LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Méditation: risque possibles

Partagez
avatar
Invité
Invité

Méditation: risque possibles

Message par Invité le Mar 24 Fév - 20:01

Il y a les risques liés à une mauvaise technique de méditation, à un mauvais maître, ou à un état mental/émotionnel perturbé.

Voici un article qui en parle : LA MÉDITAION NE CONVIENT PAS À TOUT LE MONDE

Faut pas avaler les stupidités qu'on en dit non plus... mais ne pas méditer intensément sans être guidé, suivre des stages, ...
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Jeu 16 Avr - 4:00

Bonjour leela et à tous




Méditation = action centrée (sur la respiration)



Respiration - Concentration - Méditation - Photosynthèse






Bien à chacun et à tous

belle suite et souriante journée


Merci beaucoup


avatar
Invité
Invité

Re: Méditation: risque possibles

Message par Invité le Jeu 16 Avr - 6:51

heu... quel rapport avec le sujet ?

Il y a déjà d'autres fils pour parler des généralités, ici, c'est pour les risques, les effets négatifs possibles, et les façons de les éviter.

Merci
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Méditation: risque possibles

Message par elaine 23 le Jeu 16 Avr - 7:46

La métaphore du vent et de la voile est une compréhension du sujet, poétique, mais juste . Ce n'est pas la méditation qui est dangereuse, c'est la personnalité du méditant . Sa façon de méditer lui ressemble et le changera en ce qu'il est, profondément . C'est un révélateur, pas un transformateur .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Méditation: risque possibles

Message par Invité le Jeu 16 Avr - 7:50

je la voyais comme un conseil très général, pas typique à la méditation, mais bon, si personne ne peut en raconter les "dangers", c'est qu'il n'y en a pas ?


Ce fil était la réponse à une question posée ailleurs, et je trouvais pas mal de les détailler dans un fil à part.

OK pour le bateau, mais au lieu de poster des généralités, il aurait fallu détailler, donner des exemples.. Wink.
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Jeu 16 Avr - 9:07

Bonjour Leela




Leela a écrit:heu... quel rapport avec le sujet ?

Il y a déjà d'autres fils pour parler des généralités, ici, c'est pour les risques, les effets négatifs possibles, et les façons de les éviter.

Merci

Heu...
Il y Sa thématique,
Il y a Ta thématique
Il y a Ma thématique

Alors
Il y a l'électricien et l'électricité
Il y a l'écrivain et l'écriture
il y a le musicien et la musique
il y a le méditant et la méditation

Dans tous les cas la confusion reste possible
entre le sujet et l'objet,  la fin et les moyens,
un but, un des buts, un début,
ce qui entre et ce qui sort de la définition.

Pantajali rédacteur des célèbres yoga définit
neuf obstacles à éviter, car évitables.



Récapituler sans capituler


Enfin si, cette réponse peut sembler plus détallée elle ne remplace pas le fait qu'un voyage de mille lieues commence en avançant pas à pas, au grand jour, à pas tentés comme à pas comptés.


Bien à toi, à chacun et à tous

Belle suite et souriante journée


Merci beaucoup


Dernière édition par solasido le Jeu 16 Avr - 9:19, édité 1 fois
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Méditation: risque possibles

Message par elaine 23 le Jeu 16 Avr - 9:13

Je peux évoquer un cas, deux peut-être, qui sont plutôt dus à une pratique ambitieuse, chez des tempéraments fragiles .
Une amie, opérée d'un cancer , découvrant le tai chi, assorti de méditation zen et d'un enseignement "boudhisto sectaire" . Elle gravit les échelons, avidement... et récidive mortellement .
C'est l'avidité mystique, l'excès déviant qui l'a tuée .
Autre amie, jeune, active, mystique, qui "reçoit" des messages en méditation particulière et sombre dans la folie ... mais on découvre des causes pathologiques physiques post mortem ... L'obsession d'une pratique intensive et "intéressée" aux résultats ...
Je relis en ce moment : "Après l'extase, la lessive", d'un ex moine zen, plein de sagesse, revenu à la vie ordinaire, éveillée par la pratique .
Preuve que, comme la langue d'Esope' la méditation peut être la meilleure et la pire des choses .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Jeu 16 Avr - 9:40

Bonjour tout le monde




Une réponse plus détaillée sur les obstacles à éviter durant la pratique de la méditation (action-centrée)




Pourquoi et comment sourire ensemble demeure le meilleur de vérificateurs de bonne volonté
et le meilleur des détecteurs de mensonges






Bien à chacun et à tous

Belle suite et souriante journée


Merci beaucoup

avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7022
Localisation : Dijon

Re: Méditation: risque possibles

Message par gaston21 le Jeu 16 Avr - 11:03

elaine 23 a écrit:Je peux évoquer un cas, deux peut-être, qui sont plutôt dus à une pratique ambitieuse, chez des tempéraments fragiles .
Une amie, opérée d'un cancer , découvrant le tai chi, assorti de méditation zen et d'un enseignement "boudhisto sectaire" . Elle gravit les échelons, avidement... et récidive mortellement .
C'est l'avidité mystique, l'excès déviant qui l'a tuée .
Autre amie, jeune, active, mystique, qui "reçoit" des messages en méditation particulière et sombre dans la folie ... mais on découvre des causes pathologiques physiques post mortem ... L'obsession d'une pratique intensive et "intéressée" aux résultats ...
Je relis en ce moment : "Après l'extase, la lessive", d'un ex moine zen, plein de sagesse, revenu à la vie ordinaire, éveillée par la pratique .
Preuve que, comme la langue d'Esope' la méditation peut être la meilleure et la pire des choses .

Elaine, toujours le bon sens! Je demande simplement qu'on me prouve que l'homme qui sait méditer est plus heureux, plus utile, plus efficace...! que celui qui mène sa vie normalement, honnêtement, sans trop se masturber le cerveau! Pourtant, je pense que la masturbation n'est pas un vilain péché; je note d'ailleurs qu'elle s'accompagne souvent de méditation...peut-être morose...
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6187
Localisation : France

Re: Méditation: risque possibles

Message par komyo le Jeu 16 Avr - 14:16

gaston21 a écrit:
elaine 23 a écrit:Je peux évoquer un cas, deux peut-être, qui sont plutôt dus à une pratique ambitieuse, chez des tempéraments fragiles .
Une amie, opérée d'un cancer , découvrant le tai chi, assorti de méditation zen et d'un enseignement "boudhisto sectaire" . Elle gravit les échelons, avidement... et récidive mortellement .
C'est l'avidité mystique, l'excès déviant qui l'a tuée .
Autre amie, jeune, active, mystique, qui "reçoit" des messages en méditation particulière et sombre dans la folie ... mais on découvre des causes pathologiques physiques post mortem ... L'obsession d'une pratique intensive et "intéressée" aux résultats ...
Je relis en ce moment : "Après l'extase, la lessive", d'un ex moine zen, plein de sagesse, revenu à la vie ordinaire, éveillée par la pratique .
Preuve que, comme la langue d'Esope' la méditation peut être la meilleure et la pire des choses .

Elaine, toujours le bon sens! Je demande simplement qu'on me prouve que l'homme qui sait méditer est plus heureux, plus utile, plus efficace...! que celui qui mène sa vie normalement, honnêtement, sans trop se masturber le cerveau! Pourtant, je pense que la masturbation n'est pas un vilain péché; je note d'ailleurs qu'elle s'accompagne souvent de méditation...peut-être morose...

La difficulté est peut etre de définir ce qu est la méditation, si l on prend le zen, par exemple, le terme vient de dhyana qui correspond a un concentration soutenue qui débouche sur des états d 'absorbtion ou d'oubli de soi, difficilement qualifiable puisqu'ils sont dans l'au delà des mots !
A l expérience, celui qui arrive a ce niveau et qui peut s y maintenir voir les intégrer dans le quotidien est parfaitement détendu et relaxé. C'est pas pour rien que l on dit désormais etre zen !  cheers
Mais on parle aussi de méditation chrétienne, analytique, sur les chakras ou des points d acupuncture !
Bref, c'est vaste et de toute manière on ne peut y accéder sans des préalables.
Alors quelqu'un qui débarque la dedans sans préparation en en  attendant la lune, si en plus il est psychologiquement déstructuré...
C'est sur que ça ne va pas forcémement être profitable.
Mon premier enseignant disant, si quelqu'un de névrosé vient vous voir, plutot que de lui enseigner la méditation, apprenez lui a scier du bois et a se dépenser physiquement ! Ca a l'air idiot, mais c est très juste.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: Méditation: risque possibles

Message par Wakizashi le Jeu 16 Avr - 14:24

gaston21 a écrit:Je demande simplement qu'on me prouve que l'homme qui sait méditer est plus heureux, plus utile, plus efficace...! que celui qui mène sa vie normalement, honnêtement, sans trop se masturber le cerveau!
Sacré Gaston, tu es indécrottable ! Comme quoi même avec les meilleurs arguments du monde, on ne change pas les rayures du zèbre. Seule l'expérience transcendantale, seul le saisissement intérieur peut bousculer les idées arrêtées.

Mais bon, comme on est sur un forum pour le plaisir de discuter, je donne un argument quand-même ! Very Happy Tu demandes une preuve que personne ne peut te donner, et pour cause : le bonheur, ça ne se mesure pas. Il n'y a ni unité de mesure du bonheur, ni instrument de mesure du bonheur.

La seule personne qui peut t'apporter une preuve, c'est toi-même. C'est en faisant toi-même l'expérience du saisissement intérieur que verras comme une évidence qui coule de source que tu te sens infiniment bien.

Sinon, pour rester raccord avec le sujet, il est évident que la méditation peut être dangereuse. Il y a des pratiques plus dangereuses que d'autres. Il y en a certaines qui sont franchement dangereuses, notamment celles qui font mumuse avec les énergies (parce qu'une montée soudaine de Kundalini, ça peut nous tuer), mais globalement, toutes les pratiques mal enseignées, mal assimilées ou mal pratiquées peuvent s'avérer dangereuses.
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Jeu 16 Avr - 15:35

Bonjour Tout le monde

Méditation et Risques possibles en plusieurs étapes remarquables.

Première étape : vaincre ses peurs permet d'acquérir un meilleur discernement
Seconde étape : vaincre sa clarté permet de dissoudre son aveuglement spirituel
Troisième étape : vaincre son aveuglement spirituel équivaut à savoir, c'est pouvoir,
or le pouvoir est dangereux, tout d'abord en tant que piège des métaphores...  

La connaissance superficielle reste dangereuse,
tant que l'on ignore quel fond remonte à la surface,
si bien que les princes de ce monde continuent
de faire de l'ignorance la passion fondamentale
du genre humain, si bien que le bénéfice du doute
continue à tout changer en perte de confiance.

komyo a écrit:Mon premier enseignant disant, si quelqu'un de névrosé vient vous voir, plutot que de lui enseigner la méditation, apprenez lui a scier du bois et a se dépenser physiquement ! Ca a l'air idiot, mais c est très juste.
La connaissance superficielle vient de l'absence à soi
où le temps se fane à tournoyer sur lui-même...

Le pire des maux revient à l'indifférence à la base
de l'horreur de la situation généré par la pseudo spiritualité
envahissant la plupart des médias reproduisant ce cynisme ambiant
de ceux qui feignent d'ignorer le dedans de chacun, de chaque chose et ensemble vivant.

Bien à chacun et à tous

Belle suite et souriante journée


Merci beaucoup
avatar
Invité
Invité

Re: Méditation: risque possibles

Message par Invité le Jeu 16 Avr - 17:54

waw, le sujet a bien démarré (grâce à toi, solasido... comme quoi... Wink ) ! Merci à vous...
Mais je dois trouver une plage de temps libre pour tout lire à l'aise
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1057
Localisation : En Terre Croyante

Re: Méditation: risque possibles

Message par Hitori le Jeu 16 Avr - 18:28

Komyo et Waki, vous pissez dans un violon, car depuis que je connais gaston, je ne l’ai jamais vu répondre à un contre argument sans nous ressortir sa sempiternelle « brouette ».

Il a des idées bien arrêtées et n’en démord pas, mais comme dit Waki nous sommes sur un forum de discussion, alors allons-y, discutons.

Gaston, on peut mener une vie normale et honnête, comme tu dis et faire quand même la part des choses. Il n’est pas incompatible de s’occuper de choses terrestres et en même temps de celles de l’esprit. Au contraire, cela permet un équilibre entre un « matérialisme » outrancier et un isolement castrateur. La fameuse loi du milieu, en somme.

Mais, s’adonner à la méditation, permet de relativiser beaucoup de choses, par la prise de conscience qu’elle va engendrer. Elle va permettre d’ouvrir notre champ de conscience et par là même de comprendre certains aspects de la vie, qui risquent de passer à la trappe si nous ne prenons pas le temps de nous isoler du monde et de nous réserver une espace de calme et de sérénité.

Bien menée, une méditation régulièrement pratiquée, va faire du méditant un être de plus en équilibré, sachant faire la part des choses, de ce qui est important par rapport au futile. Ce qui ne l’empêche pas de s’insérer dans la société, d’aimer rire, d’aimer le contact et les autres. Mais en gardant toujours en filigrane l’empreinte de sa véritable nature. Il est dans le monde, mais pas de ce monde (dixit un maître de sagesse).

Après, sur le danger potentiel d’une méditation mal gérée, je dirais que la méditation, comme dit Komyo, s’adresse à des personnes psychiquement stables, ayant déjà fait un travail de centrage de leurs différents « Moi », car sinon, c’est la porte ouverte à une augmentation des désordres psychiques. Car combien de personnes en « mal être » pense que la méditation va les faire aller mieux. C’est une erreur, car elle va plutôt amplifier les problèmes, au contraire.

Et comme dit Waki, toutes les techniques ne sont pas similaires, il y en a qui sont de véritables bombes atomiques et il ne viendrait pas à l’idée à un amateur de faire mumuse avec la fission nucléaire. Point important, aussi, c’est d’être guidé, surtout au début, par un enseignant maîtrisant parfaitement  le sujet et quand on sait qu’il y a plus de « rigolots », en la matière, que de véritables maîtres, la vigilance est bien sûr de mise.

Solasido a écrit:Première étape : vaincre ses peurs permet d'acquérir un meilleur discernement

Oui !

Seconde étape : vaincre sa clarté permet de dissoudre son aveuglement spirituel

Je dirais plutôt, non pas vaincre, mais éduquer son ego, permet de dissoudre son aveuglement spirituel.

Troisième étape : vaincre son aveuglement spirituel équivaut à savoir, c'est pouvoir,
or le pouvoir est dangereux, tout d'abord en tant que piège des métaphores...  

Le pouvoir est dangereux, uniquement si c’est le but à atteindre. Sinon le pouvoir ouvre la porte Ultime.


_._._._._._._._._._._._


"On naît, on vit et on meurt seul"
avatar
Invité
Invité

Re: Méditation: risque possibles

Message par Invité le Jeu 16 Avr - 19:30

Je retiens cette phrase d'Elaine: L'obsession d'une pratique intensive et "intéressée"
Je pense que c'est un piège très fréquent et même difficile à éviter, qui démontre typiquement la domination de l'ego.

J'avais un professeur de yoga, qui donnait des cours de méditation et était obsédée par la montée de la Kundalini, c'était vraiment son but... J'ai vu son psychisme de détériorer d'année en année... elle a fini par écrire des livres, se prendre pour un gourou.. En tous cas pas un pub pour la méditation !

Je préfère aussi faire un travail physique dans le calme mental que de prendre ce genre de risque...

avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Ven 17 Avr - 13:59

Apprendre sans réfléchir est vain.
Réfléchir sans apprendre est dangereux.

Confucius


_._._._._._._._._._._._


Quel est le pire : mentir aux autres ou bien mentir à soi-même ?

A La liberté devient prison dès qu'on y pense (G.C.D)

B Nul n'est coupable de l'incompréhension de l'autre (G.C.D)

C Les insultes ou les compliments appartiennent, avant tout, à celui qui les donne
(G.C.D)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7022
Localisation : Dijon

Re: Méditation: risque possibles

Message par gaston21 le Ven 17 Avr - 19:42

Je suis vraiment content de voir les limites que vous mettez à la pratique de la méditation; et là-dessus je suis bien d'accord . Je sais méditer, ou du moins je le pense; une expérience "du temps que j'étais jeune"! Et je pense le faire journellement quand je promène seul mon épagneul dans mes combes. Mais trop de méditation peut à mon avis entraîner un repli sur soi et un isolement des problèmes concrets de la vie. Sans parler de l'emprise des gourous qui l'utilisent à leur profit.
avatar
Invité
Invité

Re: Méditation: risque possibles

Message par Invité le Ven 17 Avr - 21:15

ben tout cela a déjà été dit quelques fois, cher Gaston...  

Mais je pense quand même que ta "méditation" n'a pas grand chose à voir avec les formes de méditations pratiquées dans le bouddhisme...

Elle est peut-être meilleure, mais elle n'est en tous cas pas pareille. Je ne connais personne qui dise "je sais méditer". Wink
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Méditation: risque possibles

Message par elaine 23 le Sam 18 Avr - 7:48

L'illusion dont parle le bouddhisme concerne l'irréalité de la chose et la tromperie de nos interprétations de la chose . On ne peux pas dire "je sais", car c'est impossible. Plus on étudie et plus la réalité change et se dérobe .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Méditation: risque possibles

Message par Invité le Sam 18 Avr - 8:18

tout à fait. Un lama disait "pendant 10 ans, on fait semblant de méditer". Moi ça fait 30 ans, et je fais toujours "semblant" mais il parâit que c'est bien, déjà me rendre compte de mes limites est un bon début LOL

Je pense que pour éviter les risques, il faut soit le prendre comme un simple exercice de relaxation, pour calmer sa pensée, "voir" ses émotions, comme on le fait en clinique maintenant: ils ont repris le terme "méditation de pleine conscience". Parfois même je me demande si ce n'est pas QUE cela...

Ou alors il faut l'inclure dans un ensemble: étudier la philosophie, suivre des stages, et pratiquer dans tous les gestes de la vie quotidienne. Personnellement, c'est ce que j'ai choisi, et j'attache plus d'importance à l'intégration des principes dans ma vie, qu'à la méditation assise. Pourtant, elle est irremplaçable, je le sais.

gaston a écrit: Mais trop de méditation peut à mon avis entraîner un repli sur soi
certainement pas, ou alors c'est qu'on médite mal. Ta réflexion démontre qu'on n'a pas la même définition de méditation. La méditation, ce n'est pas s'enfermer dans une bulle (ça, c'est une attitude névrotique), c'est au contraire la briser pour s'ouvrir au monde et aux autres.
"Trop" méditer, ça veut dire quoi ? Si tu réponds 1 heure par jour, je te répondrai que regarder des bêtes programmes à la télévision, jouer à des jeux vidéos est certainement plus nocif.

Ce n'est pas la méditation qui cause le repli sur soi, c'est l'inverse: quelqu'un qui est névrosé et veut se replier choisira de faire semblant de méditer pour s'isoler du monde. C'est pour éviter ce genre de piège qu'il faut être guidé.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Méditation: risque possibles

Message par elaine 23 le Sam 18 Avr - 11:33

Dans ma dernière "sectoune", on méditait "dans la lumière du cœur" et c'est un bon ancrage pour l'esprit vagabond .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7022
Localisation : Dijon

Re: Méditation: risque possibles

Message par gaston21 le Sam 18 Avr - 17:53

Leela a écrit:tout à fait.   Un lama disait "pendant 10 ans, on fait semblant de méditer".  Moi ça fait 30 ans, et je fais toujours "semblant" mais il parâit que c'est bien, déjà me rendre compte de mes limites est un bon début LOL

Je pense que pour éviter les risques, il faut soit le prendre comme un simple exercice de relaxation, pour calmer sa pensée, "voir" ses émotions, comme on le fait en clinique maintenant: ils ont repris le terme "méditation de pleine conscience".   Parfois même je me demande si ce n'est pas QUE cela...

Ou alors il faut l'inclure dans un ensemble: étudier la philosophie, suivre des stages, et pratiquer dans tous les gestes de la vie quotidienne.  Personnellement, c'est ce que j'ai choisi, et j'attache plus d'importance à l'intégration des principes dans ma vie, qu'à la méditation assise.  Pourtant, elle est irremplaçable, je le sais.  

gaston a écrit: Mais trop de méditation peut à mon avis entraîner un repli sur soi
certainement pas, ou alors c'est qu'on médite mal.  Ta réflexion démontre qu'on n'a pas la même définition de méditation.  La méditation, ce n'est pas s'enfermer dans une bulle (ça, c'est une attitude névrotique), c'est au contraire la briser pour s'ouvrir au monde et aux autres.
"Trop" méditer, ça veut dire quoi ?   Si tu réponds 1 heure par jour, je te répondrai que regarder des bêtes programmes à la télévision, jouer à des jeux vidéos est certainement plus nocif.

Ce n'est pas la méditation qui cause le repli sur soi, c'est l'inverse: quelqu'un qui est névrosé et veut se replier choisira de faire semblant de méditer pour s'isoler du monde.  C'est pour éviter ce genre de piège qu'il faut être guidé.  

Bah, je n'ai vraiment pas l'impression que la méditation bouddhiste s'ouvre beaucoup au monde!
Je cherche...mais je ne trouve vraiment pas beaucoup d'organisations bouddhistes qui se sont engagées dans les oeuvres humanitaires! Tous repliés sur eux-mêmes dans leurs couvents à méditer sur leur nombril! Je distingue, bien sûr, la forme moderniste du Bouddhisme qui attire pas mal de gens et le Bouddhisme traditionnel qui, comme l'islam, n'arrive pas à faire sa mue. Sauf erreur de ma part, les moinillons continuent à mendier leur pitance au lieu de prendre la pelle et la pioche! Je sais, je radote, mais la vérité est là!
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6187
Localisation : France

Re: Méditation: risque possibles

Message par komyo le Sam 18 Avr - 18:25

ce n'est pas que tu radotes mais tu pars avec des idées fausses. Dans le zen un proverbe dit, une journée sans travail, une journée sans manger. c'est dans le bouddhisme birman, thai ou cambodgien que l on trouve essentiellement cette tradition du takoatsu.
concernant la méditation, bien réalisée, elle donne de l energie et libère des conditionnements. Rien a voir avec les gens abrutis devant leur télé qui sirotent plusieurs biere le soir en regardant le match.


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Dim 19 Avr - 22:21

Bonjour tout le monde

elaine 23 a écrit:L'illusion dont parle le bouddhisme concerne l'irréalité de la chose et la tromperie de nos interprétations de la chose . On ne peux pas dire "je sais", car c'est impossible. Plus on étudie et plus la réalité change et se dérobe .


L'illusion dont parle le bouddhisme concerne
avant tout la multiplicité du moi de l'observateur
en relation avec les 12 chaînons de l'existence.

Que recherches-tu puisque, jusqu'à preuve du contraire,
il est possible de dire, sans se tromper mutuellement
ni s'induite l'un, l'autre en erreur que tu changes
au moins autant que la réalité change et te change
en tant que moisson de ta connaissance silencieuse.

Ceci dit en supposant temporairement que le terme réalité représente
dans le contexte où tu l'utilises, une référence commune,
pour toi, ou pour tes interlocuteurs, y compris pour ceux dont
tu considères leurs valeurs comme négligeables.

1 je ne sais pas que je ne sais pas
2.je ne sais pas que je sais
3.je sais que je sais
4.je sais que je ne sais pas

Tant que l'impossible s'y tue,
Temps que l'impossible situe


Bien à chacun et à tous

Belle suite et souriante journée

Merci beaucoup
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Méditation: risque possibles

Message par geveil le Dim 19 Avr - 23:20

solasido a écrit:
Tant que l'impossible s'y tue,
Temps que l'impossible situe
Dans un autre message, je te disais que tes jeux de mots cachent souvent une pensée profonde, mais celui-là, je ne vois pas ce qu'il cache.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
solasido
Duc

Masculin Date d'inscription : 07/04/2015
Messages : 845

Re: Méditation: risque possibles

Message par solasido le Lun 20 Avr - 0:36

Bonsoir geveil

geveil a écrit:
solasido a écrit:
Tant que l'impossible s'y tue,
Temps que l'impossible situe
Dans un autre message, je te disais que tes jeux de mots cachent souvent une pensée profonde, mais celui-là, je ne vois pas ce qu'il cache.  

Peau-cible pour archangéliques Peau-pierre

Encore, de ma part, une réponse qui n'en est pas une,
si ce n'est une opportunité qui ne doit rien au hasard
comme lorsque rien ne semble plus profond que la surface...

Le fait de croire tout ce que l'on lit devient vite un signe évident
qu'il est temps ou bien de cesser de lire ou bien de cesser
de croire tout ce que l'on pense, penser, lire, lier, relire, relier,
même si à l'impossible nul n'est tenu,
même si nul ne se retient de tomber
des nues en quête d'Indices cible

Bien à toi, à tous et à chacun

Belle suite et souriante soirée

Merci beaucoup

Contenu sponsorisé

Re: Méditation: risque possibles

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 12:45