LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

Elections législatives en Espagne

troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Elections législatives en Espagne Empty Elections législatives en Espagne

Message par troubaa le Sam 19 Déc 2015 - 15:09

Va-t-on assister à la percée Podémos, le parti d'extreme gauche  alter-mondialiste espagnol, ou de  Ciudadanos le parti libéral espagnol ?


D'après les sondages le parti libéral espagnol semble avoir le vent en poupe.... mais attendons les votes.


en tout cas, comme en France, le bi-partisme semble révolue avec l'émergence de nouvelles forces politiques. Sauf qu'en
France les nouvelles formes politiques semblent bien poussiéreuses .


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Elections législatives en Espagne Empty Re: Elections législatives en Espagne

Message par troubaa le Lun 21 Déc 2015 - 18:20

.../...

Politiquement, rien ne sera plus comme avant. Le monopole traditionnel des partis historiques – PP et PSOE – vole en éclats. Ils obtiennent à eux deux tout juste 50%, très loin des chiffres historiques tandis que Podemos obtient 21% et Ciudadanos 14%. En nombre de députés, ces partis totalisent 123, 90, 69 et 40 députés respectivement. La majorité absolue est loin, à 176.

– Les nouveaux entrants font une entrée remarquée et remarquable au Congrès. Podemos avait déjà 4 députés mais Ciudadanos n’était pas du tout représenté. Aussi ils font beaucoup de mal aux partis périphériques. Par exemple, au Pays Basque, Podemos devient le 1er parti (en nombre de voix) devant le Parti Nationaliste Basque. Autre exemple, à Madrid, le PSOE s’effondre et obtient la 4ème place !

– Dimanche soir, pas de majorité absolue comme l’indiquaient les sondages mais avec une réalité loin des scénarios évoqués pendant la campagne. Aucun parti ni même aucune coalition évidente ne permettent d’atteindre la majorité absolue au Congrès. Mariano Rajoy a clairement expliqué qu’il allait chercher à constituer une majorité au Congrès. Ses réserves de voix semblent très limitées : Ciudadanos a déjà clairement refusé toute possibilité de discussion. Le scénario le plus plausible au soir de l’élection, même si loin d’être évident, est un accord de gauche PSOE – Podemos.

– Ciudadanos, parti profondément libéral et incontournable en Espagne. Malgré un résultat final légèrement en deçà des estimations de vote, Ciudadanos devient un parti de stature nationale. Celui-ci couronne une campagne électorale au cours de laquelle ce parti a déjà changé la façon de faire de la politique sur le fond comme sur la forme. Tel que détaillé dans notre récente note [1], Ciudadanos porte le changement des idées, au service des citoyens. Il existe une certaine éthique de l’engagement politique, nouvelle en Espagne et en Europe.

La France ferait bien de regarder ce qu’il se passe de l’autre côté des Pyrénées.


http://www.contrepoints.org/2015/12/21/233562-nous-sommes-tous-des-ciudadanos

Pas de partie d'extreme droite en espagne.

Un parti ouvertement libéral (étrangement dénominé "centre droit" dans les médias français) qui affaibli le parti conservateur de droite.
Un parti alter-mondialiste qui vient affaiblir le parti de gauche "bourgeois".

Un total des 2 camps qui fait presque 50/50 : 163 élus  d'un coté - 159 de l'autre. Il en faut 176 pour la majorité absolue...

Des patis indépendantistes qui reculent en catalogne et au pays basques mais qui vont au final peser.

Les espagnols savent voter !

Les biens faits de la démocratie à un tour....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

Elections législatives en Espagne Empty Re: Elections législatives en Espagne

Message par Dédé 95 le Lun 21 Déc 2015 - 18:58

A propos de Podemos, je cite Jaime Pastor un de ses initiateur, article paru dans la revue Contretemps.
Pour comprendre le phénomène Podemos et le tremblement de terre qu’il a provoqué dans la société et dans la politique à l’échelle de l’État espagnol, il importe de rappeler le contexte qui l’a vu surgir. Deux facteurs fondamentaux aident à comprendre les situations qui ont précédé son irruption. Le premier est l’éclatement de la bulle financiaro-immobilière à partir de 2008 et le brusque virage pris alors par le gouvernement présidé par Rodríguez Zapatero qui, avec les « conseils » d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, s’est engagé dans une politique de réduction des dépenses sociales.1 Le second est l’Événement du 15 mai 2011 (le 15 M) [il s’agit de la mobilisation qui a marqué la naissance du mouvement des Indignés – NDLR], qui a ouvert un nouveau cycle de luttes permettant que ce qui n’était jusqu’ici que désaffection citoyenne vis-à-vis de la politique institutionnelle et de ses « représentants » se transforme en une protestation qui proclame « nous ne sommes pas une marchandise aux mains des politiques et des banquiers » et exige une « démocratie réelle ».
(...)
C’est cette « ambiance » du « oui, nous pouvons » qui permet également de comprendre les succès relatifs qu’ont connus des phénomènes antérieurs au 15 M, comme la PAH (plate-forme des victimes de l’hypothèque), une organisation qui a réussi à empêcher un grand nombre d’expulsions visant des personnes et des familles lourdement endettées, en particulier de nombreux immigrants, victimes du chômage et de l’appauvrissement massif au cours de ces dernières années.
(...)
Depuis le 25 mai 2014, on assiste à un véritable tsunami politique qui emporte tout, une succession d’événements – avec notamment l’abdication du roi Juan Carlos I au profit de son fils Felipe VI tout juste quelques semaines plus tard, une façon de freiner la perte de crédit de l’institution monarchique – qui confirment le sentiment de panique des élites gouvernantes face à la menace de déstabilisation politique que représente Podemos dans un contexte où se poursuivent les attaques contre les droits sociaux et les scandales de corruption.
(...)
En résumé on assiste à la percée dans un électorat transversal, au plan social comme politique, d’un discours « pour le changement » (c’était le slogan de la campagne victorieuse du PSOE en 1982), avec pour axe central « les gens face à la caste » (corollaire du « ceux d’en bas face à ceux d’en haut » qui renvoie au second plan l’axe gauche-droite, même si la majorité de ses électeurs situent Podemos dans la gauche radicale et s’identifient eux-mêmes à une gauche située entre le PSOE et IU),
(...)
La montée de Podemos dans les sondages [aujourd'hui les élections Note de DD] génère une contre-offensive croissante des pouvoirs dominants à son encontre. Accusé de vouloir appliquer le « modèle vénézuélien », Podemos se voit aussi mis au défi de présenter un programme de gouvernement « réaliste » et se trouve en permanence confronté à l’accusation de manquements à l’éthique dont elle se réclame, avec la diffusion de soupçons d’éventuels cas de corruption dans ses propres rangs.


Alors comme le dit Contrepoint:
La France ferait bien de regarder ce qu’il se passe de l’autre côté des Pyrénées.
On voit à qui ils s'adressent. Il est vrai qu'ils n'ont pas la même analyse.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10101
Localisation : Dijon

Elections législatives en Espagne Empty Re: Elections législatives en Espagne

Message par gaston21 le Mar 22 Déc 2015 - 19:11

Les bouleversements politiques en Espagne trouvent leur source dans cette Europe qui a conduit les peuples à l"appauvrissement et au chômage. C'est un refus très clair de la politique de leur pays contre la politique menée de concert par les deux partis dominants; refus qu'on a retrouvé en France lors des dernières élections. Il faut que les pays retrouvent leur souveraineté, perdue au profit d'une Allemagne toute-puissante et d'une clique financière que j'ose qualifier d'apatride.

Contenu sponsorisé

Elections législatives en Espagne Empty Re: Elections législatives en Espagne

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 29 Mar 2020 - 15:12