LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Dim 28 Juin 2015 - 17:31

Contre la loi « Renseignement », un memorandum en faveur des libertés

Mémoire à l’attention du Conseil constitutionnel relatif à l’examen de la loi « Renseignement »


POINTS-CLÉS
• GenerationLibre remet ses observations historiques et juridiques sur la loi « Renseignement » au Conseil constitutionnel.
• Les « boîtes noires » prévues par la loi sont la version numérique des « cabinets noirs » de l’Ancien Régime.
• GenerationLibre demande au Conseil constitutionnel de censurer la loi pour violation du secret des correspondances.

BRÈVE PRÉSENTATION
Groupe de réflexion citoyen et indépendant, GenerationLibre s’est associé à des juristes de renom pour déposer devant le Conseil constitutionnel, selon la procédure dite de la « porte étroite », un mémoire contestant la conformité à la Constitution de la loi sur le renseignement, au nom du respect des droits et libertés fondamentaux.

La procédure de la porte étroite consiste pour tout justiciable à déposer auprès du Conseil constitutionnel, à l’occasion d’une saisine et avant promulgation de la loi, des observations écrites destinées à éclairer la réflexion constitutionnelle sous un angle non contentieux.
Le 27 juillet 1789, le comte de Clermont-Tonnerre, député du Tiers, rappelait aux États-généraux combien le peuple s’était insurgé, dans les cahiers de doléance, contre « la violation du secret de la poste, l’une des plus absurdes et des plus infâmes inventions du despotisme ». Une des premières mesures de l’Assemblée nationale constituante fut donc de sacraliser le respect de la correspondance privée.
C’est pourtant ce à quoi la loi sur le renseignement, la vingt-deuxième loi antiterroriste en moins de trente ans, veut nous faire renoncer. Les « boîtes noires » qu’elle propose d’installer chez les opérateurs Internet sont l’équivalent numérique des « cabinets noirs » de l’Ancien Régime. Quelle différence entre un agent du Roi qui ouvre les lettres et un algorithme qui parcourt des métadonnées ?
Car les métadonnées ne sont pas de simples « pièces jointes » au message, mais des éléments essentiels de détermination du contenu.

Peut-on accepter la transparence totale de notre vie numérique ?
Voilà pourquoi nous demandons au Conseil constitutionnel de reconnaître le secret des correspondances comme principe fondamental reconnu par les lois de la République, sur la base de son ancienneté, de son application continue dans l’histoire républicaine de la France, et des libertés fondamentales qu’il protège.

Principes essentiels du droit français issus des grandes lois républicaines, les « principes fondamentaux reconnus par les lois de la République » ont été érigés au rang de normes constitutionnelles par le Conseil constitutionnel dans sa grande décision du 16 juillet 1971, dite « Liberté d’association ».

Nous contestons par ailleurs la double confusion des pouvoirs induite par cette loi :
• le dessaisissement par le législateur de ses propres compétences en matière de libertés publiques, au bénéfice discrétionnaire du pouvoir réglementaire ;
• la mise à l’écart de l’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle, rendue d’autant plus troublante par la faiblesse des procédures de recours.

En ces temps troublés, difficiles, il est d’autant plus important de rester fidèles à nos principes, à notre conception de l’État de droit, et de résister à la pente glissante qui nous mène vers la société de surveillance. Renoncer à ce que nous sommes, c’est accorder au terrorisme une victoire décisive.

Pour ces raisons, GenerationLibre demande au Conseil constitutionnel :
• Premièrement, d’annuler les dispositions de la loi qui autorisent le recours au renseignement en matière pénale et économique ;
• Deuxièmement, de rappeler le législateur au respect de la séparation des pouvoirs et du rôle de l’autorité judiciaire ; et
• Troisièmement, de déclarer la surveillance automatisée des échanges numériques contraire au principe du secret des correspondances, principe fondamental reconnu par les lois de la République.
http://www.generationlibre.eu/notes/memoire-a-lattention-du-conseil-constitutionnel-relatif-a-lexamen-de-la-loi-renseignement/#qfJoFoBoG0X8Govw.99

Péition à signer : https://www.change.org/p/aux-sages-du-conseil-constitutionnel-contre-la-loi-renseignement-un-memorandum-en-faveur-des-libert%C3%A9s-b7488479-7dbd-4259-b56e-2a77010e3491


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Anonymous
Invité
Invité

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par Invité le Dim 28 Juin 2015 - 17:54

comme quoi, l'enjeu est important...
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10107
Localisation : Dijon

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par gaston21 le Lun 29 Juin 2015 - 10:10

En ces temps de terrorisme, il est normal qu'on prenne des mesures exceptionnelles pour protéger notre sécurité. On sait le mal que les vidéos et les discours extrémistes diffusés par Internet font chez les jeunes déstabilisés. Notre Justice n'est d'ailleurs pas adaptée; c'est une justice de paix, d'une lenteur d'ailleurs désespérante; est-ce normal qu'on juge une femme coupable de huit infanticides dix ans après ses forfaits? La femme qu'on juge n'est plus la même que celle qui a commis ces crimes! La comédie humaine...Nous sommes en guerre et il nous faut une justice de guerre, rapide, sans prêchi-prêcha, et surtout impitoyable. Ils veulent aller chez les houris? Tout droit et sans escale...
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Lun 29 Juin 2015 - 11:27

ET c'est comme cela que l'on perd nos valeurs de démocratie et de liberté
Et c'est justement ce qu'ils veulent
Donc c'est leur donner la victoire ?

Préservons nos valeur nous n'en serons que plus fort !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Dim 5 Juil 2015 - 13:47

On vous aura pourtant prévenu, mais comme la "classe parlante" n'a rien trouvé à redire cette horrible loi est passée sans qu'il y ait débat.

"Un peuple prêt à sacrifier sa liberté pour davantage de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux " (Benjamin Franklin).


La France est-elle encore le pays de la liberté ?

S’inspirant directement de « l’exemple » américain, le gouvernement a fait approuver par le parlement une loi sur le renseignement dangereusement liberticide.
Par Damien Theillier*, La Tribune, le 20 mai 2015 (http://www.institutcoppet.org/2015/05/21/loi-sur-le-renseignement-lacte-de-naissance-dune-police-politique-par-damien-theillier)

Vous êtes suspecté en permanence de terrorisme. Oui, même si vous êtes une mère de famille postant les photos de son dernier gâteau au chocolat. Votre vie privée est dorénavant sous coupe réglée. Les sbires de l’État y accèdent quand ils le souhaitent.

En effet, le 5 mai, les députés ont voté massivement le texte N°2669 intitulé « projet de loi sur le renseignement ». Manuel Valls assure que la loi s’appliquera uniquement dans le cadre de la lutte antiterroriste : « La surveillance sera ciblée strictement sur les comportements menaçants. Les données tierces ne seront pas accessibles ou exploitables par les services. » Mais ne sera-t-elle pas également appliquée pour d’autres cas, par exemple contre l’activisme politique ? Vous pensez que je délire, que je suis paranoïaque ? Regardons plutôt ce qui s’est passé de l’autre côté de l’Atlantique.

Le cas américain préfigure ce qui nous attend en France

Les révélations d’Edward Snowden sur la NSA ont dévoilé l’ampleur des atteintes aux libertés. Le programme Prism, permet à la NSA d’avoir un accès privilégié aux serveurs et aux données de neuf géants de l’Internet, parmi lesquels Google, Microsoft, Facebook et Yahoo. Dans le sillage du 11 septembre 2001 et de la menace terroriste persistante, le gouvernement américain a mis en place le « USA Patriot Act », sous Bush Jr., ainsi que d’autres nouvelles lois et décrets anti-terroristes sous Obama. Conformément à l’article 207 (III) du Patriot Act, le gouvernement fédéral peut espionner tous les appels téléphoniques, fax et e-mail à volonté – sans mandat de perquisition.

Sur simple demande du gouvernement…

Les fournisseurs de services Internet doivent retourner les dossiers de courrier électronique et leurs informations sur la clientèle sur simple demande du gouvernement. Les compagnies de téléphone doivent également remettre des enregistrements téléphoniques détaillés, y compris les numéros de carte de crédit ou de comptes bancaires utilisés pour les paiements. Récemment, le FBI a développé un nouveau logiciel appelé « lanterne magique » qui permet d’enregistrer chaque frappe faite sur un ordinateur.

Aux États-Unis, pas plus de sécurité, mais moins de liberté

Depuis, surveillance universelle, saisies de biens arbitraires, emprisonnements sans procès et arrestations sommaires de « suspects » sont devenus des pratiques courantes. Des pratiques qu’on croyait pourtant révolues depuis l’Allemagne nazie et la Russie soviétique. De telles violations des libertés et de la vie privée ont-elles leur place dans une société libre et civilisée et font-elles de l’Amérique un pays plus sûr ? Les attentats de Boston n’ont pu être empêchés malgré la surveillance généralisée par les agences gouvernementales. Pire : le gouvernement américain s’est octroyé le droit d’utiliser la loi hors du cadre du terrorisme. En 2013, sur les 11.129 demandes de perquisitions sur la base du Patriot Act, seules 51 visaient des suspects d’actes terroristes. Le plus de sécurité s’est donc soldé par moins de liberté.

Une frontière de plus en plus floue entre groupe terroriste et opposition politique

Plus grave encore, la frontière qui sépare le groupe terroriste de l’opposition politique s’estompe progressivement. Le pouvoir se limite rarement à un objectif déclaré et c’est ainsi que la définition des groupes terroristes potentiels a été élargie pour inclure des groupes comme le Tea Party. En 2011, le vice-président Joe Biden a accusé le Tea Party d’avoir « agi comme des terroristes » dans leur combat contre le relèvement du plafond de la dette. Or quelques mois plus tard, l’IRS, le département du fisc américain (Internal Revenue Service), a pris pour cible les membres du Tea PartyPatriot. L’affaire a été révélée au grand jour et a mis dans l’embarras Obama et le parti démocrate.
Selon Jenny Beth Martin, co-fondatrice du mouvement Tea Party Patriot, environ 1 pour cent des contribuables américains ont été contrôlés chaque année par l’IRS, tandis que 10 pour cent de ceux qui ont donné de l’argent à des groupes Tea Party ont été contrôlés depuis 2011.

Sans vie privée, il n’est point de libertés

En France, les terroristes Merah et Kouachi-Coulibaly étaient surveillés. Pourtant, ils ont pu arriver à leurs fins. C’est pourquoi on peut douter que les outils mis en place par la nouvelle loi, permettant d’écouter toute la population française, parviendront mieux à déjouer des attentats.
Mais le pire n’est pas là. En effet la sécurité totale (risque zéro) n’est ni possible, ni souhaitable car protéger la liberté en supprimant la liberté est un non-sens, une contradiction. La liberté est plus précieuse que la sécurité. En effet, la liberté n’est pas définie par la sécurité. La liberté est définie par la capacité des citoyens à vivre sans subir l’interférence du gouvernement dans leur vie privée. Or une sécurité totale ne pourrait être mise en place sans un contrôle total sur la vie des citoyens. Seule une société totalitaire pourrait se vanter d’apporter la sécurité totale à son peuple. C’est pourquoi, le gouvernement ne peut pas nous protéger contre toute forme de violence. Il ne doit pas non plus nous protéger à n’importe quel prix.

La fin du domaine privé

Enfin, en perdant l’anonymat, nous perdons notre capacité d’action, nous perdons la liberté elle-même car on ne se sent plus libre d’exprimer ce qu’on pense. Glenn Greenwald, est le journaliste américain qui a travaillé avec Edward Snowden pour révéler le scandale des écoutes de la NSA. Dans un livre consacré à cette affaire, il écrit : « la vie privée est essentielle à la liberté et au bonheur des hommes pour des raisons rarement abordées, mais qui sont pourtant irréfutables. Premièrement, quand les individus se savent observés, ils changent radicalement de comportement. Ils s’efforcent de faire ce qu’on attend d’eux. Ils veulent s’éviter toute honte et toute condamnation. Ils y parviennent en adhérant étroitement aux pratiques sociales couramment admises, en se cantonnant dans des limites acceptées, en évitant toute action susceptible de paraître déviante ou anormale. (…) C’est dans le domaine privé que la créativité, le dissentiment et les défis à l’orthodoxie peuvent germer. Une société où tout le monde sait qu’il peut être observé par l’État – où, dans les faits, le domaine privé n’existe plus – est une société où ces attributs sont perdus, tant au niveau collectif qu’individuel. » (Nulle part où se cacher, J.-C. Lattès, mai 2014).

Comment le gouvernement donne raison à Ben Laden…

En octobre 2001, Oussama Ben Laden avait fait une prédiction : « Je vous le dis, la liberté et les droits humains en Amérique sont condamnés. Le gouvernement américain va conduire son peuple, et l’Occident en général, dans un enfer insupportable et une vie étouffante. » (cité dans NewsMax.com 01/02/02).
En permettant au gouvernement de détruire les libertés au nom de la lutte contre le terrorisme, nous donnons pleinement raison à Ben Laden.

(*) Damien Theillier est le président fondateur de l’Institut Coppet. Ce think tank remet au goût du jour la tradition économique française.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par Le Repteux le Dim 5 Juil 2015 - 17:27

Gaston et Kamelot, deux bourreaux semblables à ceux qui coupent les têtes au Moyen Orient. Hé Dan, es-tu pour la peine de mort toi aussi?



_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Sam 25 Juil 2015 - 10:29

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Manuel-Valls-Manuel-te-regarde


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Sam 25 Juil 2015 - 10:32

Le Conseil constitutionnel vient de confirmer que tous les récits français sur l’État de droit ne relèvent que de la pure mythologie.
Par Ferghane Azihari*


Au plan des principes, le contrôle de constitutionnalité affecte donc la démocratie et tend à lui substituer une nomocratie. » – Jean Gicquel

Si le professeur émérite, par l’emploi de ces termes, déplorait l’affaiblissement du légicentrisme et la soumission des pouvoirs publics à une hiérarchie normative trop restrictive, force est de constater que le Conseil constitutionnel vient de mettre un terme à ses craintes. Par une décision du 23 juillet 2015, ceux qu’on surnomme bêtement les sages ont définitivement validé la quasi-totalité des dispositions d’une loi qui constitue un véritable attentat à l’encontre de nos libertés individuelles

Chien de garde du gouvernement

Les dispositions essentielles de la loi sont validées. Seuls quelques points de détail ont été censurés. Il s’agit notamment de dispositions sur le renseignement étranger et sur le recours préalable au Premier ministre, y compris dans les cas dits urgents. Pour tout le reste, le gouvernement bénéficie désormais de la caution constitutionnelle pour affaiblir le peu de contrôle juridictionnel qui subsistait encore dans ce pays. Les boîtes noires algorithmiques sont actées. Le Conseil d’État est muselé. Le juge judiciaire est écarté. Enfin la loi contient des dispositions qui n’ont absolument rien à voir avec la menace terroriste comme la protection des « intérêts économiques, industriels et scientifiques majeurs de la France » ou encore « la forme républicaine des institutions ».

Le fait qu’une telle loi manifestement liberticide puisse être validée aussi facilement par le Conseil en dit long sur la qualité et le rôle de cette « juridiction » qui n’est en fait qu’une assemblée de notables et de retraités politiques à la botte des politiciens qui les ont nommés.

Caution démocratique

En validant la loi renseignement, le Conseil constitutionnel révèle que les contre-pouvoirs dans ce pays ne relèvent que du fantasme. De la pure mythologie. Historiquement, les normes constitutionnelles n’ont jamais empêché les gouvernements de s’octroyer toujours plus de pouvoir sur nos vies. Cette énonciation ne vaut pas que pour la France. Si l’on regarde à l’extérieur des frontières hexagonales, les États-Unis sont probablement l’exemple paradigmatique de cette triste réalité.

Triste mais peu surprenante en théorie. Après tout, comment une Constitution pourrait-elle garantir la liberté individuelle face à l’arbitraire du monopole de la violence légale quand celle-ci est justement écrite par le pouvoir politique qu’elle prétend limiter ? En définitive, le constitutionnalisme est devenu une vulgaire caution pour fabriquer notre consentement à la domination gouvernementale. Il est, au même titre que la démocratie, destiné à entretenir l’illusion du contrôle d’une machine dont l’action échappe en réalité à la volonté de ceux qui la subissent.

Le plus inquiétant tient à ce que tout cela semble fonctionner à merveille puisque ces ingérences mafieuses dans nos vies privées ne semblent pas indigner la population. L’autoritarisme est devenu la norme et la liberté l’exception.

*Ferghane Azihari est un partisan de l'anarchisme mutualiste et individualiste membre des Jeunes européens Fédéralistes et du comité de rédaction du Taurillon. Il est également coordinateur de la rédaction du Mouvement des libéraux de gauche.
http://www.contrepoints.org/2015/07/25/215479-letat-de-droit-un-mythe


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Sam 25 Juil 2015 - 12:35

une autre analyse de la situation :

LA VÈME RÉPUBLIQUE A-T-ELLE UNE CONSTITUTION ?

À l’extrême limite du délai d’un mois fixé par la Constitution, le Conseil constitutionnel a rendu sa décision relative à la loi sur le renseignement. Il était saisi par le Président de la République, le Président du Sénat, et 106 députés. GenerationLibre, en coopération avec des juristes de renom, a souhaité apporter sa contribution en remettant, par la procédure dite de « la porte étroite », un Memorandum au Conseil. Appelant les Sages à censurer la loi, nous avons pris acte de la décision rendue par le Conseil constitutionnel. Lourde de conséquences du point de vue de nos libertés fondamentales, cette décision nous semble critiquable tant sur la forme, que sur le fond.

SUR LA FORME, UN TEXTE ABSCONS ET ILLISIBLE

Sur un sujet aussi majeur, la juridiction la plus élevée de l’ordre républicain a produit un verdict incompréhensible pour « le commun des mortels ». Tout au long du texte il n’est jamais question de principes fondamentaux, d’éléments de contexte ou de valeurs à sauvegarder : simplement de références d’articles, de citations d’articles, d’articles cités par d’autres articles, et de proportions abstraites.
Une décision illisible à moins d’avoir suivi l’intégralité des débats parlementaires et d’être un juriste confirmé. Pourtant, la structure du texte est très peu étoffée : sur chaque question, la décision cite sèchement l’article incriminé, résume grossièrement les arguments des députés requérants, puis déclare sans beaucoup plus d’explications le texte conforme à la Constitution.

SUR LE FOND, LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL VALIDE PRATIQUEMENT TOUT

Sur le fond, le Conseil constitutionnel n’invalide essentiellement que deux dispositions : le recours au renseignement sans aucune autorisation (même du Premier ministre) en cas d’urgence absolue, et le traitement d’exception du renseignement à l’étranger.
Tout le reste ne fait l’objet d’aucune objection :
• Ni le recours au renseignement en des matières absolument étrangères à la sécurité nationale et à la lutte contre le terrorisme ;
• Ni le remplacement du juge judiciaire, pourtant désigné par la Constitution comme gardien de la liberté individuelle, par une simple commission consultative ;
• Ni le recours, via les « boîtes noires », IMSI catchers et autres deep packet inspection, à la surveillance de masse des correspondances privées des Français ;
• Ni la soumission du Conseil d’État lui-même au secret défense, dont il est le juge en dernier recours depuis bientôt deux cents ans.
Aux termes de la décision, aucune des mesures ci-dessus, qui rangent pourtant la France à la marge des démocraties occidentales (États-Unis compris), n’est « manifestement incompatible » avec la Constitution de la Vème République.

PAR ERREUR OU PAS, LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL RÉVÈLE SES PROPRES LIMITES…

Dans l’hypothèse où le Conseil se tromperait – autrement dit, s’il s’avérait qu’un certain nombre, au moins, des mesures ci-dessus entrait en conflit avec notre droit constitutionnel sans que le Conseil ait été en mesure de le constater – alors il est urgent de réviser la Constitution pour le remplacer par un véritable organe juridictionnel, composé de professionnels du droit.
Dans l’hypothèse où le Conseil a raison, c’est-à-dire si la Constitution de la Vème République (même augmentée de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et de quelques autres textes fondamentaux) autorise effectivement l’exécutif à violer le secret des correspondances pour n’importe quel motif de politique intérieure, sans que le juge soit même consulté, il est plus urgent encore de réviser la Constitution !

… ET LA PART D’OMBRE DE LA VÈME RÉPUBLIQUE

Cette décision révèle la part d’ombre de la Vème République : celle d’un régime dans lequel, par suite de défauts (volontaires ?) de conception ou des mauvaises pulsions de ceux qui l’animent, l’Etat de droit n’offre plus aucune garantie sérieuse contre les fourvoiements, même de bonne foi, du pouvoir politique. Ni sur la forme, puisqu’aucune explication intelligible n’est offerte, ni sur le fond, puisque tout devient acceptable.

À l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, les révolutionnaires déclaraient :
« Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution ».


Quelques 226 ans plus tard, on est en droit de se demander : la Vème République a-t-elle encore une Constitution ?

http://www.generationlibre.eu/notes/la-veme-republique-a-t-elle-une-constitution/#zurZRWdqfs3LmSoj.99


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Sam 25 Juil 2015 - 12:36

On vient d'assister à la création d'une stasi en France dans l'indifférence générale !

Le France n'est plus un pays de liberté !

Ne reste plus que l'Etat tout puissant au service de fonctionnaires tout puissant.

L'abolition de cette loi sera un enjeu essentiel pour l'élection présidentielle de 2017. ce n'est pas des administratifs qui doivent décider qui doit être écouter mais des juges. La séparation des pouvoirs est un élément essentiel de toute démocratie. Maintenant seul l'exécutif décide.

La justice vient d'être écartée. La "french-stasi" pourra écouter qui elle voudra pour n'importe quelle raison administrative.

1983 =>Hollande l'a fait !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10107
Localisation : Dijon

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par gaston21 le Dim 26 Juil 2015 - 10:45

Oui, confions tout ça à la Justice; avec la rapidité avec laquelle elle travaille, les terroristes en herbe auront le temps de profiter de leurs petits-enfants...
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Lun 27 Juil 2015 - 17:29

tu as raison Gaston !
Mais peut être pourrions nous améliorer la répidité de la justice. Là par contre c'est le role de l'Etat d'avoir une justice rapide et efficace.Il est pourtant facile de mettre en place des procédures judiciaires d'urgence.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
Le Repteux
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 73
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par Le Repteux le Lun 27 Juil 2015 - 18:18

Pour servir rapidement la clientèle, il faut des guichets automatiques, et dans le cas de la justice, il faudrait des guichets aléatoires: pile tu gagnes et face tu perds. Mais il y a un autre moyen de produire de l'aléatoire sans que ça paraisse: déterminer le gagnant par sondage auprès de la population, le même genre de sondage que lors d'une élection mais organisée sur le web de manière à ce que tout intéressé puisse voter.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10107
Localisation : Dijon

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par gaston21 le Mar 28 Juil 2015 - 18:37

On est en guerre; il faut donc une justice de guerre, rapide et efficace. Quand on voit des terroristes se promener en touristes dans nos villages, hôtel et tous frais payés par les contribuables, on se dit que la Justice n'est vraiment plus dans le coup! Elle fait du vent, beaucoup de vent, mais elle n'a pas la rapidité...du vent!
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Mar 28 Juil 2015 - 20:35

Justement ce que veulent les terroristes c'est détruire nos valeurs.

Cette loi en détruisant nos valeurs donne la victoire aux terroristes.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
JiPi22
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par JiPi22 le Mar 28 Juil 2015 - 21:26

Je viens d'atterrir sur ce sujet.

A mon âge, je ne tire plus aussi vite que mon ombre comme Lucky Luke.

Et là, j'inverse complètement mes alliances.

Complètement d'accord avec troubaa, et pas du tout avec Gaston.

Hugh, il a dit le vieux sachem !

Sage Fight
gaston21
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 87
Messages : 10107
Localisation : Dijon

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par gaston21 le Mer 29 Juil 2015 - 19:02

Il faut bien reconnaître que nous ne sommes pas armés contre le terrorisme. A période exceptionnelle, mesures exceptionnelles...
troubaa
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 55
Messages : 16789
Localisation : ici ou là

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par troubaa le Mer 29 Juil 2015 - 19:23

Et l'on ne peut pas s'armer en respectant nos valeurs de liberté et de justice.... Etrtange raisonnement gaston

Mais bon tu ne sembles pas vraiment te poser les bonnes questions tellement tu penses répètes que c'est le seul moyen ....
et au prochain attentat on fera quoi Gaston ? on interdira les rassemblement de plus de 3 personnes dans les rues ?confused

Regarde ton épagneul droit dans les yeux puis regarde sa queue frétiller... "mais gros beta il y a d'autres moyens de "s'armer" te dit-il...."

Tu sais pas lire l'épagneul....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray

Contenu sponsorisé

Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ? Empty Re: Loi sur le renseignement anti-constitutionnelle ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 2 Avr 2020 - 23:15