LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

L'inconscience de la conscience.

Partagez
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Hitori le Jeu 14 Juin - 16:58

-message supprimé-

Oh p’tain ! Nous sommes découverts Satori !…….. Allez on va tout te dire ; nous sommes des aliens, venant de la galaxie du tiers inclus. Notre mission est de repérer les faux prophètes disséminés dans l’Univers connu et inconnu, car ils propagent de fausses rumeurs, en laissant entendre que le tiers inclus ne serait pas inclus…… tout en l’étant. Cela ne peut que créer la confusion dans les esprits, c’est pourquoi dès que nous repérons un de ces faux prophètes nous ne le lâchons plus, jusqu’à ce qu’il crie sèbe……. :mdr:



Dernière édition par Hitori le Jeu 14 Juin - 19:11, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 17:00

Ce ne sont pas des "vérités uniques", ne serait-ce que justement parce qu'elles sont différentes des tiennes. Si tout le monde pensait comme eux, ou comme toi, ou comme moi, alors on serait dans la pensée unique, non ?

Vive la diversité: il faut s'en réjouir, ainsi que la liberté d'expression et non pas le déplorer.
D'accord, mais il y a des règles concernant la courtoisie et on attend une argumentation rationnelle.
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 17:07

Hitori a écrit:-message supprimé-

Merci Hitori, cela relève de la charte. Que le roi décide...
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Hitori le Jeu 14 Juin - 17:20

Merci Hitori, cela relève de la charte. Que le roi décide...

T’es vraiment incroyable comme mec ! C’est toi qui porte le débat sur l’attaque perso en nous soupçonnant, Satori et moi, de faire parti de je ne sais quelle mystérieuse organisation et d’être des trolls et tu joues les vierges effarouchées lorsqu’on te dit tes 4 vérités. J\'y crois pas
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 17:21

eh bien, au moins je constate que vous êtes tous des humains, plein de défauts, aucun de vous n'est un maître sage accompli, et cela me fait bien plaisir !
Je ne suis donc pas la seule à déconner de temps en temps !

C'est comme cela que je vous aime (si cela ne dure pas trop longtemps, hein!) Bisou
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 17:37

Eh ben on rigole bien ici ! Attendez-moi les amis !

Tu as craqué Grincheux (non pardon, Patanjali) ? C'est par courtoisie que tu m'as signifié avant de partir bouder que Edouard et moi n'étions, je cite, "que des enfants gâtés et pourris" ? Par courtoisie que tu nous accuses Hitori et moi de trucs complètement débiles ? Tu connais l'histoire de la paille et de la poutre ?

Permets que certains ne s'inclinent pas béatement devant ton ramassis de concepts et de références à la mord-moi-l’noeud et pète un coup, ça détend, parce que là, tes mauvaises ondes contaminent tout le fil. Si tu veux une cour d’admirateurs de ton gros cerveau rempli, il y a le PMU du coin pour ça.


@ tango. A mon sens, un éveillé est quelqu'un vivant en permanence dans l'état de réalisation, dans la conscience de l'Être, ce qui est loin, mais alors vraiment loin loin loin d'être mon cas. Il y a peut-être quelques milliers de personnes sur Terre vivant dans cet état magnifique (autant dire que c'est rarissime), et je respecte trop cela pour avoir la prétention de me prendre pour l'un d'eux. Je te l'avais déjà dit plusieurs fois d'ailleurs. Le piédestal et les lauriers de l'endormi éveillé (ou de l'éveillé endormi, je ne sais plus), ça fait beaucoup d’arguments stériles.


Hitori, le gourou me réclame, je cours me suicider et je reviens. Laughing

Nous aussi on t'aime Leela. Bisou
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Jeu 14 Juin - 17:39

Oui, Lila on peut dire que nous sommes tous des inconscients.
Prétendre être conscients de ce que nous sommes, est de l'inconscience. Very Happy

Voilà, c'était pour revenir dans le sujet. albino


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 17:50

tango a écrit:Oui, Lila on peut dire que nous sommes tous des inconscients.
Prétendre être conscients de ce que nous sommes, est de l'inconscience. Very Happy

Voilà, c'était pour revenir dans le sujet. albino
aaaah les mecs, quand ils se crêpent le chignon, c'est à coups de poings PTDR Les nanas, c'est le catch dans la boue, et vous le catch tout court !

Voilà, je sais pas qui se bat sur ce ring, j'ai rien compris à votre pugilat, mais c'est vous tout crachés LOL


Une petite vidéo pour vous.
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Jeu 14 Juin - 17:54

Satori a écrit:
@ tango. A mon sens, un éveillé est quelqu'un vivant en permanence dans l'état de réalisation, dans la conscience de l'Être, ce qui est loin, mais alors vraiment loin loin loin d'être mon cas. Il y a peut-être quelques milliers de personnes sur Terre vivant dans cet état magnifique (autant dire que c'est rarissime), et je respecte trop cela pour avoir la prétention de me prendre pour l'un d'eux. Je te l'avais déjà dit plusieurs fois d'ailleurs.
Oui, tu me l'as déjà dit, mais je voulais que tu le redises, pour être certain que tu ne l'avais pas oublié.
As-tu déjà rencontré un être éveillé comme tu le décris ?
ça me semble improbable de pouvoir être en permanence dans cet état.

Le piédestal et les lauriers de l'endormi éveillé (ou de l'éveillé endormi, je ne sais plus), ça fait beaucoup d’arguments stériles.
ça c'était pour te chatouiller... amicalement bien entendu... qui aime bien châtie bien, n'est-ce pas ?

J'espère qu'Excalibur entendra vos reproches comme des chatouilles amicaux... mais je dois dire que vous y allez un peu fort. elephant

DAN sons amicalement, voyons nos étincelles comme des panneaux qui nous indiqueraient la lumière éternelle.



_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 18:14

tango a écrit:Oui, tu me l'as déjà dit, mais je voulais que tu le redises, pour être certain que tu ne l'avais pas oublié.
Oh ça ne risque pas ! Ma couennerie me rappelle à son bon souvenir en permanence… Laughing

tango a écrit:As-tu déjà rencontré un être éveillé comme tu le décris ?
Oui, deux, dont l’un est en vidéo juste au-dessus de ton post.

tango a écrit:ça me semble improbable de pouvoir être en permanence dans cet état.
Pourquoi ? Et pourquoi parler d'éveil dans ce cas ?

tango a écrit:ça c'était pour te chatouiller... amicalement bien entendu... qui aime bien châtie bien, n'est-ce pas ?
Et chatouille bien aussi… :mdr:

tango a écrit:J'espère qu'Excalibur entendra vos reproches comme des chatouilles amicaux... mais je dois dire que vous y allez un peu fort. elephant
C’est vrai, ce n’est peut-être pas très malin mais bon, tu ne crois pas qu'il exagère un peu ?
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 18:19

@ Leela. Je ne sais pas si tu es au courant Leela, mais il y a sur le net un site avec des vidéos entières (2h) de conférences d'Eckhart Tolle. Peut-être que ça peut t'intéresser. Voilà le lien :
http://nous-les-dieux.org/Eckhart_Tolle_-_La_Transformation_de_la_Conscience
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Tibouc le Jeu 14 Juin - 18:44

A tous :
Est-ce que vous pourriez arrêter de vous engueuler et de vous jeter des noms d'oiseaux sur mon forum ?


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 18:53

J'ouvre un sujet dans le coin à papote pour permettre à ceux qui veulent, de me jeter des noms d'oiseau.

Mais y a-t-il une charte ou pas?
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 18:55

Me revoilà, shampouiné, essoré, repassé... Et maintenant dépité!!! affraid

Que signifie ce chantier? Je vous laisse tout seul le temps de barboter tranquillement dans la ouate et quesque je trouve en revenant? Un champs de bataille dans MON SUJET et tout mes chéris transformés en petit cons dignes d'une cour de maternelle!! geek

Vous avez de la chance que je sois un peu beurré aprés mon lessivage, sinon j'aurais sorti les crocs!! Very Happy

Il n'y a que tango qui remporte haut la main la palme de la sagesse Bisou lui au moins, il ne s'est pas laissè manipuler par son égo.... Vous n'ètes qu'une bande de navets!!

Franchement je suis dèçu... Neutral
Vas falloir redoubler de sérénades, violons et petit billets doux pour retrouver mes faveurs, c'est moi qui vous le dis!! Yen a qui vont serieusement pédaler!!! Siffle

A moins que vous fassiez de vrais éfforts pour cohabiter enfin dans la paix....
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 18:57

Hitori, merci ! Jai déjà beaucoup écouté, il y en a plein déjà sur le net et aussi sur son site à lui. Je préfère l'écouter en VO. Certaines traductions sont OK, mais d'autres, pas terribles...
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 19:50

C'est satori leela et non hitori.. Wink


Dernière édition par -Unity- le Jeu 14 Juin - 20:36, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 20:22

tu veux dire "leela" ? (je préfère)
OK, merci pour la correction Wink
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Jeu 14 Juin - 20:30

Oui c'est ca leela, sorry..
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Edouard LaHonte Jr le Ven 15 Juin - 6:18

Disons que d’abord, c’est la chose la plus intuitive, la plus naturelle, la plus, comment dire… intime et évidente : le monde est dans notre conscience. Sans y réfléchir le moins du monde, c’est le constat premier que nous pouvons faire.

Euh...Nous avons conscience du monde, c'est pas une hypothèse moins paranoïaque et egocentrique ? Surprised

Ah....! le dieu malfaisant de Descartes qui nous berce d'illusions dont nous ne pouvons nous défaire qu'en méditant... Mais y a un manuel, c'est pratique !



Price: $10.85 & eligible for FREE Super Saver Shipping on orders over $25 sur amazon...Chouette, chouette ! c'est bientôt les soldes !! Je suis comme Dame Leela, excité comme une puce entre mes canards ! bounce


Le constat inverse (il y a un monde objectif à « l’extérieur » de notre conscience) est déjà beaucoup plus hasardeux à mon sens. C'est d'ailleurs scientifiquement indémontrable.

Oui, sauf que bof. La science, elle s'en cogne, c'est du domaine de la métaphysique, l'épineuse question de l'ontologie.
Ensuite, il se trouve que la connaissance d'une réalité objective relève de l'a priori. On utilise le même verbe pour je sais qu'il pleut et je sais qu'il y a un monde en dehors de ma représentation (comme je sais que j'existe) alors qu'il exprime deux phénomènes très différents.
Alors c'est fromage ou dessert...Ou bien on utilise cette conscience pour nous apprendre des choses sur cette réalité ou bien démontrer qu'elle n'est qu'une illusion..: Mon choix est fait, j'ai toujours été d'une nature optimiste et confiante et puis si j'ai tort, que le Grand Illusioniste aille se faire plutôt voir chez les Grecs, il y a déjà plein de gogos très doués pour prendre des vessies pour des lanternes là-bas. What a Face

Sur le plan cosmique nous sommes tous Un. Mais il faut avoir touché du doigt cet état pour en comprendre tout le sens et en intégrer en nous l' information ( Que ce sois durant cette vie ou lors d'incarnation passées une fois vécu c'est indélibile) ce code du Un parfumant chacun de nos actes de cette senteur si particuliere.




_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Ven 15 Juin - 8:09

Ce que tu expliques, Edouard, va dans le bon sens, c'est le "bon sens" dont Descartes disait que c'était "la chose au monde le plus répandue". Pourtant le bon sens est aujourd'hui ce qui manque le plus et ce n'est pas la faute de Descartes; c'est la faute d'abord au principe de contradiction exclue d'Aristote, repris comme logique d'infaillibilité par l'Eglise avant d'être repris par la science cartésienne. Cette logique s'applique à l'observation mais pas aux idées abstraites de la métaphysique.

La conséquence de cette dualité, formalisée par le oui/non du bit en informatique, c'est que les matérialistes en affirmant la matière, nient l'esprit et que ceux qui affirment la conscience ont tendance à nier nos limitations matérielles.

La solution est de reconnaître la complémentarité des contraires dans le Tout, peu importe qu'on l'appelle ensemble, unité ou tiers inclus selon le formalisme de Lupasco. Ce qu'il faut reconnaître, c'est que la réalité est faite de dualités qui forment une unité.

L'homme n'est ni esprit pur, ni matière pure mais une entité qui émerge de la synchronicité entre l'esprit et la matière, entre le Ciel et la Terre, comme le disent les traditions anciennes. L'harmonie résulte de la complémentarité des contraires.

Tao te king, verset 2
Lorsque sur Terre, les gens reconnaissent le beau, le laid est aussi établi.
Lorsque sur Terre, les gens reconnaissent le bon, aussitôt le mauvais est établi.
Car être et non-être s'engendrent mutuellement.
Lourd et léger se complètent.
Long et court se forment ensemble.
Haut et bas communiquent.
La voix et le son se marient.
Avant et après se succèdent.

Ainsi, le sage accomplit sans agir, il enseigne sans parler.
Tous les êtres s'avancent, le sage ne les évite pas
Il engendre et ne possède pas.
Il accomplit et ne conserve pas.
L'œuvre accomplie il ne persiste pas.
Et parce qu'il ne persiste pas pas, il n'est pas abandonné.
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Ven 15 Juin - 14:48

Leela a écrit:Hitori, merci ! Jai déjà beaucoup écouté, il y en a plein déjà sur le net et aussi sur son site à lui. Je préfère l'écouter en VO. Certaines traductions sont OK, mais d'autres, pas terribles...
Moi aussi, je préfère les écouter en version originale, parce qu’en plus on entend ses intonations, son timbre de voix, sa douceur… Il transmet plein de choses en dehors des mots.
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Hitori le Ven 15 Juin - 19:27

Edouard le retour:
Euh...Nous avons conscience du monde, c'est pas une hypothèse moins paranoïaque et egocentrique ?

Mais non, mais non……. Edouardo amigo, elle est tout aussi parano et égotico que l’autre. Very Happy

Car toutes les hypothèses que nous pouvons faire partent de la conscience et se trouvent assujetties à elle. Que le monde soit à l’intérieur ou à l’extérieur, c’est kif-kif, car cela sera toujours par rapport à la conscience.

Oui, je sais et je te vois venir, tu vas me dire qu’il y a une différence de taille. C’est que si le monde est à l’intérieur, lorsque la conscience s’éteint, le monde disparaît, alors que s’il est à l’extérieur, il continu d’exister. Oui….mais non ! le monde extérieur qui se « révèle » à nous n’est que l’inter action des virtualités énergétiques potentielles, qui prennent formes grâce à la « projection » de la conscience. Si la conscience disparaît, l’inter action ne peut pas avoir lieu et pas d’inter action…. pas de formes et pas de formes….pas de monde.

Donc, tu vois, que le monde soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la conscience….il disparaît sans cette conscience. Il restera les autres mondes, assujettis aux autres consciences et tributaires d’elles, mais mon monde ne peut exister que par ma conscience.

PS : content de te revoir alien

avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Ven 15 Juin - 20:48

Bonsoir Hitori

Es-tu certain que le jour où tu vas quitter ta manifestation, toutes les manifestations vont disparaître ?
Penses-tu vraiment que la Terre ait attendu ton apparition pour commencer à tourner autour du Soleil ?

Disons que tu peux le voir comme ça, mais le dire est périlleux. Aussi permets moi de penser que ta vision est égocentrique, sinon je suis obligé d'accepter l'idée que je n'existe pas.

Si après ton départ, ta conscience persiste, elle va bien rigoler de l'absurdité de tes propos. Elle se dira: ah ben merde alors, c'est bizard de voir que la Terre continue à tourner. Very Happy


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Hitori le Ven 15 Juin - 21:36

Salut Tango, mon poteau !

Es-tu certain que le jour où tu vas quitter ta manifestation, toutes les manifestations vont disparaître ?

Ah oui alors! Absolument sûr, je ne pourrais plus les « voir ». Very Happy

Penses-tu vraiment que la Terre ait attendu ton apparition pour commencer à tourner autour du Soleil ?

Avant moi, la représentation de ce que tu appelles la terre et le soleil n’existait pas et après moi, elle n’existera plus.

Disons que tu peux le voir comme ça, mais le dire est périlleux. Aussi permets moi de penser que ta vision est égocentrique, sinon je suis obligé d'accepter l'idée que je n'existe pas.

Mais tu n’existes pas mon petit tango, tu n’ « es » qu’une sensation d’existence, ce n’est pas pareil. Ta véritable nature procède du Vide et est le Vide. Et puis arrête un peu avec mon égocentrisme, un peu ça va, après ça nifle…. No Nous sommes tous égocentrique, tu ne le savais pas ? Non ? Ben maintenant tu le sais !

Si après ton départ, ta conscience persiste, elle va bien rigoler………..

Ma conscience persistera, puisqu’elle est la Conscience, mais sous un autre agencement et donc n’aura aucun souvenir de mon agencement actuel.

……….de l'absurdité de tes propos.

Ça, c’est une appréciation que tu aurais pu éviter d’écrire, même si tu aimes bien me chatouiller……. mèfi……. Twisted Evil

Elle se dira: ah ben merde alors, c'est bizard de voir que la Terre continue à tourner.

Non, puisqu’elle aura « créé » sa propre terre, si tant est qu’elle se retrouve dans un contexte analogue, ce qui est peu probable. rabbit
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Ven 15 Juin - 22:01

Salut mon copain.
Avant moi, la représentation de ce que tu appelles la terre et le soleil n’existait pas et après moi, elle n’existera plus.
Tu oublies que ce que tu nommes la Terre, est un mot qui t'a été appris par tes parents qui eux-même l'ont appris de leurs ancêtres. Si tu penses être le géniteur de tes parents et de tous tes ancêtres, dis-moi ne trouves-tu pas qu'il y a un problème ?
Mais tu n’existes pas mon petit tango, tu n’ « es » qu’une sensation d’existence, ce n’est pas pareil. Ta véritable nature procède du Vide et est le Vide.
Sauf que dans ce vide il y a une substance qui échappe à notre perception tangible.
Nous sommes tous égocentrique, tu ne le savais pas ? Non ? Ben maintenant tu le sais !
Je te rappelle que notre conscience est une substance fluctuante, et qu'elle peut aller du plus egocentrique au plus altruiste, du plus terrestre au plus céleste, du plus grossier au plus subtil, du plus singulier au plus universel... même qu'elle peut aller se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre, c'est pourquoi j'insiste à te dire qu'il faut songer à laisser respirer ta conscience.
Ta vision monolythique est un symptôme qui m'inquiète.
Ma conscience persistera, puisqu’elle est la Conscience, mais sous un autre agencement et donc n’aura aucun souvenir de mon agencement actuel.
Sauf que nos petites consciences sont ignorantes de ce que contient la Grande Conscience, et pour moi, vois-tu, la Grande Conscience ne peut pas être ignorante des souvenirs de toutes les petites consciences.


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Hitori le Ven 15 Juin - 22:48

Mon petit tango, tu mélanges tout !!?? Difficile d’avoir un échange constructif dans ces conditions.

Bon, pas grave, bonne nuit et…….. bise à Sylvie. Smile
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Edouard LaHonte Jr le Sam 16 Juin - 1:16

Ah, mon cher ami Hitori Very Happy , c'est aussi un plaisir de te retrouver et ta prose limpide m'invite à troquer mes bouffoneries pour un mode plus sérieux.

Je vais désoteriser un poil pour y voir plus clair. study

Tu distingues le monde de nos représentations du monde objectif, je pense que tous ici sont d'accord pour admettre que nos signes se réfèrent à des représentations et non pas directement aux objets, voili qui est clair.

Tu accepteras, je pense, ma formulation qu'un élément X est la brique fondamentale de toute existence, cette élément n'est pas encore connu.
Un partisan du physicalisme opte pour un objet plus ou moins matériel, peut-être un genre de supercorde.
Un autre, plus spiritualiste, opte pour quelque chose plus proche de l'information.
Donc d'un côté nous avons les matérialistes et de l'autre les idéalistes, pour grossièrement trancher. Ce qui les rapproche, c'est qu'ils sont tous opposés au dualisme.

Vu à l'echelle fondamentale de l'existence, tout est connecté, il n'y a plus que des X et c'est seulement à une echelle plus grossière que des entités se distinguent dont certaines affirment qu'elles sont individuées, à ce jour, nous les Homo Sapiens sur notre petite boule.

Moi y en avoir compris ou bien retourne sur mon arbre besogner Jane ? scratch

Mais alors le point de vue des chevaliers Ni, spiritualo-déiste, n'est pas fondamentalement distinct de celui d'un matérialiste modéré et ouvert. Il n' y a qu'une querelle de dénomination à résoudre puisqu'on ne sait pas de quoi X est fait et d'appeler l'ensemble de tous les X, Dieu, l'inconscient collectif, Gaïa, le Grand Un, ou suprême Chamane ne relève que de la linguistique.

Pour résumer, seulement si Dieu a les propriétés qu'on attend d'une personne, alors il y a un débat authentique, le point de vue déiste n'est rien qu'une formulation orientale du naturalisme occidental, et tout ça ne casse pas trois pattes à un canard. Crying or Very sad


_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Sam 16 Juin - 7:56

Bien résumé...
Pour essayer de me positionner, je dirai que, à bien réfléchir, un cerveau dans un corps en locked syndrom peut être brillant, mais un corps sans cerveau est mort. Le cerveau est donc le lieu de la vie et de la pensée, voire de l'Esprit, non qu'il le sécrète, mais qu'il le reçoive et l'utilise . On reçoit l'information et on la traite, consciemment ET inconsciemment . Belle machine, indeed.
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Sam 16 Juin - 11:41

Edouard LaHonte Jr a écrit:

Tu distingues le monde de nos représentations du monde objectif, je pense que tous ici sont d'accord pour admettre que nos signes se réfèrent à des représentations et non pas directement aux objets, voili qui est clair...
Oui on est tous d'accord, mais n'oublions pas que l'objet existe par lui-même, et que ce ne sont que les représentations qu'on s'en fait qui sont déformées.

Tu accepteras, je pense, ma formulation qu'un élément X est la brique fondamentale de toute existence, cette élément n'est pas encore connu.
Un partisan du physicalisme opte pour un objet plus ou moins matériel, peut-être un genre de supercorde.
Un autre, plus spiritualiste, opte pour quelque chose plus proche de l'information.
Donc d'un côté nous avons les matérialistes et de l'autre les idéalistes, pour grossièrement trancher. Ce qui les rapproche, c'est qu'ils sont tous opposés au dualisme.
Je dirais que chacun d'entre nous peut être alternativement le physicaliste et/ou le spiritualiste. La réalité est telle qu'elle est, et, ce n'est que notre regard qui l'interprète selon la position que nous avons adoptée.
Je dirais que cette opposition commune au dualisme émane d'une intime conviction de chacun mais qui cependant reste à démontrer.

Moi y en avoir compris ou bien retourne sur mon arbre besogner Jane ? scratch
Very Happy Il y a bien cette recherche frénétique de l'extase que pourrait procurer la compréhension absolue.

Mais alors le point de vue des chevaliers Ni, spiritualo-déiste, n'est pas fondamentalement distinct de celui d'un matérialiste modéré et ouvert. Il n' y a qu'une querelle de dénomination à résoudre puisqu'on ne sait pas de quoi X est fait et d'appeler l'ensemble de tous les X, Dieu, l'inconscient collectif, Gaïa, le Grand Un, ou suprême Chamane ne relève que de la linguistique.
La querelle n'est pas seulement dans le déploiement des formes mais aussi dans la nature du fond. Le matérialiste recherche la substance fondamentale que dans la forme, alors que le spiritualiste la recherche dans la non-forme.

Pour résumer, seulement si Dieu a les propriétés qu'on attend d'une personne, alors il y a un débat authentique, le point de vue déiste n'est rien qu'une formulation orientale du naturalisme occidental, et tout ça ne casse pas trois pattes à un canard. Crying or Very sad
La troisième patte du canard est le fameux tiers inclus qui échappe à la perception des regards grossiers des matérialistes Very Happy

Oui mon pti Edouard adoré, réfléchis un peu... n'as-tu pas une troisième patte ?... celle qui est cachée dans ta culotte blindée ? albino


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Hitori le Sam 16 Juin - 18:58

Salut Edouard le magnifique, te lire est toujours un plaisir et…… poooour le plaisir…. non, ça c’est Herbert Léonard……..pour le plaisir de continuer à te lire, je vais te faire part de mes objections. OK ? Je peux y aller ? Oui ! ….Trop bon, mon Prince.

Alors voilà, tu dis :
Tu distingues le monde de nos représentations du monde objectif, je pense que tous ici sont d'accord pour admettre que nos signes se réfèrent à des représentations et non pas directement aux objets, voili qui est clair.

Oui, d’accord pour les représentations, mais…… y a-t-il un monde objectif, en tant qu’objet, s’entend ? Toute la question est là, mon ami. Je ne pense pas. Dans le champ énergétique, les potentialités à l’oeuvre contiennent toutes les finalités possibles, tous les univers possibles, tous les canevas possibles, mais en l’état virtuel et simultanément en une superpositions d’états. C’est un champ de probabilité de présence et c’est nous qui allons en agencer un particulier, à un temps T, créant par la même occasion le temps, puisque dans le champ énergétique, il n’existe pas, passé, présent et futur cohabitent. Autrement dit, il n’y a pas un monde objectif, immuable, que chacun peut « voir ». Il y a un quantum d’énergie en attente d’un observateur, observateur qui sera le catalyseur, le maître d’œuvre de ce qui sera « vu ».

Tout n’est qu’un champ d’informations. Informations qui inter agissent, pour créer des perceptions. Ce sont ces perceptions qui sont décrites comme étant la réalité et forcement ces perceptions sont subjectives, puisque nos consciences ne peuvent appréhender que le présent. Si un monde objectif existait réellement, il n’aurait pas besoin d’observateur. Est-ce le cas ? Le monde et l’observateur sont le binôme de ce qui est et sont indissociables. Si on enlève l’observateur le monde disparaît. L’acte d’observer est un acte de création et le « réel » va correspondre à l’idée que notre conscience va se faire de lui. Le champ quantique va « choisir » la forme de manifestation en adéquation avec notre conscience.

Tu accepteras, je pense, ma formulation qu'un élément X est la brique fondamentale de toute existence, cette élément n'est pas encore connu.
Un partisan du physicalisme opte pour un objet plus ou moins matériel, peut-être un genre de supercorde.
Un autre, plus spiritualiste, opte pour quelque chose plus proche de l'information.
Donc d'un côté nous avons les matérialistes et de l'autre les idéalistes, pour grossièrement trancher. Ce qui les rapproche, c'est qu'ils sont tous opposés au dualisme.

Désolé, mais je n’accepte pas. Ben, j’en ai le droit non ? Manquerait plus que ça ! No Il n’y a pas de brique fondamentale. Et la science n’est pas prête de la trouver et pour cause…. ! Si nous descendons dans l’infiniment petit, au bout du bout…. du bout….du bout….. trou là là itou…… tu sais ce qu’il y a ? Ben, il y a l’infiniment grand….. mon grand ! (l’Ouroboros cosmique).

Vu à l'echelle fondamentale de l'existence, tout est connecté, il n'y a plus que des X et c'est seulement à une echelle plus grossière que des entités se distinguent dont certaines affirment qu'elles sont individuées, à ce jour, nous les Homo Sapiens sur notre petite boule.

Oui…….. sauf qu’il n’y a pas de X ! Sites X peut-être, mais bon, ce n’est pas le sujet. Embarassed

Moi y en avoir compris ou bien retourne sur mon arbre besogner Jane ?

A part le monde en tant qu’objet et ton X à la noix, t’as tout bon….mon bon. Mais, tu peux allez besogner Jane, ce n’est pas incompatible, d’ailleurs, salue-la de ma part. Very Happy

Mais alors le point de vue des chevaliers Ni, spiritualo-déiste, n'est pas fondamentalement distinct de celui d'un matérialiste modéré et ouvert. Il n' y a qu'une querelle de dénomination à résoudre puisqu'on ne sait pas de quoi X est fait et d'appeler l'ensemble de tous les X, Dieu, l'inconscient collectif, Gaïa, le Grand Un, ou suprême Chamane ne relève que de la linguistique.

Pas tout à fait, puisque ton X ne se retrouve pas dans toutes les hypothèses……sauf….mais je l’ai déjà dit. clown

Pour résumer, seulement si Dieu a les propriétés qu'on attend d'une personne, alors il y a un débat authentique, le point de vue déiste n'est rien qu'une formulation orientale du naturalisme occidental, et tout ça ne casse pas trois pattes à un canard.

Non, bondiouuuu! Dieu n’a pas les propriétés d’une personne, Dieu est le Non Etre, en ce sens qu’il n’existe pas, mais…… qu’il Est. Même si cela te semble bizarrrrr….mon canarrrrrr….. il faudra t’y fairrrrrr……comme disait ma grand mèrrrrrrrrr…… geek
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Sam 16 Juin - 19:40

Bonjour Hitori

ça y est, je n'en doute plus, tu as reçu l'illumination qui t'a retourné comme une chaussette. Et apparemment tu ne t'en es pas remis.
Dis-moi te souviens-tu des circonstances qui t'ont illuminé ?... penses à n'importe quel indice même les plus anodins, par exemple, est ce que juste avant ton illumination tu n'aurais pas vu un autobus tomber du ciel ? Very Happy

Ceci dit mon ami tu excelles dans l'originalité de tes propos... C'est un vrai régal de s'imaginer être dans ta peau, ça décoinche bien les neurones. cheers


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Sam 16 Juin - 19:48

Bonsoir à tous,

Comme je vois que ça traine un peu en longueur et que chacun reste sur ses positions, je vais tenter de faire avancer un peu le smillblik... Pour ce faire je vais donner un petit coup de pouce à hitori et satori en demontrant aux autres pourquoi ils pensent de la sorte et comment cela s'explique...
Leur concept de monde interieur s'inscrit dans ce que je nomme "la pensée quantique" c'est à dire un nouveau paradigme qui remet en compte notre rapport au monde et à la réalité et qui est issus de découvertes scientifiques.

Voici un extrait du film " what the bleep do we know?" ( qie sait-on vraiment de la réalité ) qui explique la vision quantique du monde.
Prenez votre temps et revisionnez le si necessaire afin de bien saisir tout les parametres de ce qui y est expliqué. Ce sont des scientifiques connus qui interviennent tout au long de ce film ( l'extrait dure 10 minutes).



Le film entier est visible gratuitement sur le site : nouslesdieux.org

avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Sam 16 Juin - 20:17

Je pense que pour comprendre ou se situe la conscience et jusqu'ou s'étend son champs d'action il faut avant tout essayer de comprendre: quesque le monde et de quoi est-il fait? Dans quoi évoluons nous? Quelles sont les propriètés de ce champs de manifestation?

Notre conscience en fait partie, c'est tout ce que l'on sais...
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Sam 16 Juin - 20:24

Bonsoir Unity

j'avais déjà vu ce film, et je viens de le revoir. Je n'ai pas l'habitude de boire goulument n'importe quoi, même si on me dit que c'est des scientifiques qui le disent.

En effet nul n'est exempté d'être un âne.

Pour soutenir les propos de notre bien aimé Excalibur, je dirais que cette video est une parfaite illustration du tiers inclus. albino

Nous voyons bien que l'observateur adopte une position à son insu, et que cette position prédétermine et l'observation et les conclusions de cette observation.


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Sam 16 Juin - 20:43

D'ou la pertinence à juste titre du questionnement:

Quesqui est le plus réel, notre monde interieur ou le monde exterieur? Sachant que nous ne pouvons pas voir ce monde exterieur autrement que par le filtre de notre monde interieur...

Je pense que nos twins ( jumeaux HitoSato ) auraient des raisons tout à fait valable de penser que jusqu'a nouvel ordre on ne peu se fier qu'a notre monde interieur dont l'exterieur ferait alors parti puisqu'on ne peu pas l'isoler et qu'il est d'une certaine maniere, maléable au grés de notre conscience.... Oui c'est dingue mais jusqu'a preuve du contraire c'est possible.

Néanmoins, je reste sur ma position relativiste en defendant les deux camps qui trouvent selon moi chacun leur place dans une réponse mais uniquement si l'on tient compte d'une pluri-dimensionnalité... chacune de ces dimensions fonctionnant avec des lois physique distinct et Une à la fois.

avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Sam 16 Juin - 22:04

-Unity- a écrit: D'ou la pertinence à juste titre du questionnement:

Quesqui est le plus réel, notre monde interieur ou le monde exterieur? Sachant que nous ne pouvons pas voir ce monde exterieur autrement que par le filtre de notre monde interieur...
Les deux mondes sont réels, sauf que tout est lié et que le filtre du monde intérieur est façonné par une éducation.
Si nous n'étions que le seul observateur à observer, je serais d'accord avec les visions égocentriques (scuse moi mon zami) de nos deux compères, or ce qui les convainc à persister dans leurs convictions est justement qu'ils aient trouvé un autre observateur qui authentifie leurs délires.
Il y a donc bien deux observateurs qui se distinguent pour authentifier leur vision quelque peu monolythique..

Je pense que nos twins ( jumeaux HitoSato ) auraient des raisons tout à fait valable de penser que jusqu'a nouvel ordre on ne peu se fier qu'a notre monde interieur dont l'exterieur ferait alors parti puisqu'on ne peu pas l'isoler et qu'il est d'une certaine maniere, maléable au grés de notre conscience.... Oui c'est dingue mais jusqu'a preuve du contraire c'est possible.
Oui ils peuvent persister encore longtemps à croire à ce qu'ils disent, mais ça ne m'empêche pas de penser tout autrement et de persister à leur faire comprendre que le positionnement qu'ils adoptent est figé.
Comment pourraient-ils encore prétendre que mes interventions ne soient pas le fruit de ce que leur conscience peut recevoir ?
Oui messieurs mes amis je suis le troisième tiers qui vous indique qu' il serait paradoxal que j'existe au sein même de vos théories.

Néanmoins, je reste sur ma position relativiste en defendant les deux camps qui trouvent selon moi chacun leur place dans une réponse mais uniquement si l'on tient compte d'une pluri-dimensionnalité... chacune de ces dimensions fonctionnant avec des lois physique distinct et Une à la fois.
Je ne suis pas contre leur position, je veux simplement leur montrer qu'en modifiant la position de l'observateur, tout se modifie.



_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Edouard LaHonte Jr
Vicomte

Masculin Date d'inscription : 25/05/2012
Messages : 205
Localisation : Put the candle back !

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Edouard LaHonte Jr le Dim 17 Juin - 0:49

Avé Messire Tangolino ! Ravi de te retrouver sous ta plume spiritualo-mésozoïque ! cheers



Le matérialiste recherche la substance fondamentale que dans la forme, alors que le spiritualiste la recherche dans la non-forme.

C'est ce que je suggérais par le matérialiste qui cherche la corde tandis que l'idéaliste l'information. Ce qui rejoint le propos de mon ami le dantesque Preux Hitori pirat .

Je comprends mieux le clivage chez les Ni, du moins il me semble. Cher Hitori, ta vision est sympathique du “it from bit” de Wheeler, tu postules que c'est l'observation qui engendre la réalité alors que Messire Tango distingue deux essences en relation (comme moi sur ce coup).

Cela me rappelle la pensée de Berkeley et la réponse à l'argument qu'un arbre observé par aucune entité doit donc cesser d'exister jusqu'à la prochaine observation, Dieu ne dormant jamais, l'arbre existe toujours.
Vu que pour toi le Dieu en question relève d'un conte de fée, j'en déduis qu'effectivement l'arbre n'existe que potentiellement quand il n'est pas observé.

Mouis, ça se tient, pourquoi pas. study

Disons que pour des raisons épistémologiques je ne peux pas me pencher plus sur ce paradigme, il me mettrait de facto au chomdu.
Vois-tu mon ami, c'est exactement ce qui distingue la sémiologie de la sémiotique et cette dernière est fondée sur un schéma objet physique → signe → observateur, le but du jeu étant de déduire de l'étude du signe des propriétés de l'objet observé, tu penses donc bien que si on ne peut plus rien affirmer parce-qu'il n'y a rien derrière le signe, on est bien dans la mouise !

Mais j'aime bien l'idée, je la trouve assez joculaire et élégante pour pouvoir être vraie. bounce


_._._._._._._._._._._._


In spite of our mechanical magnificence, if not for this continuous stream of impulses... we would collapse like... a bunch of broccoli.
- Dr.Frankenstein
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Dim 17 Juin - 7:09

Edouard LaHonte Jr a écrit:

C'est ce que je suggérais par le matérialiste qui cherche la corde tandis que l'idéaliste l'information.

Nul n'échappe à l'idéalisme... Le matérialiste idéalise aussi l' image qu'il se fait de la réalité, et perpétue ses recherches pour prouver que son idéal est la réalité.

D'ailleurs, ils me font bien rire ces chercheurs de matière, à les voir ne découvrir que du vide, que de l'absence de preuve. Very Happy

Dieu doit bien se marrer en regardant les grimaces des chercheurs de particules quand il les fait clignoter entre présence et absence. albino


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Lun 18 Juin - 11:53

tango a écrit:Oui ils peuvent persister encore longtemps à croire à ce qu'ils disent, mais ça ne m'empêche pas de penser tout autrement et de persister à leur faire comprendre que le positionnement qu'ils adoptent est figé.
Comment pourraient-ils encore prétendre que mes interventions ne soient pas le fruit de ce que leur conscience peut recevoir ?
Peut-être que tu pourrais remplacer ton idée de conscience individuelle par la Conscience universelle, l’Être. Si tu fais ça, tout se simplifie : je continue à être un autre toi-même (incarné dans une forme différente, certes), tes interventions sont bien produites par toi-même, et le soleil et l’univers n’existent pas en-dehors de la Conscience.

Le monde est un grand rêve commun aux consciences individuelles, mais finalement il n’y a qu’une Conscience Universelle unique qui rêve, expérimentant son rêve au travers d’une multitude de fenêtres (points de vue) individuelles que sont les êtres incarnés comme toi, moi, les autres humains, les animaux, les végétaux etc.
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Lun 18 Juin - 13:27

Satori a écrit:
Peut-être que tu pourrais remplacer ton idée de conscience individuelle par la Conscience universelle, l’Être. Si tu fais ça, tout se simplifie : je continue à être un autre toi-même (incarné dans une forme différente, certes), tes interventions sont bien produites par toi-même, et le soleil et l’univers n’existent pas en-dehors de la Conscience.
Je veux bien que dans un état méditatif élevé on puisse se prendre pour la Conscience Universelle, mais dans cet état il faut faire abstraction de sa singulère incarnation... Certes je peux comprendre que dans cet état ultime notre petite conscience puisse contenir la Grande Conscience, mais dès qu'on redescend de cet état, nous retombons dans notre condition incarnée qui se distingue du Grand Tout comme de chacune des autres entités manifestées.
Or comme nous sommes en train de nous manifester lorsque nous communiquons ici dans ce forum, nous ne pouvons nous contenter que de la dualité qui nous singularise, et nous distingue.

Le monde est un grand rêve commun aux consciences individuelles,
Chaque conscience individuelle peut façonner son interprétation de la réalité à sa guise. J'accepte donc que pour toi tu aies la sensation de vivre dans un rêve.
Mais figures toi que mon interprétation de la réalité est toute autre... En effet la Réalité pour moi nous est certes insaisissable, mais elle est la réalité, et ce n'est pas un rêve. Je ne rejette pas l'idée que mon interprétation puisse te sembler un rêve, mais pour moi elle serait plutôt une croyance qui prendrait de plus en plus de consistance.

mais finalement il n’y a qu’une Conscience Universelle unique qui rêve, expérimentant son rêve au travers d’une multitude de fenêtres (points de vue) individuelles que sont les êtres incarnés comme toi, moi, les autres humains, les animaux, les végétaux etc.
On peut le voir comme ça, mais on peut aussi le voir autrement.
Il me semble plus raisonnable de penser être ignorant et d'éviter de parler au nom de la Grande Conscience. D'ailleurs rien n'interdit de dire que la Grande Conscience est un concept rêvé qui reste à démontrer... de plus penser qu'elle rêve me semble révélateur de l'état de la pensée qui le dit.

Merci pour ce petit tango. albino


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Lun 18 Juin - 14:06

tango a écrit:Je veux bien que dans un état méditatif élevé on puisse se prendre pour la Conscience Universelle, mais dans cet état il faut faire abstraction de sa singulère incarnation... Certes je peux comprendre que dans cet état ultime notre petite conscience puisse contenir la Grande Conscience, mais dès qu'on redescend de cet état, nous retombons dans notre condition incarnée qui se distingue du Grand Tout comme de chacune des autres entités manifestées.
A mon sens, c’est là où tu fais erreur. Il n’y a pas à être dans un état méditatif profond pour avoir conscience de l’Être en soi et en toutes choses. Cette sensation est présente dans la vie de tous les jours chez les éveillés. L’Eveil donne lieu à un bouleversement profond des perceptions sensorielles. Au niveau des yeux par exemple, les Maîtres Yogis voient (au sens propre du terme) le corps énergétique des êtres vivants, minéraux inclus. La méditation influence le nerf optique qui provoque un raffinement de l'oeil permettant de voir les éthers.

J’avais mis dans un autre fil une citation d’Eckhart Tolle où il témoigne de sa perception élargie : « lorsque je rencontre des gens ou que je me promène dans la ville, faisant des choses ordinaires, le monde m’apparaît comme des frémissements à la surface de l’être. Au dessous du monde des perceptions sensorielles et de l’activité mentale, il y a l’immensité de l’être. Il y a une vaste étendue, une vaste immobilité, et une petite activité frémissante à la surface, qui n’est pas séparée, tout comme les vagues ne sont pas séparées de l’océan. »

Il existe bien d’autres témoignages d’autres éveillés du même type. Je ne vais pas tous les citer, mais en voici un :

« Je n'attendais rien, je ne désirais rien d'autre que d'être là. Le mental a fait silence, je n'étais plus qu'une présence silencieuse. J'ai commencé à ressentir la vie couler en moi et en tout ce que je voyais. La même vie.
Cette même douceur je la ressentais maintenant en chaque personne que j'observais. La douceur et la paix se manifestaient en arrière plan de l'activité dans laquelle ils étaient. Je me suis mis à observer les objets, les choses et j'ai ressenti la même douceur en chaque chose. Une lumière douce, dorée, émanait de tout cela, une lumière que je percevais de l'intérieur. Ce n'est plus le "moi" qui observait, le "moi" avait disparu et il n'y avait plus que l'observation calme et limpide. Tout ce que je percevais et ressentais m'apparaissait soudain comme ayant la même origine, émergeant d'une seule et même source. J'étais cela et cela était moi.
Ce que je ressentais en moi, je le ressentais en toutes choses et en tout être vivant
»
http://www.eternelpresent.ch/eveil_interieur.html

Evidemment, tu pourrais me rétorquer qu’il ne s’agit pas là de ma propre expérience, que ce n’est donc que croyance de ma part, et qu’il faut se méfier des gourous, ne pas tout avaler la bouche ouverte. Oui, c’est vrai, mais le problème, c’est que je ressens intuitivement cela avec une intensité énorme. Ce genre de témoignage trouve un écho profond en moi. Comme disait quelqu’un que j’aime beaucoup : « vous reconnaissez la vérité lorsque vous l’entendez ».
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Lun 18 Juin - 15:36

Satori a écrit:
A mon sens, c’est là où tu fais erreur. Il n’y a pas à être dans un état méditatif profond pour avoir conscience de l’Être en soi et en toutes choses. Cette sensation est présente dans la vie de tous les jours chez les éveillés. L’Eveil donne lieu à un bouleversement profond des perceptions sensorielles.
Je ne doute pas du bouleversement provoqué par l'éveil, mais rien n'interdit de penser que l'éveillé ne replonge pas dans une autre sorte de sommeil, et que ce qu'il raconte de la réalité ne soit pas encore une interprétation idéaliste ou rêvée.

Au niveau des yeux par exemple, les Maîtres Yogis voient (au sens propre du terme) le corps énergétique des êtres vivants, minéraux inclus. La méditation influence le nerf optique qui provoque un raffinement de l'oeil permettant de voir les éthers.
Pour ma part je n'ai rien vu de tout cela, mais je peux accepter que certains voient d'autres aspects de la réalité qui échappent aux pékins ordinaires.
Mais cette vision ne permet pas de prouver que nous ne soyons pas distincts.

J’avais mis dans un autre fil une citation d’Eckhart Tolle où il témoigne de sa perception élargie : « lorsque je rencontre des gens ou que je me promène dans la ville, faisant des choses ordinaires, le monde m’apparaît comme des frémissements à la surface de l’être. Au dessous du monde des perceptions sensorielles et de l’activité mentale, il y a l’immensité de l’être. Il y a une vaste étendue, une vaste immobilité, et une petite activité frémissante à la surface, qui n’est pas séparée, tout comme les vagues ne sont pas séparées de l’océan. »
Oui, chacun d'entre nous peut éprouver comme une sorte de mise en phase avec la vibration primordiale, mais de là à dire qu'il est cette vibration primordiale, il y a une nuance qui me semble fondamentale.
Métaphoriquement si tu bois un pti pastis corsé avec Hitori, et que tu ressens quelque ivresse, il serait utopique de te prendre pour le pastis ou pour hitori. Very Happy

Il existe bien d’autres témoignages d’autres éveillés du même type. Je ne vais pas tous les citer, mais en voici un :

« Je n'attendais rien, je ne désirais rien d'autre que d'être là. Le mental a fait silence, je n'étais plus qu'une présence silencieuse. J'ai commencé à ressentir la vie couler en moi et en tout ce que je voyais. La même vie.
Cette même douceur je la ressentais maintenant en chaque personne que j'observais. La douceur et la paix se manifestaient en arrière plan de l'activité dans laquelle ils étaient. Je me suis mis à observer les objets, les choses et j'ai ressenti la même douceur en chaque chose. Une lumière douce, dorée, émanait de tout cela, une lumière que je percevais de l'intérieur. Ce n'est plus le "moi" qui observait, le "moi" avait disparu et il n'y avait plus que l'observation calme et limpide. Tout ce que je percevais et ressentais m'apparaissait soudain comme ayant la même origine, émergeant d'une seule et même source. J'étais cela et cela était moi.
Ce que je ressentais en moi, je le ressentais en toutes choses et en tout être vivant
»
http://www.eternelpresent.ch/eveil_interieur.html
Il m'arrive souvent de dire que tout est lié, aussi je peux comprendre cette description de se sentir en communion avec les autres éléments de l'environnement. Mais vois-tu cela ressemble à des phénomènes de groupe dont je suis allergique, comme par exemple les suporters d'une équipe de foot, ou les fanatiques d'une idée politique ou religieuse.

Evidemment, tu pourrais me rétorquer qu’il ne s’agit pas là de ma propre expérience, que ce n’est donc que croyance de ma part, et qu’il faut se méfier des gourous, ne pas tout avaler la bouche ouverte. Oui, c’est vrai, mais le problème, c’est que je ressens intuitivement cela avec une intensité énorme. Ce genre de témoignage trouve un écho profond en moi. Comme disait quelqu’un que j’aime beaucoup : « vous reconnaissez la vérité lorsque vous l’entendez ».
Soit, chacun de nous peut façonner à sa guise son interprétation de la réalité, et l'éprouver face à la crue réalité, pour encore plus l'améliorer.
Pour tout te dire il m'est plus agréable d'entendre ton interprétation de la réalité, que bien d'autres qui soutiennent que nous ne sommes pas liés.

à propos de croyance, j'ai écrit ce matin sur meta=

Finalement il me semble improbable que nous puissions échapper aux croyances.

Ce qu'on peut constater c'est que nos certitudes ne sont en fait que des représentations qui nous semblent correspondre à la réalité.

La réalité objective nous est insaisissable, nous ne pouvons que croire en sa ressemblance avec notre interprétation subjective.


Dès lors ne t'inquiètes pas satori, ne vois en nos frictions qu'un prétexte à mieux préciser la formulation de nos interprétations, autant on peut penser que nos croyances s'érodent autant on peut penser qu'elles se complètent et se confortent. De toutes façons je reste persuadé que nous soyons tout un chacun sur un chemin qui paradoxalement est singulier et en même temps universel...
Aussi je te remercie encore pour ce partage.

Zen


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen
avatar
Invité
Invité

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Invité le Lun 18 Juin - 18:11

Tango et Satori


Quand je vois que je ne suis rien,

c'est  la sagesse.

Quand je vois que je suis tout,

c'est l'amour.

Et entre les deux ma vie s'écoule...



Sri Nisargadatta Maharaj
avatar
Tibouc
Sa Majesté

Masculin Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Messages : 2040
Localisation : Un peu partout

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Tibouc le Lun 18 Juin - 18:17

Puisque l'Absolu réside dans la complémentarité des contraires, est-ce que Tout et Rien ce serait pas la même chose ? Hein ? Au fond ? Very Happy


_._._._._._._._._._._._


« Il faut tout refuser aux juifs comme nation et tout accorder aux juifs comme individus. » (Stanislas de Clermont-Tonnerre)
avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par hokmah le Lun 18 Juin - 23:28

"L'intelligence, au fond, c'est une maladie de la connerie" -BREVES DE COMPTOIR- J.M. GOURIO Connerie


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
tango
Marquis

Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 401
Localisation : touriste

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par tango le Lun 18 Juin - 23:29

Tibouc a écrit:Puisque l'Absolu réside dans la complémentarité des contraires, est-ce que Tout et Rien ce serait pas la même chose ? Hein ? Au fond ? Very Happy
Bien vu !
On peut trouver la substance primordiale dans la non-forme, et son absence dans la forme.

En fait la réalité ressemble étrangement au jeu du qui perd gagne.
Celui qui se détache de la forme, gagne dans le fond.


_._._._._._._._._._._._


Vaut mieux savoir qu'on est con albino , que de croire qu'on l'est pas. clown

Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. Zen

Contenu sponsorisé

Re: L'inconscience de la conscience.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 20:05