LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


La Voie de la calligraphie

Partagez
avatar
Invité
Invité

La Voie de la calligraphie

Message par Invité le Dim 8 Fév - 10:19

Ouais, bon, OK, v'la encore un sujet dans la ligne du bouddhisme... Fuite
PTDR

Rien ne vous empêche d'en ouvrir d'autres, hein !  Wink

Ce qui est dit de la calligraphie dans ce reportage s'applique à 100% à la peinture zen, ou le sumi-e.  Surtout que les caractères chinois et japonais sont des idéogrammes, et donc sont plus proches du dessin représentant quelque chose, qu'une lettre qui ne représente qu'un son.

D'ailleurs les musulmans ont aussi développé très loin l'art de la calligraphie, avec leurs lettres (donc des sons), mais chez eux, chaque lettre correspond à un nombre, et à un des 99 noms d'Allah, et possède donc aussi une grande puissance énergétique et spirituelle.

Comme dans les arts martiaux, calligraphier demande une totale unité du corps, de l'esprit et de l'énergie, en plus d'une parfaite maîtrise de l'outil (pinceau, encre et papier).

Le calligraphe commence par méditer, parfois plusieurs heures, sur le sujet qu'il va exprimer.  Pendant ce temps, il frotte son bloc d'encre séchée sur la pierre mouillée pour en faire de l'encre.  Quand il se sent prêt, le dessin se "met en marche": il n'est pas guidé par le mental, mais par l'énergie, qui coule librement à travers le corps détendu et l'esprit imprégné du sujet: le sujet guide donc le mouvement.

Vous remarquerez l'extrême plasticité du mouvement du pinceau: il dans littéralement: ça, c'est la technique, qu'il faut maîtriser au préalable, pour arriver à le faire automatiquement.  Il y a 8 coups de pinceaux différents (arrêt brutal, pointe, virage...), et la façon dont il est chargé d'encre, la vitesse de déplacement, détermineront l'aspect sec ou chargé du trait.




    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 12:33