LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Partagez
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mer 4 Mar - 10:32

Normal c'est l'axe du bien ! et dans les western le shérif liquide toujours les méchants ! Rolling Eyes

Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence


“Nous sommes un peuple de la guerre. Nous aimons la guerre parce que nous sommes très bons à la faire. En fait, c’est la seule chose que nous savons faire dans ce putain de pays: faire la guerre, on a eu beaucoup de temps de pratique et aussi parce que c’est sûr que nous ne sommes plus capables de construire une machine à laver ou une voiture qui vaille un pet de lapin ; par contre si vous avez plein de bronzés dans votre pays, dites leur de faire gaffe parce qu’on va venir leur foutre des bombes sur la gueule…”

~ George Carlin ~



Les Etats-Unis ont été en guerre 93% du temps de leur existence depuis leur création en 1776 c’est à dire 222 des 239 années de leur existence

Le pays n’a été en paix que 21 ans depuis sa création en 1776

Écrit par Danios en 2011 et repris par le Washington Blog

Février 2015

Ci-dessous j’ai reproduit une chronologie année par année des guerres des Etats-Unis, ce qui révèle quelque chose de vraiment intéressant: Depuis que les Etats-Unis ont été fondés en 1776, ils ont été en guerre 214 ans sur les 235 ans de leur existence (NdT: texte de 2011, une mise à jour a été faire en fin d’article donnant le chiffre avancé). En d’autres termes, il n’y a que 21 années de calendrier durant lesquelles les Etats-Unis n’ont mené aucune guerre.

Pour mettre ceci en perspective:

* Prenez n’importe quelle année au hasard depuis 1776 et il y a 91% (93% avec les chiffes ajustés à 2015) de chances que les Etats-Unis étaient impliqués dans une guerre au cours de cette année là.

* Aucun président des Etats-Unis ne se qualifie vraiment comme étant un président de temps de paix. De fait, tous les présidents des Etats-Unis qui se sont succèdés peuvent être tous considérés comme des “présidents en guerre”.

* Les Etats-Unis ne sont jamais restés une décennie complète sans être en guerre.

* La seule fois où les Etats-Unis sont demeurés 5 ans sans être en guerre (1935-40) fut durant la période isolationniste de la Grande Dépression.

*  *  *

Chronologie année par année des guerres majeures dans lesquelles les Etats-Unis ont été impliqués (1776-2011)

1776 – American Revolutionary War, Chickamagua Wars, Second Cherokee War, Pennamite-Yankee War

1777 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Second Cherokee War, Pennamite-Yankee War

1778 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1779 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1780 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1781 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1782 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1783 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1784 – Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War, Oconee War

1785 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1786 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1787 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1788 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1789 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1790 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1791 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1792 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1793 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1794 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1795 – Northwest Indian War

1796 – Pas de guerre majeure

1797 – Pas de guerre majeure

1798 – Quasi-War

1799 – Quasi-War

1800 – Quasi-War

1801 – First Barbary War

1802 – First Barbary War

1803 – First Barbary War

1804 – First Barbary War

1805 – First Barbary War

1806 – Sabine Expedition

1807 – Pas de guerre majeure

1808 – Pas de guerre majeure

1809 – Pas de guerre majeure

1810 – U.S. occupies Spanish-held West Florida

1811 – Tecumseh’s War

1812 – War of 1812, Tecumseh’s War, Seminole Wars, U.S. occupies Spanish-held Amelia Island and other parts of East Florida

1813 – War of 1812, Tecumseh’s War, Peoria War, Creek War, U.S. expands its territory in West Florida

1814 – War of 1812, Creek War, U.S. expands its territory in Florida, Anti-piracy war

1815 – War of 1812, Second Barbary War, Anti-piracy war

1816 – First Seminole War, Anti-piracy war

1817 – First Seminole War, Anti-piracy war

1818 – First Seminole War, Anti-piracy war

1819 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war

1820 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war

1821 – Anti-piracy war (see note above)

1822 – Anti-piracy war (see note above)

1823 – Anti-piracy war, Arikara War

1824 – Anti-piracy war

1825 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war

1826 – Pas de guerre majeure

1827 – Winnebago War

1828 – Pas de guerre majeure

1829 – Pas de guerre majeure

1830 – Pas de guerre majeure

1831 – Sac and Fox Indian War

1832 – Black Hawk War

1833 – Cherokee Indian War

1834 – Cherokee Indian War, Pawnee Indian Territory Campaign

1835 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War

1836 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War, Missouri-Iowa Border War

1837 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War, Osage Indian War, Buckshot War

1838 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Buckshot War, Heatherly Indian War

1839 – Cherokee Indian War, Seminole Wars

1840 – Seminole Wars, U.S. naval forces invade Fiji Islands

1841 – Seminole Wars, U.S. naval forces invade McKean Island, Gilbert Islands, and Samoa

1842 – Seminole Wars

1843 – U.S. forces clash with Chinese, U.S. troops invade African coast

1844 – Texas-Indian Wars

1845 – Texas-Indian Wars

1846 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars

1847 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars

1848 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars, Cayuse War

1849 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians

1850 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, California Indian Wars, Pitt River Expedition

1851 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, California Indian Wars

1852 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, California Indian Wars

1853 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, Walker War, California Indian Wars

1854 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians

1855 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Yakima War, Winnas Expedition, Klickitat War, Puget Sound War, Rogue River Wars, U.S. forces invade Fiji Islands and Uruguay

1856 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Puget Sound War, Rogue River Wars, Tintic War

1857 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Utah War, Conflict in Nicaragua

1858 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Mohave War, California Indian Wars, Spokane-Coeur d’Alene-Paloos War, Utah War, U.S. forces invade Fiji Islands and Uruguay

1859 Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Pecos Expedition, Antelope Hills Expedition, Bear River Expedition, John Brown’s raid, U.S. forces launch attack against Paraguay, U.S. forces invade Mexico

1860 – Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Paiute War, Kiowa-Comanche War

1861 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign

1862 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Dakota War of 1862,

1863 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Colorado War, Goshute War

1864 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Colorado War, Snake War

1865 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Colorado War, Snake War, Utah’s Black Hawk War

1866 – Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Franklin County War, U.S. invades Mexico, Conflict with China

1867 – Texas-Indian Wars, Long Walk of the Navajo, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Comanche Wars, Franklin County War, U.S. troops occupy Nicaragua and attack Taiwan

1868 – Texas-Indian Wars, Long Walk of the Navajo, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Comanche Wars, Battle of Washita River, Franklin County War

1869 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War

1870 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War

1871 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War, Kingsley Cave Massacre, U.S. forces invade Korea

1872 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Modoc War, Franklin County War

1873 – Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Modoc War, Apache Wars, Cypress Hills Massacre, U.S. forces invade Mexico

1874 – Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Red River War, Mason County War, U.S. forces invade Mexico

1875 – Conflict in Mexico, Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Eastern Nevada, Mason County War, Colfax County War, U.S. forces invade Mexico

1876 – Texas-Indian Wars, Black Hills War, Mason County War, U.S. forces invade Mexico

1877 – Texas-Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Black Hills War, Nez Perce War, Mason County War, Lincoln County War, San Elizario Salt War, U.S. forces invade Mexico

1878 – Paiute Indian conflict, Bannock War, Cheyenne War, Lincoln County War, U.S. forces invade Mexico

1879 – Cheyenne War, Sheepeater Indian War, White River War, U.S. forces invade Mexico

1880 – U.S. forces invade Mexico

1881 – U.S. forces invade Mexico

1882 – U.S. forces invade Mexico

1883 – U.S. forces invade Mexico

1884 – U.S. forces invade Mexico

1885 – Apache Wars, Eastern Nevada Expedition, U.S. forces invade Mexico

1886 – Apache Wars, Pleasant Valley War, U.S. forces invade Mexico

1887 – U.S. forces invade Mexico

1888 – U.S. show of force against Haiti, U.S. forces invade Mexico

1889 – U.S. forces invade Mexico

1890 – Sioux Indian War, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Ghost Dance War, Wounded Knee, U.S. forces invade Mexico

1891 – Sioux Indian War, Ghost Dance War, U.S. forces invade Mexico

1892 – Johnson County War, U.S. forces invade Mexico

1893 – U.S. forces invade Mexico and Hawaii

1894 – U.S. forces invade Mexico

1895 – U.S. forces invade Mexico, Bannock Indian Disturbances

1896 – U.S. forces invade Mexico

1897 – Pas de guerre majeure

1898 – Spanish-American War, Battle of Leech Lake, Chippewa Indian Disturbances

1899 – Philippine-American War, Banana Wars

1900 – Philippine-American War, Banana Wars

1901 – Philippine-American War, Banana Wars

1902 – Philippine-American War, Banana Wars

1903 – Philippine-American War, Banana Wars

1904 – Philippine-American War, Banana Wars

1905 – Philippine-American War, Banana Wars

1906 – Philippine-American War, Banana Wars

1907 – Philippine-American War, Banana Wars

1908 – Philippine-American War, Banana Wars

1909 – Philippine-American War, Banana Wars

1910 – Philippine-American War, Banana Wars

1911 – Philippine-American War, Banana Wars

1912 – Philippine-American War, Banana Wars

1913 – Philippine-American War, Banana Wars, New Mexico Navajo War

1914 – Banana Wars, U.S. invades Mexico

1915 – Banana Wars, U.S. invades Mexico, Colorado Paiute War

1916 – Banana Wars, U.S. invades Mexico

1917 – Banana Wars, World War I, U.S. invades Mexico

1918 – Banana Wars, World War I, U.S invades Mexico

1919 – Banana Wars, U.S. invades Mexico

1920 – Banana Wars

1921 – Banana Wars

1922 – Banana Wars

1923 – Banana Wars, Posey War

1924 – Banana Wars

1925 – Banana Wars

1926 – Banana Wars

1927 – Banana Wars

1928 – Banana Wars

1930 – Banana Wars

1931 – Banana Wars

1932 – Banana Wars

1933 – Banana Wars

1934 – Banana Wars

1935 – Pas de guerre majeure

1936 – Pas de guerre majeure

1937 – Pas de guerre majeure

1938 – Pas de guerre majeure

1939 – Pas de guerre majeure

1940 – Pas de guerre majeure

1941 – World War II

1942 – World War II

1943 – Wold War II

1944 – World War II

1945 – World War II

1946 – Cold War (U.S. occupies the Philippines and South Korea)

1947 – Cold War (U.S. occupies South Korea, U.S. forces land in Greece to fight Communists)

1948 – Cold War (U.S. forces aid Chinese Nationalist Party against Communists)

1949 – Cold War (U.S. forces aid Chinese Nationalist Party against Communists)

1950 – Korean War, Jayuga Uprising

1951 – Korean War

1952 – Korean War

1953 – Korean War

1954 – Covert War in Guatemala

1955 – Vietnam War

1956 – Vietnam War

1957 – Vietnam War

1958 – Vietnam War

1959 – Vietnam War, Conflict in Haiti

1960 – Vietam War

1961 – Vietnam War

1962 – Vietnam War, Cold War (Cuban Missile Crisis; U.S. marines fight Communists in Thailand)

1963 – Vietnam War

1964 – Vietnam War

1965 – Vietnam War, U.S. occupation of Dominican Republic

1966 – Vietnam War, U.S. occupation of Dominican Republic

1967 – Vietnam War

1968 – Vietnam War

1969 – Vietnam War

1970 – Vietnam War

1971 – Vietnam War

1972 – Vietnam War

1973 – Vietnam War, U.S. aids Israel in Yom Kippur War

1974 – Vietnam War

1975 – Vietnam War

1976 – Pas de guerre majeure

1977 – Pas de guerre majeure

1978 – Pas de guerre majeure

1979 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan)

1980 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan)

1981 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), First Gulf of Sidra Incident

1982 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Lebanon

1983 – Cold War (Invasion of Grenada, CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Lebanon

1984 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Persian Gulf

1985 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua)

1986 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua)

1987 – Conflict in Persian Gulf

1988 – Conflict in Persian Gulf, U.S. occupation of Panama

1989 – Second Gulf of Sidra Incident, U.S. occupation of Panama, Conflict in Philippines

1990 – First Gulf War, U.S. occupation of Panama

1991 – First Gulf War

1992 – Conflict in Iraq

1993 – Conflict in Iraq

1994 – Conflict in Iraq, U.S. invades Haiti

1995 – Conflict in Iraq, U.S. invades Haiti, NATO bombing of Bosnia and Herzegovina

1996 – Conflict in Iraq

1997 – Pas de guerre majeure

1998 – Bombing of Iraq, Missile strikes against Afghanistan and Sudan

1999 – Kosovo War

2000 – Pas de guerre majeure

2001 – War on Terror in Afghanistan

2002 – War on Terror in Afghanistan and Yemen

2003 – War on Terror in Afghanistan, and Iraq

2004 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2005 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2006 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2007 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, Somalia, and Yemen

2008 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2009 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2010 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2011 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, Somalia, and Yemen; Conflict in Libya (Libyan Civil War)

Dans la vaste majorité de ces guerres, les Etats-Unis furent à l’offensive. Danios admet que quelques unes de ces guerres furent défensives ; mais il laisse aussi de côté toutes les opérations secrètes de la CIA renversant des régimes (la liste est longue) et d’autres actes qui pourraient aussi être considérés comme actes de guerre.

Faisons une mise à jour de ce qu’il s’est passé depuis 2011, date de cette analyse:

2012 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen

2013 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen

2014 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen; Civil War in Ukraine

2015 – War on Terror in Somalia, Somalia, Syria and Yemen; Civil War in Ukraine

Donc, nous pouvons ajouter 4 années supplémentaires de guerre. Ceci veut dire 222 sur 239 ou 93% du temps, les Etats-Unis ont été en guerre. (On peut pinailler sur le chiffre exact, mais le haut pourcentage de temps où les Etats-Unis ont été en guerre est clair et sans erreur possible…)

En fait, quasiment toutes les opérations militaires qui ont été lancées depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’ont été par les Etats-Unis.

De plus, les dépenses militaires des Etats-Unis (NdT: son budget de “l’offensive” pour son ministère de l’offensive…) écrasent celles de toutes les autres nations du monde mises ensemble.

Pas étonnant donc que le monde pense de manière dominante que les Etats-Unis sont la menace mondiale #1 pour la paix globale.

Note de Résistance 71 :

Il y a encore des Etats-Uniens (plus qu’on le croit) qui se posent toujours la question suivante: “Pourquoi tous ces gens dans le monde nous détestent-ils ?” A cette question la propagande yankee leur a bourré le crâne depuis des lustres en leur disant: “C’est parce qu’ils sont jaloux de nous, jaloux de notre liberté, jaloux de notre grandeur, jaloux de notre culture.”

Pathétique non ?…

url de l’article: http://www.infowars.com/america-has-been-at-war-93-of-the-time-222-out-of-239-years-since-1776/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~


Pathétique en effet !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Mer 4 Mar - 10:58



Il y a confusion volontaire entre être en guerre et faire la guerre.

Tu prends la Russie tu prends la France, tu prends la Chine c'est identique.
tu as l'impression d’être dans un pays en guerre pourtant la France fait la guerre en ce moment au minimum au Mali, en Centrafrique, en Cotre d'ivoire et en Syrie.....


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Mer 4 Mar - 11:11

komyo, tu te trompes largement.Les USA nous protègent, à l'ombre du champignon atomique depuis
1945. Et tant de GI sont morts pour nous par pur amour de notre belle patrie! Ils nous aiment tant qu'ils voudraient nous dévorer. Et leur amour est universel; c'est l'amour du gendarme qui vaut assurer la paix dans le monde, sans aucune arrière-pensée!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mer 4 Mar - 12:40

tu prends la russie, la france, la chine, c'est pareil !

elle est bonne celle là !

et oui gaston, il faut l'aimer notre patron !

Note pour ceux qui sont friands de relations sociales verticales bien établies avec un gus omnipotent ou un chef indiscuté, ca ne doit pas trop les déranger de vivre avec un parrain ! Laughing


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Mer 4 Mar - 16:32

si il est considéré que les usa sont en guerre en Syrie (voir ton doc)

Pourquoi ne serait-il pas considéré que la France y est aussi ?

Quand à la Chine elle serait en guerre du fait des îles Diaoyu ou du Tibet qui est sous occupation militaire.

Quant à la Russie environ 12000 soldats séjourneraient en Ukraine. et avant il y a eu la guerre en Ossetie du sud en 2008.

Toujours le même raisonnement que ton fameux doc....

Ou alors ce qui serait valable pour les USA ne serait pas valable pour un autre pays... bizarre-bizarre comme dirait gastounet

Si l'on prend le même raisonnement la France aura surement été presque toujours en guerre depuis 1945 voir depuis son existence car les périodes où l'armée française n'a pas été engagé doivent être bien rare.

Une fois de plus un grand sens de l’analyse que tout cela... he oui faut réfléchir plus loin que le bout de son nez. Le titre du doc est surement très vendeur et racoleur, démago et populiste donc, mais il est surtout le reflet d'un sens de l'analyse ben faible.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Jeu 12 Mar - 6:39

intéréssante analyse de dimitri orlov, jeune russe vivant qui avait assisté a l effondrement de l urss pour ensuite immigrer aux us. Depuis plusieurs années, il fait le parallèle entre ce qui ce passe actuellement aux states et ce qui s'est passé hier dans son ex pays.
De plus en plus, il pense que cet effondrement passera par un phénomène de fascisation.

http://lesakerfrancophone.net/leffondrement-financier-conduit-a-la-guerre/


Par Dmitry Orlov – Le 4 mars 2015 – Source ClubOrlov

«En regardant ce vaste paysage d'échecs, il y a deux façons de l'interpréter. La première est que l'administration des États-Unis est la plus incompétente que l'on puisse imaginer, et ne peut jamais obtenir quoi que ce soit de correct. Mais une autre façon est qu'ils ne réussissent pas pour une raison très différente: ils ne réussissent pas parce que les résultats ne comptent pas... Mais si, de fait, les échecs ne sont pas un problème du tout, et si à la place il y avait une sorte de pression à l'échec, nous verrions alors exactement ce que nous ne voyons.»



Balayant les titres de la presse mainstream occidentale, puis regardant attentivement derrière le miroir sans tain pour les comparer avec les allées et venues réelles, on peut avoir l’impression que les propagandistes de l’Amérique, et de tous ceux qui suivent dans leur sillage, poussent de toutes leurs forces pour concocter des justifications pour une action militaire quelle qu’elle soit, que ce soit pour fournir des armes à l’armée ukrainienne largement défunte, ou pour un défilé de matériels et de troupes militaires des États-Unis mis en scène dans la ville presque entièrement russe de Narva, en Estonie, à quelques centaines de mètres de la frontière russe, ou pour mettre des conseillers américains en danger dans certaines parties de l’Irak principalement contrôlées par des militants islamistes.

Les efforts acharnés pour attiser l’hystérie comme au temps de la guerre froide sous le nez d’une Russie autrement préoccupée mais essentiellement passive, semblent hors de proportion avec la menace militaire réelle posée par la Russie. (Oui, en Ukraine, les bénévoles et des munitions filtrent à travers la frontière russe, mais c’est tout.) Plus au sud, les efforts visant à renverser le gouvernement de la Syrie, en aidant et en armant les islamistes radicaux semblent avoir beaucoup de ratés. Mais c’est un scénario bien connu, n’est ce pas? Que l’engagement militaire américain de mémoire récente n’ai abouti qu’à des fiascos? Peut-être que l’échec n’est pas seulement une option, mais plus une nécessité?

Passons-les en revue.

L’Afghanistan, après la plus longue campagne militaire de l’histoire des États-Unis, a été rendue aux talibans.
L’Irak n’existe plus en tant que nation souveraine, elle est fracturée en trois morceaux, l’un d’eux contrôlé par des islamistes radicaux.
L’Égypte a été démocratiquement réformée en une dictature militaire.
La Libye est un état moribond en pleine guerre civile.
L’Ukraine sera bientôt dans un état semblable; elle a été réduite à la pauvreté en un temps record, moins d’une année.
Un renversement récent du gouvernement a sorti le Yémen de la sphère d’influence des États-Unis.
Plus près de nous, les choses vont si bien dans les pays d’Amérique centrale dominés par les US, le Guatemala, le Honduras et El Salvador, qu’ils ont produit un flot de réfugiés, tous essayant d’entrer aux États-Unis dans l’espoir d’y trouver un sanctuaire.
En regardant ce vaste paysage d’échecs, il y a deux façons de l’interpréter. La première est que l’administration des États-Unis est la plus incompétente que l’on puisse imaginer, et ne peut jamais obtenir quoi que ce soit de correct. Mais une autre façon de voir est qu’ils ne réussissent pas pour une raison très différente: ils ne réussissent pas parce que les résultats ne comptent pas. Vous voyez, si l’échec était un problème, alors il y aurait une sorte de pression venant de quelque part au sein de l’establishment, et la pression pour réussir pourrait donner sporadiquement lieu à une amélioration des performances, menant à au moins quelques succès. Mais si, de fait, les échecs ne sont pas un problème du tout, et si à la place il y avait une sorte de pression à l’échec, nous verrions alors exactement ce que nous ne voyons.

On peut aussi remarquer que c’est la portée limitée de l’échec [l’échec de l’échec en somme, Note du Saker Fr] qui constitue un problème. Cela expliquerait les récentes rodomontades en direction de la Russie, l’accusant d’ambitions impériales (Russie qui n’est pas intéressée par des gains territoriaux), la diabolisation de Vladimir Poutine (qui est efficace et populaire) et les provocations le long de diverses frontières de la Russie (en laissant la Russie se sentir vaguement insultée mais plus généralement indifférente). On peut faire valoir que toutes les précédentes victimes de la politique étrangère des États-Unis, comme l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie, et même l’Ukraine, sont trop petites pour produire un échec assez grand pour satisfaire le goût de l’Amérique pour l’échec. La Russie, d’un autre côté, surtout quand on est incité à penser qu’il se lève une sorte de fascisme nouveau à la sauce américaine, a la capacité de fournir aux États-Unis un échec de politique étrangère qui éclipserait tous les précédents.

Des analyses ont proposé une variété d’explications pour le militarisme hyperactif et surdimensionné de l’Amérique. Voici les trois premiers:

1. Le gouvernement américain a été soumis au complexe militaro-industriel, qui demande à être financé généreusement. Les justifications sont créés artificiellement pour atteindre ce résultat. Mais il semble y avoir une sorte de pression pour fabriquer effectivement des armes et avoir des armées sur le terrain. Est-ce que ça ne serait pas beaucoup plus rentable d’atteindre l’échec total simplement en volant tout l’argent sans passer par la construction réelle des systèmes d’armes? [c’est fait en partie, Note du Saker Fr] Donc il doit y avoir quelque chose d’autre.

2. La posture militaire américaine est conçue pour assurer une domination totale de l’Amérique sur l’ensemble de la planète. Mais domination totale sonne un peu comme succès, alors que ce que nous voyons est un échec complet. Encore une fois, cette histoire ne correspond pas aux faits.

3. Les actes militaires des États-Unis pour défendre le statut du dollar américain comme monnaie de réserve mondiale. Sauf que le dollar américain est lentement mais sûrement en train de perdre son attractivité en tant que monnaie de réserve, comme en témoignent la Chine et la Russie agissant aussi rapidement que possible pour se débarrasser de leurs réserves en dollars américains, et stocker de l’or à la place. De nombreux autres pays ont conclu des accords entre eux pour cesser d’utiliser le dollar américain dans le commerce international. Le fait est qu’on n’a pas besoin d’un énorme potentiel militaire pour vider sa monnaie nationale dans les toilettes, donc, une fois de plus, quelque chose d’autre doit se passer.

Il y a beaucoup d’autres explications possibles, mais aucune d’entre elles n’explique le fait que le but de tout ce militarisme semble être de parvenir à l’échec.

Peut-être une explication plus simple suffirait? Que diriez-vous de celle-ci?

Les États-Unis ont abandonné leur souveraineté à une clique d’oligarques financiers. N’ayant plus personne à qui répondre de ses actes, cette oligarchie américaine (et dans une certaine mesure internationale) a ruiné la situation financière du pays, en augmentant la dette jusqu’à des niveaux stupéfiants, détruisant l’épargne et les retraites, avilissant la monnaie et ainsi de suite. L’inévitable fin du jeu est que la Réserve fédérale des États-Unis (avec les banques centrales des autres pays développés) finira par acheter toute les dettes souveraines avec l’argent qu’ils impriment à cet effet et, au bout du compte, cela conduira inévitablement à l’hyperinflation et à la faillite nationale. Un ensemble très particulier de conditions a empêché ces deux événements d’avoir lieu jusqu’à ce jour, mais cela ne signifie pas qu’ils ne se produiront pas, parce que c’est ce qui arrive toujours, tôt ou tard.

Maintenant, supposons qu’une oligarchie financière ait pris le contrôle du pays, et, comme elle ne peut pas contrôler ses propres appétits, elle est en cours d’effondrement. Alors, il serait logique pour elle d’avoir une sorte de plan de sauvegarde pour le jour où tout le château de cartes financier s’écroulera. Idéalement, ce plan aurait pour effet de mettre fin à toute chance de révolte des masses opprimées, et de permettre à l’oligarchie de maintenir sa sécurité et sa richesse. En temps de paix, c’est possible aussi longtemps qu’elle peut apaiser la populace avec du pain et des jeux, mais quand une calamité financière provoque un crash économique, le pain et les jeux deviennent rares, et la solution de repli à portée de main, c’est la guerre.

N’importe quelle justification pour la guerre fera l’affaire, qu’il s’agisse de terroristes étrangers ou nationaux, du croquemitaine russe, ou d’extraterrestres hallucinés. Le succès militaire n’est pas important, parce que l’échec est encore mieux que le succès pour maintenir l’ordre, car il permet de forcer l’ordre grâce à diverses mesures de sécurité. Plusieurs pistes sont explorées et ont été testées, telles que l’occupation militaire de Boston à la suite des attentats et la mise en scène sur le marathon de Boston. L’infrastructure de surveillance et le complexe industriel des prisons partiellement privatisé sont déjà en place pour enfermer les indésirables. Un échec vraiment énorme fournirait la meilleure justification pour mettre l’économie sur le pied de guerre, imposant la loi martiale, la répression de la dissidence, interdisant les activités politiques extrémistes et ainsi de suite.

Voilà à quoi nous devrions peut-être nous attendre. L’effondrement financier est déjà tout cuit, et ce n’est qu’une question de temps avant que cela n’arrive effectivement et précipite l’effondrement commercial lorsque les chaînes d’approvisionnement mondiales cesseront de fonctionner. L’effondrement politique peut être évité, et sa meilleure façon de résister sera de commencer le plus grand nombre possible de guerres, afin de tisser, en toile de fond, une multitude d’échecs servant de justification à toutes sortes de mesures d’urgence, qui toutes n’ont qu’un seul objectif: supprimer la rébellion et garder l’oligarchie au pouvoir. Hors des États-Unis, il semblera que les Américains détruisent tout: des pays, des infrastructures, des passants innocents, et eux-mêmes (figurez-vous, apparemment cela fonctionne aussi). De l’extérieur, regardant dans la salle des miroirs sans tain de l’Amérique, cela ressemblera à un pays devenu fou; mais il y ressemble déjà de toute façon. Et à l’intérieur de la salle des miroirs, cela ressemblera à de vaillants défenseurs de la liberté qui luttent contre les ennemis implacables du monde entier. La plupart des gens resteront dociles et agiteront juste leurs petits drapeaux.

Mais je m’aventurerai à parier qu’une défaillance se produira à un certain moment se traduisant par un méta-échec: l’Amérique échoue même à l’échec. J’espère qu’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour aider ce méga échec de l’échec à se produire le plus vite possible.

Traduit par Hervé, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Ven 8 Jan - 20:48

vu sur le blog de "bruno" transmis par gaston !
dans la série tu révèles la vérité, je te coupe les vivres !
c'est beau le pays de la liberté !

Un article américain relate que les quatre pilotes de drones qui avaient dénoncé la politique d’assassinats ciblés par drones favorisée par Obama se seraient fait geler leurs comptes bancaires et leurs cartes de crédit. L’article rappelle que sur 9 frappes de drone sur 10 tuent des innocents. Et que cette politique crée au moins autant de terroristes qu’elle n’en élimine. Ces quatre courageux gaillards paieraient cher leur audace. Mais bon, il parait que les Etats-Unis sont le pays de la libre expression
http://thefreethoughtproject.com/drone-pilots-bank-accounts-credit-cards-frozen-feds-exposing-murder/


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 8 Jan - 22:05

Concernant la liberté de pouitine :
Le jour où tu verras des militaires russes écrire une lettre ouverte à poutine pour critiques ses ordres on en reparlera....

Concernant la sanction : elle fut de courte durée. Ils en ont parlé tout a été "dégélé"....
et encore est-ce qu'un jour cela a été gélé...
pas facile de juger la fiabilité de l'info vu qu'il ,n'y en a pas d'autres, on trouve cette info uniquement sur les sites "conspirationistes"... Je ne suis pas non plus un spécialiste des sites us.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Sam 9 Jan - 10:52

troubaa a écrit:Concernant la liberté de pouitine :
Le jour où tu verras des militaires russes écrire une lettre ouverte à poutine pour critiques ses ordres on en reparlera....

Concernant la sanction : elle fut de courte durée. Ils en ont parlé tout a été "dégélé"....
et encore est-ce qu'un jour cela a été gélé...
pas facile de juger la fiabilité de l'info vu qu'il ,n'y en a pas d'autres, on trouve cette info uniquement sur les sites "conspirationistes"... Je ne suis pas non plus  un spécialiste des sites us.


tiens je croyais que c était un post parlant des états unis et pas de poutine !
pas grave, continons !

en voilà un autre dont la carte bleue sera bientot bloquée ! affraid Laughing


"La paix mondiale ne sera pas garantie tant que les États-Unis continueront à vendre des armes et à déclencher des guerres", estime l’ancien ambassadeur américain Dan Simpson.

"Compte tenu de l'attitude de la communauté internationale envers la politique adoptée par les Etats-Unis en 2015, j'en viens à croire que nous sommes considérés comme une nation d'assassins aussi bien à l'étranger que dans notre propre pays", a relevé M. Simpson dans un article du journal Pittsburgh Post-Gazette en date du 1er janvier.

Et d'ajouter: "Telle est notre réputation, que cela nous plaise ou non. La plupart des étrangers avec qui je fais connaissance nous tiennent pour des cinglés. Nombreux sont ceux qui jugent que nous représentons un vrai danger pour la communauté internationale".

Certains pays, poursuit-il, n'ont d'autre choix que de prier leur ou leurs dieux, s'il y en a plusieurs, afin que la Maison Blanche ne s'ingère pas dans leurs affaires intérieures, soit par le biais d'une transition politique vers un régime qu'elle juge plus appropriée, soit par le biais de bombes larguées sur leur territoire ou de drones chargés d'éliminer leurs leaders sous prétexte des ignobles délits qu'ils auraient perpétrés.
Preuves à l'appui, M. Simpson donne de nombreux exemples évocateurs: l'Irak, l'Afghanistan, la Libye, le Yémen, pour n'en citer que quelques-uns. "Certains de nos prétendus alliés, notamment la Grande-Bretagne, s'allient à notre cause dans une tentative de limiter nos pulsions homicides", a-t-il souligné.

Il n'est pas étonnant, ajoute-t-il, que d'autres pays comme l'Inde, que Washington incite depuis tant d'années à rejoindre la short-list de ses meilleurs clients en matière de livraison d'armes, préfèrent avoir affaire avec la Russie, et pas avec les États-Unis.

Quant à la politique intérieure du gouvernement américain, M. Simpson déplore la libre circulation des armes à feu dans le pays, dont la population civile subit les conséquences: ces derniers temps, plusieurs Américains ont trouvé la mort dans des fusillades, perpétrées entre autres dans des églises et des écoles.
Selon M. Simpson, la responsabilité de cette situation incombe essentiellement à l'industrie militaire américaine, soutenue d'ailleurs par un lobby très puissant.

En guise de conclusion, l'ancien ambassadeur a appelé le gouvernement américain à "retirer ses troupes".

"Il n'y aura pas de paix sur cette planète tant que nous ne le ferons pas. Ne soyons plus des assassins", a-t-il exhorté.

L'article en question a été bien accueilli par l'ancien ambassadeur américain à Moscou Jack Matlock, qui a souligné que "malheureusement, ce texte contient plus de vérité que certains d'entre nous voudraient l'admettre".
http://fr.sputniknews.com/international/20160102/1020713071/nation-assassin-ambassadeur-us-critique.html#ixzz3wAIGa3WZ


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Sam 9 Jan - 19:20

Nous, français, gardons toujours dans l'esprit l'image des américains qui ont débarqué en Juin 1944 pour nous libérer. Pourtant, ils ignorent notre existence jusqu'à Pearl Harbor, ils ont leur ambassadeur à Vichy; plus tard les bombardements massifs sur nos villes, largement injustifiées, leur mépris face à de Gaulle, leur intention de coloniser la France qu'il considérait comme collaboratrice. Défendre l'Angleterre, oui; la France, non. Nous ne leur devons rien. Où est la France à Yalta en Février 1945? Roosevelt s'est opposé à la présence de de Gaulle! La France, pour eux, n'est qu'un pion dans leur stratégie de conquête mondiale.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Lun 11 Jan - 22:10



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Mar 12 Jan - 19:13

Je m'interrogeais depuis très longtemps sur "l'américanisme" de Hollande, son amitié affichée pour ce pays, sa volonté de rester dans l'OTAN, alors que Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac avaient laissé la France au-dehors, sa soumission aux ordres "états-uniens"... Enfin la réponse!  Hollande est un "young leader", de même que six ministres de son premier gouvernement! Youngs leaders choisis par qui? Lisez cet article du 22 Mai 2012. Et les français croient toujours qu'avec un gouvernement qui se dit de gauche, son indépendance est bien défendue! Dans la tombe de Colombey, je sens un képi qui frémit...de honte et d'indignation!

http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par loli83 le Mar 12 Jan - 20:46

là je suis d'accord avec toi gaston pour tes deux derniers messages

et avec les articles cités par Komyo

les Usa sont le dragon déguisé en agneau ( apocalypse 13 : 11 à 18 )
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Ven 15 Jan - 18:53

Pour en savoir plus, tapez "Young leaders" sur Google; effarants les noms qu'on y trouve! Laurent Joffrin, par exemple, et Juppé, NKM, Valérie Pécresse, Macron, Fleur Pellerin...Vous comprendrez mieux la politique française; Gauche et Droite, même punition même motif!
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 15 Jan - 19:27

gaston arrete t'es ridicule à voir le mal partout on dirait komyo... c'est tout de meme mieux que de se lancer des bombes sur la gueule non ?

wkpd a écrit:Tous les ans, un jury en France et aux États-Unis sélectionne vingt Français et Américains (à partir d'une liste de plusieurs centaines de noms de personnes entre 30 et 40 ans1) destinés à occuper une position de leadership dans leur domaine, et appelés à jouer un rôle important dans la relation entre les deux pays. Les candidats retenus participent ensuite à deux séminaires de cinq jours chacun, répartis sur deux années consécutives – alternativement en France et aux États-Unis – afin d’échanger des réflexions sur des thèmes d’intérêt commun et de tisser des liens forts et durables
https://fr.wikipedia.org/wiki/French-American_Foundation

Le rève de gastounet :
quoi des leaders français et américains qui discutent ensemble mais quel scandale ! Ce serait tellement mieux si on ne parlait pas, si on se faisait la gueule si on ne se comprenait pas et si on se tapait dessus.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Le Repteux le Ven 15 Jan - 20:16

Qu'ils commencent donc par s'entendre sur l'arrêt des guerres, après on verra.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Lun 18 Jan - 12:30

plus j observe les états unis, plus je les trouve engoncé dans un phénomène de déliquescen;ce comme cela a été le cas dans l ex URSS
la bas aussi la novlange et déni de réalité était la norme ! ci-joint un très bon article d'orlov


Même Georges Orwell n’y avait pas pensé : la défaite, c’est la victoire

Sur le mur du ministère de la Vérité dans le roman 1984 de George Orwell, il y avait trois slogans :

LA GUERRE, C’EST LA PAIX,
LA LIBERTÉ, C’EST L’ESCLAVAGE,
L’IGNORANCE, C’EST LA FORCE
Il me vient à l’esprit que ces slogans s’appliquent un peu trop bien à la façon dont fonctionne l’establishment de Washington.



John Holcroft
La guerre est certainement la paix : il suffit de regarder comment l’Irak, l’Afghanistan, le Yémen, la Libye, la Syrie et l’Ukraine sont devenus pacifiques grâce à leurs efforts de paix. Les seuls éléments qui empêchent une tranquillité absolue sont les gens qui restent encore en vie là-bas. Cela devrait se résoudre tout seul, en particulier en Ukraine, où les gens sont maintenant confrontés à la perspective de survivre à un hiver froid sans chauffage ni électricité.

La liberté est en effet l’esclavage : pour profiter de leur liberté, les Américains dépensent plus qu’une vie de travail sous forme de dette, que ce soit par un prêt hypothécaire, une dette médicale engagée en raison d’une maladie ou par des prêts étudiants. Comme alternative, ils peuvent également en profiter en pourrissant en prison. Ils travaillent aussi de plus longues heures avec moins de pauses et aucun des bénéfices sociaux de tous les autres pays développés, et leur salaire n’a pas augmenté depuis deux générations.

Ce qui permet tout cela est le fait que l’ignorance est en effet une force ; s’il n’y avait pas une ignorance délibérée si écrasante des Américains à l’égard de leurs propres affaires et de celles du monde en général, ils se seraient rebellés depuis longtemps, et tout le château de cartes se serait écroulé.

Mais il y a un quatrième slogan qu’il faudrait ajouter sur le mur du ministère de la Vérité à Washington :

LA DÉFAITE, C’EST LA VICTOIRE

La nature absurde des trois premiers mots d’ordre peut être affinée de diverses manières. Il est maladroit de prétendre que les engagements américains en Irak, en Afghanistan, au Yémen, en Libye, en Syrie ou en Ukraine ont produit la paix, mais divers mensonges officiels ainsi que les Télétubbies nationaux continuent à prétendre qu’ils ont, en quelque sorte, évité le pire des dangers (totalement pré-fabriqué), comme les armes de destruction massive irakiennes et syriennes. Ce qu’ils ont produit, c’est une guerre sans fin financée par une dette galopante qui conduit à la ruine économique. Mais ici, l’ignorance aide beaucoup.

De même, il est possible, même si c’est un peu maladroit, de prétendre que l’esclavage est la liberté parce que, voyez-vous, une fois que vous avez accompli votre travail comme un esclave, vous pouvez rentrer à la maison et vous abreuver de non-sens autant que vous voulez sur tel ou tel blog. C’est bien sûr ridicule ; vous pouvez vous farcir la tête avec le savoir que vous voulez, mais si vous tentez de l’utiliser pour agir, vous découvrirez rapidement que vous n’êtes pas autorisé à le faire. «Retourne dans les rangs, esclave !». Vous pouvez également prendre le chemin inverse et prétendre que la liberté, c’est pour les fainéants alors que nous, les gens productifs, devons passer d’une tâche prévue à l’autre, et mener nos enfants vers le même destin, en évitant comme la peste les temps non structurés, mais ce n’est pas du tout de l’esclavage. Pas du tout. Cela ne s’en approche même pas. Personne ne m’a dit quoi faire ! [«– Chéri, regarde sur le smartphone quelle est la prochaine tâche sur la liste des choses à faire d’aujourd’hui.»]

Avec l’ignorance, vous n’avez même pas à apporter la preuve : les ignorants sont parmi les personnes les mieux informées sur la terre, selon eux. Je vois cela tout le temps dans les centaines de commentaires de blog que je supprime  ; ceux qui commencent par «Vous devez sûrement savoir que [quelque chose que je ne sais pas]…» ou «Maintenant, il devrait être clair pour tout le monde que [quelque chose de pas clair]… » sont particulièrement amusants. Certains jours, je trouve une telle ignorance presque accablante, et ainsi, l’ignorance est en quelque sorte une force.

Mais il est très difficile de prétendre que la défaite est la victoire, et il s’agit là d’un grand défi pour l’establishment de Washington DC. Quand ils sont victorieux, vos dirigeants parviennent à faire leur chemin dans le monde ; quand ils sont vaincus, le monde doit faire son chemin avec eux. C’est quelque chose de difficile à cacher : vos dirigeants disent ce qu’ils veulent faire ; puis soit ils réussissent à le faire soit ils échouent. Quand ils échouent, ils essaient toujours d’appeler cela un succès, mais si vous regardez leurs déclarations initiales sur les buts de guerre, puis les résultats, les deux ne correspondent pas du tout. Alors cela ressemble seulement à une sorte de danse de Saint-Guy qui a l’air d’une défaite, peu importe comment ils se tordent, se tortillent et se contorsionnent. C’est une bonne chose car, avec toute la propagande que le ministère de la Vérité balance, il est difficile pour une personne ordinaire de déterminer la nature des faits sur le terrain. Mais quand on en vient à juger de la victoire et de la défaite, vous pouvez habituellement sortir ces infos directement du cul du cheval.1. Oui, les consultants en relations publiques du ministère peuvent encore prétendre que «nous avons contraint l’ennemi à nous offrir un massage gratuit des tissus profonds de nos muscles fessiers [avec des bottes en cuir de la meilleure qualité, NdT]», mais un enfant de maternelle un peu précoce pourra aisément décoder que «nous nous sommes fait botter le cul».

Alors, permettez-moi d’énumérer quelques victoires américaines. Ou devrais-je dire défaites ? Au choix, c’est pareil.

Merci aux 1 500 milliards de dollars consacrés à l’effort de guerre, aux 1,5 millions de victimes irakiennes, et aux 5 000 soldats américains morts : il n’y a plus d’al-Qaïda en Irak maintenant (tout comme c’était déjà le cas sous Saddam Hussein) [ils sont juste la porte à côté, NdT] et le pays est libre et démocratique.
Merci aux nombreuses années d’efforts continuels qui ont coûté plus de 500 milliards de dollars et la vie de 3 500 soldats de la coalition : les talibans en Afghanistan ont été vaincus et le pays est désormais en paix.
Le régime syrien a été renversé et la Syrie est désormais pacifique et démocratique, et pas du tout un cas désespéré, déchiré par une guerre qui a causé plus d’un million de réfugiés, dont une grande partie du territoire est gouvernée par des militants islamistes bien trop radicaux, même pour al-Qaïda.
Dans l’ensemble, le problème de l’extrémisme islamique a été traité une fois pour toutes, et les islamo-fascistes de George W. Bush (vous vous souvenez de ce terme ?) sont un vague souvenir. ISIS ou ISIL ou État islamique sont tout autre chose. De plus, les bombardements US sporadiques à grands frais les ont un peu égratignés…  peut-être.
Merci au coup d’état piloté par les USA, parfaitement légal et vraiment nécessaire : l’Ukraine est en train de devenir un membre stable et prospère de l’Union européenne et de l’Otan, et les Ukrainiens, épris de liberté, ne dépendent plus du tout du gaz, du charbon et du combustible nucléaire russes pour pouvoir simplement survivre à l’hiver de 2014-2015, ni de la bonne volonté russe d’envoyer des convois humanitaires pour loger et nourrir les réfugiés de la guerre civile, ou pour négocier leurs accords de paix avec l’autre partie.
Conformément à notre grande stratégie géopolitique pour la domination éternelle du monde, nous avons viré avec succès la Russie de la Crimée et nous sommes en train d’y construire une énorme base militaire de l’Otan pour que la Russie ne puisse jamais redevenir une grande puissance mondiale, mais soit obligée de se conformer à chacun de nos caprices.
Merci à nos efforts diplomatiques inlassables : la Russie est maintenant complètement isolée, ce qui explique pourquoi elle ne peut plus constamment signer de gigantesques accords commerciaux à travers le monde ou devenir le champion de la cause des nations non occidentales qui n’aiment pas être bousculées par l’Ouest et n’ont aucun désir de s’occidentaliser.
Nos sanctions ont vraiment fait mal à la Russie, et pas du tout à l’UE qui n’a pas perdu un énorme marché à l’exportation et n’est pas du tout sur le point de perdre l’accès au gaz naturel de la Russie dont elle n’a pas besoin de toutes façons. Pas plus que cela ne fournit une forme de protectionnisme et un énorme avantage aux producteurs nationaux russes, ou un nouveau grand marché d’exportation vers la Russie à nos rivaux économiques.
Le changement de régime à Moscou est à portée de main, et nos marionnettes politiques, très chèrement engraissées à l’intérieur de la Russie, se sentent plus populaires que jamais. Après tout, à peine plus de 90% des Russes respectent et soutiennent Poutine pour les grandes choses qu’il a faites pour eux, aussi nos comparses comme Khodorkovski ou Kasparov ne devraient avoir aucun problème à obtenir au moins 1% lors des prochaines élections présidentielles, ce qui les propulsera directement au Kremlin.
Merci à notre pression politique implacable : Poutine est maintenant châtié, il est prêt à se montrer raisonnable et à se plier à notre volonté, et pas du tout en train de dire des choses comme «Cela ne se produira jamais !» dans son adresse annuelle aux dirigeants élus de son pays, diffusée internationalement. En tout cas, personne n’écoute ses discours, d’ailleurs notre presse nationale n’a pas besoin de les couvrir tellement ils sont longs et ennuyeux.
… Et pour couronner le tout…

L’Amérique est la nation indispensable dans le monde, la (seconde) plus grande puissance économique du monde (mais en hausse rapide), et le leadership américain est respecté dans le monde entier. Lorsque le président Obama l’a dit dans un récent discours qu’il a prononcé en Chine, le public ne lui a pas du tout ri au nez, n’a pas roulé des yeux, fait des grimaces ou fait non de la tête lentement en fronçant les sourcils.
Comment pouvez-vous ignorer l’importance de telles choses, et ne pas les nommer DÉFAITE ? Facile ! L’ignorance arrive à la rescousse ! L’ignorance est non seulement la force, c’est la force la plus impressionnante dans l’univers.

Considérez ceci : la connaissance est toujours limitée et spécifique, mais l’ignorance est infinie et tout à fait universelle ; la connaissance est difficile à transmettre et ne se déplace pas plus vite que la lumière, mais l’ignorance est instantanée dans tous les lieux de l’univers connus et inconnus, y compris dans les univers parallèles et les dimensions de l’existence que nous ignorons complètement. Bref, il y a une limite à ce que vous pouvez savoir, mais il n’y a pas de limite à tout ce que vous ne savez pas et que vous pensez savoir !

Voici quelque chose que vous pensez probablement savoir. L’empire américain est un «empire du chaos». Oui, il échoue en quelque sorte à instaurer la paix, la prospérité, la démocratie, la stabilité, à prévenir les crises humanitaires ou à faire cesser beaucoup de crimes horribles. Mais il parvient quand même à atteindre le chaos. Qui plus est, il réalise un nouveau type de chaos extraordinaire qu’il vient d’inventer : le chaos contrôlé ; il est beaucoup mieux que l’ancien. Un peu comme le charbon propre que vous pouvez frotter sur vous, partout, allez-y, essayez ! Oui, il y a des opposants là-bas qui disent des choses comme «Vous récoltez ce que vous semez, et si vous semez le chaos, vous récolterez le chaos.» Je suppose qu’ils n’aiment tout simplement pas le chaos. À chacun le sien. Peu importe.

Vous en voulez plus ? Considérez ceci. Si vous vivez aux États-Unis, vous avez probablement célébré Thanksgiving il y a peu, en vous gavant de dinde et de farce avec de la sauce aux airelles, et peut-être de la tarte à la citrouille. Vous pensez que vous savez que cette fête est liée aux pèlerins qui ont d’abord célébré Thanksgiving à Plymouth dans le Massachusetts, mais je suis sûr que vous ne vous souvenez pas de l’année exacte. Je suis sûr aussi que vous pensez que ces pèlerins ont célébré Thanksgiving en se régalant avec les indigènes. Vous pourriez même le raconter à vos enfants et penser que vous leur enseignez un peu d’histoire plutôt que d’étendre leur ignorance.

Maintenant, quelques faits. Les pèlerins n’étaient pas des Pèlerins du tout, mais des colons. Ils ont été rebaptisés pèlerins au XIXe siècle. Croyez-moi, personne n’est jamais allé en pèlerinage à Plymouth dans le Massachusetts ! Ces colons ont fini là parce qu’en marins incompétents, ils ont raté le port de Boston d’une demi-journée de navigation, et se sont retrouvés dans le port de Plymouth qui est exposé avec des hauts fonds, et donc aussi inutile aujourd’hui qu’il l’était alors. Ils n’ont pas célébré Thanksgiving ; étant des fanatiques religieux étranges, ils n’ont même pas fêté Noël. Malgré de fausses preuves des médias sociaux de l’époque, ils ne se sont certainement pas régalés avec les habitants du coin, qui, à cette époque, parlaient assez bien l’anglais et négociaient avec le monde. Les habitants ont pensé que ces colons pratiquaient un culte religieux étrange (ce qui était vrai), qu’ils étaient moches et malodorants (ils ne se lavaient jamais et n’avaient aucune idée des saunas ou des huttes de sudation) et avaient des habitudes personnelles répulsives (telles que de porter leur morve avec eux enveloppée dans un chiffon [qu’ils appelaient mouchoir, NdT]). Ils étaient également assez désespérants à la chasse ou à la pêche, et ils ont survécu en pillant les jardins potagers de la population locale avant de finir affamés. Pour couronner le tout, la fête nationale a été créée par Abraham Lincoln au plus fort de la guerre civile qui s’est déroulée (ce que vous devez sûrement savoir !) bien plus tard. Et il ne l’a pas appelée Thanksgiving ; il l’a nommée Jour de l’Expiation pour les crimes horribles que des Américains commettaient contre d’autres Américains à l’époque.

Mais c’était avant que l’Association pour la promotion des dindes gelées n’ait le feu vert pour adapter cette histoire. C’était un plan aussi simple que génial : on vous impose une overdose de tryptophane, puis, le lendemain, alors que vous êtes encore groggy, on vous envoie dehors pour une frénésie de shopping où, bien sûr, vous allez accumuler une dette aux agios élevés qu’il vous faudra bien payer au cours de l’année suivante. Réinvestissez une partie de ces intérêts dans un battage médiatique autour des dindes et des vacances, et vous avez une industrie nationale qui pousse les gens à s’endetter pour des achats de produits importés dont ils n’ont pas besoin (rappelez-vous, si ça n’indique pas Made in China, alors c’est probablement une contrefaçon), jusqu’à ce que tout le monde soit ruiné.

Mais une histoire aussi bidon, le ministère américain de la Vérité peut envisager de la faire durer. Il peut créer un niveau d’ignorance tellement élevé que les Américains en général ne sauront jamais qu’ils ont été vaincus, pensant que la pluie torrentielle des égouts rances du monde entier se déversant sur leur tête est une grâce de Dieu, et lui en être reconnaissant. A moins que suffisamment d’Américains ne se réveillent et commencent à admettre le mot défaite dans le vocabulaire national. Ce n’est pas une nation exceptionnelle, pas même une nation indispensable, mais une nation vaincue. Et, rendez-vous compte, vaincue de ses propres mains, parce que personne en particulier n’a pris la peine de la vaincre. Elle s’est pointée pour être battue, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle obtienne ce qu’elle voulait.

D’un autre côté, la défaite s’est avérée être une grande expérience pour de nombreux pays qui ont ensuite eut beaucoup de succès : l’Allemagne (au deuxième essai), le Japon, la Russie après la Guerre froide… Bien sûr, la première étape de ce processus d’apprentissage est d’admettre sa défaite. Mais si vous ne voulez pas faire cela, c’est OK, car il y a toujours l’ignorance pour vous donner toute la force dont vous avez besoin.

Dmitry Orlov

Traduit par Hervé, vérifié par jj, relu par Literato pour le Saker Francophone

Liens
Génocide et le mythe de Thanksgiving
Le sang des natifs, ou le mythe de Thanksgiving

Jeu de mot sur l’expression anglaise , «Je l’ai entendu de la bouche du cheval», qui signifie : la personne qui me l’a dit était présente ↩
80


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Sam 30 Jan - 11:26

Hier soir à 20 H 35, sur Sénat, "Guerre, mensonges et video". Un excellent docu., suivi d'un débat très intéressant sur la politique de Bush en Afghanistan et surtout en Irak. Une machination machiavélique construite sur des mensonges soigneusement élaborés et rabâchés par les medias pour intoxiquer complètement le peuple américain et l'amener inexorablement à soutenir cette agression odieuse. Le peuple se laisse mener par le bout du nez; il suffit de savoir le faire. Goebbels a de dignes héritiers!
"L'Irak est une mer de pétrole" , dit l'un des soutiens de Bush. Dans cette mer, ils sont en train de s'y noyer!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Lun 1 Fév - 17:26

dans la mesure ou l'argent est le nerf de la guerre, cette information est assez intéressante !

http://lesakerfrancophone.fr/la-de-dollarisation-en-marchela-russie-brise-le-monopole-de-lamerique-sur-le-prix-du-petrole

le titre est un peu grandiloquent, car la dédollarisation est en marche depuis que le usa ont tenté d exclure et d'isoler la russie du jeu mondial.
visiblement, ils bougent vite, nouveau reseau swift interne, cartes bleues, achat de grandes quantités d'or physique, etc


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mer 3 Fév - 21:31

La guerre et la destruction sociale en Amérique

Alors que la crise de l’eau à Flint, dans le Michigan, continue à faire les gros titres à échelle nationales aux États-Unis, les scientifiques et les responsables de l’environnement ont révélé un des sales secrets de la vie américaine : l’empoisonnement de l’eau potable avec des produits chimiques toxiques n’est pas unique à Flint, mais a lieu dans tout le pays.
Des comtés en Louisiane et au Texas, ainsi que les villes de Baltimore, au Maryland ; Pittsburgh, en Pennsylvanie ; Washington DC et Boston, au Massachusetts, ont tous signalé qu’un nombre important d’enfants ont été exposés à des niveaux élevés de plomb, en grande partie par l’eau du robinet.
Cette semaine, le responsable de la réglementation environnementale dans l’état de l’Ohio, a déclaré que les réglementations nationales de l’eau « ne fonctionnent pas », affirmant qu’elles sous-estiment considérablement l’ampleur réelle de l’empoisonnement au plomb dans les villes américaines. Comme le chercheur de Virginia Tech Marc Edwards l’a dit : « En raison du dépistage truqué, Flint respecte les critères alors même que les gardes nationaux [envoyés pour faire face à cette crise, ndt] patrouillent dans la rue.
(...)
La réponse de l’establishment politique à l’empoisonnement de dizaines de milliers de personnes à Flint et potentiellement de millions d’autres à travers les États-Unis a été caractérisée par l’indifférence. Les responsables politiques, du gouverneur du Michigan Rick Snyder aux responsables locaux du Parti démocrate et au gouvernement Obama, font grise mine, font semblant de s’en occuper ou cherchent à rejeter la faute, tout en ne faisant rien pour régler le problème.
(...)
Le Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS) a récemment évalué la politique dite du pivot vers l’Asie du ministère de la Défense, dont le matériel militaire a été soit acheté neuf soit délocalisé dans le Pacifique occidental pour contrer la montée économique et militaire de la Chine. Il est frappant que le rapport du CSIS ait attribué une note d’échec à l’armée américaine. Il a appelé à l’expansion et au développement de tous les aspects de la capacité de l’armée américaine dans le Pacifique pour maintenir sa supériorité en cas de guerre avec la Chine.
Depuis le début des années 1990, l’armée américaine a opéré sur la base d’une doctrine stratégique selon laquelle elle ne permettra l’existence d’aucune autre puissance capable de contester son autorité militaire, même au niveau régional. Cela signifie que les États-Unis doivent être en mesure de déployer une telle force militaire écrasante capable de vaincre une autre puissance majeure, telle la Chine, dans une guerre conventionnelle, loin des frontières des États-Unis.
C’est la garantie que la société américaine sera saignée à blanc dans une folle tentative de maintenir sa domination militaire, qui ne peut se terminer que par une catastrophe pour la population des États-Unis et du monde entier
(...)

https://www.wsws.org/fr/articles/2016/j ... -j29.shtml


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Le Repteux le Mer 3 Fév - 21:37

Lien non fonctionnel Komyo.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Jeu 4 Fév - 8:10

Le Repteux a écrit:Lien non fonctionnel Komyo.

https://www.wsws.org/fr/articles/2016/jan2016/pers-j29.shtml

Juré André Damon c'est pas moi...ça aurait pu. Very Happy


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Ven 5 Fév - 16:57

C'est ainsi que s'écrit l'Histoire...Après les armes nucléaires et l'anthrax de Saddam...Et notre caniche providentiel n'a pas senti d'où venait le gaz; il ne sent que le vent d'Ouest...

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/pierre-piccinin-sur-les-attaques-52260
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mer 6 Avr - 22:00



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Jeu 7 Avr - 11:07

On réarme en Europe de l'Est! Pologne, Slovaquie, Etats baltes; les chars grondent, les USA montent la garde, sans fleur au fusil! Est-ce la meilleure façon de maintenir la paix avec son voisin? Agissez de même avec vos propres voisins! Qui veut donc la guerre?  Où en est-on avec l'avion du vol MH 17 abattu  au-dessus de l'Ukraine en Juillet 2014? Le mensonge n'a pas donné les fruits espérés, comme l'anthrax jadis...On joue avec le feu, et l'Europe est complice! Va-t-on un jour regarder la réalité en face? Qui souffle sur les braises depuis des générations? Les USA veulent être maîtres du monde et sont prêts à tout pour y arriver! Et si le vieux Malachie ne s'était pas trompé...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Jeu 7 Avr - 18:56

oui c'est vrai que Poutine n'est pas un va-t-en guerre et que ses voisins n'ont aucune, mais absolument aucune raison de craindre le pire avec lui. Qu'ils sont con hein Gaston !

Il suffit de regarder les actions de Poutine pour voir que celui ci est une colombe.

Il a commencé tranquillement durant la deuxième guerre de Tchétchénie, en massacrant plusieurs dizaines de milliers ou centaines de milliers de citoyens russes lors de bombardements massifs la capitale tchétchène  Grozny... c'était juste pour se faire la main et mettre un tyran au pouvoir en Tchétchénie. Tyran aux ordres de Moscou bien entendu..

Puis il montra les dents en Ossétie et Géorgie en essayant d'agrandir les frontières de son pays. Première tentative.  Echec.  

Mais c'était pour mieux sauter en envahissant et colonisant la Crimée et en tentant d'annexer une autre partie de l'Ukraine.

Mais attend ce n'est pas fini :

Ta "colombe" Poutine a massivement bombardé la Syrie pour sauver son ami le boucher Assad dont le pouvoir chancelait dangereusement. De ces bombardements s'en suivi un exode massif des syriens vers, non pas la grande et bonne Russie, mais l'Europe de l'Ouest. Comme c'est étrange.... Ces migrants auraient ils mal ou tout compris ?
Bon Assad va pouvoir continuer a massacrer en toute impunité. Merci Poutine. Mais cela te plait. De l'ordre on massacre le peuple et on soutient les dictateurs. Ne surtout pas faire le contraire sinon c'est la pagaille.

Assad conforté au pouvoir, la Russie se retira du conflit ignorant Daesh.

Mais attend ce n'est pas fini. N'oublions pas que les turcs ont osé abattre un avion russe.
Du coup Poutine a rallumé la feu entre l'Arménie , allié traditionnel de  la Russie et le peuple turc de l'Azerbaïjan. (le slogan c'est un peuple turc - 2 Etats)

Quel grand homme ce Poutine. Tu as raison de l'admirer Gaston, je crois que depuis la seconde guerre mondiale on n'a pas eu un tel criminel à la tête d'un pays.
A lui tout seul tout cela.
C'est son oeuvre bienfaitrice.

Et qu'ils ont tort les voisins de la Russie de s'inquiéter d'un si bon personnage au pouvoir en Russie.
Que des imbéciles hein Gaston. Toi tu sais mieux. tu ne t'interroges pas de savoir si leurs craintes sont fondées ou non ?
Tu devrais leur écrire pour leur expliquer ta vision des choses. ou pas.

ps : tu crois que si je corrigeais un peu ce billet et le publiais sur agoravox tu en tiendrais compte ?


Dernière édition par troubaa le Jeu 7 Avr - 20:49, édité 2 fois


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5205
Localisation : Val David, Québec

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Le Repteux le Jeu 7 Avr - 20:42

Fais-le, et met Gaston comme surnom pour voir s'il va mordre à l'hameçon! Very Happy


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Ven 8 Avr - 17:26

Allez, troubaa, suis le conseil de notre ami québécois! C'est un sage; le froid canadien ne lui chauffe pas les neurones! Et les filles non plus...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 8 Avr - 18:59

gaston21 a écrit: le froid canadien ne lui chauffe pas les neurones! Et les filles non plus...
ce me tente pas dsl..... Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Ven 8 Avr - 22:17

troubaa a écrit:oui c'est vrai que Poutine n'est pas un va-t-en guerre et que ses voisins n'ont aucune, mais absolument aucune raison de craindre le pire avec lui. Qu'ils sont con hein Gaston !

Il suffit de regarder les actions de Poutine pour voir que celui ci est une colombe.

Il a commencé tranquillement durant la deuxième guerre de Tchétchénie, en massacrant plusieurs dizaines de milliers ou centaines de milliers de citoyens russes lors de bombardements massifs la capitale tchétchène  Grozny... c'était juste pour se faire la main et mettre un tyran au pouvoir en Tchétchénie. Tyran aux ordres de Moscou bien entendu..

Puis il montra les dents en Ossétie et Géorgie en essayant d'agrandir les frontières de son pays. Première tentative.  Echec.  

Mais c'était pour mieux sauter en envahissant et colonisant la Crimée et en tentant d'annexer une autre partie de l'Ukraine.

Mais attend ce n'est pas fini :

Ta "colombe" Poutine a massivement bombardé la Syrie pour sauver son ami le boucher Assad dont le pouvoir chancelait dangereusement. De ces bombardements s'en suivi un exode massif des syriens vers, non pas la grande et bonne Russie, mais l'Europe de l'Ouest. Comme c'est étrange.... Ces migrants auraient ils mal ou tout compris ?
Bon Assad va pouvoir continuer a massacrer en toute impunité. Merci Poutine. Mais cela te plait. De l'ordre on massacre le peuple et on soutient les dictateurs. Ne surtout pas faire le contraire sinon c'est la pagaille.

Assad conforté au pouvoir, la Russie se retira du conflit ignorant Daesh.

Mais attend ce n'est pas fini. N'oublions pas que les turcs ont osé abattre un avion russe.
Du coup Poutine a rallumé la feu entre l'Arménie , allié traditionnel de  la Russie et le peuple turc de l'Azerbaïjan. (le slogan c'est un peuple turc - 2 Etats)

Quel grand homme ce Poutine. Tu as raison de l'admirer Gaston, je crois que depuis la seconde guerre mondiale on n'a pas eu un tel criminel à la tête d'un pays.
A lui tout seul tout cela.
C'est son oeuvre bienfaitrice.

Et qu'ils ont tort les voisins de la Russie de s'inquiéter d'un si bon personnage au pouvoir en Russie.
Que des imbéciles hein Gaston. Toi tu sais mieux. tu ne t'interroges pas de savoir si leurs craintes sont fondées ou non ?
Tu devrais leur écrire pour leur expliquer ta vision des choses. ou pas.

ps : tu crois que si je corrigeais un peu ce billet et le publiais sur agoravox tu en tiendrais compte ?

c est beau les storytelling concoctés dans les bureaux du pentagone pour justifier l impérialisme américain. Après tout quoi de mieux que des ennemis créés de toute pièce pour justifie son existence.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 8 Avr - 22:59

Poutine je ne te parle que de poutine.
Tu te sers des amériacins comme excuse à Poutine.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Sam 9 Avr - 8:50

Tu te sers des américains comme excuse à Poutine.

Tu parles ils s'entendent comme larrons en foire...c'est pas nouveau. On a vu en Afghanistan et en Irak, c'est chacun son tour, questions de marché de l'armement, et de contrôle du robinet énergétique.
Et sur le dos de qui ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Jeu 21 Avr - 17:00

Un exemple de plus de la perversité de la politique américaine. Non, personne ne savait! L'Arabie Saoudite? Nos amis! Saddam Hussein, l'affreux qu'il fallait pendre! Et on l'a pendu! Et on le paye cher aujourd'hui...

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/11-septembre-28-pages-180164
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mar 16 Aoû - 9:24

Les États-Unis pensent que le monde leur appartient, par Noam Chomsky

Spoiler:
Les États-Unis se sont depuis longtemps arrogé le droit d’utiliser la violence pour atteindre leurs objectifs, mais ils n’ont plus maintenant les moyens de mettre en œuvre leurs politiques. Cet article est une adaptation de Soulèvement, un chapitre de Systèmes de pouvoir : conversations à propos du soulèvement général contre l’empire US, le recueil d’interviews de Noam Chomsky par David Barsamian paru début 2013 (avec nos remerciements pour l’éditeur, Metropolitan Books). Les questions sont de Barsamian, les réponses de Chomsky.

Barsamian. Les États-Unis ont-ils toujours le même niveau de contrôle qu’autrefois sur les ressources énergétiques du Moyen-Orient ?

Chomsky. Les grands pays producteurs d’énergie sont toujours fermement sous le contrôle des dictatures soutenues par l’Occident. Donc, effectivement, le progrès réalisé par le Printemps arabe est limité, mais il n’est pas négligeable. Le système dictatorial contrôlé par l’Occident est érodé. En fait, il est érodé depuis un certain temps. Ainsi, par exemple, si vous retournez cinquante ans en arrière, les ressources énergétiques, principale préoccupation des planificateurs américains, ont été pour la plupart nationalisées. Il y a toujours eu des tentatives pour changer cela, mais elles n’ont pas réussi.

Prenez l’invasion américaine de l’Irak, par exemple. Pour tout le monde, sauf un idéologue borné, il est assez évident que nous avons envahi l’Irak, non pas par amour de la démocratie, mais parce que c’est la deuxième ou troisième plus grande source de pétrole dans le monde, et que l’Irak se trouve au cœur de la plus importante région productrice. Vous n’êtes pas censé le dire. Ce serait considéré comme une théorie conspirationniste.

Les États-Unis ont subi une sérieuse défaite en Irak de la part du nationalisme irakien , la plupart du temps par une résistance non-violente. Les États-Unis pouvaient tuer les insurgés, mais ils ne pouvaient pas faire face à un demi-million de personnes manifestant dans les rues. Étape par étape, l’Irak a été en mesure de démanteler les contrôles mis en place par les forces d’occupation. En novembre 2007, il devenait assez évident que les objectifs des États-Unis seraient très difficiles à atteindre. Et à ce moment là, curieusement, ces objectifs ont été explicitement dévoilés. Donc, en novembre 2007, l’administration Bush II a présenté une déclaration officielle à propos de ce que devrait être tout arrangement futur avec l’Irak. Il y avait deux exigences majeures : l’une, que les États-Unis soient libres de mener des opérations de combat à partir des bases militaires qu’ils conserveront ; et l’autre que soient encouragés les flux d’investissements étrangers vers l’Irak, en particulier les investissements américains. En janvier 2008, Bush a explicité cela clairement dans une de ses déclarations. Quelques mois plus tard, face à la résistance irakienne, les États-Unis ont dû renoncer. Le contrôle de l’Irak est en train de s’évanouir sous leurs yeux.

La guerre en Irak était une tentative de rétablir par la force quelque chose comme l’ancien système de contrôle, mais elle a été repoussée. En règle générale, je pense que les politiques américaines restent les mêmes depuis la Deuxième Guerre mondiale. Mais la capacité de les mettre en œuvre décline.

Barsamian. Le déclin est-il dû à la faiblesse économique ?

Chomsky. En partie parce que le monde est en train de se diversifier. Il dispose de centres de pouvoir multiples. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis étaient vraiment à l’apogée de leur puissance. Ils avaient la moitié des richesses du monde, et tous leurs concurrents avaient été gravement endommagés ou détruits. Ils avaient une position de sécurité incroyable et élaboraient des plans pour diriger le monde, ce qui n’était pas irréaliste à l’époque.

Barsamian. Est-cela qu’on a appelé la grande aire de planification? [zone à subordonner aux intérêts économiques des US, NdT]

Chomsky. Oui. Juste après la Seconde Guerre mondiale, George Kennan, chef du personnel de la planification de la politique du département d’État des États-Unis, et d’autres, en ont esquissé les détails, puis ils ont été mis en œuvre. Ce qui se passe actuellement au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans une certaine mesure en Amérique du Sud nous ramène tout droit à la fin des années 1940. Le premier grand succès de la résistance à l’hégémonie américaine a eu lieu en 1949. C’est lorsque se produisit un événement appelé la perte de la Chine, cette expression est significative.

C’est une formulation très intéressante, et jamais contestée. Il y eut beaucoup de discussions pour savoir qui était responsable de la perte de la Chine. C’était devenu un problème national énorme. Mais c’est une phrase très intéressante. Vous ne pouvez perdre que quelque chose qui vous appartient. Cela était tout simplement pris pour un fait acquis : nous possédons la Chine et si elle se dirige vers l’indépendance, c’est que nous l’avons perdue. Plus tard apparurent les préoccupations au sujet de la perte de l’Amérique latine, puis la perte du Moyen-Orient, la perte de…certains pays, le tout basé sur la prémisse que nous possédons le monde et que tout ce qui affaiblit notre contrôle est une perte pour nous et nous nous demandons comment le récupérer.

Aujourd’hui, si vous lisez, disons, des revues de politique étrangère ou si vous écoutez les débats républicains ridicules, vous verrez qu’ils se demandent : Comment pouvons-nous éviter de nouvelles pertes ?

Par ailleurs, la capacité de préserver le contrôle a fortement diminué. En 1970, le monde était déjà ce que l’on appelait tripolaire économiquement, avec un centre industriel en Amérique du Nord, aux États-Unis, un centre européen basé en Allemagne, à peu près comparable en taille, et un centre en Asie de l’Est, basé au Japon, qui était alors la zone de croissance la plus dynamique dans le monde. Depuis cette époque, l’ordre économique mondial est devenu beaucoup plus diversifié. Il est donc plus difficile pour nous de mener à bien nos politiques, mais les principes sous-jacents n’ont pas beaucoup changé.

Prenez la doctrine Clinton. La doctrine Clinton disait que les États-Unis avaient le droit de recourir à la force unilatéralement, afin d’assurer un accès sans restriction aux marchés clés, à l’approvisionnement en énergie et aux ressources stratégiques. Cela va au-delà de tout ce que George W. Bush a dit. Mais c’était dit posément , sans arrogance ni agressivité, donc cela n’a pas causé beaucoup d’émoi. La croyance dans cette vocation persiste jusqu’à ce jour. Elle fait aussi partie de la culture intellectuelle.

Juste après l’assassinat d’Oussama ben Laden, au milieu de toutes les acclamations et des applaudissements, il y eut quelques commentaires critiques remettant en question la légalité de l’acte. Depuis des siècles, il y avait quelque chose appelé la présomption d’innocence. Si vous appréhendez un suspect, c’est un suspect et non un coupable, jusqu’à preuve du contraire. Il doit être traduit en justice. C’est un principe essentiel de la loi américaine, vous pouvez remonter à la Magna Carta [Grande Charte,promulguée en Angleterre en 1215 pour protéger les libertés, NdT].

Donc quelques voix se sont élevées disant que nous ne devrions peut-être pas jeter aux orties les fondements de la loi anglo-américaine. Cela a conduit à un grand nombre de réactions furieuses de colère et de mécontentement, mais les plus intéressantes sont venues, comme d’habitude, de l’extrême du centre-gauche du spectre politique.

Matthew Yglesias, un commentateur de gauche-libéral bien connu et très respecté, a écrit un article dans lequel il se moque de ces points de vue. Il a dit qu’ils étaient incroyablement naïfs et stupides. Puis il a expliqué la raison. Il a dit : L’une des principales fonctions de l’ordre institutionnel international est précisément de pouvoir légitimer l’utilisation de la force militaire meurtrière par les puissances occidentales.

Bien sûr, il ne parle pas de la Norvège. Il vise les États-Unis. Donc, le principe sur lequel repose le système international est que les États-Unis ont le droit d’utiliser la force à volonté. Parler de la violation du droit international par les États-Unis ou quelque chose du même genre est incroyablement naïf et complètement stupide. Incidemment, j’étais la cible de ces remarques, et je suis heureux de reconnaître ma culpabilité. Je pense que la Magna Carta et le droit international valent la peine qu’on leur accorde une certaine attention.

Je mentionne simplement que pour illustrer cela, aussi bien dans la culture intellectuelle, que dans ce qu’on appelle l’extrême du centre-gauche de l’échiquier politique, les principes à la base de ces pratiques prédatrices n’ont pas beaucoup changé . Mais la capacité de les mettre en œuvre a été fortement réduite. Voilà pourquoi vous entendez tout ce discours sur le déclin américain. Jetez un oeil à l’édition de fin d’année de Foreign Affairs, le journal phare del’establishment.

Sa page de couverture demande, en caractères gras, L’Amérique est-elle finie ? C’est la plainte classique de ceux qui croient que tout leur appartient. Si vous croyez que vous devriez tout posséder et si quoi que ce soit vous échappe, c’est une tragédie, et le monde s’effondre. Donc, l’Amérique est-elle fichue ? Il y a longtemps nous avons perdu la Chine, nous avons perdu l’Asie du Sud-Est, nous avons perdu l’Amérique du Sud. Peut-être que nous allons perdre le Moyen-Orient et les pays d’Afrique du Nord. L’Amérique est -elle finie ? C’est une sorte de paranoïa, mais c’est la paranoïa des super-riches et des super-puissants. Si vous n’ avez pas tout, vous n’avez rien, c’est une catastrophe.

Barsamian. Le New York Times dit que le dilemme de la politique des Printemps arabes vient de la difficulté à concilier les objectifs américains contradictoires, que sont le soutien à un changement démocratique, le désir de stabilité, et la crainte des islamistes, qui sont devenus une force politique puissante. The Times identifie ces trois objectifs des États-Unis. Qu’en pensez-vous ?

Chomsky. Deux d’entre eux sont exacts. Les États-Unis sont en faveur de la stabilité. Mais vous devez vous rappeler ce que signifie la stabilité. Stabilité signifie se conformer aux ordres américains. Ainsi, par exemple, l’une des accusations contre l’Iran, la grande menace pour la politique étrangère, prétend que ce pays cherche à déstabiliser l’Irak et l’Afghanistan. Comment ? En essayant d’étendre son influence dans les pays voisins. Alors que nous, par contre, nousstabilisons les pays en les envahissant et en les détruisant.

J’ai parfois cité une de mes illustrations favorites de ce fait, qui me vient d’untrès bon analyste libéral de politique étrangère, James Chace, très connu et ancien rédacteur en chef de Foreign Affairs. En s’exprimant au sujet du renversement du régime de Salvador Allende et de l’imposition de la dictature d’Augusto Pinochet en 1973, il a écrit que nous devions déstabiliser le Chili dans l’intérêt de la stabilité. Cela n’est pas perçu comme une contradiction, et ce n’en est pas une. Nous avons dû détruire le système parlementaire, afin d’obtenir la stabilité, ce qui signifie qu’ils font bien ce que nous disons. Donc, oui, nous sommes en faveur de la stabilité dans ce sens technique.

La préoccupation par rapport à l’islam politique est comme la préoccupation qui naît de tout développement indépendant. Vous devez vous préoccuper de tout ce qui est indépendant, car cela peut vous ruiner. En fait, c’est un peu paradoxal, parce que, traditionnellement les États-Unis et la Grande-Bretagne ont fortement soutenu le fondamentalisme islamique radical, pas l’islam politique, en tant que force pour contrer le nationalisme laïc, qui est la véritable préoccupation. Ainsi, par exemple, l’Arabie saoudite est l’État fondamentaliste le plus extrême dans le monde, un État islamique radical. Il a un zèle missionnaire, propage l’islam radical au Pakistan et finance la terreur. Mais ce pays est le bastion de la politique américaine et britannique. Ils l’ont toujours soutenu contre la menace du nationalisme laïc venant d’Égypte avec Gamal Abdel Nasser, ou d’Irak avec Abd al-Karim Qasim, parmi beaucoup d’autres. Mais ils n’ aiment pas l’islam politique, car il peut devenir indépendant.

Le premier des trois points, notre aspiration à la démocratie, a les mêmes accents de sincérité que Joseph Staline parlant de l’engagement de la Russie pour la liberté et la démocratie dans le monde. C’est le genre de déclaration qui vous fait rire quand vous l’entendez des bouches des commissaires ou des religieux iraniens, mais vous hochez poliment la tête, peut-être même avec crainte, quand vous l’entendez de la part de leurs homologues occidentaux.

Si vous regardez les faits, l’aspiration à la démocratie est une mauvaise plaisanterie. C’est même reconnu par les plus grands savants, même s’ils ne l’expriment pas de cette façon. L’un des principaux chercheurs sur la soi-disant promotion de la démocratie est Thomas Carothers, plutôt assez conservateur et très respecté, un néo-reaganien, pas un libéral flamboyant. Il a travaillé au département d’État de Reagan et écrit plusieurs livres étudiant le cours qu’a suivi la promotion de la démocratie, qu’il prend très au sérieux. Il dit, oui, c’est un idéal américain profond, mais il a une histoire cocasse. Toutes les administrations américaines sont schizophrènes. Elles ne soutiennent la démocratie que si celle-ci satisfait leurs intérêts stratégiques et économiques. Il décrit cela comme une étrange pathologie, comme si les États-Unis avaient besoin d’un traitement psychiatrique ou quelque chose de ce genre. Bien sûr, il y a une autre interprétation, mais qui ne peut pas venir à l’esprit d’un intellectuel bien formaté et bien éduqué.

En Egypte, plusieurs mois après sa chute, le président Hosni Moubarak se retrouvait dans le prétoire, faisant face à des poursuites pour des activités criminelles. Il est inconcevable que des dirigeants américains soient un jour tenus de rendre compte de leurs crimes en Irak ou au-delà. Est-ce que cela va changer un de ces jours prochains ?

Il s’agit essentiellement du principe Yglesias : le fondement même de l’ordre international réside dans le droit des États-Unis à utiliser la violence à volonté. Alors, comment pouvez-vous incriminer quelqu’un ?

Barsamian. Et personne d’autre n’a ce droit ?

Chomsky. Bien sûr que non. Mais peut-être nos clients le font-ils ? Si Israël envahit le Liban et tue mille personnes en détruisant la moitié du pays, alors d’accord, ça va. C’est intéressant. Barack Obama était sénateur avant d’être président. Il n’a pas fait beaucoup en tant que sénateur, mais il a fait certaines choses, dont une qui le remplit de fierté. En effet, si vous regardez son site Web avant les primaires, il a souligné le fait que, lors de l’invasion israélienne du Liban en 2006, il avait co-parrainé une résolution du Sénat demandant que les États-Unis ne fassent rien pour empêcher les actions militaires d’Israël tant qu’elles n’avaient pas atteint leurs objectifs, et demandant aussi de censurer l’Iran et la Syrie parce qu’ils soutenaient la résistance à la destruction du sud Liban par Israël (pour la cinquième fois en vint-cinq ans). Donc, Israël hérite du droit à la violence. Les autres clients aussi.

Mais les droits résident vraiment à Washington. Voilà ce que signifie posséder le monde. C’est aussi naturel que l’air que vous respirez. Cela ne peut pas être remis en question. Le principal fondateur de la théorie contemporaine des relations internationales, Hans Morgenthau, était vraiment une personne tout à fait décente, un des très rares politologues et spécialistes des affaires internationales à critiquer la guerre du Vietnam, pour des raisons morales, non tactique. C’est très rare. Il a écrit un livre intitulé Le but de la politique américaine. Rien qu’avec le titre vous pouvez deviner ce qui va suivre.

Les autres pays n’ont pas de buts. Le but de l’Amérique, par contre, est transcendant, il s’agit d’apporter la liberté et la justice au reste du monde. Mais c’est un bon élève, comme Carothers. Alors il a étudié les dossiers. Il a dit que, après avoir analysé le cas, il semblait que les États-Unis n’avaient pas été à la hauteur de leur finalité transcendante.

Mais ensuite il dit que critiquer notre but transcendant, c’ est tomber dans l’erreur de l’athéisme, qui nie la validité de la religion pour des motifs similaires, ce qui est une comparaison pertinente, car c’est une croyance religieuse profondément ancrée.

C’est si profond que cela devient difficile à démêler. Et remettre cela en question provoque une quasi-hystérie, et mène souvent à des accusations d’anti-américanisme ou de haine de l’Amérique, concepts intéressants qui n’existent pas dans les sociétés démocratiques, mais seulement dans les sociétés totalitaires, et chez nous, où ils sont simplement considérés comme acquis.

David Barsamian | 8-12-2014
The US Still Thinks it Owns the World ) (Traduit par JJ pour vineyardsaker.fr)

Noam Chomsky est un théoricien politique et activiste américain, professeur de l’institut de linguistique au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Outre son travail en linguistique, Chomsky est internationalement reconnu comme l’un des intellectuels publics les plus critiques en vie aujourd’hui. Chomsky continue d’être un critique sans complexe à la fois de la politique étrangère américaine et de ses ambitions d’hégémonie géopolitique et du tournant néolibéral du capitalisme mondial, qu’il identifie en termes de guerre de classe menée par les élites contre les besoins et les intérêts de la grande majorité.

David Barsamian est un journaliste radio arméno-américaine, écrivain, fondateur et directeur de Radio Alternative, un programme hebdomadaire d’entretien syndiqué du Colorado Boulder, relayé par quelque 150 stations de radio dans divers pays.

Source : The 4th media, David Barsamian, 02-12-2014


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Lun 28 Nov - 17:29


« La guerre est une forme de racket. Probablement même la plus ancienne, la plus profitable et la plus vicieuse de toutes. Elle en est la seule forme internationale. Elle est le seul racket dont les profits se comptent en dollars et dont les pertes se comptent en vies humaines. Un racket est mieux décrit comme quelque chose qui n’est pas ce qu’il paraît être aux yeux d’une majorité des gens. Seul un groupe très restreint sait vraiment de quoi il s’agit. Une guerre est conduite pour le bénéfice d’un petit groupe, et aux dépens des masses. De la guerre, une poignée d’individus tire toujours de grandes fortunes. »

Major-général de ma Marine, Smedley Darlington Butler, 1935

Les Américains sont les citoyens d’une nation belligérante. Ils forment une société belligérante.

Leur pays a été fondé par la guerre. Au cours des 240 années qui se sont écoulées depuis leur rébellion contre un monarque absolu et son gouvernement tyrannique, les Etats-Unis n’ont pratiquement jamais cessé d’être en état de guerre.

Leurs pères fondateurs ont écrit la Déclaration d’indépendance en 1776 et ont fait la guerre au roi et à ses tuniques rouges jusqu’à ce qu’ils se rendent et que soit signé le Traité de Paris en 1783. Ces mêmes hommes ont établi une république par la ratification de la Constitution des Etats-Unis d’Amérique en 1787.

Au cours des 74 années qui ont suivi, les Etats-Unis se sont engagés dans une série de guerres contre de nombreuses tribus indiennes ; et contre des puissances européennes, dont le Royaume-Uni, la France et l’Espagne. Leurs conflits majeurs incluent la guerre de 1812-1815 et la guerre avec le Mexique de 1846-1848. Une majorité de ces guerres ont découlé de l’idéologie de « destinée manifeste » et ont donné naissance au territoire interdépendant des Etats-Unis d’aujourd’hui.

En revanche, leurs excursions guerrières ne se sont pas limitées au continent nord-américain. Ils ont attaqué des pirates qui prenaient pour cible des navires marchands dans les océans Atlantique et Indien, ainsi qu’en mer des Caraïbes, Egée et Méditerranée. Ils ont attaqué les îles Fiji, Gilbert et Samoa ; envahi l’Uruguay et le Paraguay ; détruit une flotte japonaise ; et brûlé une ville côtière de la Côte des Moustiques.

Suite à la guerre civile de 1861-1865, qui a causé la mort de près de 750.000 Américains et fait plus de victimes que toutes leurs autres guerres combinées, les Etats-Unis se sont lancés à l’Ouest dans une deuxième vague de guerres indiennes entre 1866 et 1886. Après cette date, leurs guerres continuelles contre les tribus indiennes étaient largement terminées, à l’exception du massacre de Wounded Knee en 1890 et de quelques rebellions survenues jusqu’au milieu des années 1920.

Les petites escarmouches de la fin des années 1800 incluent des expéditions navales à Formosa, en Corée et au Brésil en réponse à des attaques de navires américains ; quelques batailles contre les tribus locales défendues par les Allemands pour le contrôle des îles Samoa ; et plusieurs accrochages avec des milices et rebelles mexicains sur la frontière texane.

Depuis sa fondation 103 années auparavant, la nation a ensuite connu sa plus longue période de paix, qui a duré huit ans, entre 1890 et 1898.

Sans nouvelle tribu aborigène à conquérir, les Etats-Unis d’Amérique ont tourné leur attention vers l’étranger.

En 1898, un conflit de dix semaines à Cuba, qui cherchait à se détacher de l’Espagne, s’est rapidement propagé dans les Philippines, à Guam et à Porto Rico. Les Etats-Unis ont annexé ces îles, une action qui a donné lieu en Philippine à une guerre d’indépendance qui a duré trois ans. Les rebelles ont été vaincus en 1902, et le pays n’a obtenu son indépendance qu’en 1946.

J’ai écrit au sujet de ce conflit dans un essai sur la torture de leurs prisonniers de guerre par les Etats-Unis (Mercenary Musing, August 8, 2008).

Entre 1903 et 1934, les Etats-Unis se sont engagés dans un impérialisme régional au travers d’une série d’invasions et d’occupations de sept pays d’Amérique centrale. De petites guerres ont éclaté dans le Panama, au Nicaragua, à Cuba, à Haïti, en République Dominicaine, au Honduras et au Mexique.

Ces incursions ont été encouragées par la doctrine Monroe, la politique de mots tendres et de coups de bâton de Roosevelt, et la plateforme de construction démocratique de Wilson. Bon nombre d’entre elles ont été menées par les Marines soutenus par de gros intérêts commerciaux. On les a surnommées les « guerres des bananes ». En 1921, le Corps des Marines a publié un manuel intitulé The Strategy and Tactics of Small Wars, basé sur ses expériences.

Pendant la révolution mexicaine de 1910 à 1919, des troupes américaines ont été déployées le long de la frontière avec le pays afin de limiter la zone de combat au territoire mexicain. Des rebelles sont toutefois parvenus à envahir des villes américaines, des invasions auxquelles les Américains ont répondu en menant plusieurs opérations au Mexique dont deux expéditions dans le Chihuahua intérieur. En 2014, les Marines ont occupé Veracruz pour mettre fin aux livraisons d’armements depuis l’Allemagne.

Les Etats-Unis ont intégré la première guerre mondiale en 1917, après que l’Allemagne a tenté, sans succès, de pousser le Mexique à mener deux attaques majeures au sud-ouest des Etats-Unis en lui promettant le retour des territoires perdus en 1848 et 1853.

Alors qu’il demandait au Congrès de déclarer la guerre, Woodrow Wilson a promis qu’il s’agirait de « la guerre qui mettrait fin à toutes les autres ». Il était soutenu par de grands industrialistes qui profitaient déjà de l’exportation de leurs produits vers l’Europe depuis le début du conflit.

En revanche, la guerre s’est trouvée être extrêmement impopulaire auprès du public. En 1917, avant la levée de 2,8 millions d’hommes supplémentaires, les Etats-Unis disposaient de la quatorzième plus grande armée du monde. Le conflit a servi à enrichir l’économie industrielle, aux dépens des 117.000 Américains morts sur le sol étranger. En 1919, la dette de guerre du gouvernement fédéral s’élevait à 25 milliards de dollars, dont 17 milliards étaient toujours impayés quand le marché boursier s’est effondré en 1929.

Le Major-général de la Marine, Smedley Darlington Butler, a combattu sept ans et reçu deux médailles d’honneur au cours des guerres des bananes. Son livre, intitulé La guerre est un racket, condamne l’entreprise de la guerre et les profits incroyables qui ont pu être faits pendant la première guerre mondiale. L’introduction de son livre est citée en haut de cet article.

A l’exception des occupations régionales en le nom du capitalisme américain qui ont été mentionnées plus haut, la période de 23 ans qui s’est écoulée entre 1918 et 1941 a été la plus pacifique de l’histoire des Etats-Unis. Bien entendu, la Grande dépression a occupé le pays pendant près de la moitié de la période.

Pearl Harbor a été bombardé le 7 décembre 1941, un évènement qui a poussé les Etats-Unis à déclarer la guerre aux puissances de l’Axe. Au cours des quatre années qui ont suivi, 405.000 militaires américains ont perdu la vie en Europe et en Asie-Pacifique. La guerre a pris fin après que les Américains ont lâché des bombes nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki en août 1945.

Après cette guerre du monde, deux superpuissances aux idéologies et aux systèmes économiques diamétralement opposés ont émergé. Une Guerre froide de 45 ans s’est développée, qui a eu pour conséquence une course à l’armement nucléaire et une croissance de la militarisation des deux protagonistes ainsi que de leurs pays voisins et alliés. Elle s’est finalement terminée avec l’effondrement du communisme en 1989 et la dissolution de l’URSS en 1991.

Pendant la Guerre froide, le capitalisme américain et le communisme soviétique et chinois se sont opposés dans les pays asiatiques divisés par décret après la seconde guerre mondiale. Deux guerres majeures ont éclaté : une première en Corée entre 1950 et 1953, un conflit qui demeure non résolu aujourd’hui ; et une deuxième au Vietnam (ainsi qu’au Cambodge et au Laos) entre 1965 et 1973, une guerre que les Etats-Unis ont perdue après la réunification du pays sous le régime communiste en 1975.

D’autres grands évènements de la Guerre froide ont été, entre autres, le fiasco de l’envoi de troupes militaires américaines dans la Baie des Cochons à Cuba, et les interventions militaires américaines en réponse aux soulèvements communistes au Congo, en Thaïlande et à Grenade. Les Etats-Unis ont aussi bombardé le palais du chef libyen, Mouammar Kadhafi, participé à une guerre civile au Liban et envahi le Panama pour renverser son dictateur corrompu.

Face à la chute de leur ennemi principal et de son système économique, un nouvel adversaire s’est présenté en Irak : Saddam Hussein, qui a envahi le Koweït en août 1990. Une coalition dirigée par les Etats-Unis a détruit l’armée irakienne après six semaines d’opérations militaires qui ont commencé au début de l’année 1991. Après la guerre, les Nations-Unies ont initié un embargo commercial contre l’Irak qui a débouché sur l’effondrement économique du pays, une hyperinflation, un appauvrissement de la population et de nombreuses guerres civiles entre 1991 et 2003. L’opposition islamiste à la présence permanente de troupes américaines en Arabie Saoudite a été la cause directe des attaques terroristes du 11 septembre contre New York et Washington DC.

Parmi les autres interventions américaines des années 1990 figurent la Somalie, entre 1992 et 1995, une guerre civile qui demeure non résolue à ce jour ; Haïti entre 1994 et 1995 ; la Bosnie Herzégovine entre 1995 et 1996 ; et le Kosovo entre 1998 et 1999. Ces deux derniers conflits s’intègrent dans la dissolution de la Yougoslavie, un pays composé de huit groupes ethniques et dont les frontières avaient été établies après la première guerre mondiale.

Après le fiasco du bug de l’année 2000, les Etats-Unis n’étaient engagés dans aucun conflit actif. Mais tout a changé après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, qui ont causé la mort de 2065 Américains. Neuf jours plus tard, le président Bush a déclaré le lancement d’une bataille interminable surnommée « guerre contre le terrorisme ». En 2009, Obama s’est opposé à ce terme, et ses opérations militaires ont été rebaptisées « opérations d’urgence à l’étranger ».

Les Etats-Unis ont envahi l’Afghanistan en octobre 2001, renversé le gouvernement taliban fondamentaliste, détruit les camps d’entraînement d’Al-Qaeda, et installé un nouveau régime. Après treize années de guerre, ils ont déclaré avoir gagné la guerre, et se sont retirés du territoire à la fin 2014. En octobre 2015, Barack Hussein Obama a relancé les opérations guerrières sur le territoire et annoncé que les Etats-Unis maintiendraient deux bases et près de 10.000 hommes en Afghanistan, et ce indéfiniment.

A l’heure d’aujourd’hui, les Talibans occupent 20% d’un territoire dirigé par des chefs de guerres tribaux et dont Al-Qaeda et l’Etat islamique contrôlent de nombreuses enclaves. Les Etats-Unis ont également initié des attaques au drone et fait incursion sur le territoire voisin du Pakistan en 2004, et tué Oussama ben Laden en 2011. Des actions militaires sont encore en cours dans la région.

Mais la grande guerre en Afghanistan n’a pas suffi aux puissants néoconservateurs aux commandes de l’administration Bush.

En 2003, les Etats-Unis ont envahi et occupé l’Irak sous le faux prétexte que Saddam Hussein possédait des « armes de destruction massive ». En réalité, il ne s’agissait que d’une excuse pour finir le travail qu’avait laissé inachevé l’administration de Papa Bush en 1991 : renverser le dictateur d’un autre pays composé de factions tribales et dont les frontières avaient été tracées arbitrairement à la fin de la première guerre mondiale. Le parti sunnite a été détruit, Saddam a été capturé et exécuté, une guerre civile a éclaté, un gouvernement shiite a été mis en place. Les Américains se sont retirés en 2011, pour laisser les Irakiens se charger de la guerre civile.

Lors des conflits du Printemps arabe de 2011, les Etats-Unis ont une nouvelle fois attaqué Kadhafi et ses loyalistes en Lybie à l’aide de missiles de croisière. Une guerre civile a de nouveau éclaté en 2014, qui dure encore aujourd’hui.

Depuis le retrait des forces américaines d’Irak, les forces du gouvernement, les Sunnites dépossédés, les factions chiites soutenues par l’Iran, et les factions kurdes, se sont régulièrement opposées au nord du pays. En 2014, ces conflits ont donné lieu à une guerre civile en Syrie.

Le chaos qui a commencé avec l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis en 2003 a donné naissance à l’Etat islamique (ISIS), qui contrôle désormais de vastes territoires en Irak et en Syrie. Les bombardements et attaques de drones américains se poursuivent dans le cadre d’une guerre régionale contre Al-Qaeda et ISIS en Irak, en Libye, en Algérie et en Afghanistan.

De la même manière que le bourbier des jungles putrides du Vietnam, les guerres civiles des déserts du Proche-Orient semblent aujourd’hui interminables.

Elles sont simplement le prochain chapitre de l’encyclopédie américaine de la guerre.

L’ancien militaire et 34e président des Etats-Unis, le Général Dwight D. Eisenhower, nous a mis en garde face aux dangers inhérents à l’existence d’une armée conjointe à une industrie privée de l’armement et impliquée dans des guerres perpétuelles. Eisenhower a discuté des dangers de l’émergence d’un complexe militaro-industriel dans son premier discours devant le peuple américain en avril 1953, ainsi que dans son adresse à la nation de janvier 1961.

Dès l’arrivée au pouvoir du successeur d’Ike, John F. Kennedy, qui a accru l’implication des Etats-Unis dans la guerre civile du Vietnam, les présidents américains ont oublié les sages conseils du vieux guerrier quant à la guerre pour promouvoir la paix.

Depuis le dernier discours d’Eisenhower, Kennedy, Johnson, Nixon, Reagan, Bush Sr., Clinton, Bush Jr., et Obama se sont lancés dans des guerres interminables qui continuent de coûter la vie à de jeunes hommes. Le nombre de morts américaines s’élève désormais à 65.913 depuis 55 ans.

Le candidat aux élections présidentielles de 1972, George McGovern, s’est lui-même dit « fatigué de toutes ces guerres rêvées par de vieux hommes pour coûter la vie aux plus jeunes ». Malheureusement, cet ancien pilote de l’Air Force qui a servi pendant la seconde guerre mondiale, et qui était aussi un populiste opposé à la guerre, a connu la défaite face à Nixon. Et les habitudes belligérantes des Etats-Unis ont perduré.


En plus de leur coût en termes de vies humaines, ces guerres ont également eu un très important coût financier. Le graphique ci-dessous montre la dette générée par les grandes guerres de l’histoire des Etats-Unis. Leur dette en termes de PIB est désormais au plus haut depuis la seconde guerre mondiale. Bien que la crise économique et la récession de 2008-2009 et l’inflation monétaire survenue ensuite soient partiellement à blâmer, une grande partie de cette dette est attribuable à la guerre contre le terrorisme :



Selon la compilation Wikipédia, les Etats-Unis ont mené 90 guerres depuis la signature de leur Déclaration d’indépendance. Seules cinq ont été formellement autorisées par le Congrès : la guerre de 1812, la guerre contre le Mexique, la guerre d’Espagne, la première guerre mondiale et la seconde guerre mondiale.

Les Etats-Unis ont été fondés par la guerre, et il ne fait aucun doute qu’ils resteront en guerre jusqu’à la mort de leur république.

Nous en souffrirons tous, jusqu’à ce que la plus grande nation du monde s’effondre sous le poids d’une dette et d’une ruine financière accumulées au fil de ses guerres interminables.

Personne n’a jamais mieux expliqué la situation que le Général Butler :

Il n’y a que deux choses pour lesquelles nous devrions nous battre. La première est la défense de notre territoire, et la deuxième est la déclaration des droits.

All we are saying is give peace a chance (The Plastic Ono Band, 1969).

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-les-guerres-interminables-des-etats-unis-d-amerique.aspx?article=9644018520H11690&redirect=false&contributor=Mickey+Fulp.&mk=2


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mer 11 Jan - 9:57

L’événement serait presque passé inaperçu : dans le cadre d’une opération nommée “Atlantic Resolve Getty”, 4000 militaires américains et 2800 matériels de guerre, dont des dizaines de chars d’assaut, viennent de débarquer dans le port allemand de Bremerhaven pour être déployés dans les pays d’Europe de l’est. Objectif : « contenir l’agression russe, assurer l’intégrité de nos alliés et conserver une Europe entière, libre, prospère et dans la paix » (lieutenant-général Timothy M. Ray).

Il s’agit de la plus énorme armada US en Europe depuis la précédente guerre froide… et le débarquement de juin 1944 !

Je ne sais si les Russes massent leur armement derrière leurs frontières (ce qui est d’ailleurs tout à fait normal pour une armée de défense nationale), mais l’armée américaine, elle, déborde largement de son territoire (ce qui l’est beaucoup moins) sans que les dirigeants européens ni les médias du microcosme n’y trouvent à redire, quand ils ne l’encouragent pas.

Le général US Ben Hodges va même beaucoup plus loin et appelle à la création d”une « zone Schengen militaire » pour que ses chars Abrams, ses canons automoteurs Paladin, ses véhicules de combat Bradley et ses 4 000 troufions puissent circuler sans formalités douanières sur tout le vieux continent.

Dormez en paix, braves gens, l’oncle Sam veille sur vous. Un bruit de cliquetis vous tient éveillés ? Non, pas (encore) les chenilles des blindés US, mais les vieux os du général De Gaulle qui se retournent dans leur tombe


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Mer 11 Jan - 11:07

J'ai déjà précédemment relaté cette agression américaine contre la Russie, car pour moi c'est une agression. Il vaut mieux amener la guerre en Europe; aux USA ça ferait trop de dégâts...Et puis ça relancerait le marché des armements!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6167
Localisation : France

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par komyo le Mer 11 Jan - 12:27

le problème finalement, c'est le nombre de français qui sont assez cons pour penser que c'est la russie qui agresse le BAO
C'est étonnant de voir que les opinions publiques oublient les manipulations dont elles ont été victimes au cours des décennies
passées et continuent a en redemander !


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Mer 11 Jan - 16:31

c'est vrai que l'armée russe n'a pas conquis militairement de territoire européen ces dernières années et essayer d'en conquérir d'autres quelques années plus tôt.... L'innocente et pacifique armée rouge qui ne fait jamais la guerre....

Con ? Manipulé ? Qui ?


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Mer 11 Jan - 17:03

Troubaa, une petite piqûre de rappel, sans même que tu aies besoin de sortit ta carte Vital...

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mensonge-fausse-banniere-et-videos-188420
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Mer 11 Jan - 18:59

On pourrait rappeler aussi comment les USA sont intervenus dans la dernière guerre mondiale!
Pearl Harbour, une vaste fumisterie qui a couté des morts!
Décembre 41 Puis 1er trimestre 42 contre le Japon uniquement!
8 Novembre opération Torch contre l'Allemagne et ses alliés!
Pourquoi fin 42 ?
Bah fin Novembre les Russes gagnent Stalingrad et foncent vers l'Allemagne!
Ford et ses banques c'est bien jolie, mais il faudrait arrivé plutôt que les russes!

C'est ça les guerres économiques engendrées par la concurrence dans la conquète des marchés! Tout est bon.

"La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas."
Paul Valéry - 1871-1945

"C'est avec les pauvres que les riches se font la guerre."
Louis Blanc - 1811-1882


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Jeu 12 Jan - 20:04

le gouvernement américain n'a pas fait amis amis avec hitler !

Lui !

un détail de l'histoire qu'omet toujours dédé.. allez savoir pourquoi...

entre dirigeant socialiste on s'entendait bien à l'époque !

hélas pour hitler il a rompu le contrat de mariage sinon staline serait resté  marié avec lui pour le meilleur ....... mais surtout pour le pire.

et après ca vient critiquer les autres et donner des leçons...


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Jeu 12 Jan - 20:30

Oui, Ford le grand père ne faisait pas ami-ami avec Hitler, et chacun sait que Rosa Luxembourg et Karl Liebnecht, ont été assassinés par des léninistes!
Quand aux accords de Staline et Hitler, les "occidentaux libéraux " ne s'en offusquaient pas, combien ont applaudis et ont rejoint Pétain en France?
Tu veux la liste?
Mais comme le dis faussement ton blog de référence, je cites:
En 1917, il [Trotsky] avait vécu à New York pendant 3 mois et avait pu établir des liens aussi solides que durables avec des communistes. Après sa rupture avec Lénine (sic), il connut l’exil de 1927 à 1940, date à laquelle il fut assassiné à Mexico sur ordre personnel de Staline.
C'est pas beau les falsifications de l'histoire ?

Moi je condamne le stalinisme, mais toi ça t'arrange, ça te permet de faire de l'anti communisme en amalgamant le stalinisme au communisme!

Comme aujourd'hui, les libéraux et autres doctrinaires du capitalisme sont content de trafiquer avec les "communiste" chinois!
Les "révoltés de Tien A Men" eux, savent faire la distinction!

Mais dans ces régimes tes amis libéraux y trouvaient et y trouvent leur compte, les grèves y sont interdites!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 13 Jan - 0:03

la complainte victimaire du marxiste de base...

c'est promis on ne dira plus de la vérité de mal sur les agissements des marxistes

On dira qu'ils sont bons merveilleux et surtout extraordinairement efficace et que tous les pays qui ont connu une tentative d'application du marxisme on connu le bonheur, le bien etre la liberté et une vie extraordinairement enrichissante ! .

Voila mon dédé tu vas pouvoir faire de beaux rêves maintenant....tu vas pouvoir rever d'un marxisme bon et merveilleux pour les peuples.... fait de beaux reves...


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Ven 13 Jan - 8:21

http://classiques.uqac.ca/classiques/trotsky_leon/revolution_trahie/revolution_trahie.html

Pour les inculte en histoire.

Le marxisme n'est pas un régime politique, tu confond avec le socialisme.
Qu'Est-ce qu'on apprend dans nos universités ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 6944
Localisation : Dijon

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par gaston21 le Ven 13 Jan - 11:15

Troubaa, tu as besoin d'approfondir tes connaissances en Histoire, particulièrement en ce qui concerne la période de la dernière guerre. Tiens, que faisait le grand-père Bush? Et quelle était la position du grand-père Kennedy? Et celle de son fils John? Il a fallu que les japs leur caressent le museau en Décembre 1941 pour qu'ils se réveillent! Et puis on oublie vite que Roosevelt a gardé sa confiance au gouvernement de Vichy jusqu'en Mai 1942! A l'époque tout le monde voyait Rouge! L'ogre soviétique voulait nous bouffer! Je me souviens trop bien des affiches de l''époque avec ses grosses dents! Celles de dédé? De simples quenottes...
http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-john-kennedy-etait-un-admirateur-d-adolf-hitler-et-son-pere-joseph-antisemite-quelle-famille-118034190.html
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Ven 13 Jan - 13:28

Les anti-communistes primaires, je dit bien primaires, c'est à dire ceux qui voient en la prise de conscience de la grande masse des travailleurs, un danger, un danger pour leurs intérêts personnel qui par définition s'opposent aux intérêts de la population générale!
Troubaa est de cela il est le fidèle reflet du libéralisme économique.

L'histoire il la connait surement, mais se refuse à l'accepter.
Goebbels disait: "Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit ..."
Il s'agit de la théorisation de ses techniques de propagande en 1933, au lendemain de l'incendie du Reichtag !

Certains se complaisent dans ce système, on ne peut que le dénoncer!

On mesure, avec les moyens d'information, combien il est de plus en plus difficile pour eux de berner l'opinion public, car a diffusion du faux il y a répons du vrai!

Je prend l'exemple de Contrepoint, un média présenté comme libéral, mais TRES lié à l'extrème droite philosophique, dans l'intérêt de la petite bourgeoisie, acculée à se paupériser par la grande finance!
C'est la faute au coco répète Troubaa, alors que la faute est dans son système!
La jalousie dirait Dan!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 13 Jan - 20:43

gaston tu oublis le chef du programme commun socialo-communiste, un certain mitterrand, qui avait travaillé dans et pour le gouvernement de Vichy et avait pour grand ami, qu'il a protégé autant qu'il a pu un certain Bousquet !

Et tous ces gens là soutenus par les communistes ! Militants, ministres, élus... alors tu vois les leçons de morale socialo communistes me font bien rire.

si l'on veut faire le procès on peut le faire, mais va falloir élargir tes connaissances historiques gaston et ne pas t'en tenir aux racontars d'agoravox...


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7507
Localisation : Enfant du Monde

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Dédé 95 le Ven 13 Jan - 21:04

Tu préfères les mensonges de Contrepoint et ses anarcho-libéraux (sic)

L'Histoire? Tu confirmes ton blog de référence?
Trotsky a rompu avec Lénine ?

Tu sais qui a difusé ce mensonge?
Les staliniens, en tentant de maquiller l'existence de ce qu'on a appelé "le testament de Lénine".

Contrepoint devient stalinien?

Toujours avec tes cultes de la personnalité? A défaut de proposer un programme ......


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9018
Localisation : ici ou là

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par troubaa le Ven 13 Jan - 22:08

ha mais c’était pas le sujet de l'article
le sujet de l'article portait sur les écrits eugéniste de Trotski... et ça c'est pas un mensonge même si cela te déplait.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill

Contenu sponsorisé

Re: Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 26 Juil - 22:38