LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

-19%
Le deal à ne pas rater :
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
129.99 € 159.99 €
Voir le deal

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par Dédé 95 le Mer 15 Fév 2017 - 11:53

Un principe libéral repose sur la liberté, en particulier la liberté de la presse!
Un principe de la république Française  repose sur l'EGALITE.

Ceux qui ont eux soucis de ces deux principes ont créés l'Aide Publique.
Le dispositif général des aides publiques à la presse a débuté il y a plus de 200 ans, contribuant à l'histoire de la presse écrite. La plus importante en volume comme en diversité est l’aide postale, qui remonte à la période de la Révolution française. D’autres mesures s’y sont progressivement ajoutées pour encourager la diffusion, la défense du pluralisme, et plus récemment la diversification vers la production multimédia des entreprises de presse.
Le pluralisme, défendu justement en évitant que l'idéologie contenu dans ce qu'on appelle les "Lignes Editoriales" se concentrent entre quelques mains, et ainsi manipuler l'opinion comme l'on fait les régimes autoritaires du type du Stalinisme ou Fascisants.

Qui garantie ce pluralisme, l'Etat régalien qui défend les intérêts matériels et moraux de la population!
Merci donc à la Révolution Française , entre autre, d'avoir eu ce soucis!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
Gerard
Gerard
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 58
Messages : 3213
Localisation : Paris

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par Gerard le Mer 15 Fév 2017 - 12:58

troubaa a écrit:Gerard ce que tu ne comprends pas c'est qu'à partir du moment où tu reçois des subventions tu as tout interet à ce que le système ne change pas pour continuer à bénéficier du cadeau étatique.

Wink De même, qu'à partir du moment où tu bénéficies des bienfaits de notre système monétaire, tu as tout interet à ce que ce système ne change pas.

silent Donc le Canard n'est pas un vrai journal anarchiste-nihiliste !

Rolling Eyes Mais de là à dire qu'ils sont "aux ordres du pouvoir"...

...
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10107
Localisation : Dijon

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par gaston21 le Mer 15 Fév 2017 - 18:38

Qui prendrait le pouvoir absolu sur les medias si l'Etat n'était pas là pour garantir une certaine neutralité? Les puissances de l'argent, dirait le béarnais. Heureusement que nous avons encore le volatile pour dénoncer les turpitudes de la Droite! La gauche est vierge, mise à part quelques peccadilles...Cahuzac face à Sarko. ou à Fillon? Le premier a fraudé, les autres ont volé! L'un s'est confessé, les autres nient toujours!
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par troubaa le Mer 15 Fév 2017 - 22:37

il n'y a qu'à écouter la neutralité du sevice public....
allo France Inter ?
France 5 ?
France culture ?

Tu parles d'une neutralité ca déverse qu'une seule et unique idéologie...

Allo Elise Lucet ? 

tu parles d'une impartialité... l'impartialité qui ne fait que promouvoir ton idéologie oui !  c'est pour qcela que cela te plait...

Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par Dédé 95 le Jeu 16 Fév 2017 - 8:42

Quelle idéologie ? PTDR

Ah Elise Lucet, on comprend pourquoi elle est la bête noire des néo-libéraux-anarcho-libertaires:
De 1996 à 1997, elle préside le Press club de France.

De décembre 2009 à juin 2011, elle soutient durant toute leur captivité Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier. Au moment de leur enlèvement, les deux journalistes préparaient un reportage en Afghanistan pour l'émission Pièces à Conviction, qu'elle présentait alors.

En juin 2015, elle lance une pétition en ligne pour s'opposer à un projet de directive européenne qui viendrait protéger le secret des affaires et qui, selon elle, pourrait fortement remettre en question la possibilité de mener des enquêtes journalistiques sur les pratiques des entreprises. La pétition qu'elle lance au niveau français et européen reçoit un fort écho avec (en février 2016) plus de 500 000 signatures.

En septembre 2015, lors d'une interview, elle indique préparer un livre en lien avec le droit du secret des affaires (à l'occasion de la promulgation de la Loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite « loi Macron »), lequel secret peut avoir pour conséquence d'entraver la réalisation d'émissions telles que Cash investigation :
« Vingt grands journalistes d’investigation français vont cosigner un livre pour raconter les pressions auxquelles ils sont soumis, les mises sous surveillance, etc. »
Mettre le nez dans le secret des affaires, de quoi elle se mèle, une simple fille d'enseignants?
Une gaucho-coco comme tout ces "pauvres" qui ne savent pas évoluer ...en magouillant en secret?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par troubaa le Jeu 16 Fév 2017 - 12:20

elle met le nez dans les affaires qui l’intéressent, pas dans toutes les affaires.
de plus c'est toujours à charge jamais à réflexion et analyse
bref c'est la bergère des moutons...

elle a jamais rien eu à dire contre le marxisme par exemple...étonnant non ? comme disait un certain monsieur cyclopede...

elle n'est pas la bête noire des libéraux mais l'ange des populistes !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par Dédé 95 le Jeu 16 Fév 2017 - 12:31

Qu'Est-ce que tu en sais? Procès d'intention sur Lucet ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par troubaa le Jeu 16 Fév 2017 - 12:33

pourquoi ces émissions ne passent pas à la TV.

J'en ai vu assez pour comprendre la mentalité qui consiste à exacerbé l'motion plutôt que la réflexion.

.



_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Dédé 95
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 77
Messages : 15653
Localisation : Enfant du Monde

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par Dédé 95 le Jeu 16 Fév 2017 - 13:11

Mais la télé est aux ordres de qui?
Tu vois une journaliste parler du marxisme, en bien et en mal du reste ?
C'est un vilain mot, qui n'a plus cours, donc motus et bouche cousue, pour le pouvoir en place.

Tu sais la réflexion on ne la donne pas, c'est à chacun d'analyser les différents points de vue, c'est à partir de là que tu puise ta réflexion, tiens moi j'aime GONG, chacun puise ou il veut, y a 500 chaines, à toi de puiser, et pas seulement dans la média qu'est la télé, mais dans les réalités de la vie que sont les entreprises, les associations, les marchés du Dimanche etc...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par troubaa le Jeu 16 Fév 2017 - 14:03

[quote]
Dédé 95 a écrit:Mais la télé est aux ordres de qui?
Pour Elise Lucet de l'Etat. Indirectemet certes.
Tu crois que si Elise Lucet avait été

Tu vois une journaliste parler du marxisme, en bien et en mal du reste ?
C'est un vilain mot, qui n'a plus cours, donc motus et bouche cousue, pour le pouvoir en place.
du marxisme non.
De l'idéologie oui tous les jours.


Tu sais la réflexion on ne la donne pas, c'est à chacun d'analyser les différents points de vue, c'est à partir de là que tu puise ta réflexion, tiens moi j'aime GONG, chacun puise ou il veut, y a 500 chaines, à toi de puiser, et pas seulement dans la média qu'est la télé, mais dans les réalités de la vie que sont les entreprises, les associations, les marchés du Dimanche etc...
La liberté quoi !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par troubaa le Dim 19 Fév 2017 - 17:56

La dictature étatique derrière la bulle médiatique


Les bulles médiatiques.

Lecteur assidu du Monde depuis l’âge adulte sous Beuve-Méry, j’ai abandonné ce journal en 1975 lorsque leurs reportages sur les incidents à l’université de ma fille ont dit l’inverse de son témoignage. Ils défendaient par ailleurs bec et ongles les mathématiques modernes, alors que mon fils revenait de l’école en me disant « je ne comprends pas la définition de l’addition comme une intersection d’ensembles ». Renseignements pris, il s’agissait pour une secrétaire d’un syndicat (FEN ?) de toucher le maximum de royalties sur le livre de maths modernes qu’il venait de publier.

Ce journal a enfermé ses lecteurs dans une bulle à travers laquelle leurs lecteurs voient le monde et dont il est difficile de s’échapper car il est enraciné dans des croyances aussi solides que celles apprises au catéchisme par les catholiques dans leur jeunesse.
Ce phénomène de bulle n’est pas propre à la France : il se retrouve aux USA où le public qui lit le New-York Times est littéralement enfermé dans un univers comparable à celui du Monde. D’ailleurs ces journaux se citent mutuellement pour se renforcer dans une constellation dont les principaux acteurs en dehors du NYT sont le Washington Post, le Los Angelès Times, le Dallas Morning News, au Royaume-Uni, The Guardian (j’en oublie) et au Japon le Japan Times tiré de l’Asahi, le journal du parti communiste (distribué le matin sous les portes de tous les palaces de l’Imperial à l’Okura…). Difficile de comprendre pourquoi les états de New-York et du Connecticut votent massivement démocrate sans réaliser que le NYT est partout.

La fragmentation de l’opinion en chapelles qui ne peuvent plus communiquer est la résultante de la fabrication de ces bulles dans lesquelles on enferme les lecteurs en consolidant en permanence leurs croyances par des reportages, témoignages, et l’interprétation de faits présentés comme indiscutables.

Pour Le Monde et ses équivalents américains, britanniques et japonais, la société est devenue totalement inégalitaire au profit de quelques accapareurs qui se cachent derrière les multinationales, la géopolitique est dominée par l’impérialisme américain, les victimes en sont notamment les palestiniens, etc.
Il est difficile de sortir de ces bulles car le citoyen moyen dispose rarement de sources d’information propres qui lui permettant de découvrir la manipulation. Il n’a pas le temps de chercher et se repose sur les journalistes pour l’informer.

Les bulles sous le contrôle de Bercy.

En France, il ne sait pas que les médias sont entre les mains de la bureaucratie de Bercy.

J’ai vu le cabinet de Renaud Dutreil, ministre des PME sous Chirac - un secrétariat d’État rattaché à Bercy - littéralement dicter aux médias ce qu’ils devaient rédiger le lendemain. Cela paraît dans les dépêches de l’AFP et est repris tel quel dans les journaux avec quelques effets de plume.

Dans quelle autre démocratie y a-t-il une commission dépendant de facto de l’État dont dépend votre sort comme organe de presse ?

La CPPAP [1] peut faire disparaître tout média qui déplaît. Si vous avez la CPPAP, (numéro inscrit sur la publication), vous ne payez plus sur votre chiffre d’affaires que 2,10% de TVA, pas 20% et vous pouvez déduire la TVA sur vos achats, d’où de substantiels chèques que vous adresse le Trésor tous les mois. En outre, les envois postaux bénéficient de tarifs qui sont de mémoire la moitié de ce que paie la publication qui n’a pas la CPPAP. Au bout du compte, la CPPAP vous économise largement 10% de votre chiffre d’affaires. La différence entre la survie et la mort d’une publication.

Pas étonnant de comprendre alors pourquoi après avoir publié « L’ANPE [actuel Pôle Emploi], cimetière de l’emploi » et être repris le lendemain par Les Echos, soit paru le surlendemain dans ce même journal un article incendiaire d’une dame se présentant comme « salarié ordinaire » de l’ANPE. Ceci sans dire que ce « salarié ordinaire » était en fait une des militantes syndicalistes les plus en vue de cet organisme (qui a donné lieu depuis à d’autres livres comme « 183 jours dans la barbarie ordinaire »).

Horresco referens, dans ce dossier sur l’ANPE, nous montrions que Michel Bon (inspecteur des finances responsable de la perte de 60 milliards d’euros de France Télécom et sanctionné de 10.000 euros par la Cour de discipline budgétaire) avait auparavant, à la tête de l’ANPE, publié que l’ANPE trouvait des emplois pour 2 millions d’emplois par an. Il agglomérait tous les emplois que la loi obligeait les employeurs à déclarer. Alors que la vérité, tirée de l’enquête emploi de l’INSEE aboutissait à 60.000 emplois en CDI… Information retirée par l’INSEE pour les enquêtes des années suivantes…

La dictature de Bercy est d’autant plus grave pour notre démocratie que personne ne la connaît. Elle opère de façon quasiment invisible en contrôlant notre système législatif à travers le rapporteur général du Budget et les administrateurs de l’Assemblée et du Sénat, et en étouffant par la fiscalité toute la philanthropie qui pourrait en montrer l’échec. Bercy est depuis 40 ans le déversoir de l’ENA : on y compte moins de 2% de membres qui savent ce qu’est une entreprise privée mais près de la moitié qui sortent de l’ENA.

Fillon n’est pas énarque, Macron l’est ; et au top car il est inspecteur des finances.

[1] La Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) est une instance composée à parité de représentants de l’administration de l’Etat et de professionnels de la presse. Elle est chargée de délivrer un avis relatif au bénéfice du régime économique de la presse (tarifs postaux et fiscaux privilégiés) des publications et de reconnaître la qualité de service de presse en ligne


http://www.emploi-2017.org/la-dictature-etatique-derriere-la-bulle-mediatique,a0739.html


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
komyo
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 10378
Localisation : France

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par komyo le Jeu 9 Mar 2017 - 15:51

je ne sais vraiment ou mettre ce poste, média, sondage, collusion, intérêts croisés, macron... à voir !



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

La presse subventionnée peut-elle être libre en France ? - Page 2 Empty Re: La presse subventionnée peut-elle être libre en France ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 2 Avr 2020 - 19:05