pendant 99,7 % de son existence, il y a environ 200 ans les conditions de vie ont commencé à rapidement s’améliorer, et les parents purent enfin voir leurs enfants vivre mieux qu’ils n’avaient vécu eux-mêmes. Nous devons cette Grande vérité non pas à la dénonciation des inégalités, mais à l’entrepreneuriat et à l’innovation, et au fait que nous avons commencé à considérer ces deux choses comme vertueuses.

Pourtant, il existe bien des inégalités importantes. Ce sont celles qui entravent la mobilité sociale et qui créent une injustice qui ne peut pas être résolue par la croissance économique. Lorsque la loi privilégie certains groupes de personnes au détriment d’autres, on obtient le genre d’inégalité qui ralentit l’innovation et l’entrepreneuriat, et donc les progrès du niveau de vie de toutes les classes sociales.

Certaines de ces inégalités de nature juridique sont les autorisations nécessaires pour exercer certains métiers. Ces barrières à l’entrée dans certaines professions peuvent prendre la forme d’argent, de temps lorsqu’il s’agit d’études, ou les deux. Environ 20 % des professions sont réglementées et nécessitent une licence pour être pratiquées au Canada. Vous avez besoin d’une licence pour être décorateur d’intérieur en Alberta, par exemple, ou pour être coiffeur ou homéopathe en Ontario, ou pour être aromathérapeute partout au Canada. Sans rentrer dans l’épineuse question de savoir si l’approbation du gouvernement est nécessaire pour veiller à ce que les Canadiens obtiennent le bon mélange d’essence de patchouli pour leurs séances de relaxation, ces professions réglementées créent une classe privilégiée d’initiés dont la raison d’être est d’empêcher les autres d’exercer leur métier, un peu comme le système médiéval des guildes.

Un autre système d’inégalité institutionnalisée est celui des syndicats. Les travailleurs syndiqués obtiennent des salaires et des avantages plus élevés en raison des privilèges accordés par le gouvernement. Mais ces bonus ont un coût, et sont obtenus au détriment de ceux qui sont poussés hors du marché du travail. En étant forcé d’augmenter les salaires au-delà de leur valeur de marché, les entreprises avec des travailleurs syndiqués sont amenées à utiliser moins de main-d’œuvre et plus de capital. Il s’agit d’une redistribution des revenus en faveur des membres du syndicat, au détriment des chômeurs. Ceci est rendu possible par l’intervention du gouvernement, qui accorde un traitement préférentiel aux associations syndicales.

Certains de ces privilèges juridiques sont actuellement contestés grâce aux nouvelles technologies. Uber, par exemple, défie les privilèges des taxis qui avaient été spécialement conçus dans le seul but de garder les nouveaux arrivants à l’écart de cette activité, augmentant ainsi artificiellement les revenus des détenteurs de licence. Maintenant, tout immigrant, parent seul ou chômeur peut pratiquer ce métier et ainsi générer un retour sur son investissement dans sa voiture.

D’autres nouveaux venus, qui démocratisent une autre occupation qui s’était ossifiée et sur-institutionnalisée, sont Airbnb et les autres applications de partage d’appartement. En connectant les voyageurs avec des personnes ayant une chambre d’invité, un sofa-lit ou un matelas gonflable, ils rendent le voyage possible pour ceux qui ont des moyens plus modestes.

Tellement, en fait, que les associations professionnelles d’hôteliers ont lancé à travers leurs lobbyistes une offensive contre le partage de l’hébergement. Dans ce cas-ci, les obstacles ne sont pas tant les licences que les coûts de la mise en conformité avec une réglementation invasive.

Pourtant, les hôtels et les taxis sont ceux qui ont réclamé une réglementation avec des coûts élevés pour exclure les petits concurrents hors de ces industries. Maintenant qu’ont émergé des concurrents pouvant facilement échapper à cette réglementation, celle-ci, coûteuse, se retourne contre eux. Si tout le monde devait être mis sur un pied d’égalité, ce devrait être en abaissant les taxes et en réduisant la réglementation, non pas par le renforcement des barrières réglementaires qui créent des inégalités de traitement.

Ce ne sont là que quelques exemples des inégalités dues à l’État, et non pas aux forces du marché ou aux principes économiques, favorisant activement certaines personnes et créant une sous-classe de citoyens moins privilégiés. Si nous nous concentrions sur les inégalités qui comptent vraiment, le Canada pourrait devenir encore plus socialement mobile qu’il ne l’est déjà, et la pauvreté une condition encore moins permanente.

http://www.contrepoints.org/2016/01/27/236762-les-inegalites-qui-comptent-vraiment


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Mer 27 Jan - 12:49

Le fric, toujours le fric....
La première des inégalité est celle qui refuse à certain le droit de vivre de son travail.

Quand au syndicaliste privilégié, ça ferait bondir (disons sourire) mon ex, moi qui ais été viré de la RATP pour appartenance et surtout militantisme syndical non conforme aux voeux de la direction d'alors.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Mer 27 Jan - 13:49

Mais non la première des inégalités c'est de ne pas avoir de travail.... C'est ce que tu n'as pas compris.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Le Repteux le Mer 27 Jan - 15:47

Mathieu Bédard a écrit:Nous devons cette Grande vérité non pas à la dénonciation des inégalités, mais à l’entrepreneuriat et à l’innovation, et au fait que nous avons commencé à considérer ces deux choses comme vertueuses.
Ce qui permet le mieux être, ce sont les avancées technologiques, pas les idéologies, et ces avancées sont souvent des inventions dues à des particuliers, pas des entreprises. L'auteur parle justement de Uber, une entreprise qui doit son existence à la technologie. Un système plus efficace en remplace un autre dès que la technologie le permet, mais ce n'est pas une idéologie qui fait que la technologie se développe, c'est le hasard. Les développements sociaux sont imprévisibles, alors cessons de croire qu'ils le sont en cherchant à les orienter.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par komyo le Mer 27 Jan - 20:28

troubaa a écrit:Mais non la première des inégalités c'est de ne pas avoir de travail.... C'est ce que tu n'as pas compris.




Rolling Eyes


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Mer 27 Jan - 21:17

je persiste
troubaa a écrit:Mais non la première des inégalités c'est de ne pas avoir de travail.... C'est ce que tu n'as pas compris.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Jeu 28 Jan - 7:23

Les grands mots et la réalité, ceux qui vivent près de la pauvreté nous "renseignent".
http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021653841269-le-cout-du-logement-fait-decrocher-les-menages-modestes-1195898.php

Tout va bien (?) les classes moyennes augmentent en nombre mais baissent en revenu.
http://www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Dossiers/Revenus/Niveau-et-composition-des-revenus-moyens-en-France

Une analyse pointilleuse (2010):
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/REVPMEN10e.pdf

Pendant ce temps  l’économie mondiale inquiète la banque centrale américaine
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/01/28/l-economie-mondiale-inquiete-la-banque-centrale-americaine_4854935_3234.html#l3EkYgdQTWvBOjT1.99


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Jeu 28 Jan - 12:12

Coût du logement - Encadrons, réglementons taxons : Résultat de moins en moins de construction. Conséquence augmentation du prix de l'immobilier.

Augmentation du nombre de classe moyenne mais baisse de leur niveau de vie : Logique conséquence de la politique égalitariste mené depuis 4 ans. A force de taxer et d'élaguer....

N'oublions pas que le "tous pauvre est très égalitaire !" C'est même l'égalité parfaite.

A force de détester tous ceux qui réussissent
A force de taxer tous ceux qui gagnent
Résultat : on appauvrit tout le monde.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Dédé 95 le Jeu 28 Jan - 12:56

A force de faire reposer l'économie sur la dette on appauvrit surtout notre progéniture...
...ou on leur prépare des lendemains qui déchantent.

Pour l'immobilier dans le cas des "pauvres" cités par Emmaus, c'est surtout la spéculation d'individus propriétaires de biens.
80 000 logements vacants rien qu'à Paris, le temps que les loyers montent ? Et dans ce cas, vive l'encadrement.
Pour moi c'est saisie, la richesse c'est SEULEMENT le travail. (La Fontaine)


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8998
Localisation : ici ou là

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par troubaa le Jeu 28 Jan - 13:39

Dédé 95 a écrit:A force de faire reposer l'économie sur la dette on appauvrit surtout notre progéniture...
...ou on leur prépare des lendemains qui déchantent.
Tout dépend ce que sert à financer la dette...
Si c'est pour effectivement "remplir le frigo" alors oui c'est néfaste.
Si c'est pour investir dans l'avenir (infrastructure, recherche, développement économique...) alors oui elle est absolument nécessaire souhaitable et indispensable.

Ca se voit que tu n'as jamais eu besoin d'emprunter pour acheter ta résidence principale...


Pour l'immobilier dans le cas des "pauvres" cités par  Emmaus, c'est surtout la spéculation d'individus propriétaires de biens.
80 000 logements vacants rien qu'à Paris, le temps que les loyers montent ? Et dans ce cas, vive l'encadrement.
Pour moi c'est saisie, la richesse c'est SEULEMENT le travail. (La Fontaine)
[/quote]
Bha voyon toi dédé-le-médium tu sais pourquoi .... tu peux avoir 80 000 raisons différentes
Parce que tu le gardes pour toi pour l'occuper 3 mois dans l'année (tu la connais cette situation... non ?)
Parce que tu es muté pour 18 mois loin de paris, tout frais payé et que tu gardes ton appart
Parce que tu le gardes pour tes enfants qui vont bientôt faire leurs études à Paris
Parce que tu ne veux pas t’embêter avec des locataires^et comme tu n'as pas besoin d'argent tu ne le loues pas
Parce que c'est un héritage et cela fait 8 ans que les enfants se déchirent..
etc etc...
Sacré Dédé-le-médium qui sait tout sur les raisons des gens..

Sinon avec ta saisie tu feras encore plus fuir les riches et plus personnes n'investira dans l'immobilier et tu auras encore plus de mal logé...

Mais t’inquiète à Paris les socialo-écolos construisent des tours de bureaux et non de logement.... voila qui va encore faire monter le prix de l'immobilier...

Tu veux que l'immobilier baisse : Construit des logements. Pour cela "détaxe, déréglemente, désencadre"...

Plus de taxe = plus de mal logés....

Le logement est le premier bien de première nécessite. que l'Etat se goinfre dessus est le véritable scandale.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill

Contenu sponsorisé

Re: Inégalités : ce qu’on voit, et ce qu’on aimerait bien voir

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 22 Juil - 16:48