LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Lun 5 Oct - 6:31

à propos de l'information en France et de sa difficulté d'expres​sion(7 milliardaires contrôlent 95% de la production journalistique)

http://www.ozap.com/actu/medias-le-mag-l-interview-l-fabrice-arfi-maitena-biraben-ne-dit-pas-la-verite/479016


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par gaston21 le Lun 5 Oct - 10:58

Y-a-t-il encore en France une presse indépendante, sauf exception comme l'Huma. ou Médiapart? C'est en trompant les gens qu'on gagne les élections...Bel exemple le Crédit Mutuel qui porte bien son nom...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Lun 5 Oct - 19:39

L'indépendance n'edt pas un signe d'objectivité ou de qualité.

chaque journal à sa ligne éditorial.

tu as déjà vu un article pro libéral sur l'huma ou médiapart ? pourquoi cette censure idéologique ?
bref chacun voit midi à s porte comme d'habitude.

C'est un peu comme sur France Inter quand les scientifiques climato-réalistes sont boycottés pour mal-pensance. Boycott reconnu et revendiqué.

regardez le pari pris de médiapart sur le soi-disant changement climatique : http://www.mediapart.fr/journal/international/dossier/climat-le-sommet-paris-2015

où est l'objectivité ? la contradiction ? de l'endoctrinement pur et simple.

Alors ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Lun 5 Oct - 21:50

Il y a des journaux d'investigations, des journaux d'informations et des journaux d'opinion!
L'Huma est un journal d'Opinion, comme une bonne centaine en France!
Un journal reflète, et pas seulement les journaux, sa base de ligne éditoriale!
Certains la cache (il faut vendre ou par hypocrisie) d'autre non!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Mar 6 Oct - 12:15

pour nourrir la réflexion, ci joint un article concernant un journaliste et la difficulté de plus en plus grande dans des médias controlés via des relais économiques, pour transmettre une information de qualité

http://lesakerfrancophone.net/les-medias-occidentaux-meurent-voici-pourquoi/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Mar 6 Oct - 12:52

Là encore un aspect de la lutte des classes, ça parait absurde, mais pour justifier un système on est près à tout...même au mensonge et à la censure!
D'un coté comme de l'autre du reste!

Seule la Vérité est révolutionnaire à dit quelqu'un! cheers


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Mar 6 Oct - 18:48

komyo a écrit:pour nourrir la réflexion, ci joint un article concernant un journaliste et la difficulté de plus en plus grande dans des médias controlés via des relais économiques, pour transmettre une information de qualité

http://lesakerfrancophone.net/les-medias-occidentaux-meurent-voici-pourquoi/

moouais j'adore cette phrase complotiste "omettant une question très importante : et si l’attaque avait été conçue pour sembler être l’œuvre du gouvernement syrien?" (j'ai arrété de lire à cet instant.)

Mais oui mais bien sur :et si et si et si ! hein ma p'tite dame et si et si........... en voila de l'argument !

Déjà un plus avant cette affirmation,ou calomnie car non démontrée, avait commencé à me laisser plus que sceptique sur l'intention de l'auteur : Qu’Eliot Higgins ait reçu des versements secrets à cette époque ou non, il est évident aujourd’hui qu’il a été à la fois approché et recherché par ceux qui sont prêts à le payer pour ses services et qu’à partir de là, son travail a été résolument biaisé et malhonnête. bref simple supputation gratuite destinée à décrédibilisé une personne. Il ne sait pas si cetteparsonne a reçu de l'argent ou non, il ne sait pas si son travail a été biaisé ou non, comme les conclusions du travail ne vont pas dans le sent pro russe de l'auteur alors on discredite, gratuitement, la perosnne.

quel irrespect du lecteur !

Belle mentalité que tout cela....

bref de la classique propagande de la voie de moscou - le kgb rode sur ce site son maitre n'est-il pas au Kremlin? un savoir-faire indéniable en matière de propagande reconnaissons lui cette qualité. (à lire le site c'est pas vraiment de l'ironie...)

M'étonne pas que dédé approuve ! ces méthodes lui rappelle les belles heures du communisme en France, à l'époque où il a été élu...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Mar 6 Oct - 19:05

Voilà trois "communistes" qui ont compris qu'il est temps de créer la Pravda à la française!
Et gare au respect de la ligne éditoriale messieurs NOS journalistes sinon c'est Pole Emploi, sans emploi.
Le trio Niel-Pigasse-Capton vient de créer un fonds richement doté. Baptisé Media One, il devrait être côté en Bourse et leur servir à investir dans les médias.

http://www.ouest-france.fr/medias-niel-pigasse-et-capton-levent-500-millions-pour-investir-3743522


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Mar 6 Oct - 22:05

oui cela va horiffier komyo !


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par gaston21 le Mer 7 Oct - 19:35

A voir en replay "Cash investigation" d'hier soir sur France 2; ou comment on vous poursuit jusque dans votre chambre à coucher pour orienter vos achats et faire de vous des clients compulsifs; ou comment une entreprise mondiale vend son lait en Indonésie en utilisant tous les moyens, y compris la corruption généralisée, pour faire croire que ce lait est meilleur pour la santé des enfants que le lait maternel; des milliers d'enfants en meurent chaque année; mais bah, c'est tout bénef. pour les actionnaires. Une Elise Lucet qui mérite le prix du courage. Ce soir sur France 3, "Pièces à conviction"; enquête sur le Crédit Mutuel (ma banque); une banque qui se targue de sa qualité de mutuelle mais qui planque son pognon dans les paradis fiscaux! Ca va saigner! Un docu. qui devait passer sur Canal + mais que Bolloré a "retoqué"! Les medias sont neutres et libres!
;
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Mer 7 Oct - 21:31

j'ai arrêté de regarder les reportages partisans ou la contradiction n'a pas lieu d'être.

Je me suis fait souvent avoir ou après réflexion je me suis dit "mais on m'a pris pour un con, pourquoi aussi peu donner la parole à la "défense, et que des informations orientés".

J'attends une émission de cash investigations sur les méthodes de cash investigations. sur les éléments qu'ils nous cachent pour mieux nous manipuler...

(au fait gaston les salariés des entreprises qui vendent du lait en indonésie, ils ne gagnent pas d'argent et un emploi....? ils seraient peut être mieux au chômage à vivre du RSA. C'est cela ? si tu crois qu'il n'y a que les actionnaires qui gagnent de l'argent en vendant du lait en indonesie....  ton parti pris systématique est drôle... dans la lignée idéologique de cahs investigation "pas plus loin que le bout de son nez")


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Mer 17 Fév - 23:07

Cash Investigation ou Cache désinformations ?  Very Happy

Il n'y a plus de doute, cette émission est partisane, mensongère et téléguidé par des groupes d'influence.

Le scandale mensonger de la dernière émission  de Cash investigation dénomée '"Produits chimiques, nos enfants en danger" vient d'éclater . Rien que le titre, racoleur au possible, annonçait pour moi la volonté manipulatrice de l'émission.

Elise Lucet a essayé de transformer une bonne nouvelle en mauvaise nouvelle afin d'effrayer le téléspectateur pour faire le buzz et de l'audience.

La bonne nouvelle c'est que 97% des produits respectent les normes en termes de résidus de pesticides présents dans les aliments et que seul 3% et surtout 1.5 enfreignent les lois.
Cash Investigations a transformé cette information comme quoi 97% des aliments contenaient des produits chimiques et que seul 3% n'en contenaient pas (dit sur les réseaux sociaux)

Pire si 97% des aliments respectent la norme cela inclue les aliments qui ne contiennent aucune trace de pesticides. Si la norme c'est de ne pas dépasser 1 alors si on a 0 trace on est inférieur à la norme. Et le pourcentage d'aliment ne contenant aucune trace de pesticide est de 55% (et non 3% comme essayait de nous le faire croire Cash investigation). 97% = 55% d'aliments ne contenant aucune trace + 42% d'aliments contenants une trace inférieure à la norme.

Quelle arnaque de Cash Investigation ! Comment peut on mentir aussi ouvertement  ?

Enfin dernier point le téléguidage de l'émission par des groupes d'influence :
Sur son site Génération futures, ONG fortement anti pesticides, se vante d'avoir fortement influencé le reportage en écrivant :
"Générations Futures y a grandement travaillé en relation étroite avec le journaliste Martin Boudot pendant près d’un an et le résultat en valait vraiment la peine, vous le verrez !

Le documentaire réalisé, grâce en partie à nos informations, notre expertise et sur la base de certaines de nos actions (vous y verrez un clin d’œil à l’une de nos enquêtes « cheveux »), est de grande qualité et nous sera très utile pour faire avancer nos dossiers.
" (sic !)

Indépendante Elise Lucet ou acteur partisan au service d'une cause ? A ce stade ce n'est plus de l'investigation mais de la propagande.

Le lien du site : http://www.generations-futures.fr/chimique/cash-investigation-et-france-info/

quelques articles qui dénoncent la propagande de Cash Investigation :

Libé : http://www.liberation.fr/desintox/2016/02/11/pesticides-le-chiffre-bidon-de-cash-investigation_1432447

Le rapport : http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/150312

La coordination rurale : http://www.coordinationrurale.fr/emission-cash-investigation-sur-les-pesticides-des-traits-grossis-et-aucune-mention-des-efforts-entrepris-par-les-agriculteurs.html

Forum phyto : http://www.forumphyto.fr/2016/02/02/cash-investigation-en-service-commande-ment-par-omission/

Et bien sur contrepoints : http://www.contrepoints.org/2016/02/17/238885-cash-investigation-ou-cash-desinformation

Toutes les émissions soi-disant d'investigation du service publique sont du même tonneau : Caricaturale et manipulatrice. C'est un véritable défilé anxiogène et mensonger.

Quand je vous dit qu'on nous prend ouvertement pour des cons dans ces émissions et qu'on s'amuse à nous effrayer pour un oui pour un non.

Une preuve de plus....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Jeu 18 Fév - 5:00

troubaa le chevalier blanc des lobbies et ses preuves ! Laughing 

nourrir le doute, pour mieux éliminer toutes les responsabilités semble etre une spécialité que tu as repris a ton compte, tu aurais du faire carrière dans ce domaine !  Mad

au passage, les critiques que tu relayes assortis de commentaires grandiloquents et insultants; scandale mensonger, buzz, racoleur, manipulatrice, arnaques ont fait l'objet de mises au point de la part des réalisateurs de l'émission, notamment sur les chiffres donnés.

De mémoire, j'ai entendu une émission la semaine dernière sur culture ou inter sur ce sujet et il y a eu une réponse officielle de leur part.

un minimum d'honneté intellectuelle de ta part, aurait probablement été d'aller voir ce qu'il disait, mais visiblement 
cela ne t intéresse que moyennement; voir pas du tout. 

Les accusations que tu relaies de l'AFIS qui doit etre une de tes sources d'informations favorite, normal puisqu' ils nourrissent aussi le discours climato sceptique, ne sont qu'un énième écran de fumée pour masquer la réalité du vrai scandale qui lui est bien réel. 







Cash Investigation répond à Libé Désintox

jeudi 11 février 2016

lien vers le documentaire « Produits chimiques : nos enfants en danger »

 
Un certain nombre d’imprécisions et d’oublis se sont glissés dans l’article de Libé Désintox « Pesticides : le chiffre bidon de Cash Investigation ». Le débat sur les résidus de pesticides dans l’alimentation est bien plus complexe.
Tout d’abord, ce que Libé Désintox appelle sans nuance « le chiffre bidon de Cash Investigation » provient d’un rapport de l’EFSA, l’Agence européenne de sécurité des aliments (à lire ici). Revenons donc sur ce fameux chiffre : « Plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les limites légales ». Vous en conviendrez, le titre de l’EFSA est très clair.
Mais comme vous, nous avons été interloqués par la phrase  suivante : « 54,6% of the samples contained no quantifiable residues ». Cette phrase est très importante : elle évoque 54,6% de résidus non-quantifiés et non pas 54,6 % de résidus non-détectés. Le seuil de LOQ (Limit of Quantification) est en effet 10 à 20 fois supérieur au seuil de LOD (Limit of Detection).
Pour nous assurer de ce chiffre, nous avons contacté l’une de nos sources à l’EFSA pour comprendre. Elle nous a confirmé que ces 54,6% correspondaient bien à des échantillons avec des résidus dont les niveaux de pesticides étaient en-dessous des limites de quantification mais pas en-dessous des limites de détection. C’est une différence majeure. En d’autres termes, sous cette limite de quantification, on ne peut pas conclure à l’absence de pesticides. On pourrait même dire qu’il y en a, qu’on les a détectés mais qu’on ne sait pas les quantifier précisément pour les relier à des molécules chimiques.
Voilà donc qui justifierait le titre du communiqué de l’EFSA :  « Plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les limites légales« . Et contrairement à ce que Libé Désintox laisse entendre, à aucun moment dans le documentaire nous ne disons ni ne laissons penser que 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides au-delà des limites légales.
Le débat sur « limite de détection » / « limite de quantification » est loin d’être anodin. Dans ses conclusions sur les résidus de pesticides, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation française recommande à l’agence européenne, l’Efsa, « qu’il serait également utile que les évaluateurs du risque disposent d’informations analytiques complémentaires afin de réduire les incertitudes liées aux données censurées, notamment en identifiant les traces (pesticides détectés mais non quantifiés) ». Non-quantifié ne veut donc pas dire non-détecté.
Au cours de notre enquête, nous avons présenté ce chiffre de 97 % à la personne la plus directement concernée : Jean-Charles Bocquet le directeur général de l’ECPA (European Crop Protection Association), le lobby des pesticides en Europe. Nous l’avons confronté à ce chiffre à deux reprises. Lors de l’interview à Bruxelles le 4 novembre 2015, puis sur le plateau du débat après ce numéro de Cash Investigation. A aucun moment Jean-Charles Bocquet n’a contesté ce chiffre de 97% alors qu’il a pourtant remis en cause toutes les études que nous lui avons présentées sur l’impact des pesticides.
Par ailleurs, au cours d’une discussion lors d’un chat organisé sur le site francetvinfo.fr le lendemain de la diffusion, et non pas dans le documentaire diffusé sur France 2, nous avons en effet parlé trop vite dans l’élan du direct. Les 3% restants indiqués par l’EFSA ne sont pas bio mais bien des résidus de pesticides qui dépassent les limites légales. Nous avons depuis corrigé notre réponse.
Mais au-delà du rapport de l’EFSA sur la présence de résidus de pesticides dans les aliments, il nous apparait important de donner d’autres chiffres officiels qui pointent la présence de résidus de pesticides dans l’alimentation. C’est, en effet, ce que l’article de Libé Désintox semble remettre en cause.

Pesticides dans l’alimentation : d’autres chiffres qui posent question

Prenons l’exemple français : la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes est en charge d’analyser les pesticides dans les aliments. C’est aussi elle qui alimente les études européennes de l’EFSA. Dans son rapport de 2013, on apprend d’abord que le chlorpyrifos, le pesticide neurotoxique sur lequel nous avons longtemps enquêté, est le troisième pesticide le plus retrouvé dans les fruits consommés en France.
Contrairement à celui de l’Efsa, ce rapport ne laisse aucune place à l’interprétation : les résultats d’analyses sont soit positifs soit négatifs aux résidus de pesticides. Parmi les fruits les plus consommés par les Français : 85,4% des pommes analysées présentent des résidus de pesticides, 79,7% des nectarines et des pêches, 85,9% des raisins de table, 84,5% des fraises, 93,9 % des pamplemousses, 87% des oranges. Et encore 75% des abricots, 100% des pissenlits, 89% des salades, 79% des citrons, 100 % des scaroles, 82% des mandarines, 100 % des fruits de la passion, 92,9 % des cerises… Nous aurions pu prendre chacun de ces chiffres pour commencer notre enquête.

L’offensive de com d’une association controversée

Pour finir, une précision : ce débat sur ce chiffre de 97% a commencé quand Libé Désintox nous a appelé quelques heures après la publication d’un communiqué d’un site internet pseudo-sciences. Ce site héberge l’AFIS, l’Association Française de l’Information Scientifique. Libé Désintox évoque « une association controversée ».
Permettez-nous d’être plus précis encore. L’AFIS, c’est l’association qui s’est attaquée au travail de la journaliste Marie-Monique Robin, l’auteure de l’enquête « Le Monde selon Monsanto » (lire ici son droit de réponse); c’est l’association critiquée par ses pairs pour « ses partis pris idéologiques » (lire ici); c’est l’association dont la photo de profil Facebook montre deux militants avec une banderole accusant Greenpeace de « la mort de 8 millions d’enfants » et de « crime contre l’humanité »; c’est aussi l’association épinglée par… Libération dont le  journaliste spécialisé en sciences Sylvestre Huet critiquait la part-belle faite aux climato-sceptiques dans un de leurs dossiers consacré au climat (lire ci); c’est enfin l’association dont l’un des membres émérites du comité scientifique a démissionné après avoir dénoncé une trop grande proximité avec le géant des pesticides Monsanto (sa lettre à lire ici).
Sur ce seul chiffre de 97%, Libé Désintox jette le doute sur l’ensemble de ce numéro de Cash Investigation de 2 heures 15 minutes et 8 secondes (à revoir ici). La réalité de l’exposition aux pesticides par les aliments est pourtant bien réelle et massive. Nourrir le doute, nous le démontrons dans Cash, c’est justement ce que cherche l’industrie des pesticides.
 
L’équipe de Cash Investigation


(libédesintox devait faire une réponse a la réponse de cash invest, je te laisse le plaisir de la relayer)


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Ven 19 Fév - 8:00

mais koko as tu compris, leur réponse ? Ca rame sec chez cash investigations.

Donc pour eux ils considèrent que les aliments où la présence de pesticide n'est pas quantifiable comme des aliments contenant des pesticides... Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Tel raisonnement qu'ils n'ont jamais tenus dans leur reportage sinon ils auraient parlé de 100% des aliments ! Logique.

Je rappelle
3% des aliments contiennent trop de pesticides
42 % des aliments ont un taux de pesticides dans la norme
et pour 55 % des aliments on n'a pas pu quantifié leur taux de pesticides .

Si tu considères que les 55% contiennent des pesticides alors cela fait 100% des aliments qui en contienne ! Logique.

Moralité Cash investigation le dit eux mêmes ils se sont focalisé sur les 97% de produits sains et ont occultés les 3% de produits mal sains . Parce qaue 97% cela fait plus peur que 3% et qu'il faut bien vendre du scandale quitte à le fabriquer.

Intellectuellement tu es capable de voir l'arnaque ou  ou tu gobes  tout la bouche ouverte ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Ven 19 Fév - 9:11

cher troutrou, le gobeur de mouche est plutot toi, ce qui se percoit dans tes explications a géométrie variable avec triple salto arrière pour retomber d'aplomp !
en tout cas bel effort et bel exemple de changement d'avis ni vu ni connu ! Wink

dans ton mail en forme de réquisitoire (un copier coller peut etre) tu affirmes ;
Pire si 97% des aliments respectent la norme cela inclue les aliments qui ne contiennent aucune trace de pesticides. Si la norme c'est de ne pas dépasser 1 alors si on a 0 trace on est inférieur à la norme. Et le pourcentage d'aliment ne contenant aucune trace de pesticide est de 55% (et non 3% comme essayait de nous le faire croire Cash investigation). 97% = 55% d'aliments ne contenant aucune trace + 42% d'aliments contenants une trace inférieure à la norme.



et dans le dernier:
Je rappelle
3% des aliments contiennent trop de pesticides
42 % des aliments ont un taux de pesticides dans la norme
et pour 55 % des aliments on n'a pas pu quantifié leur taux de pesticides .


le problème est cette assimilation que tu fais entre 55% d'aliments ne contiennent aucune trace et
55% n'ont pu etre quantifiés.
Rappelons ce que dit cash inv "Mais comme vous, nous avons été interloqués par la phrase suivante : « 54,6% of the samples contained no quantifiable residues ». Cette phrase est très importante : elle évoque 54,6% de résidus non-quantifiés et non pas 54,6 % de résidus non-détectés. Le seuil de LOQ (Limit of Quantification) est en effet 10 à 20 fois supérieur au seuil de LOD (Limit of Detection).

donc pan sur le bec pour ce glissement que tu opères dans l'interprétation que tu donnes aux chiffres ! clown

concernant ce chiffre de 97% voici ce qu en dit cash et qui est conforme a leur émission : Voilà donc qui justifierait le titre du communiqué de l’EFSA : « Plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les limites légales« . Et contrairement à ce que Libé Désintox laisse entendre, à aucun moment dans le documentaire nous ne disons ni ne laissons penser que 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides au-delà des limites légales


concernant cette aspect non quantifiable que tu sembles assimilé a non existant voici ce qu'en dise les professionnels

Mais comme vous, nous avons été interloqués par la phrase suivante : « 54,6% of the samples contained no quantifiable residues ». Cette phrase est très importante : elle évoque 54,6% de résidus non-quantifiés et non pas 54,6 % de résidus non-détectés. Le seuil de LOQ (Limit of Quantification) est en effet 10 à 20 fois supérieur au seuil de LOD (Limit of Detection).
Pour nous assurer de ce chiffre, nous avons contacté l’une de nos sources à l’EFSA pour comprendre. Elle nous a confirmé que ces 54,6% correspondaient bien à des échantillons avec des résidus dont les niveaux de pesticides étaient en-dessous des limites de quantification mais pas en-dessous des limites de détection. C’est une différence majeure. En d’autres termes, sous cette limite de quantification, on ne peut pas conclure à l’absence de pesticides. On pourrait même dire qu’il y en a, qu’on les a détectés mais qu’on ne sait pas les quantifier précisément pour les relier à des molécules chimiques.



donc on detecte bien des pesticides dans 97% des produits, ce que la majeure partie de la population ne sait pas, sans compter 3% au dessus de la limite légale ce qui fait 100%, ce qui est plus que préoccupant


pour ceux que ces sujets intéressent autrement qu'a travers le discours des lobbies construit pour jeter le bébé avec l'eau du bain, j'ai écouté cette émission hier sur culture qui était passionnante

http://www.franceculture.fr/emissions/la-marche-des-sciences/cancer-obesite-est-il-encore-possible-de-bien-manger


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Ven 19 Fév - 11:42

Allons, allons, vous savez qui a créé l'AFIS ?
Michel Rouzé, aujourd'hui disparu. Journaliste.
De son vrai nom Michel Kokoczynski, oui KOKO.
Il portait bien son nom, membre du PCF avant la guerre, grand admirateur de feu Staline.
Comme quoi.....
Bon c'est un organisme sérieux on y trouves Henri Broch Very Happy , celui qui prétend à lui seul représenter la Zététique en France, grand pourfendeur de ceux qui lui font ombrage.
Bon Cash investigation peut être pas sérieux, mais l'AFIS, permettez-moi d'en douter.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Sam 20 Fév - 17:18

Entre les interprértations fumeuses de Cash investigation et le rapport officiel de l'EFSA officiel chosit ta source : http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/150312

C'est écrit noir sur blanc dans el rapport :

97,4 % des échantillons analysés se situaient dans les limites légales;
54,6 % des échantillons ne contenaient aucun résidu détectable;
1,5 % dépassaient nettement les limites légales, compte tenu de l’incertitude de mesure, déclenchant alors des sanctions juridiques ou administratives à l’encontre des exploitants du secteur alimentaire responsables;
des résidus de plus d’un pesticide (résidus multiples) ont été détectés dans 27,3 % des échantillons.


Si tu pouvais arrêter de gober ce que te disent tout les manipulateurs que tu croises parce que cela va dans le sens de tes croyances apocalyptiques, ce serait bien.

Maintenant pose toi la question de savoir si quand on rajoute un gain de sel dans une piscine olympique on a salé l'eau ? tu devrais te poser de bonnes interrogations plutôt de te'effaré à la mondre manipulation foireuse..

De plus l'émission de Cash investigation avaient pour but, dans sa présentation et son déroulement, de faire croire que 97% des aliments étaient contaminés par les pesticides, donc dangereux, et seulement 3% ne l'étaient pas.
C'est ce qu'à dit sur un chat le journaliste de l'émission.
A la question "Que représente les 3% d'amliments ?" il a répondu se sont ceux qui ne contiennent aucun pesticide. J'ai mis le lien dans mon premier post. Alors que c'est le contraire, ces 3% d'aliments sont les plus dangereux ! Mais une telle information pour Cash Investigation, fabricant de peur pour les gens effarés comme komyo, n'est pas une information exploitable. 3% ce n'est pas assez ! Il ern faut plus ! donc détournons l'info et ils ont triché en essayant de fiare croire que 97% des aliments étaient et 3% bons! CDFD !

Mais bon tu ne sembles pas vouloir accepté la vérité sur les agissement de Cash Investigation. tricherie. Ton éternel aveuglement.

Si Cash investigation avait voulu faire une émission instructive et non à chercher à effrayer les personnes sensibles ils auraient chercher à savoir si les normes actuelles nous protègent ou non.

Mais bon cela aurait demandé un vrai travail d'intelligence et d'analyse et beaucou moins médiatiquement vendeur auprès de gens comme toi.

Je t'invite à ire sérieusement les liens que je t'ai mis dans mon premier post. si tu veux comprendre la supercherie.

Tu sais je n'hésite pas à critiquer les voyous capitaliste ou libéraux que je croise, je t'invite à en faire autant avec ceux de ton idéologie plutôt que de t'enfermer dans un aveuglement dogmatique.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Sam 20 Fév - 17:36

vu ta réponse, tu n'as pas lu ce que j'ai écrit, mais ce n'est pas grave on a l'habitude, king

n'importe qui de sensé aura compris que c est la répétition sur des années ou des décennies qui est potentiellement
problématique surtout quand ces composés chimiques restent dans le corps et comme nous sommes en haut de la chaine
alimentaire, cela pose un vrai problème de santé publique. Mais va faire comprendre cela a un lobbiste qui va s abriquer
derriere des régles souvent fabriquées dans ses laboratoires

cash a dit que 97% des produits que l'on pense propre a la consommation sont contaminés par les pesticide, c'est la réalité, le
reste est impropre a la consommation.

merci a eux ils informent, libre a certains de penser que cela n'a aucun impact, que ce soit a court, moyen ou long terme.
Personnellement, je veux pas me farcir des molécules chimiques ou des pesticides, à longueur d'année meme si une analyse montre que ponctuellement cela n'a pas d'incidence. C'est un choix que j'aimerai que les industriels respectent. Mais veux t on vraiment que le consommateur soit au courant, vu leur réaction, à cette émission cela ressemble fortement a du : consomme et boucle là !



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Sam 20 Fév - 17:40

vu ta réponse, tu n'as pas lu ce que j'ai écrit, mais ce n'est pas grave on a l'habitude,   king

concernant cette histoire de 3% tu as déjà eu la réponse, probablement pas lu aussi je suppose ?
Par ailleurs, au cours d’une discussion lors d’un chat organisé sur le site francetvinfo.fr le lendemain de la diffusion, et non pas dans le documentaire diffusé sur France 2, nous avons en effet parlé trop vite dans l’élan du direct. Les 3% restants indiqués par l’EFSA ne sont pas bio mais bien des résidus de pesticides qui dépassent les limites légales. Nous avons depuis corrigé notre réponse.
résumons tu te goures entre deux posts et tu ne le reconnais pas et en plus tu ne lis pas les réponse qu'on te donne, charmant mode de communication tongue

n'importe qui de sensé aura compris que c est la répétition sur des années ou des décennies qui est potentiellement
problématique surtout quand ces composés chimiques restent dans le corps et comme nous sommes en haut de la chaine
alimentaire, cela pose un vrai problème de santé publique. Mais va faire comprendre cela a un lobbiste qui va s abriquer
derriere des régles souvent fabriquées dans ses laboratoires

cash a dit que 97% des produits que l'on pense propre a la consommation sont contaminés par les pesticide, c'est la réalité, le
reste est impropre a la consommation.

merci a eux ils informent, libre a certains de penser que cela n'a aucun impact, que ce soit a court, moyen ou long terme.
Personnellement, je veux pas me farcir des molécules chimiques ou des pesticides, à longueur d'année meme si une analyse montre que ponctuellement cela n'a pas d'incidence. C'est un choix que j'aimerai que les industriels respectent. Mais veux t on vraiment que le consommateur soit au courant, vu leur réaction, à cette émission cela ressemble fortement a du : consomme et boucle là !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Sam 20 Fév - 18:59

bah oui mais les faits sont là. Il a exprimé le message qu'il cherchait à faire passer.
Pendant des mois il a travaillé sur le dosseier et il ne savait pas ce que représentait les 3%.... sacrfé journaliste.

Ha non c'est vrai il n'a pas travaillé mais obeis aux ordres d'un groupe d'influence..

conteste la déformation du rapport officiel par cash investigation si cela te siée.

N'importe qui de censé l'aurait compris mais bon tu préfères remercié ceux qui jouent avec toi et qui sont soumis au diktat de groupes d'influence et de recherche de vérité que de te poser des questions.

n'importe qui de sensé aura compris que c est la répétition sur des années ou des décennies qui est potentiellement
problématique surtout quand ces composés chimiques restent dans le corps et comme nous sommes en haut de la chaine
alimentaire, cela pose un vrai problème de santé publique. Mais va faire comprendre cela a un lobbiste qui va s abriquer
derriere des régles souvent fabriquées dans ses laboratoires
Tu nous étale encore ta croyance.
N'importe qui de censé ne se contenterait pas d'apriori et de préjugés aussi faibles mais de fait.

Mais je te l'ai dit Cash investigation aurait mieux fait de s'interroger sur la pertinence des normes sur les pesticides....
Mais peut être que le résultat n'aurait pas été conforme à la ligne éditoriale du "tous pourris" diffusée par l'émission.
Ce n'est qu'une supposition....Siffle Siffle Siffle

A quand un Cash Investigations sur mes méthodes de Cash Investigations qu'on rigole un bon coup Very Happy


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Sam 20 Fév - 19:50

Bon à savoir:
En 2015, Élise Lucet manifeste au sein du collectif « Informer n’est pas un délit » contre le projet de loi française concernant le droit du secret des affaires (un amendement dont l'inclusion est prévue dans la Loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite "Loi Macron"), parce qu'il aura pour conséquence d'entraver la réalisation d'émissions telles que Cash investigation. Fin 2015 doit sortir un livre : « vingt grands journalistes d’investigation français vont cosigner un livre pour raconter les pressions auxquelles ils sont soumis, les mises sous surveillance, etc. »

Il n'y a pas à dire le gouvernement chapeaute les bobo-gaucho de cette émission, elle a surement rien compris Lucet.

Ah le secret des affaires (hein? j'en connais un qui s'en arrange bien, oups j'ai rien dit Mad )


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Sam 20 Fév - 20:07

mdr troubaa le consensus est celui de mr tout le monde qui suit aveuglément la télé, les médias a la solde d in térets privés a la publicité et les actionnaires quand une émission sort un peu de lot, c'est l'artillerie lourde des lobbistes que tu relaies complaisamment. Ca te fairt tant plaisir que ça que d etre au sein des mougeons, a suivre le troupeau d'une manière décérébrée et a t imaginer libertarien, alors que tu n'es qu'un cobbaye consommateur parmi une foule d'autre (et fier de le revendiquer en plus ! ^^)
c est plus du gobage mais du gavage a ce niveau ! Suspect


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Dim 22 Mai - 13:10

[size=32]Thinkerview : Lucet, lucide ?
[size=13]Publié le 22 mai 2016 dans Édito[/size][/size]




Ce mois-ci, Thinkerview (dont j’ai déjà relayé quelques unes des réalisations) nous propose un entretien avec Élise Lucet, journaliste et présentatrice, un temps, du 19/20 sur France 3, et actuellement égérie de l’émission Cash Investigation.

Comme d’habitude, l’intégralité de l’interview est disponible dans la vidéo suivante qui aborde plusieurs questions d’actualité et rebondit essentiellement sur le rôle joué par l’équipe de Cash Investigation dans la révélation des Panama Papers.






Du reste, la question de la chasse aux vilains fraudeurs fiscaux semble pas mal tarauder la presse actuellement, qui ne loupe jamais une occasion de faire l’amalgame entre les montages financiers complexes mais légaux, l’optimisation fiscale elle aussi légale et la fraude, illégale. Le fait que la presse, massivement subventionnée en France, dépend directement de la bonne collecte de l’impôt explique peut-être cette tendance (mais nous y reviendrons).

Je vous laisse découvrir l’entretien qui, en moins de 50 minutes, aborde plusieurs de ces sujets et permet de se faire une bonne idée de ce que pense Élise Lucet de son travail. De mon côté, j’en retire quelques éléments de réflexion, à commencer par une mesure rapide de l’ego de la journaliste qui n’a manifestement pas rétréci au fil des années.

Certes, on peut lui accorder qu’en menant ses enquêtes, elle réalise un travail important, mais disons qu’elle manque peut-être un peu d’humilité lorsqu’elle évoque certaines affaires (« ils sont souvent surpris par notre niveau de connaissance » (2:09), « on a été au démarrage du LuxLeak»(3:10), « on a fait ce qu’on avait à faire » sur les Panama Papers vers 6:10, ou (les multinationales)« sont un peu moins tranquilles en ce moment » vers 20:10).


D’autant qu’en fait de connaissances fouillées, c’est parfois inégal.


On pourra se rappeler l’enquête de son équipe sur les méchants (méchants !) pesticides dans l’agriculture qui avait tout du brûlot sans aucune nuance, de surcroît bâtie sur une interprétation particulièrement sujette à caution d’un résultat spécifique. Le souci, c’est que si exposer un élément douteux de façon partisane demande peu d’énergie, il faudra en déployer énormément plus pour le débouter. On comprend qu’à ce petit jeu d’exposition médiatique, une émission qui dispose d’un canal privilégié peut, à ce compte, faire pas mal de dégâts.


Dès lors, certaines de ses positions apparaissent bien plus dictées par un désir de faire de l’audience pour l’audience, en brossant un auditoire dans un sens bien spécifique, que par une observation factuelle des problèmes qu’elle dénonce. Ainsi, on peut parfaitement comprendre qu’elle puisse dénoncer (vers 12:50) le lobbying des multinationales qui disposent de moyens importants et d’avocats à leur solde pour s’éviter des procès, mais on ne comprend pas qu’elle ne pose pas clairement sur la table le rôle de celui qui, dans l’affaire, a – de loin – le plus de moyens pour tripoter les lois, à savoir l’État, qui non seulement les écrit mais peut, en se parant de son rôle, les faire appliquer à coup de matraque s’il le faut.


Dans ce cadre, si on peut reconnaître sans mal la permanente nécessité de journalistes prêts à batailler contre ces multinationales pour leur faire retrouver le chemin de la loi, on s’étonne de ne pas trouver plus de ces mêmes journalistes prêts à batailler contre des politiciens qui utilisent la loi et les moyens de l’État pour commettre des exactions au moins aussi scandaleuses que ces multinationales. Ce ne sont pas les affaires crapuleuses, les secrets d’États scandaleux et le nombre stupéfiant d’acoquinements véreux qu’on peut trouver qui manqueraient pour alimenter son émission.

Et ce n’est certainement pas parce qu’une affaire comme celle de Jérôme Cahuzac sort une fois par mandature qu’on doit s’estimer heureux : il y a encore à ce jour un paquet de députés qui n’ont pas payés leurs impôts, qui sont en délicatesse avec le fisc, voire qui sont condamnés à des peines de prison et qui ne sont en rien inquiétés par les petites enquêtes d’Élise. Bien sûr, Elise Lucet entend (vaguement) les critiques qui lui sont faites sur sa propension assez marquée à taper sur les grosses entreprises (40:30) mais rétorque qu’elle attend de ces entreprises qu’elles respectent les lois. Certes, bravo. Mais dans ce cadre, le deux poids deux mesures apparaît un peu flagrant et très dommageable puisque dans le premier cas des multinationales, l’appel au boycott est toujours possible. Pour rire, tentez de boycotter le fisc sous prétexte qu’il n’a toujours pas fait son travail avec certains députés ou sénateurs pourtant en gros retard sur leurs paiements… Élise, si vous nous lisez, voilà des idées d’enquêtes qui cognent.


D’ailleurs, puisqu’Élise nous parle (abondamment) des Panama Papers, peut-être pourrait-elle enquêter en détail sur les noms français qui se bousculent dans le gros rond bleu du centre de cette infographique présentant les professions des cités dans ces papiers ? Ou est-ce trop facile ? Ou trop dangereux ?


En fait, Lucet, bien que sincère dans ses propos, manque de recul sur son travail et sur les sujets qu’elle traite («les journalistes sont obsédés par leurs enquêtes», dit-elle même à 38:20), ce qui l’amène à développer un biais d’analyse et à ignorer complètement certains acteurs pourtant majeurs, éléphants colorés dans un salon étroit, à commencer par le rôle de l’État notamment. Après tout, c’est lui qui définit ce qui est permis ou pas. Ce sont bien des accords bilatéraux étatiques qui autorisent ou non certaines pratiques fiscales. De ce point de vue, l’Irlande et le Luxembourg sont par exemple des abominables paradis fiscaux qui offrent leurs facilités à toujours plus de boîtes françaises ; peut-on réellement considérer que le problème provient de ces deux exemples dont les populations vivent très très bien « l’oppression » fiscale, ou le problème vient-il plutôt de l’État français que, tous les jours, des sociétés et des Français fuient justement pour ces pays-là ? La réponse ne viendra pas d’Élise, qui s’empresse de simplement dérouler sa petite bobine de laine argumentaire duveteuse.


Peut-être a-t-elle commodément oublié, comme je le notais en introduction, que la survie d’une grosse partie des médias français, à commencer par France Télévisions qui produit son émission, dépend instamment de la bonne collecte de ces impôts, tant ils sont subventionnés par l’État français ? Peut-être a-t-elle bel et bien ce petit biais qui lui fait voir une partie des problèmes (ceux liés à ces vilaines corporations sans freins ni lois), mais oublier toute l’autre partie (après tout, on ne lobbyise jamais que des politiciens puissants, hein) ?


Dès lors, et toujours en toute sincérité, peut-être ne se rend-elle pas compte que ses enquêtes ressemblent à s’y méprendre à du journalisme d’opinion, et plus vraiment à du « journalisme de vérité » comme elle le dit à la fin de l’interview, ce type de journalisme imposant qu’on sache taperaussi sur ceux qui distribuent le pognon gratuit lorsqu’ils sont en tort ?


Je conclurai cependant sur un autre point, plus positif : en évoquant ces affaires, Lucet sort deux réflexions qui me paraissent justes. D’une part, elle a compris l’importance du média internet pour obtenir des informations et elle admet clairement qu’il permet à n’importe qui d’exercer, à son échelle, le travail de journaliste qui l’occupe. Rendre publique et accessible cette idée que tout le monde peut participer à la société de l’information, que chacun d’entre nous peut potentiellement devenir un lanceur d’alerte, est nécessaire pour renforcer le pouvoir de l’individu face à la puissance publique.


D’autre part, et cela va de pair, elle constate l’émergence d’un journalisme d’investigation au niveau mondial, organisé et efficace. Si tant est que cette organisation ne sombre pas dans l’ornière d’un biais partisan ou d’une chasse aux sorcières sur l’un ou l’autre sujet (chose dont aucun organisme ne peut jamais totalement se prémunir), cela peut en effet constituer une excellente nouvelle pour le journalisme d’investigation.


L’avenir nous le dira.
http://www.contrepoints.org/2016/05/22/253702-thinkerview-lucet-lucide


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Lun 15 Aoû - 19:52


15Août2016

Elise Lucet sans filtre, Cash investigation, Panama Papers, l’offensive des journalistes ? Par Thinkerview


http://www.les-crises.fr/elise-lucet-sans-filtre-cash-investigation-panama-papers-loffensive-des-journalistes-par-thinkerview/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Jeu 15 Sep - 9:34

voir ce genre de témoignages et lire ensuite dan nous expliquer que tout ceci est fait pour le bien du consommateur et que la preuve que c'est bon, c'est qu'il en redemande, est toujours assez surréaliste !

Donc surtout, ne nous inquiétons pas et continuons a manger de la merde, les lobbys vont travailler et nous expliquer que nous n'avons rien a craindre. Troubaa, on compte sur toi ! king






_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7619
Localisation : Dijon

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par gaston21 le Jeu 15 Sep - 11:11

Excellent docu. Le nitrite dans le jambon qui provoque des cancers du colon et peut-être des cancers du cerveau; un risque que le professeur Schwartzenberg dénonçait déjà en son temps. Mais le lobby règne en maître, et sur le monde! Du nitrite qu'on utilise simplement pour donner au jambon sa couleur rose. Le risque de botulisme est un mensonge. Allez, mangez du jambon de Parme, garanti sans nitrite! Pub gratuite...
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Jeu 15 Sep - 16:16



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Mer 27 Sep - 16:57



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Jeu 28 Sep - 19:36

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/indemnités-prudhomales-les-trois-mensonges-de-pénicaud-face-à-elise-lucet/ar-AAszNbl
(cliquer sur le lien pour avoir les tableaux)

C’était l’une des séquences attendues de l’émission Cash Investigation, mardi soir sur France 2. Après avoir constaté pendant deux heures les conditions de travail épouvantables chez Lidl ou chez Free sur lesquelles ont enquêté les équipes d’Élise Lucet, la ministre du Travail allait devoir justifier sa réforme, qui risque d’aggraver la situation de bon nombre de personnes. Interrogée sur les indemnités prud’homales et le barème contraignant mis en place par les ordonnances, Muriel Pénicaud a notamment dû s’expliquer sur à la situation de Nelson, licencié abusivement alors qu’il avait moins d’un an d’ancienneté. Aux prud’hommes, il a touché six mois de salaire d’indemnités, alors qu’avec le nouveau barème il n’aurait touché qu’un mois. Elle a donc essayé de s’en sortir au prix de plusieurs mensonges.

Premier mensonge
Avant même de rentrer dans le vif du sujet, elle a tenté de justifier le bien-fondé de ce barème : «On a mis un barème qui correspond à la moyenne de ce qui se fait aujourd’hui aux prud’hommes.»

Voici le barème des ordonnances Pénicaud :

©️ Fournis par Libération
Désintox a eu accès à une étude du ministère de la Justice sur l’indemnisation des licenciements abusifs en 2014. Elle a été faite «dans le cadre de la réflexion sur l’instauration d’un barème d’indemnisation devant les juridictions prud’homales». Muriel Pénicaud a forcément cette étude dans ses tiroirs puisqu’elle a été commandée par le ministère du Travail en 2015, et puisque c’est ce même ministère qui nous l’a transférée, mais elle l’a visiblement consultée. Elle s’en serait servie pour établir son barème fixant les minima et maxima accordés en cas de licenciement abusif. Commandée avant la loi Macron de 2015, qui prévoyait déjà d’établir un barème avant d’être retoquée par le Conseil constitutionnel, cette étude est d’ailleurs citée dans l’étude d’impact des ordonnances.

Et même si nous attendons encore que le ministère nous éclaire sur cette étude, penchons-nous sur l’un des tableaux régulièrement cités pour comprendre ce que touchent en moyenne les salariés selon leur ancienneté. Il suffit de regarder ce tableau 6 pour comprendre que si le ministère s’est appuyé sur «la moyenne de ce qui se fait habituellement» pour établir son barème comme l’affirme Pénicaud, il s’en est surtout servi pour transformer cette moyenne… en plafond maximal. Les salariés licenciés abusivement ne pourront pas toucher plus que ce qu’ils percevaient jusque-là en moyenne.

©️ Fournis par Libération
On constate ainsi que les salariés ayant moins de 10 ans d’ancienneté sont ceux qui vont le plus pâtir de la réforme Pénicaud. Les plafonds mis en place sont inférieurs à ce qu’ils touchaient en moyenne. Alors qu’entre 2 et 5 ans d’ancienneté, ils touchaient en moyenne 7,7 mois de salaire. Ils auront au maximum 3 à 6 mois de salaire. Pour ceux ayant entre 5 et 10 ans d’ancienneté, ils touchaient en moyenne 10,4 mois, contre 6 à 10 mois maximum avec la réforme.

Les salariés ayant entre 10 et 20 ans d’ancienneté vont eux toucher des indemnités dont le plafond est à peu près égal à la moyenne de ce qu’ils pouvaient percevoir en moyenne avant l’instauration d’un barème. Ainsi, alors que ceux ayant entre 10 et 15 ans d’ancienneté touchaient en moyenne 10,4 mois alors qu’ils ne pourront obtenir au maximum qu’entre 10 mois (avec 10 ans d’ancienneté) et 12 mois (avec 14 ans d’ancienneté) avec le nouveau barème. Pour les salariés ayant travaillé entre 15 et 20 ans dans leur entreprise avant d’être licenciés abusivement, ils ne toucheront que 15 mois d’ancienneté maximum quand ils auront 19 ans d’ancienneté, alors qu’ils obtenaient en moyenne 14,5 mois de salaire. Les salariés ayant plus de 20 ans d’ancienneté toucheront au maximum entre 15,5 et 20 mois de salaire. Avant l’instauration du barème, ils touchaient 15,1 mois de salaire en moyenne.

Un autre tableau de l’étude semble indiquer que les conséquences pourraient être encore plus lourdes sur le niveau d’indemnisation. Si l’on s’y fie, il apparaît que 50% des salariés du panel l’étude au moins ont touché plus qu’ils ne pourraient mécaniquement obtenir avec le nouveau barème. Problème, ce tableau est incompatible avec les données moyennes. Nous avons demandé des explications depuis quinze jours… sans réponse.

Deuxième mensonge
Muriel Pénicaud ne s’est pas contentée de cette intox. Elle a aussi tenté de justifier la mise en place du barème en affirmant à nouveau que les prud’hommes, «comme il n’y a pas de point de repère et qu’il n’y a pas d’encadrement, c’est très inéquitable, ça va du simple au quadruple. Pour la même situation, deux salariés auront l’un 100, l’autre 400 ou 1 000, 4 000». C’est vrai. Mais il est très malhonnête de faire croire que le barème réglera ce problème, il suffit de regarder les planchers et les plafonds du nouveau barème pour s’apercevoir qu’un salarié pourra toucher du simple au quadruple selon les juges. À partir de 9 ans d’ancienneté, la différence entre le plancher et le plafond des indemnités accordées va du simple au triple : 3 mois minimum, contre 9 mois maximum. À partir de 14 ans d’ancienneté, cet écart peut aller théoriquement du simple au quadruple, et à partir de 19 ans d’ancienneté, on va même du simple au quintuple. En fait, c’est bien à une baisse des indemnités que conduisent les ordonnances, sous couvert d’équité.

Troisième mensonge
Confrontée au cas de Nelson, Muriel Pénicaud a essayé de se justifier. Il faut dire que ce salarié de Lidl suivi par Cash Investigation a touché 6 mois de salaires d’indemnités, alors qu’avec le nouveau barème il n’aurait touché qu’un mois.

«Le plancher est à 3 mois donc ça n’est pas possible. C’est au moins 3 mois dans une entreprise de plus de 11 salariés ce qui est manifestement le cas donc il a au moins 3 mois», tente-t-elle d’avancer d’abord. «Il a moins d’un an d’ancienneté», rétorque Lucet. «Ah oui, s’il a moins d’un an d’ancienneté d’accord… Sauf si le juge considère qu’il y a eu une discrimination et donc que… Le juge va apprécier le motif, c’est pas la loi qui fixe le motif», concède enfin Pénicaud au prix d’une nouvelle intox.

Premièrement, affirmer qu’il ne peut pas toucher moins de 3 mois d’ancienneté est faux. En effet, le plancher de 3 mois est le même pour tous les salariés à partir de… 2 ans d’ancienneté, ce que Pénicaud omet de préciser en se contentant juste de confirmer que le seuil de 3 mois ne s’appliquait pas à quelqu’un qui a moins d’un an d’ancienneté. Un salarié ayant entre 1 et 2 ans d’ancienneté touchera avec le barème un mois minimum et… 2 maximum. Et surtout, il n’existe pas de plancher pour un salarié ayant moins d’un an d’ancienneté. Le plafond est, lui, fixé à un mois max.

Deuxièmement, Pénicaud essaie de changer de sujet en affirmant que le barème ne s’applique pas en cas de discrimination. C’est vrai, sauf que Nelson n’a pas été licencié pour discrimination. Un licenciement abusif n’est pas toujours discriminatoire. Le barème prévu par les ordonnances se serait donc bien appliqué à son cas.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Jeu 28 Sep - 22:44

Excuse moi tu as lu ? tu as compris ?
Bon je me suis arrêté au soi-disants premier mensonge :
Les salariés ayant plus de 20 ans d’ancienneté toucheront au maximum entre 15,5 et 20 mois de salaire. Avant l’instauration du barème, ils touchaient 15,1 mois de salaire en moyenne.
tu comprends ?
tu comprends que cela veut dire que le salarié y gagne ?

Bon je ne vais pas tout reprendre mais le salarié y perd quand il a peu d'ancienneté et y gagne quand il a beaucoup d'ancienneté. Ce qui moi me parait très bien. car les tètes de "con" de mules, les tire au flanc plus vite tu t'en débarrasses mieux ça vaut. Ils sont néfastes pour l'entreprise et pour ses collègues salariés.

tiens un autre exemple lu

Ainsi, alors que ceux ayant entre 10 et 15 ans d’ancienneté touchaient en moyenne 10,4 mois alors qu’ils ne pourront obtenir au maximum qu’entre 10 mois (avec 10 ans d’ancienneté) et 12 mois (avec 14 ans d’ancienneté) avec le nouveau barème.

là aussi ma question : tu comprends ce qui est écrit ou pas ?

Je crois que tu n'as pas lu.....


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Ven 29 Sep - 8:40

Ce qui moi me parait très bien. car les tètes de "con" de mules, les tire au flanc plus vite tu t'en débarrasses mieux ça vaut. Ils sont néfastes pour l'entreprise et pour ses collègues salariés.

Surtout pour les actionnaires!
Et eux ils sont néfastes pour leurs entreprises?
[img][/img]


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 53
Messages : 10577
Localisation : ici ou là

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par troubaa le Sam 30 Sep - 15:15

bha non car sans leur investissement il n'y aurait pas d'entreprise... ton inculture m’étonnera toujours dédé

Et sans yacht il n'y aurait pas d'entreprise de fabrication de bateau
il n'y aurait pas de personnel navigant
il n'y aurait pas d'activité touristique
il n'y aurait pas d'atelier de reparution et d'entretien
il n'y aurait pas taxes d'amarrage percue par les municipalités

tout cela parce que tu ne supportes pas que certains aient mieux réussi que toi dans la vie. Que de chomeur en plus en perspective !!!!!!!!!!!!!! on voit bien comment ton idéologie produit des malheurs !

Mais quand arrêteras-tu de te considérer comme le modèle du monde ?

En quoi cela te dérange que des gens aient un yacht. Je suis sur que le jour où tu seras soumis à l'ISF à cause de ta résidence secondaire corse tu changeras d'avis. D'ailleurs tu devrais militer que pour toute personne ayant une résidence secondaire soient soumise à l'ISF. Le bien nécessaire étant la résidence principale le bien somptuaire étant la résidence secondaire... si on a une résidence secondaire c'est qu'on est riche.

A peur dédé ??????? A peur de payer plein d’impôt dédé ????? a peur de devoir vendre sa résidence secondaire pour pouvoir s'acquitter de tes impots dédé ????


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6809
Localisation : France

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par komyo le Sam 30 Sep - 15:33

troubaa a écrit:bha non car sans leur investissement il n'y aurait pas d'entreprise... ton inculture m’étonnera toujours dédé

Et sans yacht il n'y aurait pas d'entreprise de fabrication de bateau
il n'y aurait pas de personnel navigant
il n'y aurait pas d'activité touristique
il n'y aurait pas d'atelier de reparution et d'entretien
il n'y aurait pas taxes d'amarrage percue par les municipalités

tout cela parce que tu ne supportes pas que certains aient mieux réussi que toi dans la vie. Que de chomeur en plus en perspective !!!!!!!!!!!!!! on voit bien comment ton idéologie produit des malheurs !

Mais quand arrêteras-tu de te considérer comme le modèle du monde ?

En quoi cela te dérange que des gens aient un yacht. Je suis sur que le jour où tu seras soumis à l'ISF à cause de ta résidence secondaire corse tu changeras d'avis. D'ailleurs tu devrais militer que pour toute personne ayant une résidence secondaire soient soumise à l'ISF. Le bien nécessaire étant la résidence principale le bien somptuaire étant la résidence secondaire... si on a une résidence secondaire  c'est qu'on est riche.

A peur dédé ??????? A peur de payer plein d’impôt dédé ????? a peur de devoir vendre sa résidence secondaire pour pouvoir s'acquitter de tes impots dédé ????

tes arguments sont largement faux, si il y a davantage de partage, il y a davantage de dépenses et les sociétés marchent mieux même des instances internationales le reconnaissent et s'inquiète des dérives de la société actuelle. Ton discours vise juste a maintenir un ordre établi avec de pseudos arguments. Autant dire que les nobles dépensaient et que grâce a eux la société tournait... tu n'aurais pas plus tort, ni raison...

et au fait !`
http://www.liberation.fr/desintox/2017/09/28/indemnites-prud-homales-les-trois-mensonges-de-penicaud-face-a-elise-lucet_1599491


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8738
Localisation : Enfant du Monde

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Dédé 95 le Sam 30 Sep - 17:10

Troubaa a écrit:Et sans yacht il n'y aurait pas d'entreprise de fabrication de bateau
Si, du reste ils sont fabriqués en france avec des salaires d'ouvriers Français. Pas les Yacht qui eux sont Allemands pour la plupart!
il n'y aurait pas de personnel navigant
Personnel navigant généralement asiatique, payés au lance pierre....quand ils sont payés!
il n'y aurait pas d'activité touristique
Si la visite de Monaco ou de Nice leur plait......surtout les grands restos qui leur appartient !
il n'y aurait pas d'atelier de reparution et d'entretien
Ou ça ? En Italie ?
il n'y aurait pas taxes d'amarrage percue par les municipalités
Comme à Maccinagio et St Tropez, c'est une société de type privée!
Magelan eResa
Avec la nouvelle loi de Macron (ton nouveau modèle) ça ne saurait durer, que les municipalités obtiennent une ristourne!

A peur dédé ??????? A peur de payer plein d’impôt dédé ????? a peur de devoir vendre sa résidence secondaire pour pouvoir s'acquitter de tes impots dédé ????

Parceque j'en paye pas? Demande à ma femme....
Et le terrain de Corse ne m'appartient pas!
Ne soit pas jaloux, moi je n'attend pas le moment de l'héritage pour donner à mes enfants!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"

Contenu sponsorisé

Re: Cash investigation " une bonne emission d'information, ou de désinformation ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 13:41