LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

NDE VS Drogues

Partagez
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6838
Localisation : Dijon

Re: NDE VS Drogues

Message par gaston21 le Mer 8 Avr - 16:52

lola, attends un peu! Tu es jeune et pleine d'allant! Et puis, si ça se trouve, tu ne verras rien du tout! Personnellement, j'attends une preuve de ces NDE; avec un peu de LSD, on obtient les mêmes résultats; alors...Et la coke vous donne, paraît-il, un orgasme qui n'en finit plus! Alors...Par contre, peut-on s'auto-programmer pour se persuader qu'on est en plein 7ème ciel? Je le pense.Mais, pour moi, tout ça n'est qu'illusion.
L'homme bon de naissance, à la Jean-Jacques? Pas d'accord. On naît avec ses gènes, et ces gènes ne sont pas tous positifs, loin de là. Déjà programmé pour le mal sans doute plus que pour le bien. D'où la nécessité absolue de l'éducation et du dressage. Nous restons des animaux, soumis à la nécessité de survivre, donc aux conflits. Le monde n'est pas un monde d'agneaux, hélas!
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: NDE VS Drogues

Message par solasido le Mer 8 Avr - 17:13

Bonjour tout le monde


Vie, un Dé la sépare du viDe,  une Eau la sépare de la vOie

Vivre demeure une occupation à plein temps
qui n'en laisse guère pour juste seulement survivre
au vieux jour qui nous poursuit de son bâton de mendiant


Bien à chacun et à tous


Belle suite et souriante journée


Merci beaucoup
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6051
Localisation : France

Re: NDE VS Drogues

Message par komyo le Mer 8 Avr - 18:18

gaston21 a écrit: Nous restons des animaux, soumis à la nécessité de survivre, donc aux conflits. Le monde n'est pas un monde d'agneaux, hélas!

il y a une force dans les reins qui nous a fait nous élever. Peut etre une envie de regarder vers le ciel ! Wink
Du coup on en a perdu notre queue !  drunken

Enfin, pas celle que tu as manié avec dextérité pour le bonheur de tes compagnes ce pendant des années, cher gaston ! Laughing

Alors des animaux certes, mais peut etre avec un petit plus de temps a autre !



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3409
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: NDE VS Drogues

Message par geveil le Mer 8 Avr - 19:50

Waki a écrit:Cela fait écho aux récits de NDE qui décrivent un tunnel avec une lumière au bout. Eckhart Tolle dit que si l'on a raté toutes les occasions de réalisation spirituelle au cours de notre vie, le moment de la mort nous en offre une dernière, sous la forme de cette « lumière radieuse, blanche, très intense mais pas aveuglante ».

Comme pour le sommeil profond, emprunter cette « porte » revient à plonger consciemment dans le vide.

Et après, quel intérêt? Je préfererais nettement vivre mille ans sur terre, c'est très amusant.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12560

Re: NDE VS Drogues

Message par loli83 le Mer 8 Avr - 21:29

gaston a écrit:lola, attends un peu! Tu es jeune et pleine d'allant! Et puis, si ça se trouve, tu ne verras rien du tout! Personnellement, j'attends une preuve de ces NDE; avec un peu de LSD, on obtient les mêmes résultats; alors...Et la coke vous donne, paraît-il, un orgasme qui n'en finit plus!

mais Gaston , je l'ai vécu ! je l'ai vue !

et sans être droguée

ça donne une force et une sérénité incroyable par la suite
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: NDE VS Drogues

Message par elaine 23 le Jeu 9 Avr - 7:33

J'ai vécu une NDE négative : pas drôle du tout .
Le LSD est utilisé parfois pour soulager la douleur intense . L'état de conscience modifié prouve seulement que "je" est un autre .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

NDE VS Drogues

Message par Invité le Jeu 9 Avr - 8:24

faut le répéter 100 fois: les NDE positives et autres expériences similaires transforment la personne EN BIEN, et ce, définitivement, elle n'a plus d'angoisse, plus peur de la mort, s'ouvre aux autres.
Alors que les drogues donnent tout le contraire: elles enfoncent le consommateur dans ses problèmes, entraînent une dépendant-ce, détruisent le cerveau, augmentent les angoisses...

Alors, cher Gaston, il ne faut pas essayer de me faire croire que "c'est la même chose" et qu'on peut obtenir les sensations de la NDE en prenant des drogues. Si c'était pareil, le résultat serait identique., et on n'aurait plus besoin de psychothérapie ni d'antidépresseurs ! Ça se saurait, donc... J

Quant aux sorties hors du corps, en effet certaines drogues peuvent les provoquer, mais cela peut arriver aussi sans avoir rien pris du tout, donc rien d'exceptionnel, là: on le fait pendant notre sommeil...

geveil a écrit:Et après, quel intérêt? Je préfererais nettement vivre mille ans sur terre, c'est très amusant.
difficile de choisir quand on ne peut pas comparer Wink
Mais ta réflexion me fait plaisir pour l'état d'esprit qu'elle reflète: en effet, il faut de l'amusement pour pouvoir supporter ce qui n'en n'est pas ...
Elle me fait aussi penser à cette conclusion que cite R. Bach "on s'incarne sur terre pour apprendre et/ou s'amuser"".

On sort du sujet du fil Embarassed
On pourrait diviser avec comme titre "les expériences NDE comparées avec les hallucinations sous l'emprise des drogues" par exemple ?
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6838
Localisation : Dijon

Re: NDE VS Drogues

Message par gaston21 le Jeu 9 Avr - 10:30

Autant je crois à l'Esprit, puisque pour moi tout est Esprit, autant j'ai de la peine à envisager une âme qui se ballade hors du corps. Les NDE sont pour moi des illusions dues à un stress intense qui bouscule complètement l'équilibre de la personne au moment le plus critique de son existence. Une question: y-a-t-il des personnes qui ont vécu deux fois ce type d'expérience? L'homme étant un animal comme les autres, on peut supposer aussi que le dindon puisse aussi bénéficier de ce privilège...
avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Jeu 9 Avr - 10:33

et pourquoi as-tu tellement de mal à l'imaginer ?  Les indices sont pourtant nombreux: fantômes, esprits frappeurs, etc etc...  Je dirais même que c'est l'inverse que j'ai du mal à imaginer, même si je le considère comme aussi possible.  

Je n'écarte donc aucune des deux possibilités, ayant une préférence pour la première, que je trouve beaucoup plus logique et qui explique tellement de choses, contrairement à la seconde, qui fourre tout dans un sac "hallucination" pour évacuer une question très gênante...  L'enjeu est en effet important: dans un cas, une "âme" ou un corps non matériel qui pourrait vivre sans le corps remet en question toutes leur vision du monde, et la plupart des gens ont horreur de se remettre en question.


Il est clair que les NDE ont un effet fantastique, quand elles sont "positives": la personne est guérie de tous ses problèmes psys,... Aaaaaah, ce serait chouette si on trouvait une drogue qui aurait le même effet ! On en est loin... Wink

Alors, j'aimerais qu'on discute de l'utilité (ou non) des drogues pour des expériences à but "spirituel".

Vous en pensez quoi ?
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: NDE VS Drogues

Message par Wakizashi le Jeu 9 Avr - 11:33

gaston21 a écrit:Personnellement, j'attends une preuve de ces NDE; avec un peu de LSD, on obtient les mêmes résultats; alors...Et la coke vous donne, paraît-il, un orgasme qui n'en finit plus!
Ça c'est la légende. Dans mes années folles,drunken  j'ai essayé un peu tout ce qui passait, notamment les LSD et la coke, et je peux témoigner qu'on est très loin du calme d'une expérience spirituelle (et que ça ne ressemble pas du tout aux témoignages de NDE). La différence majeure avec les expériences intérieures, c'est qu'il n'y a pas cette sensation de Présence en nous.

geveil a écrit:
Waki a écrit:Cela fait écho aux récits de NDE qui décrivent un tunnel avec une lumière au bout. Eckhart Tolle dit que si l'on a raté toutes les occasions de réalisation spirituelle au cours de notre vie, le moment de la mort nous en offre une dernière, sous la forme de cette « lumière radieuse, blanche, très intense mais pas aveuglante ».

Comme pour le sommeil profond, emprunter cette « porte » revient à plonger consciemment dans le vide.
Et après, quel intérêt?  Je préfererais nettement vivre mille ans sur terre, c'est très amusant.
Je ne te comprends pas, et je trouve ta position paradoxale. D'un côté tu ne cesses de dénoncer les afflictions de la vie sur Terre (la souffrance, le mal), et de l'autre, tu expliques que tu ne veux pas mourir et quitter la vie terrestre.

On discute depuis pas mal de temps du fait qu'il est nécessaire d'accepter ce qui est si l'on veut vivre heureux. Tant que l'on refuse l'instant présent, quel qu'il soit, on crée notre propre souffrance.

Eh bien le refus de la mort, c'est pareil. La mort est inéluctable, c'est la nature de l'univers qui est ainsi : toute forme est transitoire, toute forme finit par disparaître. A quoi ça mène de refuser la mort ? A quoi ça mène d'accuser Dieu d'être un sale gosse ? A la souffrance.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: NDE VS Drogues

Message par Dédé 95 le Jeu 9 Avr - 13:10

Waki a écrit:Je ne te comprends pas [Geveil], et je trouve ta position paradoxale. D'un côté tu ne cesses de dénoncer les afflictions de la vie sur Terre (la souffrance, le mal), et de l'autre, tu expliques que tu ne veux pas mourir et quitter la vie terrestre.
Tu ne penses pas que se "battre" pour améliorer la vie de tout ses semblables puisse ètre source de satisfaction ?
C'est le problème aussi d'une certaine crainte de la mort, dans le fait qu'on sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on va trouver!
Moi je sais ce que je perdrais, pour après...que des cendres.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12560

Re: NDE VS Drogues

Message par loli83 le Jeu 9 Avr - 13:18

Gaston , je ne crois pas à l'âme comme une entité en elle même , qui serait quelque part dans le corps et qui ensuite perdurerait en dehors du corps après la mort

il n'empêche que les NDE existent , ce ne sont pas les témoignages qui manquent et en plus j'en ai vécu une merveilleuse

je n'ai jamais pris de drogues mais Waki témoigne que ce n'est pas pareil

quand aux animaux, peut être peuvent ils en vivre aussi , pourquoi pas ?
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: NDE VS Drogues

Message par Wakizashi le Jeu 9 Avr - 13:31

Dédé 95 a écrit:
Waki a écrit:Je ne te comprends pas [Geveil], et je trouve ta position paradoxale. D'un côté tu ne cesses de dénoncer les afflictions de la vie sur Terre (la souffrance, le mal), et de l'autre, tu expliques que tu ne veux pas mourir et quitter la vie terrestre.
Tu ne penses pas que se "battre" pour améliorer la vie de tout ses semblables puisse ètre source de satisfaction ?
Si bien-sûr, tous les actes que l'on accomplit peuvent être source de satisfaction : composer une belle mélodie, construire sa maison, faire des enfants, faire le tour du monde à la voile. Mais la plus grande satisfaction que je connaisse n'est pas dans le résultat de l'acte ; elle est dans l'acte lui-même, dans la présence à l'acte, dans l'état de conscience qui sous-tend l'acte.

C'est un des grands problèmes de beaucoup de gens : seul le résultat compte, ils conditionnent leur satisfaction au résultat, donc s'ils n'obtiennent pas le résultat escompté, ils se rendent malheureux.

Ceux qui agissent pour une société plus juste ont raison, mais parmi eux, ceux qui croient qu'ils ne peuvent pas trouver le bien-être tant que la société n'est pas plus juste ont tort. S'ils attendent (même en agissant) que la société deviennent comme ils désirent qu'elle soit pour être heureux, alors ils sont totalement dépendants de leurs désirs. Et comme de nouveaux désirs surgissent sans cesse dès qu'un désir antérieur est assouvi, ça n'en finit jamais.

A ce titre, ils ne sont pas différents de celui qui désire être riche, ou de celui qui désire se marier avec Miss Univers, et qui croient qu'ils ne peuvent pas être heureux tant que leur désir n'est pas assouvi. Tant que l'on veut plier la situation selon nos désirs, on n'a pas compris la recette du bonheur, et on n'a pas compris le fonctionnement de l'univers. Ce n'est pas la situation qu'il faut remettre en question, ce sont nos désirs.

Ça n'empêche pas d'agir en fonction de ce que l'on croit juste. Mais l'univers est tel qu'il est, l'instant présent est tel qu'il est. On ne peut pas tout contrôler, les situations sont le résultat d'une infinité de paramètres, elles sont les conséquences d'un fonctionnement chaotique (au sens scientifique du terme) imprévisible et incontrôlable par définition. Ce qui est... Est.

Dédé 95 a écrit:C'est le problème aussi d'une certaine crainte de la mort, dans le fait qu'on sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on va trouver!
Moi je sais ce que je perdrais, pour après...que des cendres.
De toute façon la mort est une certitude : on mourra tous bientôt. Demain ou dans 50 ans, c'est bientôt. Après il reste deux options : soit on l'accepte, soit on la refuse.
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: NDE VS Drogues

Message par solasido le Jeu 9 Avr - 17:18

Bonjour tout le monde


Une question se repose, à la relecture des échanges précédents,
refuser la transformation (ça) crée l'illusion de la mort
car même si chacun utilise continuellement ses jambes toute la journée,
chacun ne marche que sur un pied à la fois ; ce qui revient à un apparent
double questionnement, à peu près comme celui qui suit les représailles
de l'apparence des métamorphoses triangulaire :

Pourquoi et comment : Mourir honorablement ou crever comme un chien  ?


Bien à chacun et à tous

Souhaitons-nous le nécessaire, qui, seul salutaire,
toujours libère et nous libère sans délibérer.


avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6838
Localisation : Dijon

Re: NDE VS Drogues

Message par gaston21 le Jeu 9 Avr - 19:03

Mourir honorablement ou crever comme un chien...Je ne comprends pas. La mort est ce qu'elle est et on n'y échappera pas. Et je pense que la nature est ainsi faite que plus on approche du terme, et moins on en a peur. En tout cas, c'est le mien. La souffrance, l'infirmité, l'hébétude, non ! La mort? Bah, c'est le rideau qui tombe puis le sommeil... A-t-on peur de s'endormir? Non, c'est souvent l'inverse. La mort n'a aucun caractère honorable; c'est un fait simple et brut. On naît, on vit, on meurt et le grand bal continue...
Crever comme un chien? Mon épagneul a fait un malaise cet après-midi pendant que je le promenais. J'ai eu très peur. Il est revenu à lui au bout d'une quinzaine de secondes. Il est cardiaque et il a presque treize ans. Le chien partage le même sort que nous et mon expérience me pousse à croire que le chien est souvent plus accompagné que l'homme sur son dernier chemin. L'expression est ancienne mais je pense qu'elle ne s'applique plus aujourd'hui, au moins chez nous.
La NDE? Je ne la nie pas, mais mon doute persiste, car elle suppose l'existence séparée de l'âme et donc son immortalité. Et pourquoi l'homme serait-il immortel, le seul à bénéficier de ce privilège ahurissant? Peut-on envisager que l'âme du hanneton, le soir au fond des bois, continue à virevolter?
La bête gaston.
avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Jeu 9 Avr - 19:25

elaine
tu pourrais raconter ton NDE négative ? Il paraît qu'environs 1 sur 10 est dans le cas...
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: NDE VS Drogues

Message par solasido le Jeu 9 Avr - 20:31

Bonjour Gaston et à tous



gaston21 a écrit:Mourir honorablement ou crever comme un chien...Je ne comprends pas.

Normal tu prends un mot pour un autre et réponds sur le thème de la mort alors
que le thème donné à entendre est mourir (le verbe) ...

Jusqu'à preuve du contraire, tu es, multitude intérieure oblige,
seul responsable de ce que tu comprends, de chaque dessein d'unité
de conscience dès que tu communiques par ta réflexion...
.
Chaque état d'existence peut généralement (93%) prendre conscience
d'un état de conscience inférieur au sien et plus rarement
d'un état de conscience supérieur au sien.

Etre humain correspond à l'état de conscience en quête de fusion
avec le divin en tout, tous et en chacun, en intégrant les états de conscience suivants
animal, végétal, minéral, atome, particule.

Etre animal correspond à l'état de conscience en quête de fusion
avec l'humain  en tout, tous et en chacun, en intégrant les états de conscience suivants
végétal, minéral, atome, particule.

Etre végétal correspond à l'état de conscience en quête de fusion
avec l'animal  en tout, tous et en chacun, en intégrant les états de conscience suivants
minéral, atome, particule.

etc...

Le plan des particules correspond au plan du particulier.

Il est possible de ne donner aucun sens à sa vie,
si bien que les naissances et les morts n'ont rien de particulier
rien d'honorable, il s'agit d'une vie mécanique,
c'est à dire non-intentionnelle.

On y compte sur ses doigts sans compter sur soi,
si bien que l'on ne sait plus qui compte...


Éperdument

Il n'y a plus aucune issue à fuir



Il est possible de donner un sens à sa vie
si bien que les naissances et les morts
apparaissent en  recrues des sens,
car à force de chercher l'être, le sens se perd
comme à force de chercher le sens, l'être se perd.
entre l'égaré, l'accompli, l'enseveli, l'interrogé.

Bien à toi, à chacun et à tous

Créons-nous un excellent aujourd'hui


Merci beaucoup


Dernière édition par solasido le Jeu 9 Avr - 20:42, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


Quel est le pire : mentir aux autres ou bien mentir à soi-même ?

A La liberté devient prison dès qu'on y pense (G.C.D)

B Nul n'est coupable de l'incompréhension de l'autre (G.C.D)

C Les insultes ou les compliments appartiennent, avant tout, à celui qui les donne
(G.C.D)
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: NDE VS Drogues

Message par Dédé 95 le Jeu 9 Avr - 20:40

Dorée Mi, facile assis! Passy sur!
Domicile adore Hé?

Sept thés, leur raie-zul, tas d'un con primé d'extase hiiiiiiii


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: NDE VS Drogues

Message par solasido le Jeu 9 Avr - 20:48

Bonsoir Dédé et à tous


Dédé 95 a écrit:Dorée Mi, facile assis! Passy sur!
Domicile adore Hé?

Sept thés, leur raie-zul, tas d'un con primé d'extase hiiiiiiii



Patience non suicidaire à toi aussi !

Donc encore, si tu le souhaites, un bel effort sans effort,
de dialogue authentique et sincère qui reste à venir

Bien à toi, à chacun et à tous

Belle suite et souriante soirée

Merci beaucoup
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: NDE VS Drogues

Message par elaine 23 le Ven 10 Avr - 8:36

Une NDE négative .
Sous anesthésie et donc, pas une vraie NDE, mais preuve d'une conscience qui perdure après que le corps n'est pas censé ressentir .

Otite sévère, sur la table d'opération pour arrêter une mastoïdite imminente . Je m'endors sans histoire, résignée et douloureuse ... et je me retrouve dans un tunnel obscur , collée à la paroi vertigineuse, propulsée à chaque tour en avant, dans un sentiment d'angoisse absolue et douloureuse en un point à chaque tour, et je me répète: "l'enfer, c'est ça", réalisant que ça ne finira jamais, le vide, le noir, le vertige, la douleur ...
Ce n'est pas une vraie NDE, je crois mais c'est un souvenir horrible qui m'a toujours fait craindre les anesthésies .
A la réflexion, c'est plutôt un souvenir ante natal, ravivant le souvenir du trajet menant à la naissance. Mais pas de lumière ni d'accueil d'amour .
En "régression", je me suis sentie dans un abandon absolu, nouveau-né glacé sur une dalle nue et sans secours,dans un sentiment indicible d'abandon et répétant, parait-il, parceque je le ressentais désespérément : "j'ai besoin, j'ai besoin..."
Tous ces souvenirs issus du passé inconscient, génèrent semble-t-il des réminiscences physico- affectives et peuvent "démarrer" les NDE , mais posent la question de la nature de l'inconscient .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Ven 10 Avr - 9:20

intéressant mais je comprends que ce soit traumatisant. Ce qui est commun avec les NDE et les sorties du corps c'est cette sensation d'être dans une réalité plus vraie que celle qu'on vit au quotidien. Comme l'écrit Khalil Gibbran "que de fois avez-vous navigué dans mes rêves, et maintenant vous arrivez à mon réveil, qui est mon rêve le plus profond"

Quand on rêve, les perceptions sont moins précises qu'en réalité, parfois même c'est en noir et blanc, ou alors on "sait" qu'on rêve, alors que dans ces "sorties", les détails sont plus précis, il y en a plus, c'est plus réaliste...

Tu confirmes ?
Autres témoignages dans ce sens ou en sens contraire ?
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3409
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: NDE VS Drogues

Message par geveil le Ven 10 Avr - 9:49

Gaston a écrit:La mort? Bah, c'est le rideau qui tombe puis le sommeil...
La mort n'est pas un sommeil éternel, car le sommeil est le sommeil de quelqu'un, or, dans une dépouille morte, il n'y a personne.

Elaine a écrit:et je me retrouve dans un tunnel obscur , collée à la paroi vertigineuse, propulsée à chaque tour en avant, dans un sentiment d'angoisse absolue et douloureuse en un point à chaque tour, et je me répète: "l'enfer, c'est ça", réalisant que ça ne finira jamais, le vide, le noir, le vertige, la douleur ...
Moi aussi j'ai connu cette angoisse, mais dans des cauchemars, par sous anésthésie. Si l'enfer existe vraiment, alors pour moi, cet univers est définitivement disqualifié.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12560

Re: NDE VS Drogues

Message par loli83 le Ven 10 Avr - 10:14

toujours la même réponse lassante de Geveil malgré les explications , mais bon chacun a ses marottes ...

plus intéressante la description d'Elaine de son ...expérience douloureuse durant l'anesthésie , je ne sais pas si c'est réellement une NDE , mais c'est assez traumatisant et marquant en effet

j'aurais plutôt tendance à penser que cela était dû à la douleur de l'opération et à l'endroit particulier qui est l'oreille très sensible malgré l'anesthésie , ou même à l'anesthésie elle même qui est une drogue ( bad trip ) mais bon ce n'est que mon impression

pour les rêves j'ai souvent fait des rêves magnifiques avec des couleurs , des précisions et des sensations dont on ne retrouve pas l'équivalent dans la réalité  , d'après Leela ce serait des sorties de corps ??? je ne sais pas ...

mais pour moi par rapport à ceux qui en parlent  de  leur expérience de sorties de corps ,  je qualifierais cela plutôt de " sensations de sorties de corps " vu que je ne crois pas à une âme indépendante du corps

et dans ces merveilleux rêves que j'ai faits je n'ai pas eu cette sensation


et pour gaston qui répétait cela sans tenir compte de ma réponse :

gaston a écrit:La NDE? Je ne la nie pas, mais mon doute persiste, car elle suppose l'existence séparée de l'âme et donc son immortalité. Et pourquoi l'homme serait-il immortel, le seul à bénéficier de ce privilège ahurissant? Peut-on envisager que l'âme du hanneton, le soir au fond des bois, continue à virevolter?
La bête gaston.

je te redis que j'ai eu une NDE et que je ne crois pas à lune âme séparée du corps et donc encore moins à son immortalité

ce sont les tenants de l'immortalité de l'ame qui se servent des NDE pour tenter de conforter leur théorie

il n'empêche que les NDE existent et que tu n'as pas à en douter
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: NDE VS Drogues

Message par elaine 23 le Ven 10 Avr - 11:20

L'immortalité karmique est évoquée dans l'évangile de Jean ( réf?) . Le verset où il évoque la récompense post mortem ou la destruction pure et simple des "recalés"... recyclés, les improductifs, les stériles, les insuffisants ...mais pas forcément dans l'ancien costume .
Je n'ai jamais retrouvé un livre intéressant qui décrivait le vide quantique comme une baignoire: en incarnation, l'eau est compartimentée,mais post mortem, les liquides se mélangent, unifiés mais pas confondus: le mélange prend la couleur de chaque apport ...et l'incarnation suivante retourne au travail, chacun selon son égrégore structurel .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3409
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: NDE VS Drogues

Message par geveil le Ven 10 Avr - 12:35

Lola a écrit:toujours la même réponse lassante de Geveil malgré les explications , mais bon chacun a ses marottes ...
Bon sang de bonsoir, saperlipopette, cré nom de nom, mais demande-toi pourquoi ça te lasse, et que malgré tout, tu la lis, c'est la réponse à cette question qui serait intéressante!


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12560

Re: NDE VS Drogues

Message par loli83 le Ven 10 Avr - 13:41

Rolling Eyes , je t'ai déjà répondu que je lisais tout et tous systématiquement ( déformation peut être du moment où j'étais co administrateur )

ceci dit j'en profite pour dire que vu le beau temps qui est de retour et vu qu'il y a beaucoup de participations sur de nombreux sujets qui m'intéressent , je ne vais peut être pas continuer
avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Ven 10 Avr - 15:55

mais pour moi par rapport à ceux qui en parlent de leur expérience de sorties de corps , je qualifierais cela plutôt de " sensations de sorties de corps " vu que je ne crois pas à une âme indépendante du corps
ben quand la "sensation" te fait voir des choses invisibles normalement, et que tu les découvre après, tu te poses des questions.

Ça a été par exemple le cas de mon ex mari: il rêvait régulièrement qu'il planait au-dessus du toit de sa maison. C'était une énorme maison, à la toiture très compliquée. Il n'avait jamais entendu parler de "voyage astral". Ce rêve correspond à ce que disent certains: c'est qu'en rêve le "corps astral" flotte au-dessus du corps physique: il ne part pas toujours en ballade.
Un jour il a dû prendre une échelle pour chercher un ballon, et il a été stupéfait de reconnaître tous les détails de la toiture: tout correspondait à ses rêves.

Mais on n'est plus dans la NDE, là: juste dans un phénomène assez banal... À l'époque où on commençait seulement à en parler dans le courant new age, j'ai recueilli tellement de témoignages concordants de gens qui n'étaient absolument pas branchés new age, qui racontaient exactement les même phénomènes sans savoir qu'il y en avait d'autres...

PS note de vocabulaire: l'expérience d'elaine n'est pas une NDE puisqu'elle n'était pas cliniquement morte.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12560

Re: NDE VS Drogues

Message par loli83 le Ven 10 Avr - 17:38

leela a écrit:PS note de vocabulaire: l'expérience d'elaine n'est pas une NDE puisqu'elle n'était pas cliniquement morte.

je me permets de donner mon point de vue mais il est partagé par beaucoup de ceux qui ont étudié le phénomène : bien que la dénomination ne soit plus appropriée littéralement il peut y avoir NDE sans que l'on soit cliniquement mort

on définit plutôt la NDE par rapport au vécu qui est identique à celui vécu par une personne déclarée cliniquement morte

dans mon cas cela a été causé par un évanouissement profond à l'âge de 15 ans , un genre de coma où affreusement j'avais les yeux retournés , la langue qui sortait et où j'ai perdu la mémoire de ce qui s'était passé pendant un jour entier

il y a parait il des NDE style cauchemar au contraire , mais là je ne m'avance pas il y a beaucoup moins de témoignages et cela peut être attribué aux drogues ( légales ou pas )
avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Ven 10 Avr - 18:45

ah bon, ça ne me dérange pas, mais j'ai vu tellement de mises au point dans ce sens. Le problème qui se posait est que la mort est définitive et que si le personne en revenait, c'est qu'elle n'était pas morte, malgré l'arrête de l'activité de son corps.
Mais je comprends qu'on étende cette notion aux autres cas: anesthésie, comas... le mieux serait alors de trouver une autre expression, sinon on va tout confondre: voyage astral, visions, hallucination, etc... Les mettre dans le même sac est peut-être même le but, pour pouvoir mieux les "démolir" en trouvant par exemple UN cas qui s'avère faux ou fantasmé ?

Pour moi ce qui est typique à la NDE, c'est que la personne passe dans le couloir (ou entonnoir), qu'elle revoit d-défiler sa vie en jugeant ses actes, qu'elle rencontre des décédés et qu'elle voit ou va jusqu'à la "Lumière blanche", soit elle lui dit que l'heure n'est pas venue, et qu'elle doit revenir sur terre, soit la personne "entend" ses proches qui la supplient de revenir, soit elle le décide elle même.

Mais si on décide ici que le terme NDE recouvre tous ces phénomènes, pas de problème pour moi, sauf qu'il faudra à chaque fois préciser de quel type il s'agit Wink



avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Ven 10 Avr - 20:37

Je suis en train de visionner un docu intéressant sur le sujet, qui reprend à peu près tous les arguments qu'on répète dans les forums.  Il y a certains points qui me frappent.

Le premier c'est qu'on pourrait reproduire la SENSATION de décorporation en exitant une zone précise du cerveau: la personne voit la pièce comme si elle était au plafond .  Youpiiii ! Ils ontla preuve que cette sensation vient du cerveau, donc ce n'est PAS une décorporation...  Je suis perplexe, parce qu'ils n'envisagent même pas que l'exitation de cette zone pourrait tout simplement provoquer une vraie décorporation.

Ensuite, il s'avère que ces décorportations "artificielles" ne présentent pas les mêmes caractéristiques que les NDE ou les sorties de corps lors de comas ou d'anesthésie: là, la personne se déplace à la vitesse de la pensée et elle peut visiter des lieux éloigner, raconter ce qui s'y passe, ce qui est dit...

On a vraiment l'impression qu'ils cherchent juste à se rassurer dans leur idée que l'âme n'existe pas, et n'importe quoi, même incomplet ou sujet à caution, ils se jettent dessus et mettent des oeillères qui les empêchent de voir le reste.

Tiens, je le trouve en intégral sur internet.  Je vous le conseille vivement, il fait bien le point, de façon assez neutre, je trouve, et même assez complet (faute d'être approfondi, mais c'est normal: le temps est limité).



Puis il y a ces "test" qu'on organise pour prouver que la personne s'est bien décorporée en voyant un objet caché dans une enveloppe fermée par un huissier.  Chou blanc.  
Mais pensez vous vraiment que si vous vous retrouviez collé au plafond au-dessus de votre corps, vous ne seriez pas captivé d'abord par la situation, ensuite pas ce que vous faites, bref plein de choses nettement plus passionnantes que de se demander ce qu'il pourrait bien y avoir dans cette enveloppe posée sur l'armoire?  Que ces tests ne donnent rien ne prouve rien.

Et pourquoi ne tiennent ils pas compte des preuves qui existent déjà, par exemple une personne qui aurait entendu une conversation qui se passe dans une autre pièce, ou qu'elle aurait lu des pensées, ou qu'elle peut décrire son opération avec précision alors que son cerveau ne fonctionnait plus ?  N'est-ce pas suffisant, comme preuve ?


Pour revenir au sujet, il est bien dit que ces expériences transforment fondamentalement la personne, ce que ne font aucune drogue ou excitation du cerveau, ce qui est en soi déjà une preuve suffisante de la véracité de ces expériences.

En tous cas, j'en suis quasi persuadée, même si je me dis que ce n'est peut-être qu'une étape transitoire et qu'après, il pourrait n'y avoir rien du tout...

On verra bien quand in y sera. Wink
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3409
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: NDE VS Drogues

Message par geveil le Ven 10 Avr - 21:42

Leela a écrit:En tous cas, j'en suis quasi persuadée, même si je me dis que ce n'est peut-être qu'une étape transitoire et qu'après, il pourrait n'y avoir rien du tout...
Je me pose la même question, mais cet état transitoire permet peut-etre d'accepter le néant dans le bonheur, et si le temps n'existe plus, c'est alors un bonheur éternel, à l'inverse, la peur du néant conduit peut-être au désespoir, c'est alors un désespoir éternel?
C'est pourquoi, finalement, je préfère les fleurs, les femmes et les papillons.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: NDE VS Drogues

Message par Invité le Ven 10 Avr - 22:02

en tous cas, il prouverait déjà que la vie est possible sans le corps physique, avec une conscience considérablement accrue, ce qui est déjà énoooooorme et donne plus d'optimisme quand à la suite.

Ceci dit, ce n'est pas ce que je cherche. S'il n'y a plus rien et qu'on se disperse dans le grand tout... bah, on ne sera plus là pour le regretter...


Je termine de visionner le reportage, et je tombe sur le c.l: à la fn ils citent un cas "extraordinaire" d'une jeune femme qui décrit toute son opération, "une grande première en milieu hospitalier", "impossible à expliquer par les neurosciences" alors qu'il y a des milliers, voire des dizaines de milliers de témoignages dans ce sens, déjà Moody en parlait dans son livre (si j'ai bon souvenir) en 1977... alors ???

"Ils ne désespèrent pas pouvoir l'expliquer un jour de façon rationnelle". Cette déclaration démontre bel et bien qu'ils ont un parti pris, qu'ils ne sont pas ouverts. Ils ont décidé que l'âme n'existait pas et n'auront de cesse avant le prouver, même s'il faut pour cela perdre toute rigueur scientifique, tout esprit de recherche, toute curiosité, et toute objectivité.

C'est vraiment très très dur de remettre ses convictions en question ! Je ne comprends pas qu'ils en aient tellement peur: ça n'a jamais tué personne...

Par contre, ma surprise, c'est que tous les témoins font état d'un difficulté de s'adapter à la vie réelle dans laquelle ils sont revenus: ceux que j'avais entendus avant parlaient d'une grande sérénité. Ils l'ont, mais ils se sentent seuls et isolés, du moins s'ils croient être les seuls à avoir vécu cela.


Geveil, comme toi, je trouve que même s'il faut arriver à la conclusion que finalement on n'est sûr de rien, alors profitons du moment présent et regardons avec émerveillement la nature qui s'éveille, l'enfant qui rit, le musicien qui joue une musique céleste... et au risque d'être gnan gnan: faisons ce qu'on peut pour qu'un maximum de gens puissent aussi le faire...
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: NDE VS Drogues

Message par Wakizashi le Sam 11 Avr - 11:14

Leela a écrit:Le premier c'est qu'on pourrait reproduire la SENSATION de décorporation en exitant une zone précise du cerveau: la personne voit la pièce comme si elle était au plafond .  Youpiiii ! Ils ontla preuve que cette sensation vient du cerveau, donc ce n'est PAS une décorporation...  Je suis perplexe, parce qu'ils n'envisagent même pas que l'exitation de cette zone pourrait tout simplement provoquer une vraie décorporation.
Ouais, je ne sais plus où j'avais vu cette étude (j'essayerai de retrouver les références), mais il s'avère que cette sensation de décorporation n'en est pas vraiment une. Le patient ne se voit pas en entier par exemple : il ne voit pas sa tête. En fait, il ne voit pas ce que ses yeux ne peuvent pas voir.

C'est vrai qu'il y a un changement de perspective dans l'espace, mais c'est le cerveau qui effectue un traitement différent de l'image. On sait très bien que le cerveau comporte une aire associative pour l'orientation qui gère la perception dans l'espace et la perception des limites du corps. Il n'y a rien d'étonnant que le fait de modifier le fonctionnement de cette aire modifie notre perception de l'espace et notre orientation dans l'espace.

Dans les cas de « vraies » décorporations, le patient se voit entièrement, y compris la tête évidemment. Différence majeure...

Leela a écrit:En tous cas, j'en suis quasi persuadée, même si je me dis que ce n'est peut-être qu'une étape transitoire et qu'après, il pourrait n'y avoir rien du tout...
Mais il n'y a déjà rien. Ce que nous croyons être et ce que nous croyons voir sont des illusions. Quand on cherche ce que nous sommes réellement, quand on cherche ce qu'est réellement la matière, on ne trouve... rien. On ne trouve que du vide. La conscience est le vide.

D'ailleurs quand on a peur de la mort, on a peur de quoi en fait ? S'il n'y a plus rien, qui va être effrayé ? Il n'y aura personne pour avoir peur ou souffrir, puisqu'il n'y a rien. Où est le problème ? De toute façon, le néant, on y plonge déjà tous chaque nuit : le sommeil profond, c'est le néant. Il n'y a personne, il n'y a rien.

Le « rien » implique « quelque chose ». L'espace n'est rien en soi, mais sans l'espace il n'y a pas d'objet. Le silence n'est rien en soi, mais sans le silence il n'y a pas de sons. Les sons jaillissent du silence et retournent au silence. L'essence des choses, c'est donc le rien. Le rien est quelque chose dont on a jailli quand on est né et dans lequel on retourne chaque nuit et au moment de la mort. Mais le rien est notre essence ; en fait, on ne l'a jamais quitté...
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3409
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: NDE VS Drogues

Message par geveil le Sam 11 Avr - 12:06

Je suis tout à fait d'accord pour dire que nous vivons dans des illusions, mais elles persistent, ce qui les différencie des rêves. L'Être est un grand illusionniste, qui utilise des trucs, comme les constantes de la physique pour faire apparaître plein de petits lapins du chapeau. Quant à dire que notre essence est le rien, cela me paraît vrai et faux à la fois, et tant mieux d'ailleurs; si mon raisonnement est correct, ce serait vrai parce qu'à mon avis, il n'y a ni temps ni espace objectifs, ce sont les conséquences de nos perceptions, et c'est faux parce qu'il y aurait tout de même une présence, sans forme ni dimension, certes, mais une présence. Et comme je le disais plus haut, avec l'approbation de Leela, tout en étant conscient que tout n'est qu'illusion, j'aime les petits lapins plus que rien, alors qu'il m'est souvent arrivé de dire que s'il n'y avait rien, ce serait mieux car au moins il n'y aurait plus de ces souffrances et désespoirs atroces. Mais je dis ça lorsque j'y pense, et je n'y pense pas tout le temps.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: NDE VS Drogues

Message par Wakizashi le Sam 11 Avr - 12:41

geveil a écrit:Je suis tout à fait d'accord pour dire que nous vivons dans des illusions, mais elles persistent, ce qui les différencie des rêves.
Tu dis qu'elles persistent parce que nous sommes dans le rêve. La « réalité » est un grand rêve. Mais pour ceux qui s'éveillent de ce rêve, elles ne persistent pas.

geveil a écrit:Quant à dire que notre essence est le rien, cela me paraît vrai et faux à la fois, et tant mieux d'ailleurs; si mon raisonnement est correct, ce serait vrai parce qu'à mon avis, il n'y a ni temps ni espace objectifs, ce sont les conséquences de nos perceptions, et c'est faux parce qu'il y aurait tout de même une présence, sans forme ni dimension, certes, mais une présence. Et comme je le disais plus haut, avec l'approbation de Leela, tout en étant conscient que tout n'est qu'illusion, j'aime les petits lapins plus que rien, alors qu'il m'est souvent arrivé de dire que s'il n'y avait rien, ce serait mieux car au moins il n'y aurait plus de ces souffrances et désespoirs atroces. Mais je dis ça lorsque j'y pense, et je n'y pense pas tout le temps.
Dire que nous ne sommes rien, c'est une bonne indication, mais c'est juste une indication justement... On est bien obligé d'utiliser le langage pour communiquer, mais le langage est limité puisqu'il fait intégralement appel à des concepts, à des objets mentaux.

Dire que nous ne sommes rien, ou que nous sommes le vide, c'est essentiellement par opposition à l'illusion d'être une personne. En croyant être une personne, on personnalise tout. On personnalise les situations, on personnalise l'univers... on croit qu'il y a quelqu'un (nous-mêmes) qui est dérangé par telle ou telle chose qui ne lui convient pas.

Mais en fait, il n'y a personne. Dès que l'on arrête de personnaliser, tous les problèmes disparaissent d'un coup. Mieux que ça : dès que l'on ne se prend plus pour une personne, le jugement n'existe plus de facto. Il ne reste plus que ce qui Est, l'éternel Présent.

Il y a quelqu'un que j'aime beaucoup qui formule ça très bien :

avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3409
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: NDE VS Drogues

Message par geveil le Sam 11 Avr - 12:47

Waki a écrit:Mais en fait, il n'y a personne. Dès que l'on arrête de personnaliser, tous les problèmes disparaissent d'un coup. Mieux que ça : dès que l'on ne se prend plus pour une personne, le jugement n'existe plus de facto. Il ne reste plus que ce qui Est, l'éternel Présent.
Super, tu n'as plus de problèmes ?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: NDE VS Drogues

Message par Wakizashi le Sam 11 Avr - 12:48

Ben si évidemment, je ne suis pas éveillé. Mais j'y travaille, j'y travaille... Very Happy
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 8922
Localisation : vallée du vent

Re: NDE VS Drogues

Message par dan 26 le Sam 23 Juil - 12:15

pour relancer le sujet, je vous propose de vous renseigner sur l'effet des endorphines, ou endomorphines emises par le cerveau au moment de la mort, ce qui expliquerait les NDE ou EMI .
Pour ce qui est des OBE sensation de décorporation, je vous propose de verifier les effets de la fameuse Kétamine sur le cerveau . Drogue utilisée dans les blocs de réanimation . Ainsi que la fonction du girus angulaire , partie du cerveau qui permet de se situer dans l'espace .
Vous verez que tout s'explique d'une façon purement rationnelle .
Désolé pour ceux qui ont besoin de croire à une âme séparée du cerveau
Dernière découverte après un encéphalogramme plat, les chercheurs viennent de découvrir que le cerveau émet encore jusqu’à une minute , ce qui expliquerai beaucoup de sensation pour ceux qui en sont revenus .
Bien amicalement
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 8922
Localisation : vallée du vent

Re: NDE VS Drogues

Message par dan 26 le Mar 30 Mai - 12:26

C'est étrange personne n'a voulu se renseigner depuis juillet 2016!!!
Comme si la réalité ne rassurait pas

amicalement

Contenu sponsorisé

Re: NDE VS Drogues

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 19:33