LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

que penser des écoles " libres " ?

Partagez
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Jeu 11 Juin - 10:26

quand j'étais jeune , petite même , je ne comprenais pas qu'il puisse y avoir des écoles "libres" , j'étais même résolument contre
en grandissant j'ai atténué mon opinion , en partie du fait que l'école laïque a malheureusement perdu petit à petit ce qui faisait sa valeur
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par troubaa le Jeu 11 Juin - 11:24

c'est effectivement le risque.
A mon époque les écoles libres étaient très confessionnal et avaient la réputation d'être d'un niveau inférieur par rapport au public.

Tous mes enfants ont fait l'ensemble de leur scolarité dans le public avec cependant un recours aux cours particuliers pour assurer un certain niveau et la maîtrise des bases. J'ai été un très bon client d'acadomia.

Maintenant le mouvement semble s'inverser, les écoles libres risquent d'etre de plus en plus laïque et areligieuse, privilégiant la discipline, l'autorité, et la transmission d'un savoir de qualité et d'être d'un meilleur niveau que les écoles publiques.

Effectivement vu la tendance égalitariste du public on risque de voir se mouvement s'amplifier.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Jeu 11 Juin - 12:00

et ce n'est pas Gaston qui va nous dire le contraire par rapport à ce qu'est en train de devenir l'école laïque ,
je donne des cours de soutien scolaire en école primaire et il faut voir l'aberration des nouveaux termes employés ainsi que les nombreuses fautes d'orthographes faites par "les professeurs des écoles ",

par ces mêmes "professeurs" j'ai même vu des incompréhensions d'exercices de calcul avec donc un résultat faux enseigné aux élèves
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par gaston21 le Jeu 11 Juin - 17:37

Il faut bien constater que les écoles privées ont su maintenir une discipline et une ambiance de travail
qu'on ne retrouve plus dans maints établissements publics. Il y a eu du relâchement, mais l'enseignement y reste meilleur; Il y a aussi, par classe, un niveau moyen d'étude supérieur, dû peut-être à l'origine sociale des enfants. Le public est obligé d'accepter tout le monde, et le niveau du plus bas rejaillit obligatoirement sur le niveau moyen de la classe; c'est pourquoi je trouve stupide de renoncer aux redoublements; le plus mauvais tire vers le bas la qualité de l'enseignement; l'enseignant ne peut qu'adapter ses cours aux plus médiocres. On tue l'excellence et le mérite sous prétexte d'égalité sociale; c'est dément! Il y a des bons et des moins bons, c'est la loi de la nature; refuser de voir l'évidence, c'est stupide. Une raison de notre piteux classement PISA?
Et puis, tiens! Savez-vous que le zapping sur smartphone a un coùt cognitif? Selon un neuroscientifique américain, le cerveau perd en concentration, , les hormones de stress augmentent et le QI dégringole en moyenne de 10 points; énorme! "Une perte cognitive plus néfaste que l'effet du pétard"! (Marianne) On s'en roule un?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Jeu 11 Juin - 18:17

je suis assez d'accord avec toi Gaston sur tes remarques , sauf pour le redoublement contre lequel je suis farouchement opposé , au mieux cela ne sert à rien , au pire cela retarde un enfant sur doué qui n'a pas été diagnostiqué

un enfant en retard qui est décidé à progresser peut très bien rattraper son retard pendant les vacances ,
celui qui est décidé à ne rien faire , ce n'est pas le redoublement qui le fera progresser
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7738
Localisation : Enfant du Monde

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Dédé 95 le Jeu 11 Juin - 19:20

Mais vous parlez de quoi, si on commençait à définir de quelles écoles libres (?) on parle ?
Je vous rappelle qu'elles sont de 4 sortes!
Nous parlons bien sur de l'enseignement jusqu'au bac , pas des universités et des écoles supérieures!

Alors de quelles écoles privées ?


1.enseignement privé sous contrat d'association avec l'État, de loin la plus importante (près de 1,2 million d'élèves en 2010) ;
2.enseignement privé sous contrat simple, plus rare ;
3.enseignement privé hors contrat, plus rare ;
4.enseignement familial par la famille, très marginal.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par troubaa le Jeu 11 Juin - 20:00

le 1


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7738
Localisation : Enfant du Monde

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Dédé 95 le Jeu 11 Juin - 20:29

Bon à demain pour mon avis Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Jeu 11 Juin - 20:35

tu fais bien de préciser Dédé , mais moi au départ je parlais de toutes

dommage , je ne vais pas pouvoir suivre la discussion , je pars demain pour l'espagne jusqu'à mercredi prochain
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par gaston21 le Ven 12 Juin - 11:29

Moi aussi je parle du 1. J'ai écouté hier soir Finkelkraut dans le Petit journal de Canal+. Très dur lui aussi sur la future réforme du collège.
Le redoublement est nécessaire pour certains enfants qui n'ont pas la maturité nécessaire, qui ont de mauvais passages ou de longues absences, dus parfois à des conflits familiaux ou simplement à leur origine ethnique; ces enfants décrochent et prennent l'école en grippe. La raison réelle du rejet du redoublement? Son coût! C'est aussi bête que cela! Et c'est le gosse qui paye! Ou plutôt les gosses parce que le niveau des classes baisse; le prof. est bien obligé d'adapter ses cours à ceux qui suivent difficilement.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par troubaa le Ven 12 Juin - 17:40

attend la réforme du collège couterait 1 milliards d'euros.

https://www.contrepoints.org/2015/06/08/210265-reforme-du-college-le-mur-de-largent


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Ven 12 Juin - 23:53

Si les écoles "libres" incluent les écoles comme les écoles musulmanes privées où on peut enseigner que la science a tout faux et que seul le Coran détient la Vérité, ... alors je trouve qu'il faudrait faire la différence avec les autres et empêcher cet endoctrinement qui mène en droite ligne vers l'intégrisme.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par gaston21 le Sam 13 Juin - 11:48

Bien d'accord, Leela; Les écoles libres hors-contrat peuvent constituer de dangereux foyers d'intégrisme. En France, la quasi totalité des établissements scolaires musulmans sont hors-contrat, contrairement aux écoles chrétiennes; la raison? L'école sans contrat ne touche aucune subvention de l'Etat; et du côté musulman, les monarchies du Golfe sont généreuses! Oui, il y a danger.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7738
Localisation : Enfant du Monde

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Dédé 95 le Sam 13 Juin - 13:08

Les écoles libres hors-contrat peuvent constituer de dangereux foyers d'intégrisme.

Pas celles sous contrat ? Qui as dit  à propos de ces écoles dites "libres" ?

« un lieu d’évangélisation, d’authentique apostolat, d’action pastorale, non par le moyen d’activités complémentaires ou parallèles ou parascolaires, mais par la nature même de son action directement orientée à l’éducation de la personnalité religieuse ».
Réponse:
l’évêque Bernard Podvin précisait : « Un établissement catholique est à la fois un établissement d’enseignement et une institution de l’église.

Je vois qu'on en vient  au sujet de ce fil  Que pensez des Ecoles "libres"

Voici déjà la première réponse!  Et vous savez pourquoi?

face au recul du nombre de personnes déclarant avoir une religion, l’évêque Noguès déclarait en 2009 : « L’école catholique deviendra le premier et peut-être le seul lien de contact avec le christianisme ».


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par gaston21 le Sam 13 Juin - 17:08

Il y a aussi des intégristes chez les évêques; voir à Lyon et à Dijon...La plupart des écoles libres ne font pas de prosélytisme; on y trouve des professeurs tout à fait neutres, voire athées. j'en connais un, un petit cousin, prof. de maths. Les cours de religion sont hors-enseignement.
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par kamelo le Dim 14 Juin - 13:11

Après lecture des différents message de ce sujet, j'ai tout de même compris que ce qui est dit sur l'école libre correspond à l'école privée sous contrat, l'école laïque étant (sauf erreur de ma part) l'école publique.

Dans ma scolarité, j'ai connu ces deux structures d'école et je dirais que trop de paramètres sont à prendre en compte pour savoir ce qui convient le mieux : entre le lycée Louis Le Grand à Paris et un lycée dans un quartier sensible, et deux écoles privées dont l'une a une discipline de fer et tient à sa réputation et l'autre plus laxiste, cela fait plusieurs mondes.

Pour l'élève, certains aiment être très encadrés tandis que d'autres préfèrent davantage d'autonomie et parviennent malgré tout à des résultats satisfaisants. De plus, parmi les enseignants, certains retiennent agréablement plus la sympathie que d'autres, et ce n'est pas lié au côté privé ou public, mais à la personne.

Ce que je n'appréciais pas dans l'école privée, c'est justement parfois le côté trop encadré mais je ne l'ai pas constaté dans toutes ces écoles. De plus, certains se fichaient de la discipline et je ne parle pas du niveau, alors que des écoles publiques parviennent tout de même à maintenir une certaine discipline.

Seulement, ces deux structures ne se basent pas sur le même recrutement d'élèves : dans le public, jusqu'à l'âge obligatoire de scolarité, ces écoles sont tenues d'accepter tout le monde, de tous milieux sociaux que ces élèves aient été renvoyés d'autres écoles auparavant ou non. Dans le privé, l'école est payante, donc ce critère est dépendant des ressources des parents. Certaines tiennent compte des notes de l'élève, donc il y a un tri dans le privé. De plus, souvent, le privé a plus de liberté de renvoyer définitivement un élève alors que pour l'école publique, c'est beaucoup plus ardu.

Ce que je n'aime pas dans beaucoup d'écoles publiques, c'est l'usine avec une gestion très administrative et trop soviétique. Le vivre ensemble au sein d'une classe, c'est bien gentil, mais lorsque des élèves perturbateurs empêchent une bonne tenue du cours, rien ou presque n'est fait pour que ces élèves soient écartés de milieu scolaire trop laxiste. Je pense aussi que le suivi des élèves n'est du meilleur, surtout de ceux qui sont en difficulté.

Bien évidemment, la formation des enseignants et les programmes scolaires sont bien souvent catastrophiques dans le public, et dans le privé, il faut payer pour espérer la discipline et un bon niveau scolaire. La ségrégation des élèves selon le statut social ne vient pas de l'école privée qui fait souvent de son mieux pour bien suivre les élèves, mais de l'école publique dont sa gestion est à revoir de fond en comble.

D'une part, la politique de l'enfant roi doit se terminer définitivement et je ne suis pas non plus pour un retour d'une école dans les années 1950. D'autre part, les programmes scolaires devraient se focaliser sur moins de choses à apprendre par cœur, et davantage les mobiliser sur leurs facultés de créativité, de logique, d'intuition bref de ne pas se contenter d'apprendre, mais de savoir de servir de ce qu'ils apprennent.

Je vais être radical, mais les excuses à deux francs, ça commence à bien faire : ceux qui sont agressifs doivent gicler définitivement de l'école et les mettre dans des structures de redressement éducatif. J'ai une horreur complète du laxisme : c'est de la lâcheté, de l'hypocrisie et c'est le refus de résoudre les problèmes, et c'est ce qui explique que dans de nombreuses écoles publiques, le mal-être existe pour de nombreux enseignants, mais chez bon nombre d'élèves également. Un cours, ça s'écoute dans le calme, et ce n'est pas négociable.

Le niveau scolaire de nombreux élèves devient alarmant : la raison ne provient pas que des élèves eux-mêmes, mais de programmes inadaptés, de méthodes pédagogiques d'un autre temps (et qui ne sont globalement pas efficaces) et de ministres incompétents.

Faut-il se poser la question si ce n'est pas volontaire de laisser l'école publique se décomposer ? Peut-être pour inciter indirectement de nombreux parents à scolariser leurs enfants dans le privé, et donc de mener une privatisation rampante de l'éducation nationale ? Et donc de montrer que la culture occidentale et ses excès avec la sur-matérialisme et l'univers publiciste des marques n'est pas du tout un modèle à faire perdurer ?

L'école privée permet en effet dans nombreuses écoles favorise l'apprentissage de savoirs et savoirs-faire conséquents, et je comprends l'inquiétude de certains parents. Seulement, qu'est-ce les pouvoirs publics attendent pour apporter cette même qualité pour l'école dans les écoles publiques, surtout que certaines parviennent à de bons résultats ?

Dans certains pays qui ont pourtant des moyens financiers bien plus faibles, les écoles publiques pour leur majorité donnent aux élèves de très bonnes connaissances, et pourtant leurs chances d'avoir un emploi décent est faible. Rare où on n'entend parler de violences, de crises d'adolescence ou caprices divers mais aussi parce que certains parents, quand leurs gosses font des âneries, ils sont sanctionnés. Il serait grand temps de rétablir de bons repères afin que l'école publique puisse être non une concurrente efficace de l'école privée, mais un service public dont les français auraient toute fierté de l'avoir dans leur pays.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 11:31

Voilà précisément un exemple de dérive ultra religieuse que je dénonçais plus haut même si toutes les écoles privées ne sont pas dans le cas, loin de là ! J'en ai aussi parlé dans ma discussion avec Jipi, dans le fil sur Noé. Je trouve qu'il faut se battre contre cette tendance intégrisme, ce formattage des enfants dont ils ne peuvent que souffrir, et même aller plus loin (comme je le disais à Jipi): éviter d'alimenter cette tendance, même inconsciemment, en plaidant pour une foi basée sur des textes où on peut comprendre tout et son contraire.

Une école ultra-catholique à Overijse: qui est à la manœuvre?

"C’est une tendance qu’on observe partout en Europe, un mouvement de mobilisation pour un retour à un catholicisme plus ancien, un catholicisme d’identité. Depuis une dizaine d’années, on voit se créer plein d’écoles de ce type en France. Ça pullule. Finalement, la Belgique c’était attendu, voire prévisible". Ces écoles souhaitent défendre une identité catholique perçue comme étant "en danger". " Ils veulent un enseignement homogène et non-mixte".
(...)
il est évident que la théorie de l’évolution est un non-sens, même si elle est partout présentée comme indubitable d’un point de vie scientifique et que ses opposants sont perçus comme des idiots".
ARTICLE

Le terme "religion d'identité" employé ici me fait hélas penser au titre de l'essais de Amin Maalouf "Les identités meurtrières".  
Serait-ce l'Opus Dei "à la manoeuvre" ?
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mar 16 Juin - 15:52

Je suis d'accord avec toi, Leela. Oui, je pense qu'il y a lieu d'être inquiet de cette montée - ou de la permanence - du fondamentalisme chrétien aux USA, et de la montée des intégrismes, chrétien et musulman, chez nous.

Mais je m'interroge sur les raisons de ce retour du religieux sous ses formes les plus rétrogrades.
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 17:23

pour le comprendre lis le livre d'Amin Maalouf: il avait prédit tout cela.
Il est très court, et comme d'hab, délicieusement écrit.


Tu comprends mieux ma réaction dans l'autre fil, maintenant ?  Je trouve qu'il faut tout faire pour enrayer ce phénomène qui est un terrible retour en arrière.  Le futur, c'est le métissage, prendre ce qu'il y a de mieux et de plus profond dans toutes les cultures, en abandonnant cette notion d"identité religieuse", définie par une culture imprégnée de religion, elle même bâtie sur des croyances dépassées.
Les croyances divisent les humains, or il faudrait aller vers une convergence de toutes les Voies.

"Tout ce qui monte, converge" disait Teilhard de Chardin.
Or ces retours vers l'intégrisme font, au contraire, diverger les Voies.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par gaston21 le Mar 16 Juin - 18:38

kamelo, très bonne analyse; problème, le pouvoir actuel semble faire exactement l'inverse; il détruit l'école publique. Par idéologie? Peut-être. Quand on entend notre ministre de l'Education Nationale soutenir que l'élève doit apprendre par jeu et non par l'effort, où va-t-on? Pour moi, dans le public comme dans le privé, on m'a appris l'effort, la discipline; dans quel laxisme sommes-nous tombés...C'est l'avenir des enfants qui se joue.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3426
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par geveil le Mar 16 Juin - 19:59

Faut pas voir en noir et blanc ô Gastontontainetonton! Le jeu et l'effort ne sont pas incompatibles, tout jeu nécessite des efforts, hormis les jeux de hasard, mais les jeux d'habileté ou de logique par exemple, le foot qui finalement est un jeu, que d'heures d'entrainement, et jouer de la musique, ou au théâtre, ce ne sont pas des heures d'exercice?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mar 16 Juin - 20:10

Mais je m'interroge sur les raisons de ce retour du religieux sous ses formes les plus rétrogrades.

Quelqu'un a-t-il une idée à ce propos ?
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 20:22

pour ce qui est des musulmans: on a détruit leur culture en essayant de leur imposer la notre. N'ayant plus de racine culturelle, plus de pays, ils se réunissent contre "l'envahisseur" en se groupant derrière le seul drapeau qui leur reste: la religion.

Pour les USA: c'est une arme politique contre l'Islam.

Dans les deux cas: l'intégrisme* est réconfortant quand on n'a plus de repères.  Il est une défense contre l'intrusion de critères (a)moraux, choquants, venus d'ailleurs.
Il est une réponse simpliste (donc accessible à tous) à des angoisses. L'intégrisme religieux répond donc à une demande.

Pour ceux qui veulent diriger; c'est un moyen aisé pour rendre docile ceux qu'ils veulent utiliser, discipliner, manipuler.

On pourrait continuer...  mais voilà déjà quelques idées de base. Wink


* j'ai bien dit l'intégrisme, donc le fondamentalisme, et pas la spiritualité.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par troubaa le Mar 16 Juin - 20:49

ouais surtout que des "souche européennes" se transforment en dangereux intégriste musulman.

Bref trop caricatural comme dirait .. qui déjà? Very Happy



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 20:54

en effet c'est caricaturé, mais j'ai proposé de lire un livre qui est tout en nuance.
Désolée, je ne suis pas capable de traiter un tel sujet de façon subtile en quelques lignes.
Considérons cela comme des pistes de réflexion.

Au moins ce ne sont pas les membres du forum que je caricature, ni leur opinion, mais un processus général. Et au moins j'essaie de répondre à une question plutôt que de me contenter de critiquer celle des autres, ce qui est nettement plus facile. Wink
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mar 16 Juin - 21:10

Je rejoins assez bien ce que tu dis, Leela, dans ton Message n°23.

Je me demande aussi si ce retour du religieux n'est pas une réaction de "l'âme humaine" au climat matérialiste de la "société de consommation" dans laquelle nous sommes engagés dans une course folle.
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 21:12

bien sûr, voilà encore une raison très rélle. La perte totale du spirituel, trop facilement confondu avec le religieux, est déstabilisante puisqu'on perd un des principaux composants de l'humain.

Ils ont jeté le bébé avec l'eau du bain.
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mar 16 Juin - 21:14

Leela a écrit:
Ils ont jeté le bébé avec l'eau du bain.
Tu te souviens à quel propos j'avais employé cette formule ?
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par troubaa le Mar 16 Juin - 21:16

La perte du spirituel ou le trop plein de spirituel ?




_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9479
Localisation : ici ou là

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par troubaa le Mar 16 Juin - 21:17

JiPi22 a écrit:Je rejoins assez bien ce que tu dis, Leela, dans ton Message n°23.

Je me demande aussi si ce retour du religieux n'est pas une réaction de "l'âme humaine" au climat matérialiste de la "société de consommation" dans laquelle nous sommes engagés dans une course folle.
notons  tout de même que le religieux s'est bien porté surtout dans les époques non matérialiste...


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7738
Localisation : Enfant du Monde

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Dédé 95 le Mar 16 Juin - 21:19

Oui moi! Je peux expliquer ? Very Happy

En France, l'école s'est débarassée du lien avec les confessions philosophiques et religieuses par les lois Ferry puis par la séparation de l'Eglise et de l'Etat.
En faisant celà la République retirait au religieux ce qui lui permettait le "bourrage de crane" dès l'enfance!
Aussi Elle "intimait l'ordre" aux églises de ne pas faire de politique! Or au delà des dogmes métaphysiques les églises sont des "partis politiques".
Sous la 3ème puis la 4ème République, les cathos étaient frustrés de ce merveilleux instrument de propagande qu'est l'Ecole! Ces petites écoles éxistaient mais pas facile pour la classe populaire d'y rentrer, sa hiérarchie est riche mais pas à ce point!
Arrive De gaulle et son vicaire Debré!
hop, il lache un peu de lest et décrète (Loi debré toujours en vigueur) L'état subventionnera les écoles Libres et non plus Privées (en réalité à 95% catholiques).

Qu'en est-il aujourd'hui:
Ecoles sous contrat (98%) ont les mêmes programmes, les mêmes diplomes, les mêmes enseignants, les mêmes controles (1) que l'école dite laique.
Ce sont nos impots qui subventionnent ces écoles, qui forment les enseignants!
Alors ou se trouve la différence et pourquoi l'ecole catholique serait meilleure!
Et bien c'est gaston qui a donné la raison, l'école de la république à OBLIGATION d'accepter les enfants, PAS la catholique!
Elle est payante pour les parents (2)
Aussi cette école "écrème les meilleurs", elle peut dire: regarder nos résultats!

De plus cette école n'est pas neutre, elle dépend d'un directeur de l'enseignement catholique qui lui même est supervisée par la hiérarchie catholique! (3)
Les enseignants ? , Ils ne sont pas fonctionnaires, ils sont rémunérés et choisis par les établissement! Si ils ne conviennent pas, comme dans toute entreprise ils sont licenciés, comme ils sont payés plus que dans le public il est facile de comprendre qu'ils mettent le petite doigt sur la couture du pantalon!
Ces enseignants sont-ils neutres, sont-ils laics? En théorie oui, en pratique il leur est demandé d'avoir un esprit chrétien (4)
Une école libre avez vous dit ? libre d'appliquer ses directives bien que subventionnée par la nation (5)
Alors pourquoi cette école tend à retourner à la religion rétrograde?
Parcequ'elle est l'expression d'une école qui prétend former les consciences politiques et demain l'avenir , pour eux, c'est ne pas permettre que l'école publique (ces laicards francs maçons (Escada (sic)) soit orientés vers les socialistes mais vers une extrème droite nécessaire!
Absurde ?
Et bien c'est Leela qui à montré l'exemple de cette école catholique en Belgique!
Simples enseignants en soutanes? Bof!
Je me suis amusé à remonter le conseil d'administration de cette école et son "amical de parents", qui trouve t-on? (6)
Toute la crème de ce que la Belgique et la France compte de responsables de mouvement néo-nazis, de militants du FN (et oui) en un mot l'extrème droite s'implante dans les consciences, ça ne vous rappelle rien ?
Voilà pourquoi ces écoles affichent la religion rétrograde, c'est la réaction qui s'installe....au cas où!

PS: J'ai fais 6 renvois, je les expliquerais demain! Bonsoir!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 22:19

JiPi22 a écrit:
Leela a écrit:
Ils ont jeté le bébé avec l'eau du bain.
Tu te souviens à quel propos j'avais employé cette formule ?
non

Troubaa
les deux, sans doute...  L'excès en tout, nuit.
C'est le balancier: trop, trop peu, trop, trop eu.. jusqu'à ce qu'il se stabilise au milieu... si on n'alimente pas son mouvement.

Dédé
en Belgique, je ne pense pas que ce soit le même système, mais je ne suis pas sûre.


Dernière édition par Leela le Mar 16 Juin - 22:35, édité 1 fois
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mar 16 Juin - 22:31

Tu as tout à fait raison, Dédé.

Mais tu te souviens quand Savary en 1984, a été chargé par François Mitterand (à cette époque on croyait encore que Mitterand était socialiste)d'unifier l'enseignement secondaire et de mettre fin à la distinction entre l'école privée (dite « école libre ») et école publique. Et la grosse manifestation de juin 1984 qui a fait reculer Mitterand à qui Savary a remis sa démission, suivie peu de temps après; par celle du gouvernement Mauroy en juillet.

Que ce soit l'école ou l'entreprise, la "liberté", c'est toujours la liberté du renard dans le poulailler.

Pourquoi tant de monde à cette manifestation de juin 1984 ?

Et pourquoi le peuple français, réputé pour avoir le coeur à gauche, se droitise-t-il de plus en plus jusqu'à flirter aujourd'hui avec l'extrême-droite ?

Question à se poser.
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mar 16 Juin - 22:42

Leela a écrit:
JiPi22 a écrit:
Tu te souviens à quel propos j'avais employé cette formule ?
non

Message n°891

Re: Le scénario Noé , le film et l'histoire biblique

Message par JiPi22 le Sam 13 Juin - 10:36
Leela, qu'on se batte contre la remontée des obscurantismes, tout à fait d'accord.

Aurais-je la prétention d'y contribuer en mettant à jour les racines du judéo-christianismo-islamisme qui ont été dénaturées par des siècles de lecture cléricale ? C'est pourtant là mon intention profonde.

Faudrait-il "jeter le bébé avec l'eau du bain", comme on dit ? Je cherche simplement à sortir le bébé de l'eau souillée du bain.


en Belgique, je ne pense pas que ce soit le même système, mais je ne suis pas sûre.
En 1905, quand les "congrégations" ont été interdites de diriger des écoles confessionnelles, ces congrégations ont trouvé refuge en Belgique.

Les filles de bonnes familles de mon patelin nordiste de la génération de mes parents étaient envoyées en pension à Néchin.
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mar 16 Juin - 23:07

bah, c'est une expression courante, normal que je ne me souvienne pas de chaque fois que quelqu'un l'a employée.
Et pour moi "l'eau sale", ce sont les religions en général, et le bébé: la spiritualité, qu'on peut même trouver ... dans l'eau du bain Wink
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mer 17 Juin - 11:05

Pour moi "l'eau sale", ce n'est pas "les religions en général" mais certaines dérives religieuses.

Ton frère moine n'appartient-il pas à la religion catholique, Leela ?
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mer 17 Juin - 11:23

Ta question m'étonne, Jipi: tu ne sais pas que les trappistes sont catholiques ? Shocked
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mer 17 Juin - 11:29

C'est bien ce que je voulais faire remarquer, Leela : ton frère moine est un adepte de la religion catholique : moi aussi, d'ailleurs ; je n'ai pas renié mon certificat de baptême.
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mer 17 Juin - 12:31

confused et ???
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mer 17 Juin - 12:55

Ce n'est pas clair ce que je dis dans mon message précédent ?
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mer 17 Juin - 12:59

bon, excuse moi, mais je n'aime pas jouer aux devinettes.  Si tu as une question à poser vas-y "tout droit dehors".  Je ne vois aucun rapport entre les phrases de tes derniers posts, ni avec le sujet de la discussion.

La seule interprétation que je pourrais faire c'est tu penses qu'il est impossible de s'entendre avec quelqu'un qui ne partage pas les mêmes croyances, et cela me semble inimaginable. Pour moi, c'est même le contraire: c'est le dialogue avec eux qui est enrichissant, et pour apprécier une personne, ses croyances n'ont pas la moindre importance: elle pourrait même faire partie d'une secte dangereuse que je m'en ficherais complètement; Pour moi, seul le comportement compte avec les proches, les voisins, ... La générosité d'une personne, l'altruisme, le dynamisme ou la calme sérénité, c'est cela qui compte, et seulement cela.

Toi pas ?


Dernière édition par Leela le Mer 17 Juin - 13:10, édité 1 fois
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Mer 17 Juin - 13:09

mon sujet a du succès , c'est vraiment un sujet de société actuel

j'ai vraiment apprécié le message n° 16 de Kamelo , merci kamelo , tes reflexions m'enchantent et je les partage à chaque fois Merci

j'ai apprécié aussi la mise au point de Dédé , très juste

donc sur le sujet même je n'ai rien à rajouter

sur l'histoire de l'expression" jeter le bébé avec l'eau du bain " , j'en profite pour échanger ici ( j'espère que ce terme conviendra ) avec Leela plutôt que dans le sujet sur Noah ( mais j'y mettrais un mot tout de même ):

tu encourages à ne pas tenir compte des "vieux textes" que seraient la bible et le coran dans le sens péjoratif et non par du fait de leur date ancienne uniquement

sous prétexte que leur interprétation peut être négative , voire dangereuse
tu rajoutes qu'il ne faudrait au mieux ne voir que le sens symbolique

mais déjà une analyse de texte comprend forcément les deux : le sens littéral , puis le sens symbolique , on ne peut pas parler du sens symbolique sans avoir d'abord compris le sens littéral

la bonne attitude , face aux textes quels qu'ils soient , et quoi qu'on en pense , n'est pas d'en faire l'interdiction , ou des autodafés , comme ce fut le cas pour la bible de la part des autorités catholiques dans le passé , mais de faire de l'éducation pour que tous développent un esprit critique et parviennent à faire eux mêmes le tri entre ce qui est bon pour eux et pour les autres , en raisonnant et en tenant compte des expériences personnelles ou de celles de personnes réputées sages

contrairement à JiPi , de mon côté , j'ai bien renié mon certificat de baptême
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mer 17 Juin - 13:20

des personnes sages, comme toi, lola, sont en effet capables de faire cette distinction et de ne prendre que le meilleur pour encourager un bon comportement, mais force est de constater dans le monde qu'ils sont employés comme justification aux pires dérives.

Comment ferais tu l'éducation des membres du Daech ?
tu rajoutes qu'il ne faudrait au mieux ne voir que le sens symbolique
pas vraiment, j'ai dit qu'il valait mieux séparer le littéral/légendaire/historique d'une part, et le symbolique d'autre part. Autrement dit: le vent qui ferme la porte, OK pour moi. Dieu qui ferme la porte, dans le sens "historique", pas OK. Dieu qui nous protège des dangers, symbolisé par le vent qui ferme la porte: de nouveau OK.
Tu comprends ce que je veux dire ? Ce serait bien, parce que sinon on risque encore des malentendus...

Et j'ai dit aussi qu'il n'y a pas que la Bible et le Coran, comme textes "riches"; on a cette chance actuellement d'avoir des centaines, voire des milliers de beaux textes à sa disposition. Il n'y a aucune raison de se limiter à un ou deux qui ne nous "parlent" pas, alors qu'il y en a tant d'autres qui vont droit au coeur. Wink

J'espère que ton voyage s'est bien passé ? sunny
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Mer 17 Juin - 13:26

Oui Leela , mes vacances et mes deux trajets en avion associés se sont très bien passés ! Content

normalement je devrais plutôt en parler dans le coin à papote , mais vous savez pourquoi je n'y participe plus , ( peut être que avec le retour de Tibouc , le contexte va changer )

donc suite à ta question , je mets un mot ici :

( je reviens , la voisine m'appelle )
avatar
JiPi22
Duc

Date d'inscription : 22/01/2015
Messages : 1915

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par JiPi22 le Mer 17 Juin - 13:39

Leela a écrit:bon, excuse moi, mais je n'aime pas jouer aux devinettes.  Si tu as une question à poser vas-y "tout droit dehors".  Je ne vois aucun rapport entre les phrases de tes derniers posts, ni avec le sujet de la discussion.
Tout est venu de ton message n°27
La perte totale du spirituel, trop facilement confondu avec le religieux, est déstabilisante puisqu'on perd un des principaux composants de l'humain.

Ils ont jeté le bébé avec l'eau du bain.

Là-dessus, j’ai fait remarquer que cette formule : « jeter le bébé avec l’eau du bain », je l’avais employée pour dire que je n’avais pas renié mes racines judéo-chrétiennes mais que j’essayais de les remettre au jour dans leur sens premier qui a été dénaturé par des siècles de lecture cléricale. Autrement dit : je cherche simplement à sortir le bébé de l'eau souillée du bain.

Je suis donc resté dans la religion catholique, comme ton frère trappiste.

Je n'ai pas renié mon certificat de baptême, mais je m’entends très bien avec des personnes comme lola et d’autres qui l’ont renié. Chacun libre de choisir ses appartenances.

La seule interprétation que je pourrais faire c'est tu penses qu'il est impossible de s'entendre avec quelqu'un qui ne partage pas les mêmes croyances, et cela me semble inimaginable.
Mais justement, je m'entends très bien avec des personnes qui ne partagent pas les mêmes croyances que moi.

Pour moi, c'est le dialogue avec eux qui est enrichissant, et pour apprécier une personne, ses croyances n'ont pas la moindre importance: elle pourrait même faire partie d'une secte dangereuse que je m'en ficherais complètement; Pour moi, seul le comportement compte avec les proches, les voisins, ... La générosité d'une personne, l'altruisme, le dynamisme ou la calme sérénité, c'est cela qui compte, et seulement cela.

Toi pas ?
Je suis bien évidemment d'accord avec toi là-dessus.

On pourrait peut-être alors tourner la page de ce HS.

Wink
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mer 17 Juin - 13:51

je l’avais employée pour dire que je n’avais pas renié mes racines judéo-chrétiennes
et alors ? On ne parlait pas de toi, il me semble... c'est pour cela que je ne comprenais rien ?

Toi tu es resté catholique, c'est très bien, moi pas, pourtant après avoir refait une tentative. C'est très bien aussi. J'ai donc rejeté la religion, mais pas la spiritualité.
Où est le problème ?

OK pour ne pas poursuivre le hors sujet, surtout si on est d'accord. Wink
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Mer 17 Juin - 14:48

bon , je poursuis la rédaction au sujet de mon voyage :

je ne suis resté que 4 jours mais c'était super !

à l'aller , l'avion n'a pas eu une seule perturbation , c'était inespéré pour mon fils cadet qui a la phobie de l'avion

ensuite le séjour à Cullera  s'est très bien passé , la petite ville en bord de mer est charmante, entourée de collines ( avec le nom CULLERA écrit en grosses lettres blanches sur l'une d'elle , on se croirait à HOLLYWOOD !Very Happy  )

la plage est très belle , immense , la mer claire et chaude ( j'ai vu deux gros poissons près du bord ) , les gens peuvent pêcher des coquillages sur le bord dans le sable , mes fils étaient charmants , on s'est baignés , on a fait du sport ensembles , on a révisé notre espagnol , etc...

ils y sont encore , moi je suis rentrée toujours le souci de mes chats Very Happy cat
avatar
Invité
Invité

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Invité le Mer 17 Juin - 15:46

génial Lola ! Contente que ce soit si bien passé, et avec tes fils, ça a dû être un bon moment...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12670

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par loli83 le Mer 17 Juin - 16:05

Leela a écrit:génial Lola !  Contente que ce soit si bien passé, et avec tes fils, ça a dû être un bon moment...

oui , super de chez super ! Very Happy

ils voulaient que je reste au moins un jour de plus car en fait je n'avais que demain quelque chose de précis à faire ( le café philo ) , mais je pensais toujours à mes chats

et du coup c'est bien tombé que je sois rentrée comme prévu car tout à l'heure juste au moment où je sortais pour aller chez la voisine , une amie qui habite à juan les pins est passée me voir sans avoir prévenu ( j'ai toujours des intuitions )
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7206
Localisation : Dijon

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par gaston21 le Mer 17 Juin - 16:55

geveil a écrit:Faut pas voir en noir et blanc ô Gastontontainetonton!  Le jeu et l'effort ne sont pas incompatibles, tout jeu nécessite des efforts, hormis les jeux de hasard, mais les jeux d'habileté ou de logique par exemple, le foot qui finalement est un jeu, que d'heures d'entrainement, et jouer de la musique, ou au théâtre, ce ne sont pas des heures d'exercice?

Bien d'accord; mais j'attends que la ministre appelle aussi au sens de l'effort; or, dans ses interventions, c'est toujours le mot jeu qui vient en premier.
Dédé a raison quand il parle de la mainmise de la hiérarchie catholique sur l'enseignement privé. Mais quel en est le résultat? L'enseignement privé n'est-il pas le meilleur pourvoyeur d'anticléricaux de tout genre? Examinons le forum...
Dédé, d'où sors-tu? Et Dan? Et Jipi en dehors de son arche...Et moi!

Et une remarque. En dehors de toute considération financière, quand un gamin ne s'adapte pas à l'école publique et joue les emm..., que font souvent les parents? Ils l'envoient dans le privé où la discipline est plus stricte. Je l'ai fait à Toulon
(Lacordeille, pour lola). Dire que ça a été une réussite, je n'irai pas jusque là...
Bien d'accord avec ce qu'écrit Leela.

Contenu sponsorisé

Re: que penser des écoles " libres " ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 12:17