LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par komyo le Dim 14 Juin - 13:29

Pensant que depuis le référendum de 2005 ou le modèle européen actuel a été imposé contre son gré a la population, il me semble que l évolution de l europe vers une pouvoir technocratique a la solde des intérêts géopoliques a mé ricains et en régle générale des intérêts économiques est en oppositions flagrante avec ce que veulent les populations locales. Je partage a peu près l analyse de jacques sapir (lequel souhaite sortir de l euro) sur le sujet.

http://www.les-crises.fr/29-mai-par-jacques-sapir/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Dim 14 Juin - 14:15

C'est ce que je défends de façon régulière car je suis convaincu que le rétablissement de pays souverains favorisera une meilleure réconciliation des pays avec leurs citoyens. Il est INADMISSIBLE qu'un pouvoir supranational non voulu par le peuple se permette de faire ingérence dans ce qui est interne dans nos pays.

Exiger le retour de la souveraineté n'est pas vouloir un isolationnisme puisque bien des pays en Europe ne sont pas dans l'Union Européenne (et ils ont bien raison) et maintiennent des échanges économiques avec d'autres pays. Ils ont la maîtrise de leur monnaie, et décident ce qui est bon pour eux d'exporter et d'importer.

Lorsqu'en France, dans l'agriculture, les produits nationaux ne sont pas prioritaires pour les citoyens de notre pays. Et nous nous étonnons que de nombreuses fermes ferment. L'agriculture paysanne ne se porte pas dans notre pays : l'Union Européenne préfère donner des subventions que laisser nos agriculteurs produire comme ils le souhaitent. Je ne tolère pas que nous ayons (parfois sans le savoir) des haricots verts qui ont parcouru près de 2000 kilomètres alors que nous pouvons en avoir à environ un kilomètre.

Ce qui est la goutte qui déborde du vase, c'est TAFTA : on mange déjà aujourd'hui de plus en plus de merde sucrée ou salée qui vient je ne sais où et on voudrait échanger avec un pays qui produit de la merde hypercalorique avec une culture détestable ? Et tout cela sans que les citoyens n'aient leur mot à dire ?

C'est bien beau de parler de démocratie : alors que les français avaient rejeté à 55 % le TCE en 2005, et Sarkozy ayant préféré s'asseoir dessus, les français sont maintenant à 62 % s'ils devaient revoter 10 ans après le même texte ! L'Union Européenne ne fait pas rêver et j'ose espérer que les pays candidats puissent y réfléchir pour éviter de faire cette ânerie d'entrer dans cette Union à la sauce américaine.

Les politiques élus nationalement sont censés rendre des compte pour ceux qui ont été voter et non à des lobbys qui voudraient tenir sur toutes les manettes pour mener les pays comme ils le veulent.

De ce fait, la France devra retrouver une politique souveraine pour retrouver une économie prospère avec des politiques qui soient de bien meilleure qualité également.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Dim 14 Juin - 14:54

oh nombril mon beau nombril dis moi que je suis le centre du monde.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Dim 14 Juin - 17:12

En tout cas le centre du monde il est connu, et c'est le nombril d'une charmante dame!
Demandez donc à Tsipras, son nom!
L'Europe ? Y compris les libéraux anglais Troubaa?
Européens mais pas trop, au moins les vrais libéraux ils font confiance en leur maitre!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Dim 14 Juin - 17:26

Je n'ai rien compris à ta réponse dédé.

Pour moi l' Europe marche. Tout n'est pas parfait mais ce n'est pas un échec. Loin de là même une admirable réussite. Une première mondiale.
Certes certains trouvent que le volant tourne trop à droite, d'autre trop à gauche, ce qui veut dire que le volant est là.

Quant au principe de souveraineté c'est un concept totalement archaïque qui avait déjà été mis à mal idéologiquement au siècle dernier, concept qui perdure grâce au conservatisme des nostalgiques qui ont du mal à comprendre que le monde change.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Dim 14 Juin - 18:07

En tout cas, la France, c'est bien devenu le hareng de Bismarck, pour "pomper" les termes de qui vous savez; on va finir séché! L'Allemagne nous aura écrasé sans même tirer un coup...de fusil! La plus grosse erreur de Hollande, c'est de s'être couché devant Angela; C'est debout qu'il fallait la prendre...L'Allemagne nous écrase de sa superbe; elle oublie qu'en 1953, à la conférence de Londres, on lui a fait cadeau de 60% de sa dette. Alors , donner des leçons à la Grèce...et à nous! Il faudrait que la France engage un bras de fer, aidée des autres pays qui souffrent aussi de cette morgue. Elle oublie aussi que nous avons craché indirectement au bassinet lors de la réunification RFA-RDA. Pour éviter le risque d'inflation, , la Bundesbank a augmenté lses taux d'intérêts ( 10 % et plus). Pour éviter que les capitaux européens fuient vers l'Allemagne, la France et les autres pays européens ont dû faire de même; conséquences: explosion du coût des dettes publiques, réduction des investissements et enfin plongée dans la récession en 1993. La dette de la France passe de 36 à 57 % du PIB...Ce prix de la solidarité ne sera jamais reconnu par les allemands. Il est vrai que le casque lourd, même sans pointe..., gêne la vision!
Il est grand temps que nos gouvernements prennent enfin en compte la volonté des français; ils veulent rester maîtres chez eux. Ils en ont marre d'être cocus! Ca a été vraiment l'Europe sans vaseline...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Dim 14 Juin - 18:28

je suis français.
tu es mon porte-paroles gasrton ? tu parles en mon nom ? tu imagines que tout les français pensent comme toi ?
Ou on en revient à ma première réflexion sur le nombril. "oh mon beau nombril dis moi que tout les français pensent comme moi que je puisse paler en leur nom"

Oui les allemands sont plus forts que nous.
Est ce à cause de l'Europe des allemands ou de nous ?

toujours le même discours "nous français on est victime des grands méchants autour de nous qui nous veulent que du mal"

et concernants les grecs ont leur a déjà fait une grosse restructurtaion de 53% ! mais là n'est pas le sujet


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Dim 14 Juin - 23:17

Le prétexte du nombrilisme n'a pas de sens pour plusieurs raisons :

* la France est comme une grande maison dans laquelle les citoyens français ont leurs repères. Ces repères sont nos lois républicaines. Tu élis qui lors des élections présidentielles et législatives, qui sont des élections NATIONALES ? Un Président de la République française (et non européenne) et des députés nationaux. Ces représentants doivent donc rendre des compte à qui : à l'Union Européenne qui n'a aucun rapport avec des représentants politiques élus ou les citoyens français dont la majorité est inscrite sur la liste électorale nationale ?

* la France est un pays assez grand pour se gérer elle-même : elle n'a pas besoin d'une sorte de soviet centraliste qui je te rappelle, n'a AUCUN droit pour faire ingérence dans les affaires internes de notre pays.

* 55 % des français a voté contre le TCE en 2005, et ils seraient à 62 % si ce référendum était reproposé.

* Depuis que l'Union Européenne veut s'occuper des affaires françaises, l'agriculture ne s'est jamais aussi mal portée avec un nombre de fermes agricoles qui met la clé sous la porte, un taux de chômage alarmant, un pouvoir d'achat qui baisse et des frontières qui sont des passoires avec tous les trafics en tous genres.

* Je suis français et en aucun cas européen : cela ne veut pas dire qu'il n'y a que la France loin de là, car si j'étais espagnol ou suédois, je défendrai le territoire du pays auquel je serai résident. Cela n'a rien à voir avec le nationalisme, et ceux qui se revendiquent pour une France souveraine n'ont pas les mêmes arguments que ceux qui militent pour le Front National. Même si je n'apprécie pas ce parti sur bien des points, je méprise bien plus tout ce qui s'étend du PCF à l'UMP, à savoir le PS, les verts, les centristes car ce sont tous des européistes et des vendus du système.

* Tes arguments pour défendre l'Union Européenne ne sont pas crédibles : tu défends le libéralisme et c'est ton droit bien évidemment et ceux qui défendent cette idéologie veulent pour conquérir de nouveaux marchés et occidentaliser encore plus les esprits au nom de la société de consommation abolir les frontières, les droits de douane et tout ce qui entrave à la libéralisation de l'économie. Il est complètement inconcevable que je défende ce genre d'idéologie assassine, ayant déjà à supporter l'américanisation des esprits et des systèmes de consommation. Et contrairement à ce que tu dis, ceux qui s'intéressent un tant soit peu au fonctionnement de nos sociétés, comprennent de plus en plus que les politiques n'ont qu'une envie : abolir notre modèle social sous de faux prétexte de crise et accroître le libéralisme. En clair, l'application qui est demandée est le friedmanisme des pays. Quand les peuples vont-ils se réveiller ? Il faudrait plus de Tsipras, de Podemos mais réclamant des pays souverains !

* Il n'est pas du tout archaïque d'exiger une gestion souveraine de notre pays, bien au contraire : les peuples auraient davantage leurs repères, leurs territoires, leur patrimoine, leur langue et leur culture. Alors que cette union Européenne sans âme à la botte des États-Unis est juste pour déraciner les peuples et leurs repères. Je n'ai aucune envie que la France ait une culture aussi pourrave que celle des Etats-Unis. l'Allemagne est l'Allemagne, la Slovaquie est la Slovaquie et l'Irlande est l'Irlande. Chacun cultive des haricots verts, et tant que la quantité suffit à écouler les stocks, nul besoin d'aller chercher des haricots verts ailleurs. Résultat, les agriculteurs vivent de leur travail en France et dans tout autre pays parce qu'il vend sa production à des clients de proximité.

* l'Union Européenne est un échec et se comporte comme des États-Unis bis. Elle donne l'ordre à tous les pays de l'Union Européenne de faire l'embargo économique sur la Russie, alors que des pays comme la Hongrie y sont plutôt opposés. Pire, l'Union Européenne pratique le chantage avec la Serbie, qui n'est pas membre de l'Union Européenne, qui lui donne l'ordre de ne pas commercialiser avec la Russie si la Serbie veut entrer dans l'Union Européenne. C'est tout simplement INACCEPTABLE ce diktat des marchés ! C'est le nouvel ordre mondial qui tente de se construire, alors ne compte surtout pas sur des personnes comme moi comme tant d'autres pour défendre cette saloperie d'Union Européenne qui tente maintenant de faire la morale à d'autres pays.

La France doit retrouver une gestion souveraine et je suis convaincu que ça fonctionnerait mieux ainsi. Si la France veut boycotter la Russie, elle le fait en son nom. Le peuple pourra plus facilement contester car il saura qui sera responsable d'une telle décision. l'Union Européenne soustrait ce droit non seulement aux pays de prendre ce genre de décision tout comme aux peuples de se prononcer. Les pays n'ont pas besoin d'avoir un organisme supranational qui décide à leur place : Moscou avait tenté de le faire et cela a été un échec, alors il serait grand temps de ne pas reproduire les bêtises du passé. Même si l'Union Européenne était de vocation plus sociale que libérale, je dirais la même chose évidemment.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Lun 15 Juin - 1:13

[quote="kamelo"][justify]Le prétexte du nombrilisme n'a pas de sens pour plusieurs raisons :

*
Code:
 la France est comme une grande maison dans laquelle les citoyens français ont leurs [b]repères[/b]. Ces repères sont nos lois républicaines. Tu élis qui lors des élections présidentielles et législatives, qui sont des élections NATIONALES ? Un Président de la République française (et non européenne) et des députés nationaux. Ces représentants doivent donc rendre des compte à qui : à l'Union Européenne qui n'a aucun rapport avec des représentants politiques élus ou les citoyens français dont la majorité est inscrite sur la liste électorale nationale ?

Ces représentants rendent des comptes au peuple français
Ils gèrent l'Union européenne avec les autres représentants des pays qui composent l'UE.
les règles adoptées au sein de l'UE sont les règles nécessaire à la vie en communauté de plusieurs pays.

*
la France est un pays assez grand pour se gérer elle-même : elle n'a pas besoin d'une sorte de soviet centraliste qui je te rappelle, n'a AUCUN droit pour faire ingérence dans les affaires internes de notre pays.
?
l'UE ne fonctionne absolument pas comm le soviet uprem (si cest de lui que tu parles)

* 55 % des français a voté contre le TCE en 2005, et ils seraient à 62 % si ce référendum était reproposé.
Oui c'est exacte et ce fut une erreur de ne pas renégocier le traité. Mais l'UE n'y est pour rien. C'est un choix du candidat sarkozy qui l'avait annoncé dans sa campagne et le traité a été ratifié par d'autres voies démocratiques, à savoir les parlementaires qui comme tu l'as dit dans ton premier paragraphe sont les représentants du peuple français élus démocratiquement
Une fois de plus l'Europe n'est pas responsable des erreurs de nos élus.

* Depuis que l'Union Européenne veut s'occuper des affaires françaises, l'agriculture ne s'est jamais aussi mal portée avec un nombre de fermes agricoles qui met la clé sous la porte, un taux de chômage alarmant, un pouvoir d'achat qui baisse et des frontières qui sont des passoires avec tous les trafics en tous genres.
En es tu sur ?

Code:
* Je suis français et en aucun cas européen :
Si tu es français tu es européens...
cela ne veut pas dire qu'il n'y a que la France loin de là, car si j'étais espagnol ou suédois, je défendrai le territoire du pays auquel je serai résident.
défense du territoire : tu es d'une autre époque.
La Franc e est une création administrative, comme tout pays, faite de région
Et l'Europe sera une création administrative faite de régions.
"défense du territoire" on se croirait au XVIII° siècle.

*
Tes arguments pour défendre l'Union Européenne ne sont pas crédibles : tu défends le libéralisme et c'est ton droit bien évidemment
Dans ce sujet je ne défend pas le libéralisme mais l'europe. Si tu es contre l'Europe à cause de son caractère soi-diusant libéral tu te trompes de combat.

* Il n'est pas du tout archaïque d'exiger une gestion souveraine de notre pays, bien au contraire : les peuples auraient davantage leurs repères, leurs territoires, leur patrimoine, leur langue et leur culture. Alors que cette union Européenne sans âme à la botte des États-Unis est juste pour déraciner les peuples et leurs repères. Je n'ai aucune envie que la France ait une culture aussi pourrave que celle des Etats-Unis. l'Allemagne est l'Allemagne, la Slovaquie est la Slovaquie et l'Irlande est l'Irlande. Chacun cultive des haricots verts, et tant que la quantité suffit à écouler les stocks, nul besoin d'aller chercher des haricots verts ailleurs. Résultat, les agriculteurs vivent de leur travail en France et dans tout autre pays parce qu'il vend sa production à des clients de proximité.
Ce n'est absolument pas incompatible. L'Europe c'est une addition de culture c'est ce qui fait sa force.
Et en France, l'Alsace reste l'Alsace, les basques sont bzsques, les Corses corses, les bretons bretons.
Ton problème est que as une facheuse tendance à voir le mal là où il n'est pas.
Enfin tu es contradictoire car la France seule sera nettement plus sous domination qu'une Europe puissante.
Et pour faire une Europe puissante il faut la construire
Et pour la construire il fau s'entendre avec les autres, faire des concessions, définir des règles.

* l'Union Européenne est un échec et se comporte comme des États-Unis bis. Elle donne l'ordre à tous les pays de l'Union Européenne de faire l'embargo économique sur la Russie, alors que des pays comme la Hongrie y sont plutôt opposés. Pire, l'Union Européenne pratique le chantage avec la Serbie, qui n'est pas membre de l'Union Européenne, qui lui donne l'ordre de ne pas commercialiser avec la Russie si la Serbie veut entrer dans l'Union Européenne. C'est tout simplement INACCEPTABLE ce diktat des marchés ! C'est le nouvel ordre mondial qui tente de se construire, alors ne compte surtout pas sur des personnes comme moi comme tant d'autres pour défendre cette saloperie d'Union Européenne qui tente maintenant de faire la morale à d'autres pays.
Et d'autres pays désireraient que l'europe soit plus dure vis à vis de la Russie.
L'UE n'a pas de personnalité propre toute ces décisions sont prises par les dirigeants européens légitimement élus démocratiquement.
Après il est normal que tout le monde n'ait pas la même opinion.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3321
Localisation : France sud-est

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par spin le Lun 15 Juin - 8:21

troubaa a écrit:Quant au principe de souveraineté c'est un concept totalement archaïque qui avait déjà été mis à mal idéologiquement au siècle dernier, concept qui perdure grâce au conservatisme des nostalgiques qui ont du mal à comprendre que le monde change.
Il me semble que la Suisse arrive à garder un peu plus de souveraineté que les autres pays d'Europe (et même chaque canton un peu plus) et s'en sort globalement plutôt mieux (bien sûr, on peut toujours discuter les critères).

à+

avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Lun 15 Juin - 10:45

Et l'Angleterre ? Elle fait parti de l'Europe?
Question à Troubaa:
Ceux que l'on appelle l'Euro-group qui va décider le 18 juin de la suite à donner à la Grèce, qui va décider de la légitimité politique élu de ce pays européen, quels sont les membres?
Des noms Troubaa et leur légitimité démocratique!
Sans oublier la directrice du FMI, celui de la BCE et...
... les dirigeants de la Commission Européenne, par exemple:
Junker: souvent nommé (par le Gd Duc Very Happy ) rarement élu (1 fois), profession? Avocat, jamais exercé! http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Juncker
Un brave type, membre éminent du Parti populaire chrétien social (CSV), en toute laicité, bien sur! Quoique le Luxembourg sur ce sujet.....et la pompe à financier! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Lun 15 Juin - 10:55

Mais c'est le propre d'un fonctionnaire de ne pas avoir de légitimité démocratique dd !
Tu crois que le président de la Banque de France a ou avait plus de légitimité démocratique que le president de la BCE ?

Et tous ces gens là sont nommés par nos élus. Et elle vient de là leur légitimité démocratique.
Moscovici commissaire aux affaires économique n'a aucune légitimité démocratique à ce poste sauf qu'il a été nommé par les dirigeants européens élus et approuvé par les parlementaires européens élus.

Idem pour Macro, Hamon,  duflot, melanchon : idem donc pour n'importe quel ministre français. Nommés par le président approuvé par le parlement. Elle est où la différence avec l'Europe si ce n'est que la nomination n'est pas faite par un président-monarque mais par les dirigeants des pays qui compose l'UE.

Oui dédé l''Europe a grosso modo le même fonctionnement démocratique que la France !

Mais au final qui décide : Les dirigeants. Toutes les décisions prises concerrnant la grèce l'ont été par les chefs de gouvernements.

hé dédé faut sortir de ta bulle a préjugé, ca urge.

ps : Pour ton info : L'Angleterre fait parti de l'Union Européenne.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Lun 15 Juin - 11:12

Tu ne répond pas à ma question!
L'euro-group, JE VEUX DES NOMS ET LEUR LEGITIMITE Very Happy
Aller on commence par le représentant Français: Macron!
Trouve moi ou il à une légitimité populaire?

Mosco, bof, mais au moins lui il est député élu dans son pays.


Mais c'est le propre d'un fonctionnaire de ne pas avoir de légitimité démocratique dd !
Qui t'a parlé des fonctionnaires Européens, moi je te parles des DIRIGEANTS!
Les fonctionnaires eux ce sont les grattes-papiers, ils enregistrent, c'est tout!


Mais au final qui décide : Les dirigeants. Toutes les décisions prises concerrnant la grèce l'ont été par les chefs de gouvernements.
Faut sortir de tes illusions et lire les renvois qu'on te donne:

Dimanche 14 juin au soir, les négociateurs du gouvernement Tsipras ont quitté ceux de la BCE, du FMI et de la Commission européenne, sur le constat d’un nouvel échec, chacun restant campé sur ses positions. « Malgré quelques progrès, des différences significatives persistent, entre les propositions des Grecs et celles des trois institutions, BCE, FMI et commission. Les discussions reprendront à l’Eurogroupe du 18 juin » a fait savoir, dimanche soir, un porte-parole de la Commission.

Et d’ajouter que le président de l’institution, Jean-Claude Juncker, demeurait persuadé qu’« avec davantage d’efforts concernant les réformes du côté grec, et de la bonne volonté politique des deux côtés, une solution peut encore être trouvée avant la fin de ce mois. » Au 30 juin, la Grèce doit rembourser une tranche de 1,6 milliard d’euros au FMI et risque de n’en avoir pas les moyens, si elle n’obtient pas avant le versement de tout ou partie des 7,2 milliards d’euros restant à lui verser dans le cadre du deuxième plan d’aide au pays.
http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/06/14/les-negociations-entre-la-grece-et-ses-creanciers-s-interrompent-a-nouveau_4653887_1656941.html
Ou ils sont tes chefs de gouvernements ? Celui de la Grèce c'est le seul et légitimement élu!

Mais t'inquiète les "libéraux" de ce pays compte sur Aube Dorée pour rétablir l'ordre! affraid
----------------
Troubaa, méfie toi des "indignés", surtout des femmes Very Happy , t'a vu en Espagne comment les libéraux politiques ont été remerciés?
Faut pas avoir si peur, tu feras comme les copains tu sera paupérisé, c'est l'avenir de la petite bourgeoisie! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Lun 15 Juin - 11:13

Troubaa, je le dis avec le sourire, mais excuse-moi, tu me parais un peu "à côté de la plaque"! Qui commande en Europe? Les peuples avec leurs représentants, ou la Commission Européenne et les lobbys? Regarde Mosco. qui a mué plus vite que la libellule au printemps! Ah, la gauche, il n'a pas mis longtemps pour la vomir! Nos représentants? Parlons-en; beaucoup virés aux élections nationales qui trouvent leur gamelle bien remplie à Bruxelles. Les français aiment la France, combien aiment l'Europe qui nous a conduit pratiquement à la déflation? J'ai même l'impression que Junker et Draghi ne savent plus comment sortir du mauvais pas où ils nous ont conduits. L'euro très haut, c'était l'assurance du progrès; ça nous a amené le chômage. On l'a fait baisser pour corriger le tir; mais le malade est trop affaibli pour repartir d'un bon pied. Alors, on fait marcher la planche à billets pour inciter la machine à repartir et on fait baisser les taux d'intérêts; mais on sait que ce ne peut être que provisoire et intenable longtemps. Ils vont bientôt "regrimper", et c'est à ce moment que ça fera boum, comme du temps des subprimes! Et attention à tes abattis! L'Europe telle qu'elle est aujourd'hui est une construction artificielle qui ne correspond pas du tout aux aspirations profondes des peuples. Seulement, les peuples, on en a tellement peur qu'on se garde bien de les consulter loyalement.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Lun 15 Juin - 12:36

au lieu de sourire tu devrais t'instruire

Comme déjà moult fois expliqué la Commission européenne est le gouvernement de l'Europe (l'équivalent du gouvernement français).
Avec des Commissaires européens (équivalent de nos ministres) nommés collégialement par les dirigeants européens (appelé Conseil européen) et approuvé par le parlement européen (l'équivalent de notre assemblée nationale.

L'Union Européenne fonctionne comme tout gouvernement démocratique.




_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Lun 15 Juin - 13:07

Hé hé!
Ca c'est le Conseil de l'Europe:
La présidence du Conseil de l'Union européenne, ou couramment présidence de l'Union européenne, est une présidence tournante du Conseil de l'Union européenne (ou Conseil des ministres). La présidence du Conseil n'est pas détenue par un président unique mais est exercée par le gouvernement de l'État membre dans son ensemble. Les présidences se présentent sous la forme de « triplet », c'est-à-dire que celles-ci sont liées par un programme commun pour permettre de maintenir la continuité de l'action politique.« La présidence des formations du Conseil, à l'exception de celle des affaires étrangères, est assurée par les représentants des États membres au Conseil selon un système de rotation égale, dans les conditions fixées conformément à l'article 236 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. »

Aller un petit cours en passant chez Wikipédia, ca c'est la Commission Européenne
La Commission européenne est, avec le Conseil de l'Union européenne, le Parlement européen et le Conseil européen, l'une des principales institutions de l'Union européenne. Instituée par le Traité de Rome de 1957 (articles 155 à 163), elle est composée d'un commissaire par État membre, soit 28 commissaires.
Tu as bien lu, AVEC!
Or quel est son attibution?

La fonction principale de la Commission européenne est de proposer et de mettre en œuvre les politiques communautaires. « Gardienne des traités », elle veille à leur application et jouit d'un quasi-monopole du droit d'initiative dans le domaine des compétences exclusives de l'Union, comme l'union douanière, la préservation des ressources biologiques de la mer, le marché intérieur, la monnaie unique.

Allez, j'insiste ?

Au sein des systèmes politiques démocratiques, la Commission européenne possède cette originalité de représenter « l'intérêt général » tout en n’étant pas issue du Parlement européen, élu, lui, au suffrage universel. Toutefois les groupes d'intérêt, qui représentent des intérêts catégoriels publics ou privés, jouent un rôle important dans le processus de décision.
Autre expression pour dire les lobbies!

Bah oui, mais je te l'accorde
La Commission agit, en principe, indépendamment des gouvernements des États membres. Cependant, les commissaires européens sont, souvent, des hommes politiques qui, pour la durée d'un mandat européen ou deux, quittent leur scène nationale, pour y revenir ensuite.
En principe, tu remarqueras que Wiki parle d'homme politique, pas d'élus (CQFD avec l'exemple de Macron)!

Merci encore à Wikipédia, qui me permet de ne pas raconter (que) des connerie, avec ou sans sourire!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par komyo le Lun 15 Juin - 13:50

troubaa a écrit:L'Union Européenne fonctionne comme tout gouvernement démocratique.

tu parles ! il n y a pas plus de démocratie que de beurre en branche, les médias a la botte font leur boulot, on demande au peuple de valider et si ils ne le fait pas on change vite fait les règles du jeu !

tiens la dernière du modèle libéral européen, pas étonnant que cela te convienne ! le nivellement par le bas avec en objectif le zimbawé, pour le plus grand bonheur de ceux qui ont des capitaux a investir ! 


Avant, les PDGs faisaient appel aux gros bras des sociétés de sécurités privés pour briser les grèves de la CGT (exemple: SKF dans les années 80). Mais maintenant, le PDG de la Poste Allemande a trouvé mieux. Pour briser la grève de ses facteurs, il a appelé des postiers polonais à la recousse. Et ils sont venus, tout contents d'être grassement payés pour remplacer leurs collégues allemands. Voilà une nouveauté, qui, je suis sûr, va se répandre comme une trainée de poudre dans tous les pays européens riches. Lire ici Le Parisien. Revue de Presse par Pierre Jovanovic 


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Lun 15 Juin - 16:32

C'est pas nouveau ! ca a toujours existé. Tiens il y a même eu des fonctionnaires allemands pour remplacer les grévistes.

Si tu crois qu'aucun gréviste français n'a jamais été remplacé par des intérimaires français, voir par d'autres salariés non grévistes de l'entreprise, c'est que tu dois habité sur une autre planete.

Bref toujours la même réaction : Quand quelque chose ne va pas c'est à cause de l'Europe.

he hop le tour es joué !

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Lun 15 Juin - 16:47

troubaa, écoute mon compère Chevènement. Voilà un vrai patriote.Et il a compris que la lutte pour reconquérir notre souveraineté doit transcender les partis. Espérons que la France prendra exemple sur
l'Espagne et redeviendra libre de son destin. C'est comme pour l'OTAN; elle avait sa raison d'être jadis; et encore...Maintenant, elle nous coûte cher (on le cache!) et elle peut nous entraîner dans des guerres que nous n'avons pas voulues. Souvenons-nous de l'Irak. L'OTAN, encore une billevesée du capitaine de pédalo...
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Mar 16 Juin - 0:48

Je réponds à ton message troubaa de façon globale afin d'être plus concis et éviter de tout reciter :

Je te rappelle que les représentants politiques (même si quel que soit le parti ils nous représentent très mal) rendent des comptes au peuple français parce que c'est lui qui les a choisi : ils sont à l'Assemblée Nationale et le chef d’État est choisi par les électeurs français. Ce qui veut dire qu'ils n'ont aucune obligation de s'impliquer au niveau de l'Union Européenne : ils le font parce qu'ils ont choisi d'être leur laquais. Plus de 70 % des lois émanent de Bruxelles, les directives européennes doivent être transposées dans le droit national dans un délai de 2 ans. A quoi servent ces représentants s'ils ne peuvent plus mener une politique libre et donc souveraine ? Je me fiche par ailleurs si certaines directives européennes sont bonnes ou pas, ne doutant pas que certaines le soient. Mais il est intolérable que la France soit prise en otage pour la tenue de son budget, la gestion de ses eaux ou l'obligation de mise en concurrence de ceci ou de cela.

La France a été signataire de textes très peu connus du grand public comme l'AGCS (Accord Général des Commerces et des Services) alors que cet accord devrait être jeté dans les poubelles de l'histoire. Je (comme d'autres) ne demande pas que mon pays se ferme aux autres et prenne une orientation ultranationaliste, mais qu'elle soit SOUVERAINE dans sa gestion interne.

L'hypocrisie doit cesser : si la France fait des lois nullissimes comme cette loi destructrice du pays comme la loi Macron qui sera probablement adoptée sans vote, elle ne le fait pas par idéologie (surtout venant du PS), mais parce qu'elle y ait contrainte par l'Union Européenne : "je t'accorde du temps pour gérer tes déficits et en échange tu libéralises un peu plus le pays.". De nombreux citoyens ne comprennent pas le pourquoi du comment. Si les politiques élus agissent uniquement pour l'intérêt des français et en étant indépendants de n'importe quel lobby dont celui de l'Union Européenne, ce serait plus clair et la démocratie y gagnerait grandement.

Oui, il est indéniable que l'agriculture (paysanne, pas la saloperie qui invente des aliments dégueulasses) est en pleine crise : d'ailleurs, c'est un sujet d'actualité récemment.

Je suis français et non européen, parce que sur ma carte d'identité, ma nationalité est bien française. S'ils mettent européen, je barrerai cette mention dans laquelle je ne me reconnais pas.

Ton discours sur la souveraineté et le XVIIIème siècle ne tiennent pas d'autant que le libéralisme est en plus une vieille idéologie du XIXème siècle à l'époque de la révolution industrielle. Lorsque des pays étaient sous le joug soviétique et qu'ils ont pu avoir leur indépendance (comme les pays baltes) ou le retour de pays souverain (comme la Hongrie), ils sont donc retournés au XVIIIème siècle ? Ou n'est-ce valable que dans un sens (la fin de l'Union soviétique) mais pas dans l'autre (le maintien de l'Union Européenne) ? Il est juste humble de reconnaître que l'Union Européenne dans sa forme actuelle a fini par être une erreur géopolitique, et permettre à ces pays de retrouver une forme souveraine.

Est-ce que cela va affaiblir les États d'être de nouveau souverains ? Je ne te cache pas que ce risque est bien présent. Seulement de nombreux pays qui sont dans l'Union Européenne ont connu de très graves crises économiques et financières, des suicides, une précarité alarmante et de plus en plus de peuples qui n'y croient plus. Lorsqu'un pays n'a plus la maîtrise de sa monnaie, en cas de souci, il est sous tutelle des autres. Les politiques élus deviennent des pantins face à ce soviet des temps d'aujourd'hui : la troïka de Bruxelles. Et je ne parle pas du FMI : "je vous prête de l'argent, et en échange vous vendez les bijoux de famille".

l'Union Européenne, larbin des États-Unis n'en est qu'une succursale : TAFTA n'a pas été inventée en deux ans. Son orientation est purement libérale. Certains pays qui sont dans l'Union Européenne sont dans une situation économique pire que ceux qui n'y sont pas. Même la Grèce est actuellement dans une situation plus inquiétante que l'ARYM.

Je suis attaché non pas qu'à une économie souveraine, mais aussi au patriotisme de la France comme je respecte les patriotes qui défendent leur propre pays. Si la France est encore la France aujourd'hui, ce sont nos anciens qui se sont battus aussi pour que le pays soit toujours présent. Alors l'abolition des frontières, évidemment c'est indéfendable. Cela ne me dérange pas qu'à un passage de frontière, des contrôles douaniers aient lieu : on ne rentre pas dans un pays étranger comme dans un moulin comme tu ne rentres pas chez quelqu'un que tu ne connais (ou pas) sans lui avoir demandé la permission d'entrer. Lorsque je suis dans un pays étranger, je me considère comme invité, car je suis chez eux.

Tu ne peux pas harmoniser des pays qui n'ont pas la même culture : qu'ont en commun l'Espagne et la Finlande ? Ces deux pays sont tout autant respectables, ils ont leurs spécificités et je suis content lorsque je vais dans un de ces pays d'apprécier ces spécificités, et de ne pas avoir le copier-coller de ce que j'ai dans mon pays. Je ne vois pas en quoi l'économie en pâtirait : bien des pays sont autonomes et s'en sortent très bien. Chaque pays pourrait choisir de boycotter ou non la Russie, et les politiques ne rendraient des comptes qu'à leur peuple et non à un organisme supranational.

Rien n'empêche d'échanger culturellement avec des citoyens étrangers et rien n'empêche d'aller travailler dans un pays s'il souhaite accepter l'arrivée d'un citoyen qui en fait la demande. Le maintien des frontières évite les trafics en tous genres et chaque pays sait surtout ce qui entre sur son territoire. Le Canada le fait bien et quasi personne ne traite ce pays de fasciste.

C'est pour cette raison que je ne pourrai nullement voter pour un parti qui choisit le larbinage de l'Union Européenne, mais je refuse pour autant ce chantage du dernier choix du Front National, parti que je ne considère pas comme fiable. Une France souveraine, ce serait un bon début pour qu'elle reparte économiquement de façon favorable.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Mar 16 Juin - 9:55

Ce sont les chefs d'Etat des différents pays qui composent l'Union Européenne qui font les directives. Ils sont les décideurs et ils ne sont les laquais de personne.
Le projet est de construire une union des Etats et donc il faut une harmonisation des lois et qui harmonisation dit concession de chacun pour s'entendre.

Quand à cette idée de souveraineté je pense que c'est un concept totalement dépassé et voué à disparaître. La mondialisation est en marche, elle est liée à l'évolution, l'évolution humaine, technologique (communication et transport principalement).
Ce qui ne veut pas dire que cela va déboucher sur une uniformisation mondiale, chaque région gardera ces spécificités culturelles. Comme la Corse la Bretagne ont leur spécificité culturelle au sein de la France, la France aura sa spécificité culturelle au sein du monde.

Il y a un nouvel ordre qui s'installe c'est l'ordre mondial, parce que cette mondialisation ne pourra pas se faire dans l'anarchie parce que sinon cela ne marchera pas et si ca marche pas cela risque risque de deboucher sur des conflits.
Il faut donc des réglés communes qui par définition s'appliquent à tous et sont supra nationales.
Il faut des réglés de communication (quand tu appelles en chine ils doivent pouvoir t'entendre, quand tu envoies de l'argent en chine ils doivent pouvoir le recevoir)
Des réglés d'échanges, environnementales, sociétales etc...
Les monnaies régionales sont aussi vouées à disparaître car dans une mondialisation il faut obligatoirement une ou des monnaies mondiales. Puis à terme une qui n'appartiendra pas à un pays.

Je pense que c'est le mouvement inexorable qui se dessine. Il vaut mieux s'adapter intelligemment, que résister. La France ne sera plus une puissance mais une région mondiale parce que le monde a changé et qu'il n'est plus possible d'avoir une suprématie militaire et technologique qui écrase le monde. Du fait de la mondialisation le monde s'est enrichi culturellement, financièrement, technologiquement.. Autant faire en sorte que la France soit prospère et donc adaptée à son environnement.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Jeu 18 Juin - 2:53

Evil or Very Mad Il va falloir que tu revois le fonctionnement des institutions de l'Union Européenne... En aucun cas les chefs d’État font les directives. C'est la Commission Européenne qui fait les directives, en l'occurrence pour la France P. Moscovici. Elles sont proposées à d'autres instances qui les votent ou les rejettent. P. Moscovici a t-il été choisi par les français ? De plus, en quoi ces commissaires seraient légitimes ? Il s'agit de peuples différents issus de 28 pays différents : il n'y a donc AUCUNE harmonisation ou entente à faire, les enjeux de chaque pays étant différents.

Deux exemples de directives :
* la directive sur la qualité de l'eau qui permet de garantir une bonne qualité des eaux est nettement plus aisée à appliquer pour un pays comme la Finlande qu'un pays comme l'Espagne, du fait du climat très différent, les pays latins n'ayant pas du tout la même approche environnementale que les pays scandinaves. Laissons chaque pays gérer la gestion de l'eau de façon autonome. A la rigueur, que des pays s'entendent lorsque les bassins versants sont communs à deux pays et qu'il faut une association de ces deux pays mais gérer l'Ebre et un cours d'eau finlandais, ça n'a rien à voir.
* si une directive encadre les produits OGM et que des pays ne veulent pas que des OGM soient présents dans leur pays, ils sont contraints de s'y plier sous peine de sanctions financières. C'est à dire que lors d'un vote, des membres de pays étrangers décident du fonctionnement de ton pays et inversement. C'est complètement inacceptable !

Je te le rappelle de façon ferme et précise, aucune harmonisation n'est recevable dans la mesure où les États sont indépendants : une Constitution Nationale, des élus nationaux et des citoyens nationaux. La majorité des citoyens s'identifie au pays et je trouve cela particulièrement sain. L'humain est un animal social : il trouve ses repères au sein d'un territoire, en l'occurrence d'un pays. Parfois, la maille est plus faible (certaines régions à forte identité), mais l'Europe est juste un continent composé d’États indépendants dotés de nombreuses spécificités, ce qui en fait leur charme.

l'Europe, ce n'est pas les États-Unis et cela ne doit pas l'être : les États-Unis ont été créés avec la naissance d’États ayant globalement le même âge. Toute la structure a été établie avec le même point de départ. Qu'une harmonisation soit existante me semble compréhensible parce que les peuples en grande majorité sont (malheureusement) des colons et tout était à construire. Ce n'est pas du tout le cas de l'Europe, surnommée le Vieux Continent. Chaque pays est doté d'une histoire très riche dont les peuples de génération en génération ont su adopter des règles propres pour gérer leur grande maison qui est leur pays. Et toi, tu veux briser tout cela au nom du libéralisme, comme si cette idéologie n'a pas déjà fait assez de dégâts comme cela ?

Je défends la France parce que c'est mon pays : je ne l'estime pas meilleur que les autres, juste qu'il est différent et c'est aussi une fierté d'afficher cette différence au nom d'une grande diversité. Mais depuis quelques décennies, mon pays ne se reconnait plus : je ne parle pas de tous ces cloportes incompétents de politiques tous aussi nullissimes les uns que les autres, mais parce que les pays peuvent prendre des sanctions par une entité supranationale si le budget n'est pas bien fait ou parce que certaines décisions politiques nationales sont incompatibles avec cette troïka mafieuse de Bruxelles.

Si un État décide de remettre en place la peine capitale, il n'en a pas le droit même si par exemple 80 % du peuple composant le pays est d'accord. Où vois-tu de la démocratie dans cela ? D'autres pays prennent des décisions pour d'autres alors qu'aucunement les peuples n'exercent d'influence sur le fonctionnement interne de pays étrangers.
Si un État décide de nationaliser de nombreux domaines pour en faire des services publics, crois-tu que Bruxelles l'acceptera ? Alors, à quoi ça sert que des partis ancrés très à gauche puissent exister ? Tu vas me dire que si un tel parti est majoritaire dans un pays, alors il exercera un pouvoir d'influence en Europe. Balivernes ! Si 70 % des autres pays ont des majorités libérales, le pays en question est pris en otage par les autres pays, qui empêche un parti majoritaire choisi par le peuple d'exercer sa politique.

Eh bien je suis complètement favorable pour que cela cesse une bonne fois pour toute et que les pays soient de nouveau souverains. Ce n'est aucunement une idée dépassée : la Suisse comme la Norvège, et même l'Islande n'ont aucune envie d'être vendus dans cet espace européen de la honte, tout simplement parce qu'ils perdraient tout pouvoir dans leur propre pays. Je reste convaincu que la France s'en sortirait mieux avec une politique souveraine. Ce n'est pas du tout liée à l'évolution humaine, mais simplement à tes désirs avides de grand marché économique sans contraintes de quelque sorte que ce soit.

Ce nouvel ordre mondial qui fait partie de tes fantasmes et dont tout sera fait pour qu'il échoue complètement ne se fera pas parce que les peuples n'ont pas envie de se ressembler et que tout soit pareil partout. D'ailleurs, de plus en plus de territoires se disloquent pour demander l'indépendance et de se gérer eux-mêmes. S'ils veulent être indépendants, ce n'est pas pour ensuite supprimer les frontières pour être mis dans une harmonisation à grande échelle.

Je prends l'exemple de la Serbie, qui a malheureusement connu un dépeçage de son territoire, au point que l'idée de frontières est très ancrée pour la majorité de ce peuple. Pourquoi ? Le pays a connu la guerre il y a plus de 20 ans où la Yougoslavie, sur exigence des Etats-Unis, a disparu pour laisser à des Etats très similaires de par leur langue et une culture commune, et ces peuples se sont battus entre eux pour vouloir ces frontières et cette indépendance. Une grande partie des serbes ne veut pas entendre parler de l'Union Européenne car la suppression des frontières viendrait à recréer le passé avec une gestion centralisée non plus à Belgrade mais à Bruxelles. Avec la Yougoslavie, même des pays comme la Macédoine avaient des repères, avec une culture commune qui est balkanique. Mais pour le reste, ça n'a plus rien à voir. Leur agriculture, distillerie et les modes de fabrication des pays devront se soumettre aux impératifs de l'Union Européenne ? Tu vas avoir du mal à faire avaler cela à un pays comme la Serbie qui a horreur qu'on lui donne des leçons. C'est un peuple fier, souvent uni (sauf certains jeunes qui sont pourris par les méfaits de la culture occidentale avec leur individualisme puant) et qui a su relever la tête et affronter les difficultés. C'est ce pays qui a mis dehors les nazis de la capitale par exemple. Alors, le nouvel ordre mondial, tu peux t'asseoir dessus car heureusement nombreux ont encore une conscience et sont encore sains pour y voir de façon lucide.

La mondialisation, nombreux n'en veulent pas : c'est clair, net et sans négociation possible. Et résister est synonyme d'exister, alors que cautionner la bêtise humaine signifie disparaître. Quel peuple et combien de citoyens ont réclamé une mondialisation qui plus est à la sauce occidentale ? Le divorce entre les politiques qui préfèrent bosser pour les lobbys (qui se ressemble s'assemble, exemple la prochaine réunion de Bilderberg, à Telfs-Buchen en Autriche) que pour ses citoyens, et les citoyens. Le système actuel veut que ça soient mis en avance les partis politiques dits mondialistes. La démocratie à la sauce occidentale est une totale farce. Car même quand on vote pour élire des représentants nationaux, qu'ils soient par exemple du PS ou de l'UMP, ils sont interchangeables car ils défendent cette même idéologie nauséabonde du mondialisme.

Henri Kissinger a tenu des propos puants qui devraient faire réfléchir toute personne assez consciente pour se doter d'une opinion objective :

"Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations, contrôlez la nourriture et vous contrôlez le peuple, contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde". La Grèce dépourvue de sa propre monnaie, plus faible, appréciera...

"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est de la  bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."  David Rockefeller

Alors des types comme cela, la majorité des personnes peut s'en passer.

Pour la monnaie, justement, les monnaies nationales permettent justement aux pays d'exercer leur propre contrôle d'autonomie. Alors, une monnaie mondiale voire plusieurs, plusieurs économistes le disent, ce n'est pas viable. A nous justement de défendre ces spécificités.

La prospérité peut être retrouvée pour la France tout en étant souveraine : si deux idéologies existaient dans ce pays entre le nationalisme et le mondialisme, mon choix, s'il n'est pas le meilleur, serait complètement pour le nationalisme. Je n'ai aucune envie que mon pays soit jeté en pâture dans un espace dans lequel les citoyens n'auraient plus leurs propres repères et avec des politiques qui ne défendraient pas le territoire. Le nationalisme n'est pas mon idéologie, mais elle serait moins pire que l'européisme ou le mondialisme.

Inutile de te persuader que cela va se faire à moins que tu veuilles que les médias continuent de faire leur travail de manipulation et d'avoir des politiques vendus aux lobbys : ce n'est pas la destinée de chaque pays. Il est inutile de tenter de me convaincre : j'ai bien pesé le pour et le contre et ce qui se dessine et comme beaucoup, la lucidité permet de garder la lucidité.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Jeu 18 Juin - 11:48

kamelo a écrit: Il va falloir que tu revois le fonctionnement des institutions de l'Union Européenne... En aucun cas les chefs d’État font les directives. C'est la Commission Européenne qui fait les directives, en l'occurrence pour la France P. Moscovici. Elles sont proposées à d'autres instances qui les votent ou les rejettent. P. Moscovici a t-il été choisi par les français ? De plus, en quoi ces commissaires seraient légitimes ? Il s'agit de peuples différents issus de 28 pays différents : il n'y a donc AUCUNE harmonisation ou entente à faire, les enjeux de chaque pays étant différents.

Etrangement tu te gardes bien de nommer les "autres instances". Alors je vais te les nommer, et t'expliquer succinctement le fonctionnement de l'europe. .
La Commission Européenne n'a aucun pouvoir législatif.
Elle a un pouvoir d'initiative, de proposition, et un pouvoir d'exécution (pouvoir exécutif).
La Commission Européenne propose des directives (entre autre)
Celles ci, suivant leur degré d'importance, sont votées soit par le Conseil Européeen (composé de nos dirigeants élus), soit par le parlement européeen (composé de nos députés élus) soit par les 2.

(même fonctionnement que la démocrati française, où un ministre propose une loi qui devra être ratifiée par le parlement et le président)

Donc ce sont nos élus qui ont le pouvoir en Europe.

Mais bon comme on te serine depuis des années le contraire tu es convaincu qu'il n'y a pas démocratie en europe sans t'être posé la question si ce que l'on te disait était vrai ou faux.

Un grand classique.

Pour le reste nous avons une vision totalement différente. Toi tu t'arretes sur des détails moi je regarde la globalité. Le détail ne m’intéressant pas pour la bonne et simple raison que dans n'importe quel système on trouvera toujours à redire, aucun système n'est parfait et il génère des fonctionnements et dysfonctionnement. Donc ne regarder qu'un coté des choses est une vision trop partiale pour avoir une analyse objective.

Une fois de plus tu fais preuve d'une analyse trop partiale à la mode webienne qui se focalise sur un point de détail résumé en 2 lignes plutôt que d'analyser la globalité. Je pourrais te citer 1000 directives bénéfiques mais cela ne t’intéresserait surement pas.

Ce qui est intéressant dejà c'est de comprendre l'Europe, ce que je t'invite à faire, puis l'évolution, le pourquoi, et le but.

Pour moi l'intégration mondiale est un mouvement irréversible, les souverainetés nationales vont devenir d'ici quelques siècles une caractéristique d'un monde passé et révolu. (notre monde)

L'humanité est vouée à s'unir.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Jeu 18 Juin - 13:37

Troubaa a écrit:Elle a un pouvoir d'initiative, de proposition, et un pouvoir d'exécution (pouvoir exécutif).
Elle travaille de cette manière:

23 000 personnes travaillent à la Commission au sein de services ou «directions générales» (DG). Chaque DG est chargée d'un domaine politique particulier et relève de la responsabilité d'un directeur général.

Les directions générales préparent des projets d'actes législatifs qui deviennent officiels après avoir été adoptés lors de la réunion hebdomadaire du collège des commissaires.

Les DG gèrent également les initiatives de financement au niveau de l’UE, organisent des consultations publiques et poursuivent des activités de communication.
Je l'avais précisé:
La fonction principale de la Commission européenne est de proposer et de mettre en œuvre les politiques communautaires. « Gardienne des traités », elle veille à leur application et jouit d'un quasi-monopole du droit d'initiative dans le domaine des compétences exclusives de l'Union, comme l'union douanière, la préservation des ressources biologiques de la mer, le marché intérieur, la monnaie unique.

maintenant à qui tu feras croire que les députés étudient ce qui a été étudié pour eux!


troubaa a écrit:(même fonctionnement que la démocrati française, où un ministre propose une loi qui devra être ratifiée par le parlement et le président)
Comme par exemple la Loi Macron, actuellement?

Curieuse conception de la démocratie!
Vive la Vème! cheers


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Jeu 18 Juin - 18:28

bah oui tu confirmes donc !.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Jeu 18 Juin - 18:53

Bah, l'Europe est en train de se décomposer. Laissons le temps au temps. C'est un assemblage hétéroclite dont les peuples ne veulent manifestement plus. La montée de l'Extrême-Droite le prouve abondamment. A quand un référendum en France pour consulter le peuple? Tout le monde n'est pas de Gaulle! Et puis, l'Europe, c'est combien de sièges bien rémunérés pour nos hommes politiques? Je souhaite que la France retrouve sa fierté et sa liberté; elle vengera Waterloo! Quel camouflet que cette mascarade qui va se jouer incessamment? Les anglais jouissent ! Et vive l'Europe!
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Jeu 18 Juin - 22:48

Question Ta réponse a de quoi surprendre : je t'invite à relire ce que j'ai marqué au début. J'ai écrit que la Commission Européenne FAIT les directives européennes, c'est à dire les concevoir pour être PROPOSE aux autres instances. Je n'ai aucunement parlé de vote ou de pouvoir législatif, tout simplement parce que je sais tout autant que toi qu'elle n'a pas de pouvoir législatif. Je n'ai pas nommé les autres instances justement pour éviter de faire tout un cours sur le fonctionnement de l'Union Européenne. Pour information, le Conseil Européen n'est pas l'instance concernée par le vote de ces directives : c'est le Conseil de l'Union Européenne qui est en fait l'une des instances qui votent les directives, dont les membres sont les ministres compétents selon le domaine d'activité abordé. Tu as aussi le Conseil de l'Europe dont les membres dépassent le nombre des États de l'Union Européenne dont le siège est à Strasbourg. J'ai habité assez longtemps en Alsace et j'ai appris à connaître certaines instances présentes dans cette ville. Au lieu de me faire la morale pour me conseiller de savoir comment ceci fonctionne, il serait bien au préalable que tu puisses maîtriser ce sujet et éviter ces imprécisions.

D'une part, les commissaires ne sont pas élus par le peuple, d'autre part les ministres de chaque pays ne sont pas élus par le peuple. Quant aux députés européens, je ne m'y reconnais pas du tout dans un soit-disant exercice démocratique. A l'Assemblée Nationale, nos députés nationaux votent pour des lois nationales, qui s'appliquent uniformément sur le territoire française parce que la République est une, et que la construction de la France s'est faite ensemble depuis très longtemps et nous y avons nos repères. Que des lois pourries soient votées est une chose, mais ces lois concernent l'ensemble des citoyens français.

Or, ces directives sont votées par des députés de pays différents, qui n'ont pas les mêmes intérêts et le même mode de fonctionnement. Je n'ai aucune envie qu'on uniformise tous ces États qui ont leurs spécificités. Ces directives sont le pire irrespect pour chacun de nos pays et j'ose espérer qu'à l'avenir, que les pays puissent retrouver leur indépendance et leur pouvoir interne.

Pour justement cracher sur l'Union Européenne, mon jugement se base au préalable à connaître le fonctionnement interne de l'Union Européenne. Comment vouloir exiger un autre modèle de société si déjà je ne connais pas celui qui s'applique actuellement ?

Haut Parleur Conclusion, nos élus doivent exercer leur pouvoir... en France et uniquement en France, et les élus des autres pays exercent leur pouvoir pour leurs pays respectifs. C'est plus aisé de s'identifier pour ces élus, et c'est plus facile aussi de savoir sur qui taper. De plus, si le peuple ne veut pas d'une loi même si l'Assemblée Nationale veut le contraire, eh bien le peuple peut davantage entendre sa voix en se révoltant et en s'insurgeant. Le CPE voulu par Villepin a été non appliqué par pression d'une grande partie du peuple.

Comment exercer ce pouvoir avec des pays différents qui ne parlent pas la même langue et qui n'ont pas les mêmes intérêts ? Dans un pays comme la France, toucher au modèle social pour le réduire amène de nombreuses personnes à être dans la rue, alors qu'en Angleterre ou en Autriche, cette composante sensibilise bien moins de citoyens. Ce n'est pas équitable et le peuple français perd de son pouvoir d'influence. Ce qu'il s'est passé en Grèce a révolté de nombreux grecs, est-ce que les finlandais se sentent concernés ? Non, comme la politique divise le peuple en centralisant le pouvoir au niveau de Bruxelles, l'Union Européenne exerce un rôle autocratique.

Je décris bien quelque chose de global et non de me limiter à la France, en te rappelant que les États ne sont pas des détails.

troubaa a écrit:Mais bon comme on te serine depuis des années le contraire tu es convaincu qu'il n'y a pas démocratie en europe sans t'être posé la question si ce que l'on te disait était vrai ou faux.

C'est qui "on" ? Toi ? Il est inutile de généraliser à un ensemble fictif de personnes autour d'un "on" car cette pratique pour tenter de discréditer tes contradicteurs, tu l'emploies à souhait avec d'autres contradicteurs. Ça ne prend donc pas : non seulement la démocratie, je parle de la vraie n'existe pas dans l'Union Européenne (et non l'Europe, heureusement des pays ne veulent pas de cette cochonceté de l'UE) pas plus qu'en France. Tu ne me feras pas avaler cette couleuvre que nous sommes dans une démocratie. Il serait temps de stopper de se moquer du monde.

Contrairement à tes dires, ma vision est globale parce que le système que je souhaite, c'est que chaque État puisse retrouver un fonctionnement souverain et qu'il n'y ait pas d'ingérence dans les affaires internes de pays étrangers excepté des domaines de coopération comme la protection de l'environnement qui n'a pas de frontières, le maintien de la paix ou des coopérations culturelles. Je ne suis pas le seul à défendre cela, bien d'autres le font et l'expliquent même encore mieux que moi. De plus en plus de pays choisissent des partis de plus en plus éloignés des partis classiques, comme Siryza en Grèce, la montée de Podemos en Espagne, et même dans des pays où l'économie est plutôt bonne, le Danemark.

La plupart des citoyens se préoccupent de ce qui les concerne à une échelle géographique locale. Pourquoi aller se préoccuper de ce qu'il se passe à 10000 km alors que d'autres sont présents pour le faire ? Pourquoi globaliser une économie lorsque des pays et des peuples ne veulent pas en entendre parler ? Dès qu'il y a résistance, que font des ordures de pays occidentaux ? Soit ils exercent des sanctions économiques, soit c'est un embargo, soit ils fabriquent de faux prétextes pour attaquer ou occuper le pays. C'est ça ta vision globale d'obliger ou de contraindre des pays à entrer dans le rang ? Et tu vas me parler ensuite de démocratie ? Mais qui se moque de qui ?

Et tu veux faire quoi pour forcer cette intégration mondiale : attaquer tous les pays qui ne sont pas d'accord, mettre plein de dispositifs de surveillance de la population sur fond d'excuse de risque terroriste, ou accroître les pouvoirs oligarchiques pour manipuler l'opinion publique ?

AUCUNEMENT, tu ne pourras m'en convaincre, ni hier, ni aujourd'hui, ni demain. C'est justement en analysant la logique des systèmes et non de rester à la marge du système qu'il est urgent et nécessaire de dénoncer les mensonges afin que cette histoire de mondialisation puisse échouer. Les souverainetés nationales vont au contraire se renforcer car quand tu tentes de priver un peuple de son identité, elle se recrée ensuite. C'est ce qu'il s'est passé à la fin de l'ère soviétique où de nombreux pays ont retrouvé leur indépendance. Le système soviétique a échoué, le système européen suivra la même voie et la mondialisation à la sauce libérale échouera également et le plus tôt ça sera et mieux ça ira.

L'humanité est vouée à exister en s'uniant par nos différences, ce qui permet justement de maintenir la diversité par ses spécificités. Et c'est tant mieux.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Ven 19 Juin - 0:15

kamelo a écrit:
L'humanité est vouée à exister en s'uniant par nos différences, ce qui permet justement de maintenir la diversité par ses spécificités. Et c'est tant mieux.

Bah voilà on y vient.

nul n'a parlé de gommer les diversités spécifiques, au contraire par exemple l'Union Européenne cherche à préserver les langues régionales.La nécessite de préserver la diversité est un impératif à toute union. L'union ne pourra jamais être mono culturelle.

Et ce que j'essaye de t'expliquer ces que les dirigeants ne sont pas soumis aux directives européennes parce qu'elles viennent d'eux-mêmes, donc ils ne font qu'appliquer leur propre décision.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Ven 19 Juin - 2:16

Les différences ne se limitent pas aux langues si ce n'est que les régionales quand bien même toutes les langues nationales sont également à préserver.

Je ne pense pas que ce soit le cas : de nombreux pays ont pris des amendes pour non respect de ces directives, en l'occurrence soit de ne pas avoir transposé au niveau national une loi compatible avec la directive soit de ne pas respecter sur le terrain l'objet de ces directives. Je ne vois pas en quoi un pays devrait prendre des amendes, et pas uniquement la France. Et ce que j'essaie de t'expliquer, c'est que même des directives européennes qui peuvent avoir un bénéfice y compris personnellement, ce n'est pas acceptable dans la mesure où chaque pays doit être libre de mener la politique qu'il souhaite SUR SON TERRITOIRE et uniquement sur celui-ci.

Ces différences dépassent largement le cadre des langues : l'organisation économique, les services publics, le souhait de mettre une clause de préférence nationale dans les marchés publics (comme le fait Monaco par exemple), l'organisation monétaire, les emprunts auprès de banques centrales, l'organisation de l'agriculture (par exemple la commercialisation de lait de chèvre ou de vache sans passer par des procédés industriels), la volonté ou non d'interdire les OGM, la liberté d'un pays de faire passer une langue vivante obligatoire au lieu de deux (car imposé par l'Union Européenne), la liberté de fixation des taux de TVA, un budget national ayant plus de 3 % de déficit (même si ce n'est pas viable à terme), la décision d'un pays de commercialiser avec n'importe quel pays étranger ou de ne pas exercer d'échanges commerciaux. Globalement, tu laisses la liberté aux politiques d'organiser eux-mêmes leurs réformes présentées aux français lors des campagnes électorales.

Ceci n'empêche des coopérations entre pays comme une politique environnementale cohérente, une association de différentes polices et de favoriser des échanges culturels ou scolaires.

Je n'attends pas des pays de ne pas échanger et avoir quelques coopérations bien au contraire, mais que chaque pays organise sa politique nationale sans avoir à se justifier d'une instance supranationale. C'est aussi simple que cela.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12561

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par loli83 le Ven 19 Juin - 10:30

je pense aussi que dans le contexte actuel et vu l'organisation actuelle de l'Union Européenne la plupart de ces directives ne vont pas dans le bon sens , beaucoup sont dictées par les lobbys

pourtant dans l'idéal , je suis pour la suppression des frontières , la suppression des religions dogmatiques , la suppression des partis politiques , etc ...mais nous n'en sommes pas encore là
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Ven 19 Juin - 11:06

kamelo est un fin connaisseur de la question européenne et ses arguments ne sont pas contestables.
L'Europe est née des conséquences tragiques de la guerre. Plus jamais ça! Mais voilà; elle s'est dévoyée pour ne plus devenir qu'un monstre économique au profit de la puissance financière qui l'asservit au détriment des peuples. Nous, français, qu'y avons-nous gagné, sinon la stagnation, l'absence de perspectives, "un corset plus serré" dans beaucoup de domaines, et bien sûr un chômage qui est devenu structurel. Ah le plombier polonais, il nous coûte cher!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Ven 19 Juin - 12:12

il nous coûte cher!
Quand je dis que tu es de gauche uniquement pour recevoir et pas pour donner.
Dès qu'il y a de la solidarité les pauvres coûtent chers aux riches gaston ! C'est le principe. Et comparatrivement au plombier polonais tu fais parti des riches gasdton. alors cela te coute. c'est normal.

Et tu ne reponds jamais à la question si il fallait les laisser les pays de l'est dans la misère, construire un mur de séparation entre pays riches et pays pauvres en europe, avec des miradors, pour que cela ne te coûte pas cher ?


Dernière édition par troubaa le Ven 19 Juin - 12:15, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par komyo le Ven 19 Juin - 12:12

L Europe à perdu son âme quand pompidou un ancien de rotschild (comme macron).

A laisser les anglais entrer dans l ue, imposant le libéralisme et le seul pouvoir des marchands


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Ven 19 Juin - 13:04

Je vous rappelle que l'Europe est né de la CECA et pas d'autre chose!
Et aujourd'hui allez demander au PDG de WW de défendre le PDG de Renault
Par contre les deux s'uniront contre le PDG de Ford.
Et les trois s'uniront contre le PDG de Honda Jazz ou Volvo!
Ca c'est l'explication du TAFTA!

En un mot l'europe n'est qu'un besoin géopolitique à un moment donné!
C'est ce qu'il reste du libéralisme dans le cadre de la mondialisation!

La vrai Europe c'est l'Europe des nations et des peuples, aujourd'hui c'est l'Europe des marchés et de la main d'oeuvre!
Aller Troubaa t'a deux mois ou je te laisserais tranquille, tu pourra tenté de prouver le contraire!
Amicalement bien sur!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par komyo le Ven 19 Juin - 13:46

il y avait quand meme au début,  deux visions de l europe.
Celle de De Gaulle ou l alliance avec l allemagne était sensée faire contre poids au us
Et celle des allemands qui ne voulaient pas  s éloigner de la protection américaine
et l on imposé comme partenaire privilégié.
Parallèlement, les français ont toujours cru a l europe sociale, (la paix, la croissance, la réduction
des inégalités et bla bla bla) quand celle ci devenait de plus en plus anglo saxonne et libérale dans le fonctionnement et les buts.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Ven 19 Juin - 15:03

Dédé 95 a écrit:Je vous rappelle que l'Europe est né de la CECA et pas d'autre chose!
oui c'était la première idée d'union


En un mot l'europe n'est qu'un besoin géopolitique à un moment donné!
C'est ce qu'il reste du libéralisme dans le cadre de la mondialisation!
moi pascomprendre !

La vrai Europe c'est l'Europe des nations et des peuples, aujourd'hui c'est l'Europe des marchés et de la main d'oeuvre!
l'erreur est de penser qu'il puisse exister une vrai et une fausse Europe.
La deuxième erreur est de penser que les deux ne sont pas liés
l'europe des nation => l'Europe des marchés (et inversement)
l'Europe des peuples => l'Europe de la main d'oeuvre (et inversement)

Voiloi dissocier les deux est une grave erruer de raisonnement.

Aller Troubaa t'a deux mois ou je te laisserais tranquille, tu pourra tenté de prouver le contraire!
tu t'en vas dans ta résidence secondaire corse sale petit bourgeois matérialiste !Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Et l'églitarisme matériel t'en fais quoi ? tu t'es assis dessus.... ca doit faire mal je compatis Very Happy Very Happy Very Happy
amuse toi bien en tout cas l'ami, à dans deux mois alors !

ps : pauvre de moi qu'est ce que je vais devenir entouré de tous ces "spiritueux".. et le reptueux qui n'est plus là....


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par kamelo le Sam 20 Juin - 1:43

troubaa a écrit:Quand je dis que tu es de gauche uniquement pour recevoir et pas pour donner.
Dès qu'il y a de la solidarité les pauvres coûtent chers aux riches gaston ! C'est le principe. Et comparatrivement au plombier polonais tu fais parti des riches gasdton. alors cela te coute. c'est normal.

Et tu ne reponds jamais à la question si il fallait les laisser les pays de l'est dans la misère, construire un mur de séparation entre pays riches et pays pauvres en europe, avec des miradors, pour que cela ne te coûte pas cher ?

Dans les pays dits de l'Est, de nombreux riches sont bien plus riches que bien des citoyens dans des pays comme le nôtre. Le principe de recruter de ce qui revient à l'image du "plombier polonais", c'est mettre au chômage des citoyens d'un pays comme le nôtre pour mettre à la place un citoyen d'un pays dit de l'Est pour le payer moins qu'un citoyen d'un pays comme le nôtre. Cela favorise le chômage tout en accusant une fiscalité trop forte, permet certes à un citoyen d'un pays dit de l'Est de mieux gagner sa vie, mais il n'apporte pas cette contribution à son propre pays. Le pire, et tu n'en parles pas justement c'est que celui qui embauche ces citoyens à bas coût, il permet un enrichissement sans précédent par la pratique du dumping social. Ca ne s'appelle pas donner aux pauvres, c'est recevoir davantage en profitant d'eux. Qu'un citoyen d'un pays dit de l'Est vienne travailler en France, pourquoi pas, mais qu'il soit rémunéré au même prix que n'importe quel citoyen français. Des coopérations peuvent se faire pour permettre à ces pays une industrie florissante et l'émergence de produits spécifiques, mais pas pour déshabiller certains pour à peine habiller d'autres.

Des pays comme la Bulgarie et la France n'ont pas le même niveau de vie : le salaire moyen n'est pas le même et les prix non plus. Ces pays dits de l'Est peuvent très bien s'en sortir sans l'Union Européenne : ils produisent des choses, ils ont des atouts touristiques. Il est bien mieux que ces pays puissent se construire progressivement avec leur population : la Suède qui jadis était très peu riche a su se construire pour devenir un pays plus prospère. Souhaitons que ces pays connaissent cette même perspective économique.

Je suis favorable pour laisser les pays souverains se construire eux-mêmes : des coopérations sont toujours possibles, mais ces pays sont laissés libres de s'autogérer.

Quant à la construction d'un mur de séparation, tu me fais bien rire, car les pays méditerranéens sont dans une situation des plus alarmantes et des pauvres, tu en as de plus en plus.

Par ailleurs, la Hongrie est en train d'envisager de construire un mur couvrant les 175 km de frontière avec la Serbie afin de ne plus subir l'afflux de migrants dont les proportions comparé au nombre d'habitants en Hongrie peut déstabiliser le pays tout entier. L'Union Européenne, informée pendant qu'elle disait "nous allons y réfléchir", la Hongrie subissant leur dit merde et emploie la solution radicale. Je ne les applaudis pas parce que ni la Serbie et ni la Hongrie sont responsables de cette situation mais victimes : c'est bien beau l'Union Européenne d'aller semer la zizanie ailleurs, mais pour réparer ses conneries, il n'y a plus personne. Ces migrants doivent retourner chez eux mais que les occidentaux réparent leurs erreurs en ramenant les conditions de paix dans ces pays.

Pour ce qui concerne l'Union Européenne et la situation en Grèce, j'ai honte de ce FMI et la troïka avec leurs menaces et leur chantage : le peuple grec en a marre ! Ça suffit l'austérité voulue par tous ces pourris d'oligarques ! La Grèce a tout intérêt à sortir de l'Union Européenne et peut-être même de la zone euro et que la dette grecque soit tout simplement annulée. Il s'agit de peuples qui souffrent et qu'on prend pour du bétail corvéable à merci. Qu'ils leur disent MERDE une bonne fois pour toute comme le peuple islandais a dit MERDE aux banquiers lorsque l'Islande a été durement touchée par la crise. Donc, la réponse c'est bien de leur dire MERDE, ce sera mieux ainsi.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Sam 20 Juin - 17:40

[quote="troubaa"]
il nous coûte cher!
Quand je dis que tu es de gauche uniquement pour recevoir et pas pour donner.
Dès qu'il y a de la solidarité les pauvres coûtent chers aux riches gaston ! C'est le principe. Et comparatrivement au plombier polonais tu fais parti des riches gasdton. alors cela te coute. c'est normal.

Et tu ne reponds jamais à la question si il fallait les laisser les pays de l'est dans la misère, construire un mur de séparation entre pays riches et pays pauvres en europe, avec des miradors, pour que cela ne te coûte pas cher ?[/quote

Les pays de l'Est, ils n'étaient pas si malheureux qu'on voulait nous le faire croire; je l'ai constaté lors de mon premier voyage en Roumanie peu de temps après la chute de Ceaucescu. D'ailleurs les gens l'ont regretté longtemps. Leur mode de vie était simplement différent; prestations sociales, vacances, hôtels quasi gratuits, et un travail qui n'était vraiment pas forcé; j'utiliserais volontiers le terme de négligence...La propagande occidentale est bien rôdée!
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Sam 24 Oct - 17:36

Un débat extrêmement intéressant avec Jacques Sapir, sur divers sujets, Euro, Syrie, Front National...A noter ce qu'il dit de l'utilisation du gaz en Syrie; encore un mensonge pour détruire Assad et imposer le changement politique? On peut critiquer sa position sur le Front National, mais il répond à la question que je me pose: les ouvriers sont-ils si cons pour voter Marine? Pourquoi classe-t-on ce parti dans l'Extrême-Droite...
Je partage entièrement l'avis de Jacques Sapir.

http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/europe-soir-le-club-de-la-presse-51371
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 8865
Localisation : ici ou là

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par troubaa le Sam 24 Oct - 18:41

heu parce que le FN a été créé par un personnage ouvertement raciste et anti-sémite.

Tiens Gaston concernant l'Europe une autre approche :
Union européenne : il faut réconcilier fédéralisme et souveraineté

Seul un projet de souveraineté au niveau européen permettrait de redonner aux citoyens un pouvoir d’agir sur le réel.
Par Sophie Heine

Depuis plusieurs décennies, les courants populistes et eurosceptiques s’affirment. De moins en moins marginaux, ils constituent aujourd’hui une réalité bien installée des espaces politiques nationaux et européens. Qu’il s’agisse de l’immigration, du chômage, de la crise économique, de la pauvreté ou de l’insécurité, ils attribuent à « l’Europe » tous les maux possibles et imaginables.
Certes, le « populisme » et l’ « euroscepticisme » sont des catégories excessivement générales et englobantes pour être d’une quelconque utilisé analytique. Et il est vrai que l’on ne peut s’empêcher de sourciller quand des commentateurs médiatiques, politiques ou même académiques renvoient dos à dos des organisations aussi différentes que, d’un côté, Syriza, Podemos ou le Front de Gauche et, de l’autre, le FN, Jobbik ou UKIP. Si, dans le premier cas, l’opposition à l’Union européenne s’exprime avant tout au nom d’une vision exigeante de la démocratie et de la justice sociale, elle repose surtout, dans le second, sur des références identitaires de type nationaliste. En d’autres termes, les idéologies inspirant ces courants sont extrêmement éloignées. De même, le « populisme » qui les imprègne diffère fortement. Il s’agit bien, dans les deux cas, de défendre le peuple contre les élites et l’establishment. Toutefois, les premiers courants appréhendent le peuple représenté par le leader charismatique comme celui des opprimés, dominés et autres victimes d’injustices systémiques, alors que les seconds le perçoivent sous un prisme foncièrement identitaire, comme un « nous » homogène et supérieur face à des « autres » étranges, menaçants et dotés d’une moindre valeur.
Il n’empêche : malgré ce qui les sépare, ces courants ont en commun de refléter une profonde aspiration démocratique. C’est ce qui explique qu’ils attirent des électeurs en mal de représentation et avides de récupérer une capacité d’agir politique. Ce désenchantement d’une partie croissante de la population et son retrait de la politique – nationale comme européenne – est loin d’être un phénomène contingent ou superficiel. Ses causes sont au contraire profondes et structurelles. Dès lors, seules des alternatives se situant sur un plan tout aussi structurel seront à même d’y répondre de façon adéquate.
La promesse des eurosceptiques et populistes de toute obédience est en effet celle d’un sauvetage de la souveraineté nationale, entendue dans sa version historique, indifférenciée et exigeante. Il est vrai que l’intégration européenne et la mondialisation ont radicalement miné les souverainetés nationales, dans toutes leurs dimensions – démocratique, socio-économique, culturelle et même coercitive. Ainsi, la démocratie représentative nationale est devenue une chimère à laquelle bien peu continuent à croire : si les débats et échanges politiques, idéologiques et médiatiques se déploient toujours avant tout dans le cadre national, les leaders nationaux ont été dépossédés de la prise de décision effective dans un nombre croissant de domaines dépendant désormais, directement ou indirectement, du niveau européen. La capacité étatique à réguler le système économique a, quant à elle, été sensiblement affectée par l’intégration des économies européennes – marché commun, marché unique, union économique et monétaire et, enfin, « gouvernance » économique… Aujourd’hui, les États membres – a fortiori ceux de la zone euro – ne sont plus en mesure de prendre souverainement les grandes décisions de politique macro-économique. Enfin, l’identité nationale, cette dimension symbolique de la souveraineté brandie avec fierté par de nombreux courants, a été largement ébranlée tant par la mondialisation et la multiculturalisation des sociétés que par l’intégration européenne.
Plus problématique encore : l’érosion des quatre dimensions principales de la souveraineté nationale n’a pas été compensée par l’établissement d’une souveraineté européenne à part entière, pourtant la seule réponse crédible face aux populistes de tout poil.
Mais, n’est-ce pas, me direz-vous, ce que prônent les européanistes convaincus depuis des décennies ? Pas tout à fait. Les fondateurs de l’Union européenne et ses plus fervents partisans semblent avoir surtout eu à cœur de « dompter » les excès de la souveraineté nationale en construisant une « gouvernance » européenne « multi-niveaux » et « sui generis ». L’objectif affiché était à l’origine de juguler les États-nations pour empêcher les dérives du nationalisme et des abus de pouvoir. Et il est en effet compréhensible que dans la période de l’après deuxième guerre mondiale et de la guerre froide, la conscience aiguë de tels dangers ait été omniprésente. Mais, en réalité, l’intégration européenne a moins entravé les risques d’abus de pouvoir ou du nationalisme que la capacité d’intervention économique des États et l’effectivité de la démocratie représentative.
Or, seul un projet réhabilitant la souveraineté au niveau européen permettrait de redonner aux citoyens un pouvoir d’agir sur le réel. Seul le fédéralisme européen est à même de remplir un tel objectif. L’état hybride de la construction institutionnelle de l’Union – à mi-chemin entre une confédération et une fédération – ne pourra plus subsister longtemps. La division de souveraineté qu’il a engendrée a, dans les faits, fini par l’annihiler. « La souveraineté est invisible », affirmait déjà le penseur Jean Bodin il y a cinq siècles. Il poursuivait son avertissement en soulignant que partager la souveraineté ne peut que générer fragmentation et éclatement et déboucher, en fin de compte, sur sa reconstitution à un autre niveau. C’est exactement ce à quoi aspirent aujourd’hui les mouvements nationalistes et régionalistes.
Répondre de façon convaincante à ces pressions centrifuges suppose de refonder la pensée fédéraliste en la mariant clairement avec l’impératif de souveraineté. Contrairement au postulat de nombre d’européanistes, le fédéralisme européen ne peut être de nature différente des fédéralismes développés au niveau national. Les discours vantant l’originalité et l’efficacité intrinsèques de cette construction européenne hybride ne sont plus audibles face aux défis que rencontrent aujourd’hui les Européens. Il est donc crucial de l’affirmer haut et fort : le fédéralisme ne signifie pas l’abolition de la souveraineté, mais simplement la répartition de compétences entre un niveau de gouvernement fédéral et des entités fédérées – que celles-ci reposent sur un fondement linguistique, culturel ou territorial. Dans une telle configuration, le gouvernement fédéral reste seul détenteur de la souveraineté. Ce qui se traduit notamment par la possession des fonctions régaliennes.
Qu’impliquerait, plus concrètement, la création d’une souveraineté européenne ? Tout d’abord, une fédération européenne supposerait, outre le dépassement des souverainetés existantes, la création d’un gouvernement commun. Si l’on peut dire que la première condition est quasiment devenue une réalité, ce n’est pas encore le cas de la seconde. Une fédération européenne souveraine requerrait, entre autres : un gouvernement doté d’une légitimité démocratique capable d’agir de façon rapide et efficace sur les échanges économiques et doté d’un « monopole de la violence légitime » – pour reprendre la célèbre expression de Max Weber – sur un territoire déterminé.
L’européanisation seulement partielle d’un grand nombre de politiques est en effet la source de nombreux problèmes. Ainsi, l’abolition des barrières aux échanges de biens, de services et de capitaux s’est faite sans une harmonisation parallèle des critères sociaux, fiscaux et environnementaux, ce qui, en pratique, a suscité une « concurrence à la baisse » réduisant substantiellement le pouvoir des acteurs sociaux et politiques nationaux d’influer sur le niveau de ces standards. De même on a créé une monnaie et une banque centrale communes sans un véritable budget capable de compenser les importantes divergences économiques entre pays et régions et de financer des investissements productifs favorisant la demande. Cette européanisation partielle concerne également la politique d’immigration : la libre circulation à l’intérieur de l’espace Schengen n’a pas été complétée par une politique d’asile, d’immigration et de gestion des frontières extérieures réellement commune. Dans la même veine, le parlementarisme représentatif n’existe que de façon embryonnaire au niveau européen : le parlement européen ne dispose toujours pas de la capacité de proposer des lois, tandis que la commission est encore loin de constituer un véritable pouvoir exécutif responsable devant le législatif. Les exemples de ce type abondent : tout se passe comme si l’affaiblissement de la souveraineté nationale avait été accompagné d’un mirage, celui de la création d’un gouvernement européen effectif. Mais dans les faits, les politiques communes au niveau européen sont loin d’être suffisantes pour que l’on puisse parler de souveraineté à ce niveau.
Pourtant, l’état moribond des souverainetés nationales ne pourra permettre aux citoyens et à leurs dirigeants de faire face aux défis et menaces assaillant aujourd’hui l’UE. L’établissement d’un gouvernement européen doté de capacités de gestion et d’intervention économique, légitime sur le plan démocratique et possédant une police et une armée communes est un impératif plus que pressant. Mais un tel objectif ne devrait pas nous faire oublier les avertissements – largement conformes aux principes du libéralisme politique et philosophique – des premiers européanistes contre les dangers inhérents à toute forme de souveraineté : le strict respect des principes de l’état de droit – séparation des pouvoirs, constitutionnalisation des droits fondamentaux, hiérarchie des normes, etc. – et un contrôle populaire fort sont indispensables pour s’assurer que le pouvoir souverain serve les intérêts des citoyens.
Enfin, la méfiance des pères fondateurs à l’égard du nationalisme devrait être rappelée et même élargie : en plus d’être inutile et pernicieux, un communautarisme européen (autrement dit, une approche euronationaliste) est en outre largement irréalisable. Postuler que le sentiment d’appartenance européen pourrait supplanter les nationalismes traditionnels, construits sur des siècles, largement par le haut, ancrés, chauds et proches des citoyens, relève d’une profonde illusion. De plus, il serait erroné de penser qu’une souveraineté européenne telle qu’on l’a rapidement décrite ne pourrait être légitimée que par une identité commune. Il est nettement plus probable qu’elle soit acceptée par les citoyens avant tout si elle rencontre leurs intérêts et reflètent leurs préférences, en d’autres termes si elle est démocratique et se traduit par des politiques satisfaisant leurs besoins. Enfin, une justification euronationaliste d’une souveraineté européenne en devenir serait dangereuse pour les libertés individuelles : l’illusion d’homogénéité qu’elle engendrerait pourrait pousser les citoyens européens à soutenir des politiques – économiques ou militaires par exemple – présentées comme étant dans l’intérêt de l’ensemble de la « nation », de la « communauté » ou du « peuple » européens, mais servant en réalité uniquement ceux d’une petite partie d’entre eux. De même, une perspective euronationaliste tendrait à créer des divisions tout aussi artificielles entre un « nous » valorisé et des « étrangers » dévalorisés, ouvrant la porte à toutes les exclusions et discriminations possibles. Enfin, la culturalisation de problèmes avant tout sociaux ou politiques inhérente à tout communautarisme entraverait l’élaboration d’alliances entre groupes sociaux fondés sur d’autres bases qu’identitaires. De fait, si l’identité peut constituer une ressource personnelle fondamentale, elle n’existe de façon libre et constructive que si elle reste détachée de toute instrumentalisation politique.
En résumé : un mariage entre fédéralisme et souveraineté est indispensable pour recréer une capacité d’action politique effective sans laquelle la liberté individuelle est réduite à une pure chimère. Une telle alliance devrait retenir le meilleur des deux traditions, tout en se délestant de leurs biais, dérives et aveuglements respectifs.
En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2015/10/22/226251-union-europeenne-il-faut-reconcilier-federalisme-et-souverainete#8TrOkVkZRABUCedt.99



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Sam 24 Oct - 18:51

Pourquoi Gaston?
Parceque derrière Le Pen il y a des groupuscules prèts à fusionner avec ce parti, et pas seulement celui des Ayoub, des JNR au renouveau Français en passant par l'oeuvre Française ou le Parti de la FRance, les Caryathides chez les minettes nationalistes, où le CLAN (que je connais malheureusement trop bien) tous acoquinés pour servir les intérets du FN....au cas où! Quand à leurs financement ne vous inquiétez pas ils quètent pas dans la rue! Certaines entreprises crachent au bassinet, en particulier les sociétés de gardiénage et autres services de sécurités!
Pour ceux que ça intéresse:


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6065
Localisation : France

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par komyo le Dim 22 Jan - 9:14

Depuis quand, et pourquoi, sommes-nous ainsi soumis aux américains ? Voyons un maître pour comprendre la situation.

Contrairement à ses disciples archéo-crétins ou néocons, Léon Trotsky est souvent irréprochable sur le terrain de l’analyse: voyez ce qu’il dit de Léon Blum dans son journal! Sur l’actuelle soumission de l’Europe, on peut lire ces lignes prononcées en juillet 1924:

« Le capital américain commande maintenant aux diplomates. Il se prépare à commander également aux banques et aux trusts européens, à toute la bourgeoisie européenne. C’est ce à quoi il tend. Il assignera aux financiers et aux industriels européens des secteurs déterminés du marché. Il réglera leur activité. En un mot, il veut réduire l’Europe capitaliste à la portion congrue… »

Trotsky confirme une balkanisation de l’Europe voulue par les USA :

« Déjà, dans les thèses pour le 3e congrès de l’I. C., nous écrivions que l’Europe est balkanisée. Cette balkanisation se poursuit maintenant. »

L’Europe n’est plus l’Europe depuis Versailles en 1919. Et contrairement au général De Gaulle qui pensait que la Russie trahissait sa race, Trotsky comprend que c’est l’Amérique des banquiers humanitaires qui trahira sa race :

« Dès qu’elle sera en guerre avec l’Angleterre, l’Amérique fera appel aux centaines de millions d’Hindous et les invitera à se soulever pour défendre leurs droits nationaux intangibles. Elle agira de même à l’égard de l’Égypte, de l’Irlande, etc. De même que, pour pressurer l’Europe, elle s’affuble maintenant du manteau du pacifisme, elle interviendra, lors de sa guerre avec l’Angleterre, comme la grande libératrice des peuples coloniaux. »

C’est la destruction des empires coloniaux expliquée par Roosevelt à de Gaulle pendant la guerre. Puis on produit les guerres du Vietnam, de Libye, de Syrie ou du Kosovo.Trotsky comprend aussi que chaque invocation religieuse à l’abaissement des tarifs douaniers sert un mot d’ordre plus obscur :

« L’histoire favorise le capital américain: pour chaque brigandage, elle lui sert un mot d’ordre d’émancipation. En Europe, les États-Unis demandent l’application de la politique des “portes ouvertes”… Mais, par suite des conditions spéciales où se trouvent les États-Unis, leur politique revêt une apparence de pacifisme, parfois même de facteur d’émancipation. »

John Hobson, socialiste britannique cité par Vladimir Lénine, indique lui en 1902 que le meilleur alibi de l’impérialisme est l’humanitarisme. Ah, les révolutions orange! Organiser un coup d’Etat au nom des ONG et des idées démocrates! Et mettre ensuite aux pas les opposants, et en prison les Lula! Bombarder par amour!

Trotsky affirme que le meilleur allié des Etasuniens dans cette infecte inféodation des Européens n’est jamais la droite, quelque couards et stupides que puissent être ses politiciens! Non, le meilleur allié du ploutocrate américain, c’est la gauche, c’est la social-démocratie. Et c’est Le Révolutionnaire du siècle passé qui l’écrit :

« Pendant ce temps, l’Amérique édifie son plan et se prépare à mettre tout le monde à la portion congrue… La social-démocratie est chargée de préparer cette nouvelle situation, c’est-à-dire d’aider politiquement le capital américain à rationner l’Europe. Que fait en ce moment la social-démocratie allemande et française, que font les socialistes de toute l’Europe ? Ils s’éduquent et s’efforcent d’éduquer les masses ouvrières dans la religion de l’américanisme; autrement dit, ils font de l’américanisme, du rôle du capital américain en Europe, une nouvelle religion politique. »

Nous sommes toujours en plein rationnement et en pleine religiosité étasunienne grâce à Goldman-Barroso et au PS. Et Trotsky ponctue, avec ce bel élan lucide qui faisait bouger des masses populaires depuis bien anesthésiées :

« En d’autres termes, la social-démocratie européenne devient actuellement l’agence politique du capital américain. Est-ce là un fait inattendu? Non, car la social-démocratie, qui était l’agence de la bourgeoisie, devait fatalement, dans sa dégénérescence politique, devenir l’agence de la bourgeoisie la plus forte, la plus puissante, de la bourgeoisie de toutes les bourgeoisies, c’est-à-dire de la bourgeoisie américaine. »

43% des milliardaires mondiaux sont américains en 2015. Avec 50% de la capitalisation mondiale (pour 14% du PNB!), Wall Street mène le bal à sa guise, aussi bien à Paris qu’à Berlin ou à Sao Paulo.

Enfin sur la culture de la dette, je trouve ces lignes amusantes :

« La politique européenne de l’Amérique est entièrement établie sur le principe de la dette. Allemagne, paye à la France; Italie, paye à l’Angleterre; France, paye à l’Angleterre; et tout le monde, payez-moi!Voilà ce que dit l’Amérique. Cette hiérarchie des dettes est une des bases du pacifisme américain. »

__________________________________

Bibliographie Léon Trotsky- Discours sur les perspectives de l’évolution mondiale (sur Marxists. Org) John Hobson — Imperialism, a study (sur Marxists.org)

Source : Nicolas Bonnal, 29.09.2016

http://www.les-crises.fr/comment-trotsky-explique-la-soumission-europeenne-aux-usa/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Dédé 95 le Dim 22 Jan - 10:15

A prendre avec des pincettes, l'auteur est un ancien du GUD.
Adapter les écrits de Trotsky contre la social-démocratie des années 30 et celle d'aujourd'hui, même si fondamentalement le PS reste l'allié objectif de la bourgeoisie, c'est quand même un peu risqué!
En tout cas Trotsky le critiquerait!
Tout passe par l'internationale !
Ce que rejette Sociale démocratie comme Stalinisme, et bien sur Bourgeoisie.

J'écoutais (enfin je lisais) l'interview d'un militant du PS (économiste je pense) qui expliquait très justement les positions de Trump vis à vis de l'Europe!
La dette américaine est détenue par ....la Chine.
Dans l'Etat ou se trouve l'économie mondiale, et compte tenu du fait que le système n'est pas remis en cause, Trump et ses financiers savent très bien que si la Chine demandait à être remboursée, les Etats Unis seraient dans l'incapacité de le faire, et que dire du Japon.
Il faut donc pour Trump passer au dessus de l'Europe et s'allier avec la Russie, au cas ou cela entrainerait une guerre mondiale!
L'Europe ne compte pas comme puissance économique et encore moins comme puissance militaire, dans le contexte actuel!
C'est une analyse, elle vaut ce qu'elle vaut...


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Dim 22 Jan - 17:09

"L'Europe, combien de divisions"? aurait-il Staline... Le risque, pour la France, c'est qu'avec l'OTAN, elle risque d'être entraînée dans un conflit mondial dans lequel elle a tout à perdre. Et Trump est capable de miser sur le risque extrême, comme Hitler avec les Sudètes puis la Pologne. Hollande n'aurait jamais dû suivre Sarko. dans cette affaire d'OTAN. Ses prédécesseurs se sont bien gardés de le faire et pourtant on était en pleine guerre froide!
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6852
Localisation : Dijon

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par gaston21 le Lun 27 Mar - 10:10

Notre belle Europe, dont on vient de fêter l'anniversaire. Mais au fait, à qui profite-t'elle? Par ici la monnaie! L'Europe, une brave brebis, qui donne beaucoup de laine, mais qui la tond? Voyons, tous ces gens qui dépensent trop et qui mettent les pays dans un déficit mortel! Faites des sacrifices, bande de feignants! Et c'est écrit dans un journal "progressiste"!

http://premium.lefigaro.fr/conjoncture/2017/03/27/20002-20170327ARTFIG00025-les-banques-de-l-ue-declarent-un-quart-de-leurs-benefices-dans-des-paradis-fiscaux.php

Contenu sponsorisé

Re: Echec de l europe et retablissement de la souveraineté

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin - 5:45