LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Le liberalisme vu à travers la philosophie

Partagez
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par gaston21 le Sam 26 Déc - 17:37

Mais c'est enfoncer une porte ouverte! Que le prêteur touche un intérêt pour son prêt, quoi de plus normal? Que le commerçant vende ses produits plus chers qu'il ne les a achetés, il faut bien qu'il gagne sa vie! C'est l'excès qui est condamnable, comme l'usure ou la spéculation; ou les fraudes; comme le boulanger qui vend les miches de sa boulangère! Troubaa, relis les 10 commandements , et surtout le sixième!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Sam 26 Déc - 20:00

Gaston :

Autre question, la valeur des objets et la fixation des prix. Luis de Molina développa la théorie de la valeur subjective du prix. Puisque chaque personne a une vision différente de l’utilité d’un bien, alors le juste prix est celui auquel on arrive par un accord mutuel entre le vendeur et l’acheteur, à condition que le commerce soit libre. Cela rejoint la théorie de l’offre et de la demande.
C'est pour cela qu'un iphone qui coûte 50$ à fabriquer sera vendu 700
C'est pour cela qu'un sac Louis Vuiton en toile cirée coutera 100 fois plus cher qu'un sac tati en toile cirée.
Ce qui nous parait évident aujourd'hui ne l'était pas à l'époque où tout était figé et régenté.

Et cette valeur subjective qui créée au final la richesse. Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriqué ? pour l'inventé ? Ne restera plus alors que les produits de premières nécessités comme au moyen âge.
C'était une vision de l'économie totalement novatrice pour l'époque.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Sam 26 Déc - 21:06

gaston21 a écrit:Mais c'est enfoncer une porte ouverte! Que le prêteur touche un intérêt pour son prêt, quoi de plus normal? Que le commerçant vende ses produits plus chers qu'il ne les a achetés, il faut bien qu'il gagne sa vie! C'est l'excès qui est condamnable, comme l'usure ou la spéculation; ou les fraudes; comme le boulanger qui vend les miches de sa boulangère! Troubaa, relis les 10 commandements , et surtout le sixième!

Je repose donc ma question à partir de quel taux  considérés tu que de prêter de l'argent est condamnable .

A partir de quel élément précis  la spéculation sur  les cours des actions est elle condamnable . Je rappelle que dans le cadre des actions  se sont les actionnaires  qui achètent et vendent entre eux , donc qui se trompent mutuellement .
A partir de quel moment ce que gagne un commerçant est condamnable .
Il est bien d'une façon précise de décrire à quel moment une attitude devient excessive ?

Exemple les panneaux de limitation de vitesse, ne disent jamais" attention n'allez pas trop vite ", il donnent topujours une limité précise , pourrais tu faire de même   pour ces excès STP .

troubaa a écrit:
Et cette valeur subjective qui créée au final la richesse. Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriqué ? pour l'inventé ? Ne restera plus alors que les produits de premières nécessités comme au moyen âge.
C'était une vision de l'économie totalement novatrice pour l'époque.

C'est ce que j'ai découvert il y a quelques années .
J'ai cru longtemps que dans l'industrie le prix de revient fixait le prix de vente.

Alors que c'est le prix du marché qui fixe le prix de vente dans de nombreux cas
. Raison pour laquelle par exemple le prix des voiture n'est pas le même en France qu'en Roumanie, Asie, Afrique .

amicalement et bonnes fêtes et fin d'année à tous


Dernière édition par dan 26 le Sam 26 Déc - 21:13, édité 1 fois
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Sam 26 Déc - 21:12

désolé je regroupe
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8723
Localisation : France

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par komyo le Sam 26 Déc - 21:17

quand j'étais a dauphine un prof de marketing nous a montré un parfum vendu en parfumerie et en GMS sous un autre nom avec 40% de prix en moins. Des photos de voitures dont on enlevait la marque pour etre remplacé par le logo d'audi ou de mercedes devenait tout de suite auréolé d'une aura de qualité supérieure. Le prix est un marqueur de valeur pour certaines personnes !
perso, j'en suis resté a caveat emptor, ce qui n'est pas vraiment du neuf comme citation !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Sam 26 Déc - 21:47

komyo a écrit:quand j'étais a dauphine un prof de marketing nous a montré un parfum vendu en parfumerie et en GMS sous un autre nom avec 40% de prix en moins. Des photos de voitures dont on enlevait la marque pour etre remplacé par le logo d'audi ou de mercedes devenait tout de suite auréolé d'une aura de qualité supérieure. Le prix est un marqueur de valeur pour certaines personnes !
perso, j'en suis resté a caveat emptor, ce qui n'est pas vraiment du neuf comme citation !

Je d'accord, pour le marketing, le bio actuellement en est un bel exemple , on prends les gens pour des ..........., et ils en redemandent .
Mais sincèrement j'ai cru longtemps que le prix de revient en industrie déterminait el prix de vente dans le monde . Ce qui n'est pas le cas, dans certains pays les industriels vendent à perte, afin de préparer le marché , et compensent sur d'autres pays à marge plus confortables . Et consolident les résultats dans les Holdings .

Amicalement
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par geveil le Sam 26 Déc - 22:50

troubaa a écrit:
C'est pour cela qu'un iphone qui coûte 50$ à fabriquer sera vendu 700
C'est pour cela qu'un sac Louis Vuiton en toile cirée coutera 100 fois plus cher qu'un sac tati en toile cirée.
Ce qui nous parait évident aujourd'hui ne l'était pas à l'époque où tout était figé et régenté.

Et cette valeur subjective qui créée au final la richesse.  Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriquER ? pour l'inventER ? Ne restera plus alors que les produits de premières nécessités comme au moyen âge.
C'était une vision de l'économie totalement novatrice pour l'époque.
Parce que ce qui t'intéresse dans ton travail, ce n'est que la paye?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par gaston21 le Dim 27 Déc - 17:54

troubaa a écrit:Gaston :

Autre question, la valeur des objets et la fixation des prix. Luis de Molina développa la théorie de la valeur subjective du prix. Puisque chaque personne a une vision différente de l’utilité d’un bien, alors le juste prix est celui auquel on arrive par un accord mutuel entre le vendeur et l’acheteur, à condition que le commerce soit libre. Cela rejoint la théorie de l’offre et de la demande.
C'est pour cela qu'un iphone qui coûte 50$ à fabriquer sera vendu 700
C'est pour cela qu'un sac Louis Vuiton en toile cirée coutera 100 fois plus cher qu'un sac tati en toile cirée.
Ce qui nous parait évident aujourd'hui ne l'était pas à l'époque où tout était figé et régenté.

Et cette valeur subjective qui créée au final la richesse.  Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriqué ? pour l'inventé ? Ne restera plus alors que les produits de premières nécessités comme au moyen âge.
C'était une vision de l'économie totalement novatrice pour l'époque.

C'est ainsi que se créent des fortunes fabuleuses puis des trusts; on achète ses concurrents ou on les coule parce qu'on a les moyens de vendre à perte jusqu'à leur faillite forcée; on récupère le marché et puis...terminée la concurrence! Pratique courante dans les travaux publics. Combien de survivants, Et dans les parfums et articles de luxe? Le commerce n'est plus libre dans de très nombreux secteurs mais aux mains de ceux qui ont dévoré leurs rivaux. Certains grands patrons sont obligés de marcher les jambes écartées tellement elles sont grosses...leurs envies!
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Dim 27 Déc - 18:33

gaston21 a écrit:
C'est ainsi que se créent des fortunes fabuleuses puis des trusts; on achète ses concurrents ou on les coule parce qu'on a les moyens de vendre à perte jusqu'à leur faillite forcée; on récupère le marché et puis...terminée la concurrence! Pratique courante dans les travaux publics. Combien de survivants, Et dans les parfums et articles de luxe? Le commerce n'est plus libre dans de très nombreux secteurs mais aux mains de ceux qui ont dévoré leurs rivaux. Certains grands patrons sont obligés de marcher les jambes écartées tellement elles sont grosses...leurs envies!

Ha!!!ces fortunes , qui devraient donner envie , elles rendent jaloux!!! Mais pourquoi donc ?

Et oui et ces  méchants patrons donnent 90 % de  leurs fortunes , pour les autres mais cela chut!!!! il ne faut pas en parler . Il faut rester dans l'idée du mechant patron avide  qui veut se remplir les poches , cela fait frémir dans les chaumières c'est mieux .
Au fait un petit détail important , 93 ou 97 %(à vérifier)  sont des TPE ou PME , tout cela pour dire qu'ils sont loin d'avoir tout acheté !!!
Tu me fais penser à mimi (Mitterrand ) qui était sur que l'économie française était tenue par quelques familles , il a du changer sa politique quand il a vu enfin  les réalités économiques de notre pays .

Et oui quand on n'a pas les cartes en mains, que l'on est bercé par la dogmatique, on est loin des réalités . Oui cela existe mais d'une façon très marginale par rapport à l'économie française .
Amicalement
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Dim 27 Déc - 18:55

geveil a écrit:
troubaa a écrit:
C'est pour cela qu'un iphone qui coûte 50$ à fabriquer sera vendu 700
C'est pour cela qu'un sac Louis Vuiton en toile cirée coutera 100 fois plus cher qu'un sac tati en toile cirée.
Ce qui nous parait évident aujourd'hui ne l'était pas à l'époque où tout était figé et régenté.

Et cette valeur subjective qui créée au final la richesse.  Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriquER ? pour l'inventER ? Ne restera plus alors que les produits de premières nécessités comme au moyen âge.
C'était une vision de l'économie totalement novatrice pour l'époque.
Parce que ce qui t'intéresse dans ton travail, ce n'est que la paye?  

il me semblait que je parlais de la valeur subjective d'un produit pas des motivations du travailleur...

Quant à gastounet son éternelle médisance et caricature habituelle sans intérêt.

Oui komyo nous arrivons, parfois, à être d'accord...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Le Repteux le Dim 27 Déc - 20:06

Gaston a écrit:Certains grands patrons sont obligés de marcher les jambes écartées tellement elles sont grosses...leurs envies!
Je parie qu'ils monopolisent déjà les houris là-haut, bien fait pour les croyants. :mdr:


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par geveil le Dim 27 Déc - 22:38

troubaa a écrit:

il me semblait que je parlais de la valeur subjective d'un produit pas des motivations du travailleur...

C'est pourtant bien toi qui a écrit ceci:
Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriquER ?
Fabriquer des iphones, c'est du travail, non ?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Dim 27 Déc - 22:41

Le Repteux a écrit:

Je parie qu'ils monopolisent déjà les houris là-haut, bien fait pour les croyants. :mdr:
Ok mais sais tu que ce ne sont pas 72 houris lubriques , qui les attendent , mais une vierge de 72 ans , qui de plus est moche, normal vierge à 72 ans .......il y a une raison !!! Content Content
Un peu d’humour dans ce monde de brute ne fait pas de mal
amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Lun 28 Déc - 12:54

geveil a écrit:
troubaa a écrit:

il me semblait que je parlais de la valeur subjective d'un produit pas des motivations du travailleur...

C'est pourtant bien toi qui a écrit ceci:
Si l'iphone 5 est vendu 55$ qui sera intéressé pour en fabriquER ?
Fabriquer des iphones, c'est du travail, non ?

Pour un libéral, le travail passe derrière le capital. C'est pourquoi on les lis souvent affirmer que sans capitaliste il n'y a pas d'industrie, pas d'entreprises, ce qui est non seulement faux mais absurdes.
C'est la théorie confusément entretenue que sans le capitalisme il n'y a pas d'amélioration de l'existence.
C'est aussi pour créer la confusion des termes capital et capitalistes.
Comme si l'humanité avait toujours vécue avec des capitalistes privés et surtout avec le système capitaliste libéral.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Lun 28 Déc - 17:27

Dédé comme on a rien trouvé d'aussi efficace ....

comme si l'humanité avait a un moment donné de son existence autant évolué que depuis que le capitalisme existe....

Hé oui.. si tu as mieux je suis preneur....

Geveil je parlais de la valeur subjective de la valeur des produits pas de la motivation au travail.... Et cette valeur peut être un facteur de motivation oui.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Lun 28 Déc - 17:55

Je pense avoir mieux, et à ma connaissance il n'y en a pas d'autre.

Une économie socialiste basée sur la propriété sociale des moyens de production et d'échange.
Une économie planifiée et non reposant sur une loi inique de l'offre et de la demande.
Une auto-gestion ou la hiérarchie est basée sur la compétence et non sur un droit de propriété a priori.
La garantie du travail et du droit de vivre en fonction du niveau atteint par l'économie.
Enfin la Démocratie véritable au niveau politique.

Bien sur, tout demandes à etre explicité.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 82
Messages : 3674
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par geveil le Lun 28 Déc - 19:01

Geveil je parlais de la valeur subjective  des produits, pas de la motivation au travail.... Et cette valeur peut être un facteur de motivation oui.
Justement, l'entrepreneur, en l'occurrence une grosse boite, qui décide de fabriquer un iphone 5 (Je ne le connais même pas) et qui le vend 600€ au lieu de 55, ne le fait pas pour le bien commun, mais pour faire du profit, et c'est cela que je déplore.  Ça me rappelle un voisin de table avec qui je discutais au café, il m'a raconté qu'il avait acheté des colifichets pour quelques centimes, les vendais 10€ et s'en vantait, " Si les gens sont assez cons pour payer ce prix, tant pis pour eux". Je n'ai rien dit, mais je trouve cela asocial. Bien sûr que beaucoup de gens sont assez cons pour se faire avoir, moi compris parfois, mais profiter de cette connerie me déplaît.  Pas à toi, si j'ai bien compris. C'est exactement cela qui sépare nos points de vue sur le monde, pour le moment du moins, car après tout, pourquoi ne pas profiter de la naïveté des gens? C'est en promettant le mariage aux pucelles que Casanova les déflorait, puis les laissait tomber. Il prenait son pied moins avec l'orgasme qu'avec le goût du pouvoir. Mais je ne suis pas sûr que cela l'ait rendu heureux.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Lun 28 Déc - 19:35

[quote]
geveil a écrit:
Justement, l'entrepreneur, en l'occurrence une grosse boite, qui décide de fabriquer un iphone 5 (Je ne le connais même pas) et qui le vend 600€ au lieu de 55, ne le fait pas pour le bien commun, mais pour faire du profit, et c'est cela que je déplore.
Je ne comprends pas comment peut on vendre un produits plus de 10 fois le prix du marché, il y a la concurrence ( intérêt du libéralisme ), qui permet au contraire de vendre au prix du amoché . er


 
Ça me rappelle un voisin de table avec qui je discutais au café, il m'a raconté qu'il avait acheté des colifichets pour quelques centimes, les vendais 10€ et s'en vantait, " Si les gens sont assez cons pour payer ce prix, tant pis pour eux".
Le problème n'est pas la marge , mais la quantité vendu , si le même produit etait vendu plus cher même avec une grosse marge il pouvait vendre . Ce serait ridicule d'effondrer le marché, et de fait de faire mourir les concurrents .



Je n'ai rien dit, mais je trouve cela asocial.
Pas du tout , c'est logique et surtout c'est du" one schoot !!! ", comme cela peut arriver dans certaines niches .


Bien sûr que beaucoup de gens sont assez cons pour se faire avoir, moi compris parfois, mais profiter de cette connerie me déplaît.  
Mais alors regarde le marché des produits bios, et des circuits courts, on prend les gens pour des C.....et ils ne le voientpas .


Pas à toi, si j'ai bien compris. C'est exactement cela qui sépare nos points de vue sur le monde, pour le moment du moins, car après tout, pourquoi ne pas profiter de la naïveté des gens?  
Ce n'est pas profiter de la naiveté mais des marchés, et franchement ces exemples sont très marginaux et très courts dans le temps . il suffit qu'n concurrent trouve la filière pour que ce marché soit neutralisé . Ne pas oublier que cela peut aller dans les deux sens , du moment que l'on entreprend on peut perdre et gagner ce qui compte c'est la moyenne .


C'est en promettant le mariage aux pucelles que Casanova les déflorait, puis les laissait tomber.  Il prenait son pied moins avec l'orgasme qu'avec le goût du pouvoir.  Mais je ne suis pas sûr que cela l'ait rendu heureux
.
Je ne vois pas bien le rapport .
Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Lun 28 Déc - 20:05

Le Marché.
Modèle unique et universel, l’économie de marché condamnerait-elle, au nom du libre échange et de la libre-concurrence, les États à l’impuissance ? Pas nécessairement car cette concurrence a, entre autres paradoxes, besoin de règles pour se développer. Sans institutions politiques, sans la régulation de l’État, l’économie de marché risquerait de s’autodétruire selon un schéma bien connu des économistes. L’absence de contrôles engendrerait la généralisation d’oligopoles qui dicteraient leurs propres lois à leurs concurrents qui disparaitraient progressivement et avec eux l’économie de marché…

Autre point de vue:
Dans une économie de marché, la production et les prix sont régulés par la loi de l'offre et de la demande , contrairement à l'économie dirigée ou planifiée. Le marché doit être surveillé et garanti par un tiers (arbitre, société de Bourse, Etat, etc.) Les partisans du libre-échange considèrent que les contraintes de l'Etat sur les quantités offertes ou achetées, ou sur le niveau des prix, font perdre au marché son efficacité, en ne permettant d'approcher ni le juste prix, ni l'optimum des ressources.

Seulement voilà:
En économie, le monopole désigne la situation d'un marché dans lequel il y a de nombreux acheteurs et un seul vendeur qui, n'ayant pas à subir la concurrence d'autres producteurs, est libre de fixer ses prix. L'acheteur peut parfois avoir la possibilité d'acquérir un produit de substitution (ex : l'avion ou la voiture face au monopole du transport ferroviaire).

On parle de quasi-monopole lorsque qu'un vendeur domine très largement le marché (ex : Microsoft). L'oligopole désigne le cas où il y a un petit nombre de vendeurs.

Dans un monopole privé, le vendeur contrôle son prix de vente et peut le modifier en adaptant sa production. Dans un monopole public, les prix sont déterminés par l'Etat selon des critères qui lui sont propres : permettre à des populations défavorisées d'accéder aux produits ou aux services, répondre à des impératifs macroéconomiques, assurer l'aménagement du territoire...

Conclusion ?

"Un monopole privé a moins intérêt qu'un établissement public à réduire ses coûts alors qu'il a, au contraire, toutes les raisons d'augmenter ses prix. Le monopole public est, a minima, soumis aux contrôles d'inspection et au contrôle démocratique, alors que le monopole privé n'est soumis qu'à la volonté de son actionnaire."
L'homme et le marché - 2006 - Ouvrage collectif

C'est une conclusion.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Mar 29 Déc - 17:51

geveil a écrit:
Justement, l'entrepreneur, en l'occurrence une grosse boite, qui décide de fabriquer un iphone 5 (Je ne le connais même pas) et qui le vend 600€ au lieu de 55, ne le fait pas pour le bien commun, mais pour faire du profit, et c'est cela que je déplore.
 
Et alors il est où le problème ? Faire du profit c'est mal c'est ça ? Il n'y a que l&a philanthropie qui a grâce à tes yeux ?
L'essentiel est qu'un bien commun soit créé et disponible il me semble.
Apple a gagné beaucoup d'argent avec son iphone. Derrière cela a donné naissance à toute une flopée de smartphone, et derrière d'application, de nouveaux services et de nouveaux métiers. N'est ce pas cela& l'essentiel ?
Apple avait au paravent pris des bouillons et étaient au bord de la faillite. Parce qu'en terme d'innovation on n'est pas gagnant à tout les coups.

Ça me rappelle un voisin de table avec qui je discutais au café, il m'a raconté qu'il avait acheté des colifichets pour quelques centimes, les vendais 10€ et s'en vantait, " Si les gens sont assez cons pour payer ce prix, tant pis pour eux".

Ce n'est pas que les gens sont cons mais qu'ils y trouvaient un intérêt. C'est la valeur subjective des choses.
Ce que n'a pas dit ton voisin c'est qu'il doit trouver le fournisseur,  acheter  les produit  surement en grande quantité,  peut être même importer, avancer l'argent, stocker le produit, et trouver des clients.
Si il vend tout c'est le jackpot si il vend rien c'est le bouillon.

Je crois que tu as un problème avec l'argent : L'argent ce n'est pas mal Geveil, c'est le carburant de notre société.


Je n'ai rien dit, mais je trouve cela asocial. Bien sûr que beaucoup de gens sont assez cons pour se faire avoir, moi compris parfois, mais profiter de cette connerie me déplaît.  Pas à toi, si j'ai bien compris. C'est exactement cela qui sépare nos points de vue sur le monde, pour le moment du moins, car après tout, pourquoi ne pas profiter de la naïveté des gens?
Oui nos points de vue sont différents parce que je n'estime pas que c'est prendre les gens pour des cons, où qu'ils le sont au contraire. C'est leur apporter un service, un plus.
Ton problème est que tu crois que s'enrichir c'est mal. Ton problème ce n'est pas les gens mais l'enrichissement.
Je préfère être riche vivre confortablement et avoir de quoi payer des études à mes enfants que le contraire....

Ce complexe de la richesse c'est typiquement catholique.
C'est la sobriété vantée par le pape, parcourant le monde en première classe, entourée de servile serviteur, vivant dans des palais, tout en disant aux gens "ne profitez pas trop des biens faits de notre monde". Pour moi c'est cela prendre les gens pour des cons : leur faire croire que la sobriété est mieux que l'enrichissement tout en profitant au maximum de la richesse.

J'aurais préféré un pape disant : "Réalisez vous. si vous voulez être riche soyez le. Si vous voulez être pauvre et vivre sobrement faites le. L'essentiel est que vous arriviez à vivre selon vos désires." Plutôt que de donner des leçons de morale aux ras des pâquerettes.

Tu aimes vivre sobrement Géveil : Fais le ! Mais fais le sans détester ceux qui vivent dans l'opulence, fais le en respectant les autres. C'est cela aussi le libéralisme : la liberté de pouvoir se réaliser.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Mar 29 Déc - 18:22

Ce qui est curieux c'est que les papes ont toujours vantés et surtout défendus les riches, en disant aux pauvres:
Heureux les pauvres ....etc....etc..
Et même le François n'est qu'un parfait hypocrite, la religion n'est que l'opium du peuple, une attitude constante pour empécher les travailleurs prolétaires de prendre en main leurs destinées et défendre la sacro-sainte loi de la propriété de naissance.
Leurs encycliques sur ce sujet sont nettes, on croirait lire les grands philosophes libéraux du 19ème siècle.

Pie IX, de sainte mémoire, portait une condamnation solennelle, confirmée plus tard dans le Syllabus, contre " cette doctrine néfaste qu'on nomme le communisme, radicalement contraire au droit naturel lui-même ; pareille doctrine, une fois admise, serait la ruine complète de tous les droits, des institutions, des propriétés et de la société humaine elle-même "

Les socialistes, pour guérir ce mal, poussent à la haine jalouse des pauvres contre les riches. Ils prétendent que toute propriété de biens privés doit être supprimée, que les biens d'un chacun doivent être communs à tous, et que leur administration doit revenir aux municipalités ou à l'Etat. Moyennant ce transfert des propriétés et cette égale répartition entre les citoyens des richesses et de leurs avantages, ils se flattent de porter un remède efficace aux maux présents.


Mais pareille théorie, loin d'être capable de mettre fin au conflit, ferait tort à la classe ouvrière elle-même, si elle était mise en pratique. D'ailleurs, elle est souverainement injuste en ce qu'elle viole les droits légitimes des propriétaires, qu'elle dénature les fonctions de l'Etat et tend à bouleverser de fond en comble l'édifice social.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par gaston21 le Mar 29 Déc - 18:57

Dans une économie libérale, mais qui est contre la concurrence? Personne! Mais seulement voilà, il faudrait que le concurrence soit réelle; or chacun sait que dans de très nombreux domaines la concurrence n'existe plus; situations de monopole qui permettent de construire des fortunes considérables, ententes officielles ou cachées pour maintenir des prix élevés sans rapport avec les prix de production...Dans les travaux publics, que reste-t-il des petites entreprises? Dans le domaine ferroviaire et le Génie civil, j'ai trop vu comment les gros ont bouffé les petits.

Heureusement que les patrons sont généreux et que leur mécénat nourrit les déshérités. Tiens, actuellement les Restos du coeur ne savent plus quoi faire de l'argent qui leur arrive par tombereaux entiers! Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Mar 29 Déc - 20:03

met tes lunettes alors tu verras peut être mieux....

C'est parce que tu vis dans un pays étatiste que la concurrence se fait rare...

Le cheminot fonctionnaire qui a travaillé dans le plus gros monopole de France et qui se plaint du manque de concurrence.... on croit rever ! Qui veut me pincer..? Mad Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Mar 29 Déc - 20:21

troubaa a écrit:met tes lunettes alors tu verras peut être mieux....

C'est parce que tu vis dans un pays étatiste que la concurrence se fait rare...

Le cheminot fonctionnaire qui a travaillé dans le plus gros monopole de France et qui se plaint du manque de concurrence.... on croit rever ! Qui veut me pincer..? Mad Very Happy Very Happy Very Happy

Entente commerciales , faute à l'Etat ?

15 décembre 2015 : Secteur de la messagerie (transport de colis)
L'Autorité de la concurrence rend aujourd'hui une décision par laquelle elle sanctionne deux ententes
dans le secteur de la messagerie pour un montant total de 672,3 millions d'euros :

L'entente visée à titre principal a fait l'objet d'une sanction de 670,9 millions d'euros.
Regroupant 20 entreprises ainsi que le syndicat professionnel TLF, elle a consisté, sur la période 2004-2010,
en des concertations répétées entre concurrents sur les hausses tarifaires annuelles.
http://www.autoritedelaconcurrence.fr/user/standard.php?id_rub=606&id_article=2678

C'est qui l'autorité de la concurrence, un appendice de Gattaz qui sanctionne ses entreprises ?

La SNCF, service public.
C'est mieux que d'avoir 4 sociétés comme en 1930 et 3 sortes d'écartements de voies, et plusieurs tensions aux caténaires.
Tout ça pour maintenir une concurrence, on a vu le résultat.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Mar 29 Déc - 21:34

troubaa a écrit:

Je crois que tu as un problème avec l'argent : L'argent ce n'est pas mal Geveil, c'est le carburant de notre société.
alors que pour certains il est sale .......................enfin surtout celui des autres c'est bien connu .



Ton problème est que tu crois que s'enrichir c'est mal. Ton problème ce n'est pas les gens mais l'enrichissement.
Je préfère être riche vivre confortablement et avoir de quoi payer des études à mes enfants que le contraire....
il est plus facile de reprocher aux autres d'etre riche, qu'à soi même de n'avoir rien fait pour le devenir . C'est assez simple à comprendre .


Ce complexe de la richesse c'est typiquement catholique.
Sauf que l'ECR  ne le pratique pas trop !!! affraid  affraid Connaissez vous Rome et le VAtican ?
Juste une petite histoire un pape Célestin a voulu vendre toutes les richesses du Vatican, pour aider les pauvres(le brave homme ), il a été reconduit dans son ermitage très rapidement par la curie romaine de l'époque !!!   affraid  affraid  affraid


C'est la sobriété vantée par le pape, parcourant le monde en première classe, entourée de servile serviteur, vivant dans des palais, tout en disant aux gens "ne profitez pas trop des biens faits de notre monde". Pour moi c'est cela prendre les gens pour des cons : leur faire croire que la sobriété est mieux que l'enrichissement tout en profitant au maximum de la richesse.
Ok à 100 %



Tu aimes vivre sobrement Géveil : Fais le ! Mais fais le sans détester ceux qui vivent dans l'opulence, fais le en respectant les autres. C'est cela aussi le libéralisme : la liberté de pouvoir se réaliser.
D'autant plus qu'il y a de nombreuses possibilité de gagner sa vie , si l'on veut prendre des risques et travailler durement .
Mais cela chut!!! il ne faut rien dire : ce qui réussissent sont des s.......... de riches .

gaston21 a écrit:Dans une économie libérale, mais qui est contre la concurrence? Personne! Mais seulement voilà, il faudrait que le concurrence soit réelle; or chacun sait que dans de très nombreux domaines la concurrence n'existe plus; situations de monopole qui permettent de construire des fortunes considérables, ententes officielles ou cachées pour maintenir des prix élevés sans rapport avec les prix de production...Dans les travaux publics, que reste-t-il des petites entreprises? Dans le domaine ferroviaire et le Génie civil, j'ai trop vu comment les gros ont bouffé les petits.
Tu me fais me re re re répéter (vous ne voulez pas comprendre ), 93 % des entreprise en France sont des TPE, et de PME
Heureusement que les patrons sont généreux et que leur mécénat nourrit les déshérités
.Il me semble que les patrons de Google, et de Face Boock ont donné plus de 90 % de leur fortune, pour des oeuvres humanitaire, voir également The givin pledge !!! Mais bon je vous le dis vous refusez de le voir .


Tiens, actuellement les Restos du coeur ne savent plus quoi faire de l'argent qui leur arrive par tombereaux entiers! Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir!
Tu fais bien de parler de cela !!!!!! affraid affraid ma belle fille qui a sa mère qui y travaille bénévolement , actuellement bénéficie de colis, pour les personnes qui le veulent , sans obligation de situation . pourquoi d'après toi ?
Parce que les ayant droits sont en vacances !!!!! tu n'as pas l'impression que l'on nous prends pour des c.......Moi oui

amicalement


Dernière édition par dan 26 le Mar 29 Déc - 21:46, édité 1 fois
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Mar 29 Déc - 21:45

désolé je regroupe
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Mer 30 Déc - 13:35

Dédé l'harmonisation des normes et des iu,fracstrutures c'est le role de l'état. Pas transporter des personnes.
Tout comme réguler le marché pour laisser la concurrence s'exprimer.
Tout comme développer le réseau de recharge de voiture électrique plutot que de subventionner le b bien de consommation.
Un jour peut etre tu sortiras de tes préjugés...

As tu déjà vu pierre gattaz contesté le rôle de l'autorité de la concurrence... tu vois tu penses comme lui !




_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Mer 30 Déc - 15:03

Troubaa a écrit:Dédé l'harmonisation des normes et des iu,fracstrutures c'est le role de l'état. Pas transporter des personnes.
Oui l'harmonisation, mais ce n'est pas de cela que je parlais, ne fais pas celui qui n'a pas compris, je parlais de la concurrence entre les entreprises ferroviaires qui a conduit à des inepties.
Non un service public, A TOUS LE PUBLIC, ne peut etre le fait d'une entreprise privé, à moins que tu ne saches pas sur quoi repose la bonne gestion d'une entreprise ?
Tout comme réguler le marché pour laisser la concurrence s'exprimer.
C'est du role de l'état de réguler le marché ? Et c'est un libéral qui dit cela ?
Et bien.... Question
------------
Pour les libéraux une situation de «concurrence économique » est souhaitable, car :
Les clients potentiels peuvent choisir entre les différents produits proposés et accessibles et avoir un plus grand choix de produit à meilleurs prix.
La concurrence favorise l’adaptation permanente entre offre et demande : les agents économiques peuvent utiliser leur raison. « La concurrence est ce qui oblige les gens à agir rationnellement.»
Elle est la source du juste prix : « c’est la concurrence qui met un juste prix aux marchandises, et qui établit les vrais rapports entre elles » (Montesquieu2).
D'autres écoles insistent sur la concurrence comme processus d'innovation (Friedrich Hayek3) ou de destruction créatrice (Joseph Schumpeter).

------------

Tout comme développer le réseau de recharge de voiture électrique plutot que de subventionner le b bien de consommation.
Si tes intérets de dirigeants d'entreprise se frottent les mains à cette idée, pourquoi pas, mais alors on sort du role régalien de l'état.

Un jour peut etre tu sortiras de tes préjugés...
J'ai pas de préjugés, je constate jour après jour.

As tu déjà vu pierre gattaz contesté le rôle de l'autorité de la concurrence... tu vois tu penses comme lui !

Non, c'est normal c'est lui qui dicte ce que l'Etat doit faire, c'est pas pour rien que Macron a été applaudit à son congrès.
Un ministre de François Hollande applaudi par les (grands) patrons du MEDEF, l'image n'est plus une nouveauté. Elle n'en reste pas moins symbolique en ce qui concerne Emmanuel Macron, ancien banquier d'affaires devenu ministre de l'Economie des socialistes Hollande et Valls. C'est même un signe qui ne trompe pas quand on sait que ce jeune premier au physique de gendre idéal n'a pas été invité à l'université d'été du PS (de ce jeudi à samedi 29 à La Rochelle), mais a été chaleureusement accueilli à celle du MEDEF.

Le principal intéressé ne s'y est d'ailleurs pas trompé. Celui qui agace pour son passé de banquier et sa loi passée à coups de 49-3 s'est ainsi affiché ce jeudi avec les "Réformateurs", l'aile droite du PS qui se réunissait sur le domaine de Léognan, en Gironde. Comme pour mieux montrer, même s'il s'en défend, qu'il n'est pas la bête noire de tous les socialistes, lui qui n'a plus sa carte marquée du poing et de la rose depuis 2009. Mais aussi, et surtout, faire passer un message.
Lis bien la suite:
http://www.francesoir.fr/politique-france/emmanuel-macron-invite-par-le-medef-pas-le-ps

T'a déjà vu des ministres de Giscard/Chirac/Sarko invité et applaudi (Debout !) au congrès de la CGT ou de FO ? Moi j'en ai vu se faire huer...
Que veux tu Gattaz applaudi les dirigeants de SON Etat.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Mer 30 Déc - 17:28

Dédé 95 a écrit:Non un service public, A TOUS LE PUBLIC, ne peut etre le fait d'une entreprise privé, à moins que tu ne saches pas sur quoi repose la bonne gestion d'une entreprise ?
je suis désolé un service public peut très bien être réalisé par une ou des entreprises privées. Il y a des exemples à foison.

C'est du role de l'état de réguler le marché ? Et c'est un libéral qui dit cela ?
Et bien.... Question
------------
Pour les libéraux une situation de «concurrence économique » est souhaitable, car :
Les clients potentiels peuvent choisir entre les différents produits proposés et accessibles et avoir un plus grand choix de produit à meilleurs prix.
La concurrence favorise l’adaptation permanente entre offre et demande : les agents économiques peuvent utiliser leur raison. « La concurrence est ce qui oblige les gens à agir rationnellement.»
Elle est la source du juste prix : « c’est la concurrence qui met un juste prix aux marchandises, et qui établit les vrais rapports entre elles » (Montesquieu2).
D'autres écoles insistent sur la concurrence comme processus d'innovation (Friedrich Hayek3) ou de destruction créatrice (Joseph Schumpeter).
Et alors ?
C'est bien tu découvres Schumpeter et Montesquieu mais ils ne contredisent absolument ce que j'i dit.
Bien sur que dans une économie libérale il y a une régulation du marché.
Une fois de plus tu démontres à la fois ton incompréhension et ton ignorence du libéralisme.
Tu es anti-libetral par dogme dédé. Parce qu'on t'a dit "lie libéralisme c'est mal et que toi tu as répondu Amen !"

Le libéralisme n'est pas opposé à une régulation mais à TROP de régulation.
Il est surtout opposé à ce que l'Etat soit un acteur économique au lieu d'etre un simple régulateur.

Voila un exemple que tu devrais comprendre :
Le rôle de l'Etat c'est de définir la largeur des voies de chemin de fer, pas de transporter des passagers.

Quand l'Etat s'en tient à son rôle l'économie fonctionne très bien.

------------

Si tes intérets de dirigeants d'entreprise se frottent les mains à cette idée, pourquoi pas, mais alors on sort du role régalien de l'état.
bah non justement on est en plein de dedans. Développement des infrastructure afin de développer le marché.
C'est un des rôles régaliens de l'Etat

Enfin, l faudrait qu'un moment tu comprennes que les gens ne fonctionnent pas tous comme toi en fonction de leur propre intérêt et que tu arrêtes tes remarques perfides sans fondements.
Si tu veux discuter économie il faut que tu oublies ton intérêt personnel.

Un jour peut etre tu sortiras de tes préjugés...
J'ai pas de préjugés, je constate jour après jour.

As tu déjà vu pierre gattaz contesté le rôle de l'autorité de la concurrence... tu vois tu penses comme lui !

Non, c'est normal c'est lui qui dicte ce que l'Etat doit faire, c'est pas pour rien que Macron a été applaudit à son congrès.
Un ministre de François Hollande applaudi par les (grands) patrons du MEDEF, l'image n'est plus une nouveauté. Elle n'en reste pas moins symbolique en ce qui concerne Emmanuel Macron, ancien banquier d'affaires devenu ministre de l'Economie des socialistes Hollande et Valls. C'est même un signe qui ne trompe pas quand on sait que ce jeune premier au physique de gendre idéal n'a pas été invité à l'université d'été du PS (de ce jeudi à samedi 29 à La Rochelle), mais a été chaleureusement accueilli à celle du MEDEF.

Tout cela n'est que préjugé.
Préjugé que macron est mauvais parce qu'il a été banquier.
Préjugé que valls est aux ordres des entreprises parce qu'il a osé dire "j'aime l'entreprise"
etc etc
Ce n'est pas de l'économie que tu fais mais de la propagnade politicarde.
Aucun intérêt.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par gaston21 le Mer 30 Déc - 18:27

troubaa a écrit:met tes lunettes alors tu verras peut être mieux....

C'est parce que tu vis dans un pays étatiste que la concurrence se fait rare...

Le cheminot fonctionnaire qui a travaillé dans le plus gros monopole de France et qui se plaint du manque de concurrence.... on croit rever ! Qui veut me pincer..? Mad Very Happy Very Happy Very Happy

Un petit rappel historique; la SNCF a été fondée sur les débris d'entreprises privées, toutes en faillite sauf la Compagnie des Chemins de Fer du Nord appartenant à Rothschild et qui donc est toujours actionnaire de la SNCF. Alors me parler de bonne gestion privée...
Le trafic voyageurs est partiellement ouvert à la concurrence; voir avec l'Italie; ça se précipite au portillon! Le trafic ferroviaire est soumis à des règles de sécurité très strictes, comme par exemple les centrales nucléaires; faut-il, au nom de la concurrence, mettre sur une machine n'importe quel "clampin"? Même chose pour toutes les installations de sécurité.
Troubaa, je ne sais pas si le prurit anti-fonctionnaire se soigne aussi facilement qu'une blennoragie...Sans rancune!
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Le Repteux le Mer 30 Déc - 18:28

Le fait est que depuis que le monde est monde, les employés ont toujours fini par se révolter contre leurs patrons, et les peuples ont toujours fini par se révolter contre leurs dirigeants. Pourquoi sinon parce que les dirigeants finissent toujours par exagérer quand ils ont le pouvoir de le faire?? Ne pourrions-nous pas réguler ce genre de situation au lieu d'attendre que le sang coule? Mettre ça sur le dos de la jalousie règle-t-il le problème? Mettre ça sur le dos de la magouille politique règle-t-il le problème? Posons-nous les vraies questions au moins! Comment pouvons-nous réguler nos systèmes hiérarchiques sans que ceux qui sont en haut considèrent de haut ceux qui sont en bas??


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Mer 30 Déc - 18:50

[quote="gaston21"]
troubaa a écrit:met tes lunettes alors tu verras peut être mieux....

C'est parce que tu vis dans un pays étatiste que la concurrence se fait rare...

Le cheminot fonctionnaire qui a travaillé dans le plus gros monopole de France et qui se plaint du manque de concurrence.... on croit rever ! Qui veut me pincer..? Mad Very Happy Very Happy Very Happy

Un petit rappel historique; la SNCF a été fondée sur les débris d'entreprises privées, toutes en faillite sauf la Compagnie des Chemins de Fer du Nord appartenant à Rothschild et qui donc est toujours actionnaire de la SNCF. Alors me parler de bonne gestion privée...
Sauf que se sont les entreprises privées qui ont développé le chemine de fer français et non l'Etat !
Et si la sncf n'était tenu à bout de finance par l'Etat cela ferait bien longtemps qu'elle aurait fait faillite.
Ca coûte cher la retraite à 52 ou 55 ans - faut bien que l'ouvrier du privé paye les privilégiés de la sncf...
Enfin l'Etat est le seul et unique actionnaire de la sncf...

faut-il, au nom de la concurrence, mettre sur une machine n'importe quel "clampin"? Même chose pour toutes les installations de sécurité
Ce qu'un fonctionnaire est capable de faire un salarié du privé est tout aussi capable...
Quel mépris pour les gens du privé.. Comme si faire rouler des trains était quelque chose d'extraordinairement compliqué....
On n'est pas des cons dans le privé tu sais.
Bonjour la mentalité. Mon pauvre.

Je te rappelle que depuis que les chemins de fer anglais ont été privatisé il y a eu moins de d'accidents mortels en Angleterre qu'en France.... Alors pour ta prétention et ton excellence tu peux repasser.


Moi je ne critique que les privilèges des fonctionnaires  pas leur compétence ou intelligence. Pas leur personne.
Tu saisis la différence ?

Prétention et arrogance quand tu nous tiens.

Le clampin te salue


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Mer 30 Déc - 19:52


Comme si faire rouler des trains était quelque chose d'extraordinairement compliqué....
Oui ça l'est, et la responsabilité autrement plus grande que bien des responsbilités.
Le jour Troubaa ou tu sera seul dans une cabine avec 600 passagers, et que tu sais que bruler un feu ou dépasser une vitesse peut etre la mort de ces 600 passagers, tu aura une autre vision de ce travail.

A toi de jouer avec ton train électrique....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Mer 30 Déc - 21:34

oh mon dieu un tableau de bord de locomotive.... oh la la que cela doit etre compliqué tous ces boutons.... sur qu'il y a qu'un fonctionnaire qui peut s'y retrouver.... tout les autres clampins en seraient incapable...

Et c'est vrai faut pas bruler les feux.... oh la la faut être concentré dis don' dis don' dis don' c'est vrai dédé !l
Et puis faut respecter les vitesses, les panneaux, la signalisation que cela doit être compliqué toutes ces infos à gérer...

Là je dois avouer que seul un fonctionnaire peut faire un tel job... n'importe quel clampin en serait incapable. Pas vrai hein gastounet !

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8723
Localisation : France

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par komyo le Mer 30 Déc - 22:13

troubaa a écrit:oh mon dieu un tableau de bord de locomotive.... oh la la que cela doit etre compliqué tous ces boutons.... sur qu'il y a qu'un fonctionnaire qui peut s'y retrouver.... tout les autres clampins en seraient incapable...

Et c'est vrai faut pas bruler les feux.... oh la la faut être concentré dis don' dis don' dis don' c'est vrai dédé !l
Et puis faut respecter les vitesses, les panneaux, la signalisation que cela doit être compliqué toutes ces infos à gérer...

Là je dois avouer que seul un fonctionnaire peut faire un tel job... n'importe quel clampin en serait incapable. Pas vrai hein gastounet !
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

C'est vrai que le golf est bien plus compliqué ! Smile santa


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Mer 30 Déc - 23:03

Le Repteux a écrit:Le fait est que depuis que le monde est monde, les employés ont toujours fini par se révolter contre leurs patrons, et les peuples ont toujours fini par se révolter contre leurs dirigeants.
tout à fait et quand les employés, et le peuple ,a remplacé les patrons, et les dirigeant dans tous les cas ils ont fait comme ceux qu'ils avaient remplacé . Cela devrait faire réfléchir . A savoir qu'il y a deux positions, la réalité , et l'utopie .
quand on n'est pas au commande on critique ceux qui y sont, et quand on y est on fait la m^me chose ou pire. Cela devrait en faire réfléchir certains .



Pourquoi sinon parce que les dirigeants finissent toujours par exagérer quand ils ont le pouvoir de le faire??
Et les ouvrier quand ils sont dirigeants aussi. Etrange n'est ce pas on aurait tendance à penser que cela fait partie de la nature humaine .

Ne pourrions-nous pas réguler ce genre de situation au lieu d'attendre que le sang coule? Mettre ça sur le dos de la jalousie règle-t-il le problème?
Il faut changer ce sentiment destructif qu'est la jalousie par celui de l'envie . Et cela réglera le problème .


Mettre ça sur le dos de la magouille politique règle-t-il le problème? Posons-nous les vraies questions au moins! Comment pouvons-nous réguler nos systèmes hiérarchiques sans que ceux qui sont en haut considèrent de haut ceux qui sont en bas??
C'est simple que chacun admette sa position dans la société, et faciliter comme c'est déjà le cas l'avancée sociale, la progression, par l'effort le travail , et le risque .
amen
amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Jeu 31 Déc - 10:10

Le Repteux a écrit:Le fait est que depuis que le monde est monde, les employés ont toujours fini par se révolter contre leurs patrons, et les peuples ont toujours fini par se révolter contre leurs dirigeants.
Dan a écrit:tout à fait et quand les employés, et le peuple ,a remplacé les patrons, et les dirigeant dans tous les cas  ils ont fait  comme ceux qu'ils avaient remplacé . Cela devrait faire réfléchir . A savoir qu'il y a deux positions,  la réalité , et l'utopie .
quand on n'est pas au commande on critique ceux qui y sont, et quand on y est on fait la m^me chose ou pire. Cela devrait en faire réfléchir certains .

Heu il n'y a pas les employé ET le peuple, il y a LE PEUPLE, les employés et les ouvriers font parti du peuple. Non ?
Je remarque l'expression et quand on est au commande on fait la m^me chose ou pire (sic)
Pour confirmer et expliquer ce que dit Le Repteux, ne lis pas Dan là c'est trop compliqué pour toi Mad

Matérialisme historique a écrit:La conception matérialiste de l'histoire cherche à analyser les causes des développements et des changements qui s'opèrent dans les sociétés. Une importance est notamment donnée aux conditions d’existence réelle des êtres humains, aux rapports entre les classes sociales, et à leur influence sur les évolutions historiques.

L'évolution de chaque mode de production s'est déroulée de manière dramatique, sous le signe de conflits multiples et de l'exploitation de l'homme par l'homme. Dans l'optique marxiste, la lutte des classes, que Marx et Engels considèrent comme la clé de l'économie politique, est le principal moteur du déroulement de l'histoire : structurante, générale, elle existe dans toutes les sociétés et prend une forme particulière dans la société capitaliste, où elle oppose le prolétariat à la bourgeoisie. Ce rôle de moteur de l'Histoire est résumé ainsi dans le Manifeste du Parti communiste: « L’histoire de toute société jusqu'à nos jours est l'histoire de luttes de classes » (même si une note d'Engels nuance ce propos). Selon André Piettre, dans la perspective marxiste, les rapports économiques évoluent selon une dialectique de rapports de force, suivant la lutte perpétuelle des puissants et des faibles, les premiers exploitant les seconds : l'histoire n'est pas menée par le mouvement des idées, mais en premier lieu par les données matérielles et leurs luttes intestines. Selon Anton Pannekoek, « le matérialisme historique retourne aux causes d’où proviennent ces idées : les besoins sociaux qui sont déterminés par les formes de la société » Wiki.


Repteux a écrit:Pourquoi sinon parce que les dirigeants finissent toujours par exagérer quand ils ont le pouvoir de le faire??

Et les ouvrier quand ils sont dirigeants aussi. Etrange n'est ce pas on aurait tendance à penser que cela fait partie de la  nature humaine .
Ah les ouvriers dirigeants dans une société dont ils sont exclus. Etrange, très étrange.
Ah oui , les CE, ces organismes de collaboration, dont la seule qualité à été de permettre aux employé de soustraire leurs vacances à la rapacité des marchands de congés, les Clubs Med & Cie.

Repteux a écrit:Ne pourrions-nous pas réguler ce genre de situation au lieu d'attendre que le sang coule? Mettre ça sur le dos de la jalousie règle-t-il le problème?
Dan a écrit:Il faut changer ce sentiment  destructif qu'est la jalousie par celui de l'envie . Et cela réglera le problème .
Dis plutot qu'avec tes idées politiques il faut se préparer au pire et embauché des milices patronales, c'est pas nouveau, les sentiments c'est du bidon, d'autant plus que Jalousie et Envie sont quasi synonymes.
http://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho/psycho/jalousie-envie-quelle-difference_16662.html


Repteux a écrit: Mettre ça sur le dos de la magouille politique règle-t-il le problème? Posons-nous les vraies questions au moins! Comment pouvons-nous réguler nos systèmes hiérarchiques sans que ceux qui sont en haut considèrent de haut ceux qui sont en bas??

C'est simple que chacun admette sa position dans la société, et faciliter comme c'est déjà le cas l'avancée sociale, la progression, par l'effort le travail  , et le risque .
amen
L'effort, le travail et les risque quand on est un fils à papa qui ne fait qu'hériter ? Siffle
La position sociale s'acquiert on ne peut donc la posséder à la naissance, c'est contradictoire avec ce que tu avances.
Là est tout le problème Repteux.
Malheureusement, je dis bien malheureusement, l'avancée sociale à toujours été le fruit de la lutte des classes n'en déplaise aux libéraux qui s'accapare même les victoires acquisent par la lutte de nos parents, comme par exemple le droit aux congés, au repos, au salaire minimum...et à la santé.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par gaston21 le Jeu 31 Déc - 17:31

troubaa a écrit:oh mon dieu un tableau de bord de locomotive.... oh la la que cela doit etre compliqué tous ces boutons.... sur qu'il y a qu'un fonctionnaire qui peut s'y retrouver.... tout les autres clampins en seraient incapable...

Et c'est vrai faut pas bruler les feux.... oh la la faut être concentré dis don' dis don' dis don' c'est vrai dédé !l
Et puis faut respecter les vitesses, les panneaux, la signalisation que cela doit être compliqué toutes ces infos à gérer...

Là je dois avouer que seul un fonctionnaire peut faire un tel job... n'importe quel clampin en serait incapable. Pas vrai hein gastounet !

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

troubaa, tu parles vraiment de choses que tu ne connais pas; oui, la responsabilité d'un mécano est énorme, comme le souligne Dédé; ils sont soigneusement sélectionnés et ils subissent une formation continuelle; un simple franchissement accidentel de signal d'arrêt peut leur valoir la descente à vie de la machine. J'ai fait de nombreuses tournées en machine pour la surveillance des voies et je puis t'assurer que c'est un métier difficile. Je ne comprends pas ta hargne, sauf un chagrin d'amour qui ne se referme pas...
"Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie..."
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Jeu 31 Déc - 18:00

Mais je ne conteste pas la difficulté du travail.
et en quoi un mécano du privé ne pourrait pas avoir la même formation et compétence.
Voir meilleur peut etre même.

Ce que je conteste c'est ton argument "comme c'est compliqué le privé ne peut pas le faire.
C'est ridicule comme réflexion.
Cela dénote surtout ta méconnaissance du privé.

Tu crois quoi que les gens du privé sont des ignares ? des incompétents ? des analphabètes.

Le clampin te salue.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Jeu 31 Déc - 18:10

troubaa a écrit:Mais je ne conteste pas la difficulté du travail.
et en quoi un mécano du privé ne pourrait pas avoir la même formation et compétence.
Voir meilleur peut etre même.

Ce que je conteste c'est ton argument "comme c'est compliqué le privé ne peut pas le faire.
C'est ridicule comme réflexion.
Cela dénote surtout ta méconnaissance du privé.

Tu crois quoi que les gens du privé sont des ignares ? des incompétents ?  des analphabètes.

Le clampin te salue.
Savez vous pourquoi certains fonctionnaires se sont suicidés quand il y a eu des regroupement avec des entreprises privée .Tout simplement parce qu'ils  se sont trouvés face au rendement, à l’efficacité,  à l'obligation de résultat, ils découvraient le vrai travail !!!
et oui
Et le plus étrange c'est qu'ils exigent des bons services de la part du privé, si non ils changent de crémerie , ce sont des clients .
Alors que leurs clients ne sont que des usagers , rien à b.........
Amicalement
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Jeu 31 Déc - 18:37

Troubaa a écrit:Mais je ne conteste pas la difficulté du travail.
et en quoi un mécano du privé ne pourrait pas avoir la même formation et compétence.
Voir meilleur peut etre même.
TsssTsssTsss
C'est bien toi qui a dit ?

Comme si faire rouler des trains était quelque chose d'extraordinairement compliqué....(sic)

Maintenant je t'ai demandé par ailleurs si la SNCF devait fermer des lignes non rentables, tu m'a répondu que oui question de saine gestion etc...
Or la SNCF se doit, comme service public de rendre service à TOUT le public, croit tu qu'en les fermant les unes après les autres elle satisfait TOUT le public ?
Car il ne s'agit, contrairement à l'absurde exemple de Dan de petit train touristique, pas seulement de voies, mais surtout de NON ARRETS de gares ou stations données comme NON rentables.
Tu maintiens que les cars pourraient remplacer ? Si il y a 2 voyageurs dans la journée, qui ont le droit comme tous de prendre le train, tu crois qu'une entreprise de car va créer des lignes régulières pour un service public oh combien aléatoire?

Autre exemple ou j'attend la rentabilité chère au privé.
Un mécanicien c'est 3 ans de formation, pendant ces 3 ans la SNCF le paye, est-ce qu'une entreprise privée le garderait si au bout de trois ans elle s'aperçoit qu'il n'est pas capable ?

Par ailleurs un mécanicien se doit de connaitre par coeur les lignes, comme ce n'est pas possible de tous les connaitre il est habilité a un certains nombre, moi j'en avais 3 St Lazare/Le Havre, Deauville/Achères et Mantes/Versailles, crois tu qu'une entreprise privée investirait dans la non polyvalence de ce travail?

Autre chose, la norme de Bruxelle c'est la possibilité pour les entreprises de faire rouler les trains (et donc leurs conducteurs) à travers toute l'Europe.
Ca à fait rigoler le monde de cette profession, et c'est pourquoi on a vu des motrices conduitent en double avec un conducteur Hollandais et un pilote français qui connait la ligne, je te passe la réglementation de sécurité qui ne sont pas identiques (loin s'en faut) entre les pays. Belle rentabilité pour des entreprises privées.
Sans compter les tensions de courant et les écartements de voies.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 9099
Localisation : Dijon

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par gaston21 le Jeu 31 Déc - 18:41

dan 26 a écrit:
troubaa a écrit:Mais je ne conteste pas la difficulté du travail.
et en quoi un mécano du privé ne pourrait pas avoir la même formation et compétence.
Voir meilleur peut etre même.

Ce que je conteste c'est ton argument "comme c'est compliqué le privé ne peut pas le faire.
C'est ridicule comme réflexion.
Cela dénote surtout ta méconnaissance du privé.

Tu crois quoi que les gens du privé sont des ignares ? des incompétents ?  des analphabètes.

Le clampin te salue.
Savez vous pourquoi certains fonctionnaires se sont suicidés quand il y a eu des regroupement avec des entreprises privée .Tout simplement parce qu'ils  se sont trouvés face au rendement, à l’efficacité,  à l'obligation de résultat, ils découvraient le vrai travail !!!
et oui
Et le plus étrange c'est qu'ils exigent des bons services de la part du privé, si non ils changent de crémerie , ce sont des clients .
Alors que leurs clients ne sont que des usagers , rien à b.........
Amicalement

Simplement écoeurant! Je ne pensais pas qu'on puisse arriver à une telle bassesse! A vomir!
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 13321
Localisation : vallée du vent

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par dan 26 le Jeu 31 Déc - 18:55

gaston21 a écrit:
Simplement écoeurant! Je ne pensais pas qu'on puisse arriver à une telle bassesse! A vomir!
Désolé Gaston, mais c'est ce que je vois et côtoie tous les jours, j’interviens dans les deux milieux . tu ne peux t'imaginer la différence, et ces fonctionnaires qui veulent devenirs titulaires , pour etre casé, sans aucune obligation de résultat  !!!

Je le dis souvent le clivage n'est plus droite et gauche  dans notre pays , mais l'obligation de résultats, face à l'obligation de moyens, et c'est une des réalités de notre pays . Raison pour laquelle je trouve que la notion d’égalité est un leurre dans notre devise . '  
Amicalement bonne soirée quand même.
Pour eviter de vomir il suffit de moins boire
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Jeu 31 Déc - 19:03

La bassesse ce sont tes propos qui sont faux Mr Pinocchio.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8723
Localisation : France

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par komyo le Jeu 31 Déc - 21:28

dan 26 a écrit:
gaston21 a écrit:
Simplement écoeurant! Je ne pensais pas qu'on puisse arriver à une telle bassesse! A vomir!
Désolé Gaston, mais c'est ce que je vois et côtoie tous les jours, j’interviens dans les deux milieux . tu ne peux t'imaginer la différence, et ces fonctionnaires qui veulent devenirs titulaires , pour etre casé, sans aucune obligation de résultat  !!!

Je le dis souvent le clivage n'est plus droite et gauche  dans notre pays , mais l'obligation de résultats, face à l'obligation de moyens, et c'est une des réalités de notre pays . Raison pour laquelle je trouve que la notion d’égalité est un leurre dans notre devise . '  
Amicalement bonne soirée quand même.
Pour eviter de vomir il suffit de moins boire


concernant l'égalité, c'est un vœu pieux de la révolution, celle ci n 'existe pas, sinon il n'y aurait pas cette immense échelle entre les plus bas et les plus hauts salaires.
la liberté est davantage au programme, liberté de s'enrichir et de ne rien faire pour ensuite commenter le monde du travail comme certains parasites donneurs de leçon, dont l'utilité réelle reste à démontrer, savent très bien le faire.
pas besoin de boire pour les oublier, des cons il y en a toujours eu, et il y en aura toujours ! albino


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Ven 1 Jan - 15:38

komyo tu confonds égalité et égalitarisme


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Ven 1 Jan - 16:17

L'égalitarisme est une doctrine politique prônant l'égalité des citoyens en matière politique, économique et/ou sociale, selon les contextes. Dans le sens vulgaire, l'égalitarisme désigne plus particulièrement la doctrine qui a pour valeur politique suprême l'égalité matérielle de tous.Wiki
Moi je suis pour l'égalité, l'égalité matérielle, au sens de la possession des objets est absurde.
Bien que je conteste le privilège naturel chère au libéralisme.

Les distinctions ne doivent être fondées que sur l'utilité sociale (Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789).
Un entrepreneur et un employé ont le même role dans la société celui de contribuer à la vie de tous à travers leur profession.
Un actionnaire non puisque son role peut etre assumé autrement. ce n'est pas une utilité sociale, au sens théorique.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Le Repteux le Ven 1 Jan - 18:35

Dan a écrit:Savez vous pourquoi certains fonctionnaires se sont suicidés quand il y a eu des regroupement avec des entreprises privée .Tout simplement parce qu'ils  se sont trouvés face au rendement, à l’efficacité,  à l'obligation de résultat, ils découvraient le vrai travail !!!
et oui
Et le plus étrange c'est qu'ils exigent des bons services de la part du privé, si non ils changent de crémerie , ce sont des clients .
Alors que leurs clients ne sont que des usagers , rien à b.........
Tu manques encore d'empathie! Tu es tellement obnubilé par ce que tu crois que tu deviens insensible au malheur des gens. Nos idéologies ne servent à rien de toute façon, alors aussi bien être empathique pendant que nous les défendons, sinon c'est encore le totalitarisme qui nous guette. Tu devrais t'excuser, Dédé en perdrait sa clochette! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 54
Messages : 14843
Localisation : ici ou là

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par troubaa le Ven 1 Jan - 20:34

Dédé 95 a écrit:
Moi je suis pour l'égalité, l'égalité matérielle, au sens de la possession des objets est absurde.
Bien que je conteste le privilège naturel chère au libéralisme.
Justement dans le libéralisme il n'y a aucun privilège naturel... Les puristes sont même opposé à l'héritage...
Le seul privilège naturel reconnu est celui de la compétence et de l'intelligence
Sais tu par exemple que les 2/3 des milliardaires actuels ne sont pas des fils à papa....

Tiens je t'invite à aller voir le film JOY.... tu comprendras les biens faits du libéralisme.

comment faire fortune avec un manche à balai:
Inspiré d'une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d'une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 75
Messages : 12714
Localisation : Enfant du Monde

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Dédé 95 le Ven 1 Jan - 21:15

Formidable:
Mais ce qui l'agace le plus, c'est de devoir courber le dos et essorer le produit avec ses mains. Un problème que la mère de famille va décider de régler par elle-même en mettant au point sa serpillière miracle. Un an plus tard, le premier prototype de la Miracle Mop est mis sur le marché et produit à 100 exemplaires. Joy Mangano finance le tout grâce à ses économies et à l'investissement de ses amis et de sa famille.
http://madame.lefigaro.fr/societe/qui-est-joy-mangano-inventrice-miracle-mop-281215-111500

Sans compter la pension alimentaire de son ex pas dans le besoin.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Le liberalisme vu à travers la philosophie

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 4:56