LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

L'éveil, c'est quoi ?

Partagez
avatar
Invité
Invité

L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Fév - 8:45

On en a déjà parlé, mais il y a longtemps et pas de façon structurée.

Alors, l'Éveil, le Graal, c'est quoi, pour vous ?




Moi... en bonne agnostique, je ne sais pas trop, je dirais l'élévation du niveau de conscience qui peut se faire progressivement, ou brutalement.
L'exemple le plus radical étant certaines NDE: les expérimentateurs en reviennent transformés, débarrassés de toute angoisse, plus tournés vers les autres, plus sereins... (contrairement aux effets transitoires et délétères des drogues, qui ont l'effet inverse)

Le but de la quête spirituelle, c'est cela: surmonter ses traumatismes, se libérer des conditionnements, dompter ses émotions, tout en s'ouvrant aux autres  et au monde.  On devient de plus en plus soi-même.
C'est plus qu'une psychothérapie, qui ne s'occupe que des blocages. A noter que toutes les voies spirituelles contiennent une part de psychothérapie: confession, purifications, rites de passage, initiations, méditations actives, etc.

On peut apeller cela sagesse, mais la sagesse est plus restreinte.   Je comparerais plutôt cela à "prendre de l'altitude".  Quelqu'un qui ne connaît que son village vu des rues en a une vue très partielle et déformée.  Quand il s'élève un peu, il découvre la forme des toits, comprend mieux les proportions des quartiers, leur disposition, et l'environnement.  Plus il monte, mieux il peut avoir une vue d'ensemble, plus globale, plus détachée.

Mais ce qui se passe après, je ne sais pas, et à vrai dire, je ne m'en préoccupe pas: on verra bien Wink
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Jeu 5 Fév - 9:03

Moi, j'ai le nez contre la porte et ça m'intéresserait!
La question est vieille, depuis Socrate, en passant par la vague psy du siècle dernier débutant .
L'éveil, c'est la pleine conscience de la réalité . Les psychanalystes y ont perdu les dents, sauf Jung et sa continuatrice, Marie- Louise Von Frantz . Pratiquement, la méditation en fait découvrir la réalité, en supprimant paradoxalement, le discours rationnel .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12794

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par loli83 le Jeu 5 Fév - 11:01

bizarrement la méditation au sens spirituel ne m'a jamais attiré , mais il me semble que je médite dans ma définition à moi , c'est à dire que je pense en l'analysant à ce que j'ai vu , lu , entendu , et cela de façon globale , profonde mais détaillée aussi ,

je trouve que l'image donnée par leela est très parlante :,
le survol en hauteur d'un village , où l'on voit plus de choses que si l'on reste au ras du sol
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8103
Localisation : Enfant du Monde

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Dédé 95 le Jeu 5 Fév - 12:59

Pauvre matérialiste que je suis...
L'éveil à la Vie, pour l'image du nouveau-né?
Mais cela suppose qu'il était endormi! Bof...
En effet il me faut sortir du matérialisme!
Donc l'Eveil c'est la découverte, et donc comme nous découvrons TOUJOURS, nous ne serons des éveillés que lorsque nous serons morts, nous ne pourrons plus rien apprendre, et pour cause!

Demandons à Geveil ce qu'il en pense à moins qu'il redevienne Gerève? Siffle


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Jeu 5 Fév - 14:02

On peut apeller cela sagesse, mais la sagesse est plus restreinte. Je comparerais plutôt cela à "prendre de l'altitude". Quelqu'un qui ne connaît que son village vu des rues en a une vue très partielle et déformée. Quand il s'élève un peu, il découvre la forme des toits, comprend mieux les proportions des quartiers, leur disposition, et l'environnement. Plus il monte, mieux il peut avoir une vue d'ensemble, plus globale, plus détachée.
Et il perdra le détail, le nombre de pièce dans les maisons, la chaleur du feu de cheminée, la couleur de la porte d'entrée, l'ombre de la voisine qui étend son linge, les cris des enfants qui jouent, etc....
Que des détails qui comptent aussi. Aussi important que la forme des toits. Voir plus.
Comme quoi prendre de la hauteur peut aussi amener à perdre du sens de la vie.

J'avais bien aimé la définition d'Elaine..... un court instant
L'éveil, c'est la pleine conscience de la réalité
Mais c'est quoi la réalité ? Et bing nous revoilà reparti à essayer de définir l'indéfinissable.

L'Eveil c'est quoi ? Une invention humaine pour nommer quelque chose que l'on ne connait pas. Et comme on ne le connait pas on ne peut le définir et répondre à la question.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12794

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par loli83 le Jeu 5 Fév - 14:07

pouvoir prendre de la hauteur et observer la globalité n'exclut pas que l'on puisse aussi observer le premier niveau proche de la terre et même la terre elle même
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Jeu 5 Fév - 14:19

En es tu sur ?

N'est ce pas le principal problème des "élites" qui voient plus haut plus loin et qui oublient le concret de la vie quotidienne ?

Je pense que ce sont deux vivions différentes de la vie que l'on peut très difficilement superposés. Pour s'en sortir on aura tendance à fragmenter suivant les situations et besoin. ET là notre vision deviendra subjective car nous définirons dans quel cas il est souhaitable de prendre de la hauteur et dans quel autre cas non. Et ce qui marchera pour l'un ne le sera pas pour l'autre car la subjectivité les goûts les préférences sont individualisés.

Donc il est difficile de dire que telle vision sera préférable à telle autre.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Fév - 14:30

Mais c'est quoi la réalité ?
ça ne me semble pas si compliqué.  Par exemple, un accident se produit.  Une voiture n'a pas cédé la priorité à une autre qui vient de droite, et bing bang. Rassurez vous, il n'y a que des blessés légers.

Ça, c'est la réalité (je suis consciente du fait que ce n'est qu'un consensus de réalité, qui se base sur le fait que les voitures sont réelles... mais on sort du sujet).

On interroge 10 témoins, les conducteurs et les passagers, et chacun donne une version différente des faits.  Ils sont tous perturbés par leurs émotions, le fait que leur attention a été attirée par autre chose que les mouvements des voitures, par des réminiscences d'accidents déjà expérimentés... Ceux là ne voient pas la réalité telle qu'elle est.

Si on supprime tous les traumatismes, les émotions, on verra la réalité telle qu'elle est.  Plus simple encore : on regarde l'enregistrement de la caméra de surveillance.
L'Eveil c'est quoi ? Une invention humaine pour nommer quelque chose que l'on ne connait pas. Et comme on ne le connait pas on ne peut le définir et répondre à la question.
On en a au moins des échantillons, et en extrapolant, on peut comprendre +/- ce que cela peut être.  Il y a un signe important: plus on est conscient (=éveillé) plus on est calme, libre, énergique (au lieu d'être endormi, conditionné, et agité, par exemple).  
Tout le monde en a déjà fait l'expérience, et on la refait chaque fois qu'on essaie d'être objectifs.  

Par exemple, dans un musée, On peut s'arrêter devant un tableau, le regarder, ressentir des émotions puis aller plus loin: ça, c'est la vision majoritairement émotionnelle.

On peut aussi rester plus longtemps, reculer d'un pas pour voir l'ensemble d'un tableau, pour s'éloigner (acquérir une vision globale), puis on se rapproche (vision des détails, des expressions des visages), on se rapproche encore (vision de la technique de peinture, des coups de pinceaux), on recule à nouveau pour faire l'analyse technique: composition...  Chaque distance dévoile un autre aspect, et la réalité c'est l'ensemble de ces différents aspects, auxquels on peut même ajouter le facteur émotionnel.  Donc: bien sûr qu'on peut superposer plusieurs "niveaux" de réalité, c'est même ce qu'il y a de plus souhaitable.

On continue sur l'exemple de l'accident.   Un des témoins, agent de police de son métier, a tout de suite vu le problème, et instantanément cherché des éléments pour confirmer ce qu'il croit avoir vu.  Disons qu'il a vu l'accident comme il s'est réellement passé.  Sur le temps que j'écris ceci, il a déjà téléphoné aux secours.  L'instant d'après, il prend des mesures pour écarter les curieux, arrêter le trafic, demander s'il y a un médecin, etc.

Ceux qui étaient sur le coup de l'émotion sont incapables de réagir de façon efficace, ils sont dans l'émotion, et seule l'émotion les dirige.  Ils ressentiront sans doute une immense compassion pour les blessés (plutôt de l'apitoiement que de la compassion, d'ailleurs), mais ne feront rien pour les aider, ou, pire, aggraveront la situation en les bougeant n'importe comment.

Le fait de voir les choses comme elles sont est donc un "plus".  On entend souvent l'argument que si on "dompte" ses émotions, on n'est plus humain.   Dans cette phrase, une lettre fera la différence avec le résultat réel: on est plus humain.  Donc on ne l'est pas moins, on l'est plus.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Jeu 5 Fév - 15:00

Le fait de voir les choses comme elles sont est donc un "plus"

A chaque fois que je croise le regard de ma secrétaire j'ai l'impression qu'elle est amoureuse de moi..... Réalité, émotion, sensation, Eveil, Délire ?

Je vais lui faire des avances elle me dira oui les jours pairs et non les jours impairs.
Suivant si elle a passé une bonne soirée avec son mari ou si il ne s’intéresse plus à elle depuis 3 mois, suivant si elle a envie de jardin secret ou envie de respectabilité.
Réalité, émotion; sensation , éveil, délire ?

Deux voitures ont un accident, l'une de s'est pas arrêtée à la priorité parce que son pneu droit à éclater, dans l'autre le conducteur lisait un sms et n'a pu éviter l'accident. 10 témoins qui auront vu 10 causes différentes de l'accident.
Réalité, émotion; sensation , éveil, délire ?

Que des blessés légers sauf un. Qui a eu un léger traumatisme crânien qui l'handicapera à vie sans qu'il sache pourquoi cette gène perpétuelle dans sa concentration.
Que des blessés légers ? Réalité, émotion; sensation , éveil, délire ?


LOn entend souvent l'argument que si on "dompte" ses émotions, on n'est plus humain. Dans cette phrase, une lettre fera la différence avec le résultat réel: on est plus humain. Donc on ne l'est pas moins, on l'est plus.
J'ai pas compris.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Fév - 15:09

plus tu es "éveillé", mieux tu pourras faire la sélectionner entre ces différentes possibilités.  C'est justement cela que j'essaye d'expliquer.  Quoique l'objectivité oblige aussi à en garder plusieurs "ouvertes" pour ne choisir qu'après avoir approfondi, ce qui revient au même: c'est quand même une distance qu'on prend, comme on fait dans le musée.

Tu l'es déjà beaucoup plus qu'un animal, par exemple...  Lui sautera sur sa secrétaire avenante sans même se poser de question...  Youplaboum !

Gare à toi mon chéri, sinon je t'attends avec un rouleau à pâtisserie !

Je pense que l'Éveil total et soudain, comme le Satori, est un miroir aux alouettes, une carotte pour faire avancer l'âne et même le manipuler, comme le paradis pour les religions du Livre. Je ne dis pas qu'il n'existe pas, hein, mais qu'on ne peut ni décider de l'obtenir, ni même cheminer pour l'atteindre.

Par contre l'éveil progressif, j'y crois parce que je le constate, et tu en donnes de bons exemples:  il faut déjà avoir atteint un bon niveau pour être capable de se poser ces bonnes questions.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Le Repteux le Jeu 5 Fév - 15:24

Si je me sens bien dans ma peau, je n'ai pas besoin de méditer sur le sens de ce que je fais. Si je me sens mal, ce n'est pas par le sentiment que je procède, c'est par la raison, en l'inversant, en imaginant ma petitesse. Pour les hommes, je crois que c'est l'orgueil qu'il faut mater, l'égo. Pour les femmes, c'est l'émotion et le sentiment. Je juge? Non, j'anticipe pour mieux découvrir!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Jeu 5 Fév - 15:31

plus tu es "éveillé", mieux tu pourras faire la sélectionner entre ces différentes possibilités.
C'est quoi l'Eveil ? comment être plus éveillé si je ne sais ce qu'est être éveillé ?
D'après ta phrase L'eveil c'est la capacité d'analyse alors. Plus on est cartésien plus on est éveillé ?


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Jeu 5 Fév - 15:33

ça fait deux fois que mon comment est "mangé"...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Fév - 15:54

troubaa a écrit:D'après ta phrase* L'eveil c'est la capacité d'analyse alors. Plus on est cartésien plus on est éveillé ?
Oui et non.
Oui parce que le cartésien fait abstraction de ses émotions, et non parce qu'il a simplement déplacé le problème vers la réflexion.  Mais il est déjà un cran plus "haut" (il survole les toits).

J'aurais tendance à dire que la pleine conscience perçoit les choses comme elles sont, et va utiliser le mental si nécessaire, comme un outil pour agir au mieux, et pas comme un maître qui dirigerait tout, comme c'est le cas du cartésien..

* PS "ma phrase" n'est pas parole d'évangile et n'a aucunement la prétention d'être complète, faut pas la prendre au sérieux comme ça, voyons ! PTDR


@elaine
QUI a mangé ton "comment", que j'aille lui dire deux mots ! Twisted Evil
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Jeu 5 Fév - 16:00

tu as parfaitement développé ce que je disais : donc, pas de souci .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Fév - 16:08

L'influence énorme de Descarte a engendré une société terriblement "intello", et même déconnectée de l'intuition, de la sensibilité, de son contact avec la Nature. C'était sans doute une étape nécessaire, mais il ne faut surtout pas s'y arrêter parce qu'elle fait beaucoup de dégâts.

Étonnamment, on retrouve cette même structure intellectuelle rationnelle dans le bouddhisme tibétain, une fois qu'on a dépassé l'aspect superficiel et folklorique. Cela a été une grande surprise, pour moi.  C'est sans doute aussi la raison de son succès en Occident.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Jeu 5 Fév - 17:19

logique souvent ironique et ludique, moi, j'aime bien le dalaï lama et ses rimpochés


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Jeu 5 Fév - 17:26

Nous voila avec une nouvelle définition : L'Eveil c'est la pleine conscience (deuxième paragraphe du message 14 de leela).

D'où mon interrogation : Pourquoi ai je du mal a accepter que la pleine conscience existe, ou plutôt pourquoi ai je du mal a accepter que nous ne soyons pas tous dans la pleine conscience.

Finalement dans toutes ces explications ce qui me gène c'est cette notion "Etat supérieur" qui implique "d'être supérieur". Et là j’adhère pas car je ressens au travers de cette notion totalement impalpable, non définissable, non mesurable, non quantifiable, non identifiable, la supériorité religieuse qui était fondée sur le même principe d'abstraction. Je pense que c'est ce rapport là qui me gêne avec la notion d'Eveil.
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Fév - 18:11

là je suis entièrement d'accord avec toi, troubaa.  Ça me gêne aussi.  C'est le problème de tous les prétendus gourous, et c'est avec cela qu'ils flattent leur future victimes. Mais dès que je détecte ce sentiment de supériorité chez les autres ou chez moi, cela actionne la sonnette d'alarme: attention, fausse route !

Une personne "éveillée" ne se sent en rien supérieure aux autres, sauf qu'elle a atteint une plus grande sérénité et une plus grande joie de vivre: qui ne le souhaiterait pas  (je pense aux témoignages de NDE) ?

Donc c'est à chacun à gérer cela, pour soi, en n'oubliant pas ce problème très important et très réel que tu soulèves.

Si cela peut te consoler, que cela fait une trentaine d'année que j'avance tout doucement sur la Voie, et que si je sens mon niveau de conscience augmenter un tout petit peu, c'est pour me rendre compte à quel point je suis loin du compte, et que des personnes autour de moi me dépassent largement sans rien faire du tout ! Mon problème est même inverse, donc je ne m'inquiète plus trop...


Il y a d'autres réponses à donner, qui se trouvent dans l'enseignement. Par exemple, une des choses qu'on apprend, c'est à dompter l'ego, qui est précisément celui qui nous fera sentir supérieur. Donc on se sent de plus en plus dans un "grand tout", petite flamme d'un grand feu, en interdépendance avec tout, donc ça va exactement dans le sens inverse de ce que tu crains. Wink
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Mar 3 Mar - 13:49

En voilà une question qu'elle est bonne ! cheers Ca nous change de la politique... Siffle

Je dis ça en rigolant, mais à mon sens cette question pose le doigt sur l'élément le plus fondamental de l'existence humaine. L'éveil est au centre de toutes les religions, rien que ça. Pour prendre l'exemple du Christianisme, exemple le plus évident dans le monde Occidental, le personnage de Jésus est une allégorie de l'esprit christique qui siège en chacun de nous. Les bouddhistes, eux, parlent de notre « nature de Bouddha ».

Et pourtant, phénomène étrange, l'éveil est totalement absent de notre société. Quand je dis qu'il est absent, je veux dire par là qu'une vaste majorité des gens n'en ont jamais entendu parler. Certes, on a vaguement entendu parler d'un truc nommé « illumination », on a l'image d’Épinal du moine Tibétain assis en Lotus sur le rocher devant la cascade, mais cela relève du folklore, sans qu'on n'y accorde plus d'importance que ça. Il faut dire que la télé et l'industrie Hollywoodienne on bien aidé à fabriquer tous ces clichés.

Bref, quand je dis qu'une majorité des gens n'en ont jamais entendu parler, ça veut dire que personne ne leur a jamais donné l'information selon laquelle il est possible pour l'être humain de vivre dans une paix et une harmonie pleines et entières. C'est quand-même dingue quand on y pense : l'élément le plus fondamental de l'existence humaine, nous ne sommes pas au courant qu'il existe !

Notre vision occidentale de l'existence humaine, c'est plutôt que le bonheur n'existe pas, ou qu'il est relatif à chacun et qu'il ne dure pas parce qu'il dépend des situations. Que la connerie humaine fait partie intégrante de notre nature, et qu'on ne pourra jamais s'en débarrasser. Donc que le mieux que l'on puisse faire est de la canaliser (ce qui serait un des rôles principaux de toute société humaine), ce qui implique que la connerie humaine sera toujours là d'une manière ou d'une autre, avec à sa remorque tout son lot de souffrances, et qu'il faut faire avec.

Ca fait rêver hein ! Alors évidemment, quand un gugusse se pointe pour expliquer que tout ça c'est du flan, et qu'en réalité, l'être humain peut vivre dans la plénitude à chaque seconde de sa vie, on a du mal à le croire. C'est tellement loin de ce qu'on nous a toujours dit, c'est tellement loin de notre culture judéo-chrétienne fondée sur le péché, que l'on est tenté de se dire que ce mec, là, qui nous raconte ses histoires de bonheur, il est complètement... « illuminé » le pauvre ! Laughing

Oui, parce que chez nous, le mot « illuminé » a une connotation négative, c'est tout dire... Il faut dire qu'il y a tellement de souffrances accumulées dans la conscience collective humaine depuis des milliers d'années qu'on est tenté de croire que c'est la norme. Le bonheur ? C'est trop beau pour être vrai, atterris mon pauvre. On n'est pas dans le monde des Bisounours, chez nous il faut lutter pour vivre, parce que le monde est une jungle ! Regarde tous ces tarés qui circulent ! Et encore, on a de la chance de vivre dans des pays riches, regarde ces pauvres Somaliens qui crèvent de faim. Alors ton bonheur, hein, tu peux te le carrer dans l'oignon !

Et pourtant, dans ce tableau pas très reluisant, il y a quelques anomalies... quelques trucs qui ne « collent pas » avec cette image si bien ancrée. Les NDE par exemple, bizarre ça, les morts ne reviennent pas normalement. C'est même pour ça que les mafieux flinguent tant de gens : parce qu'il ne parlent pas. Et voilà qu'on nous explique qu'il y a des morts qui reviennent ! Et ils parlent en plus !! Bon, ils disent n'importe quoi avec leurs histoires de tunnel, de lumière et d'anges, mais c'est bizarre quand-même, même les médecins disent qu'ils ne comprennent pas.

Bon, il y a bien les religions qui trouvent ça normal,, mais les religions, on connaît hein ! Juste des sectes qui ont bien marché et qui racontent n'importe quoi. Il y a tellement de gens qui racontent n'importe quoi...


Et pourtant... Il suffit d'une fois. Il suffit d'avoir ne serait-ce qu'une seule fois un aperçu de la pleine conscience, pour que toutes nos croyances s'effondrent comme un château de cartes, du jour au lendemain, balayées, comme un fétu de bois dans un torrent. Et ce phénomène, de plus en plus de gens le vivent.

Certains font même plus qu'avoir une simple expérience : ils demeurent dans cet état. Ils sont éveillés. Et ils témoignent : « il est possible de vivre dans la plénitude. » Sacré bon sang ! Pourquoi on ne me l'a pas dit plus tôt ? Si l'être humain peut vivre heureux, s'il peut arrêter de générer de la souffrance en lui et autour de lui, c'est quand-même une information capitale ! Pourquoi le 20h n'en parle pas ?


Le sujet, c'est la définition de l'éveil, mais on ne peut pas donner de définition de l'éveil. L'éveil, c'est indicible. C'est comme Dieu : indicible. C'est d'ailleurs pour ça que les athées se régalent : « On ne sait même pas de quoi on parle, personne ne peut le définir, donc ça n'existe pas. »

En sciences, en amont d'une proposition il y a toujours un corollaire. Le corollaire de cette affirmation de nos amis athées est le suivant : Tout ce qui existe est définissable.
Autrement dit, tout ce qui existe devrait pouvoir être appréhendé par le mental, par l'intellect.

Chacun croit ce qu'il veut après tout, si certains ont envie de croire que le mental est surpuissant, potentiellement omniscient, c'est leur affaire. Toujours est-il que précisément, l'éveil, c'est aller au-delà du mental. C'est voir le monde sans l'intermédiaire du filtre de la pensée. Alors de fait, on arrête de se prendre pour une personne séparée. Croire que l'on est une personne, c'est juste se prendre pour l'image mentale que l'on a de nous. « Moi », c'est une image mentale. Enlevez cette image, et il ne reste plus que l'indicible, l'Être.

On ne peut pas définir l'éveil, mais on peut toujours donner une indication, une direction. Voilà celle que donne Eckhart Tolle :

« L'Être est LA vie éternelle et omniprésente qui existe au-delà des myriades de formes de vie assujetties au cycle de la naissance et de la mort. L'Être n'existe cependant pas seulement au-delà mais aussi au cœur de toute forme ; il constitue l'essence invisible et indestructible la plus profonde. En d'autres termes, l'Être vous est accessible immédiatement et représente votre moi le plus profond, votre véritable nature. Mais ne cherchez pas à le saisir avec votre "mental" ni à le comprendre. Vous pouvez l'appréhender seulement lorsque votre mental s'est tu. Quand vous êtes présent, quand votre attention est totalement et intensément dans le présent, vous pouvez sentir l'Être. Mais vous ne pouvez jamais le comprendre mentalement. Retrouver cette sensation à l'Être et se maintenir dans cet état de réalisation, c'est cela l'illumination. »

troubaa a écrit:Nous voila avec une nouvelle définition : L'Eveil c'est la pleine conscience (deuxième paragraphe du message 14 de leela).

D'où mon interrogation : Pourquoi ai je du mal a accepter que la pleine conscience existe, ou plutôt pourquoi ai je du mal a accepter que nous ne soyons pas tous dans la pleine conscience.

Finalement dans toutes ces explications ce qui me gène c'est cette notion "Etat supérieur" qui implique "d'être supérieur". Et là j’adhère pas car je ressens au travers de cette notion totalement impalpable, non définissable, non mesurable, non quantifiable, non identifiable, la supériorité religieuse qui était fondée sur le même principe d'abstraction. Je pense que c'est ce rapport là qui me gêne avec la notion d'Eveil.
Merci pour ce moment de sincérité. Je ne me fiche pas de toi : je suis sûr que tu viens de mettre le doigt sur l'un des blocages fondamentaux qui empêchent d'accepter la réalité de l'éveil chez nombre de gens.

Et pourtant, comme dit Leela, c'est un blocage purement égotique. C'est l'ego qui nous pousse toujours à nous comparer. On fait connaissance avec quelqu'un, et instantanément l'ego dit : « Ah, il est beaucoup plus beau que moi. » Et puis il ajoute : « Oui mais je suis plus intelligent que lui ! » Laughing

L'être éveillé, lui, ne se sent pas supérieur. C'est une notion complètement absurde pour lui. C'est nous qui projetons sur lui nos propres réflexes. Lui se sent totalement uni à nous. Il ne nous juge pas et il ne se sent pas supérieur parce qu'il voit la réalité telle qu'elle est. Et la réalité telle qu'elle est, c'est que lui et nous avons la même nature fondamentale. Quand il nous regarde, il ne voit pas notre forme ; il voit la réalité qui est en arrière-plan, il sent la Source d'où jaillit notre forme. Il voit la vie couler en lui et en tout ce qu'il voit. La même vie. Le concept d'« autre » lui est étranger.

D'autre part, il a une acceptation inconditionnelle de ce qui Est. L'idée de juger ce qui Est, par exemple notre état de conscience, ne lui viendrait jamais à l'esprit. Pour lui, le monde est parfait à chaque instant, parce que c'est l'univers entier qui a généré la forme que prend l'instant présent. Qui sommes-nous pour prétendre juger cela ? Comment donc pouvons-nous prétendre porter un jugement sur la totalité de l'univers, nous qui n'en voyons et qui n'en comprenons qu'une part infinitésimale ?
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3428
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par geveil le Mar 3 Mar - 17:08

Voir en la feuille de l'arbre sa nature fondamentale, c'est savoir qu'y circule de la sève ( L'image n'est pas tout à fait appropriée, car la sève n'est pas la nature fondamentale qu'est la vie, mais bon, c'est une image) et je ne vois pas ce qui m'interdirait de juger, par exemple que telle feuille est plus petite, moins verte et plus rabougrie que telle autre.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Mar 3 Mar - 18:02

geveil a écrit:Voir en la feuille de l'arbre sa nature fondamentale, c'est savoir qu'y circule de la sève ( L'image n'est pas tout à fait appropriée, car la sève n'est pas la nature fondamentale qu'est la vie, mais bon, c'est une image) et je ne vois pas ce qui m'interdirait de juger, par exemple que telle feuille est plus petite, moins verte et plus rabougrie que telle autre.
Ben ouais, la nature de l'arbre n'est pas la circulation de la sève, ni aucune de ses parties ou de ses fonctionnalités.

D'autre part, constater n'est pas juger. Le constat est neutre, il est pure observation. Dans le cas de l'ego qui se compare, il ne se contente pas de constater justement ; il juge, il établit une échelle de valeur.

Et s'il juge, c'est précisément parce qu'il ne voit pas que la forme est tellement transitoire, fugace, qu'elle est quasiment irréelle. Mon corps est très différent de ce qu'il était il y a quelques instants ; une partie des atomes qui le composaient ne sont plus là, et d'autres sont arrivés qui n'étaient pas là il y a une seconde. Toute forme est perpétuel changement.

L'ego juge parce qu'il assimile l'être à la forme, parce qu'il ne voit que la forme, et qu'il est inconscient de l'indicible qui est derrière et qui se manifeste au travers d'elle.

Le constat, c'est l'observation de ce qui Est. Le jugement, c'est le petit moi qui entre en scène et qui rajoute des couches de pensées par-dessus le constat. L'ego personnalise tout.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Mar 3 Mar - 18:11

et alors où est le problème dans le "Je pense donc je suis" ?

pour tout dire je ne comprend rien... trop de circonvolution, je ne sais pas ce que tu cherches à expllquer. Je ne comprends pas l'objet que tu expliques.

Quel rapport l'ego avec l'eveil ? Quand on est éveillé on n'a plus d'ego ? C'est cela ?
je cherche ce que veut nous démontrer ta belle démonstration...


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12794

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par loli83 le Mar 3 Mar - 18:18

troubaa tu es peut être comme moi , je n'aime pas cette notion d'ego , pas plus que la notion de karma

pour moi , il y a un défaut qui est l'orgueil ( différent de la fierté légitime ) , et ce défaut est à combattre , ça s'arrête là

excusez moi d'aimer les concepts simples
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Mar 3 Mar - 18:37

L'ego, c'est le mental pour faire simple. Si tu n'aimes pas un terme, remplace-le par l'autre.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7306
Localisation : Dijon

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par gaston21 le Mar 3 Mar - 18:59

Waki, je suis un vieux con, mais je ne me sens pas très loin de l'Eveil! J'ai vraiment complètement conscience que je ne suis qu'un élément transitoire et minuscule de la pleine Conscience dont tu parles.  Pour moi, et je le ressens tout au fond de moi-même, la Réalité, elle est conscience, esprit; et comme pour moi l'énergie est aussi synonyme de ces concepts, la boucle est bouclée. L'Etre, je le sens en moi sans faire d'effort. Porter un jugement? Jamais! Et c'est d'autant plus facile que je nie le libre-arbitre, comme vous le savez.Ce qui ne m'empêche pas de porter des jugements...d'humour!
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Mar 3 Mar - 19:41

Ouiii Gaston, tu me l'as déjà dit dans le fil sur le Vipassana : tu es un Bouddha. Zen Et à mes yeux, tu confonds croyance et conscience. Tu crois être énergie, conscience, blablabla.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6487
Localisation : France

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par komyo le Mar 3 Mar - 20:57

L'égo c'est l'attachement, après avoir conquis la faim et le sommeil, dans sa derniere tentation satan propose a jésus la reconnaissance des autres, la puissance, et je ne sais plus trop quoi, en rejetant ceci pour ne viser que le divin, jésus devient le christ, il s'éveille au père pour ne faire plus qu'un avec lui !
la goutte d eau retourne a l'océan.

si il n'avait fait ce chemin, il serait resté dans le karma individuel.

avec d'autres mots c'est la meme expérience pour le bouddha historique.




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Mar 3 Mar - 21:22

je pense que tout a été dit.
Maintenant, on prend, ou on ne prend pas.  On accroche ou pas, quelle importance ?  Il n'y a pas d'obligation, on n'est pas au cours de math.

Même en tout petit échantillon, c'est un truc qui se vit.  Normal qu'il soit difficile à décrire: si j'essayait de vous décrire ce que je ressens à certains moments de ma vie (devinez lesquels), vous ne comprendriez pas non plus, et certains diraient que c'est indescriptible, donc que ça n'existe pas...

En ce qui me concerne, la définition que j'ai préférée, la plus concrète, utilisable et utile, c'est celle de Eckart Tollé.

**********************************************************************************

22 h 38

bien sûr que tu as encore un ego, puisque c'est ton "identité" ici bas.  Mais tu vois ce que c'est, tu ne t'identifies plus à lui, donc tu le diriges au lieu d'être dirigé par lui.

C'est comme si tu demandais à quoi sert de dresser un cheval: c'est pour qu'il te mène où toi tu veux, et non pas qu'il te mène où lui veut.  Tuer l'ego, c'est tuer le cheval et tu n'arriveras nulle part.

(Pour moi, il est le mental mais aussi les émotions et l'instinct primaire)

Ne m'en demande pas plus: en ce qui me concerne, cette comparaison me convient parce qu'elle est concrète et pratique. Pour tout le reste, on nage dans la théorie et les théorie

Pensez à éditer votre post dans le créneau des 2 h SVP

Toshirô
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3428
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par geveil le Mar 3 Mar - 22:55

Leela a écrit:bien sûr que tu as encore un ego, puisque c'est ton "identité" ici bas.  Mais tu vois ce que c'est, tu ne t'identifies plus à lui, donc tu le diriges au lieu d'être dirigé par lui.

C'est comme si tu demandais à quoi sert de dresser un cheval: c'est pour qu'il te mène où toi tu veux, et non pas qu'il te mène où lui veut.  Tuer l'ego, c'est tuer le cheval et tu n'arriveras nulle part.

(Pour moi, il est le mental mais aussi les émotions et l'instinct primaire)

Ne m'en demande pas plus: en ce qui me concerne, cette comparaison me convient parce qu'elle est concrète et pratique.  Pour tout le reste, on nage dans la théorie et les théories.
Qui est "tu", qui est "moi", qui est "on", qui est "toi"???


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Mar 3 Mar - 23:38

pour être tout à fait franche, j'en n'ai rien à cirer, du moins comme tu te poses la question.
Ni le "tu, ni le "je" ne m'ont jamais posé le moindre problème. Ils fonctionnent très bien dans le monde où je vis.

J'ai écrit
Ne m'en demande pas plus (...) Pour tout le reste, on nage dans la théorie et les théories.

A quoi cela sert-il de se casser la tête sur des problèmes dont on sait à l'avance qu'on n'aura pas de réponse, en tous cas pas de réponse mentale ?   Je l'ai déjà dit: l'Éveil, je n'y crois pas plus que cela; je pense que, comme le Paradis, c'est une carotte pour faire avancer l'âne.  
Augmentation du niveau de conscience, "conduire mon cheval", ça, cela me parle, et me suffit.
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3428
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par geveil le Mar 3 Mar - 23:52

Tu m'exaspères, Leela, si tu ne veux pas te casser la tête, si seule tes idées comptent, si ce que tu as vécu est indescriptible, pourquoi as-tu lancé cette discussion? Apparemment ton début d'éveil ne t'a pas rendue bienveillante.  Dire à quelqu'un " je n'en ai rien à cirer de tes questions" est blessant, mais de cela, tu n'en as sans doute rien à cirer non plus, tu vas écrire " c'est ton problème". Et je m'attends là encore à ce que tu me répondes de façon blessante, tout ça m'amène à penser que ces histoires d'éveil, c'est du pipo, même Hitori et Satori sont capables de répondre méchamment à certains messages. Il y a différentes façons d'échanger sur un forum, par exemple le trombinoscope, ou montrer ses photos, ses œuvres d'art, ou parler de ses ballades, des ses voyages, de ses expériences, etc.. Mais poser une question comme " Qu'est-ce que l'éveil" fait appel au mental, et la question que je pose oblige le mental à aller chercher en soi ce que l'on désigne pas " je" ou " tu".


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Mer 4 Mar - 7:46

J'ai ouvert le fil pour que chacun puisse donner son point de vue, pas pour imposer le mien.

Je n'aurais pas dû employer l'expression "j'en ai rien à cirer", mais je parlais des questions, pas de toi personnellement.  "Faut pas tout prendre pour toi", m'a-tu déjà dit quelques fois...

si seule tes idées comptent
,Oui, dans ma vie seules mes idées, les conclusions que je retire de mes réflexions, lectures, dialogues,... comptent, je ne vois pas pourquoi je devrais adopter les questionnements et angoisses existentielles des autres, ou me casser la tête pour y répondre: c'est à eux à faire la démarche, pour eux.  Chacun trouve SES réponses.  Je ne vois pas en quoi cela pourrait constituer un problème.
Je suis loin d'être la seule ici à dire que certaines interrogations existentielles ne m'intéressent pas: il n'y a rien de vexant là dedans.  Dès le début du fil, je pose clairement mes limites.

Et je n'ai jamais dit que j'étais une éveillée, ni de près, ni de loin.  Toujours cette manie d'inventer des intentions aux autres, puis de le leur reprocher...   Sleep
geveil a écrit: tout ça m'amène à penser que ces histoires d'éveil, c'est du pipo,
je le dis aussi, depuis longtemps (cf message 10): pour moi, c'est une carotte pour faire avancer l'âne, comme le paradis des chrétiens.  Ça ne veut pas dire qu'il faut tout jeter à la poubelle: il est quand même intéressant que l'âne avance...  Mais ce qui reste, est à mes yeux du niveau de la psychothérapie.  Je ne perçois pas d'autre niveau, mais c'est déjà pas mal, de se libérer de ses traumatismes  !
Je soupçonne d'autres niveaux, mais comme dit plus haut, on entre dans le domaine des supputations et théories, donc là je n'affirme rien, et ne crois en rien.  J'ai bien assez avec mon "banal quotidien" pour m'en préoccuper outre mesure, surtout que toutes ces philosophies ramènent à ça: c'est le présent, l'acte, la pensée du moment, qui est importante.

Je te souhaite une très belle journée, il semblerait que le soleil soit de retour et pour quelques jours !   sunny
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Hitori le Mer 4 Mar - 11:52

geveil a écrit:tout ça m'amène à penser que ces histoires d'éveil, c'est du pipo, même Hitori et Satori sont capables de répondre méchamment à certains messages

Et heureusement! …….Cela a été maintes et maintes fois dit, mais il est bon de le rappeler :

Chercher l’éveil, ne fait pas de nous des « éveillés », dans le sens d’être complètement retranché de notre incarnation. Pour ça, il faudrait abandonner notre « véhicule »…c'est-à-dire être passés par la « l’Ultime Porte », autrement dit être « mort » (au plan terrestre, s’entend). Non ! rechercher l’éveil, c’est cheminer sur une voie d’accès au perfectionnement personnel, c’est parcourir un chemin, c’est la recherche d’un Do.

Alors, sur ce chemin, on se perfectionne, on jette ses vieux oripeaux sur le bas côté, pour, couche après couche, laisser transparaître ce qui est notre véritable nature, notre nature divine, notre nature de Bouddha…mais que ce chemin est long et ardu, il est semé de ronces et d’épines. Néanmoins, qu’importe si de temps en tant on trébuche, on tombe et on s’égratigne, c’est pour mieux se relever et continuer à progresser.

On sait que plongé dans notre incarnation, nous en subissons tous les aléas et nous les acceptons, l’essentiel étant le polissage de notre diamant intérieur.


Alors, il faut accepter que des personnes engagés sur la voie, restent des humains avec ce qui fait leurs forces et leurs faiblesse……… Même Jésus n’y a pas échappé (Cf les marchants du Temple).

La perfection n’est pas de ce monde, est-ce pour cela que nous ne devons pas la rechercher? Ou ne pas attacher sa charrue à une étoile ?


_._._._._._._._._._._._


"On naît, on vit et on meurt seul"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Mer 4 Mar - 12:07

Hitori a écrit:

Alors, sur ce chemin, on se perfectionne, on jette ses vieux oripeaux sur le bas côté, pour, couche après couche, laisser transparaître ce qui est notre véritable nature, notre nature divine, notre nature de Bouddha…mais que ce chemin est long et ardu, il est semé de ronces et d’épines. Néanmoins, qu’importe si de temps en tant on trébuche, on tombe et on s’égratigne, c’est pour mieux se relever et continuer à progresser.
finalement l'eveil n'est rien d'autre que le libéralisme appliqué à la spiritualité.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Mer 4 Mar - 13:15

troubaa a écrit:et alors où est le problème dans le "Je pense donc je suis" ?
Le problème c'est qu'en énonçant cette proposition, Descartes assimile la pensée à l'être, donc il assimile l'identité à la pensée. Or, croire que nous sommes nos pensées (ou notre corps, ou les deux), c'est justement l'illusion fondamentale.

On est en prise directe avec les pensées et les émotions (qui ne sont rien d'autre qu'une réaction du corps à une pensée), il n'y a aucun espace entre elles et nous. Résultat, elles nous manipulent, on est totalement sous leur emprise.

C'est très facile à observer, que l'on croie ou pas que l'éveil existe. Par exemple, on est peinard en train de manger avec des copains ou de regarder un match du PSG à la télé, et tout à coup une pensée négative arrive, et paf ! On se sent mal. Pourtant tout va bien, on ne peut pas accuser la situation. C'est une simple pensée qui nous a rendu malheureux, au point de pourrir un moment agréable. C'est dingue cette faiblesse quand on y pense (c'est le cas de le dire Laughing ) : on est handicapés.

troubaa a écrit:finalement l'eveil n'est rien d'autre que le libéralisme appliqué à la spiritualité.
Laughing Une fois, il y a une vieille mamie gentille comme tout qui m'a certifiée mordicus que Jésus était le premier communiste. J'ai aussi un copain qui ne comprenait pas que je lui dise que je n'étais pas de gauche (ni de droite d'ailleurs) alors que j'aimais la spiritualité : pour lui, il était évident que la spiritualité était de gauche. Chacun voit midi à sa porte...

geveil a écrit:
Leela a écrit:bien sûr que tu as encore un ego, puisque c'est ton "identité" ici bas.  Mais tu vois ce que c'est, tu ne t'identifies plus à lui, donc tu le diriges au lieu d'être dirigé par lui.

C'est comme si tu demandais à quoi sert de dresser un cheval: c'est pour qu'il te mène où toi tu veux, et non pas qu'il te mène où lui veut.  Tuer l'ego, c'est tuer le cheval et tu n'arriveras nulle part.

(Pour moi, il est le mental mais aussi les émotions et l'instinct primaire)

Ne m'en demande pas plus: en ce qui me concerne, cette comparaison me convient parce qu'elle est concrète et pratique.  Pour tout le reste, on nage dans la théorie et les théories.
Qui est "tu", qui est "moi", qui est "on", qui est "toi"???
Je me souviens que tu m'avais déjà posé cette question il y a quelques mois. Le « Je », notre identité, c'est l'indicible, le vide, le Tao.

Après on en a conscience ou pas, on le vit comme une réalité qui coule de source ou pas. Et quand on n'en a pas conscience, on assimile le « Je » à notre forme physique et psychologique, ce que d'aucuns appellent le « moi » : mon corps, mes pensées, mes croyances, mon histoire personnelle, mes convictions, mon travail, mon statut social etc.

C'est une croyance, une illusion : l'illusion de l'identification à la forme. Et même celui qui est féru de spiritualité et qui croit que son identité est l'indicible, mais qui ne fait que le croire sans le vivre comme une réalité qui coule de source, même celui-ci est pris dans l'illusion. La croyance peut réconforter, mais seule l'expérience est libératrice.

Ceci dit, même si l'identification à la forme est une illusion, à la surface des choses elle recouvre une certaine réalité quand-même, et de toute façon on est obligés de faire avec. Ce que je veux dire, c'est que comme on est incarné dans le monde physique, on est bien obligés d'utiliser notre forme et celle des autres pour nous désigner les uns les autres.

Il y a un côté pratique évident et indispensable pour pouvoir fonctionner dans le monde physique. Si tout le monde disait : « Je ne m'appelle pas Geveil, je ne m'appelle pas Wakizashi, je ne suis pas une personne et je n'ai pas de nom, je suis le Vide », ça poserait un problème pour prendre un rdv chez le dentiste...

Bref, nous ne sommes pas notre forme, mais nous l'utilisons pour fonctionner dans le monde physique parce que nous n'avons pas le choix, grand maître éveillé ou pas.

PS : content de te lire à nouveau Hitori, tu m'enlèves les mots de la bouche ! cheers
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Mer 4 Mar - 14:37

Wakizashi a écrit:
Le problème c'est qu'en énonçant cette proposition, Descartes assimile la pensée à l'être, donc il assimile l'identité à la pensée. Or, croire que nous sommes nos pensées (ou notre corps, ou les deux), c'est justement l'illusion fondamentale.

Si nous ne sommes pas nos pensées qui sommes nous ?

C'est très facile à observer, que l'on croie ou pas que l'éveil existe. Par exemple, on est peinard en train de manger avec des copains ou de regarder un match du PSG à la télé, et tout à coup une pensée négative arrive, et paf ! On se sent mal. Pourtant tout va bien, on ne peut pas accuser la situation. C'est une simple pensée qui nous a rendu malheureux, au point de pourrir un moment agréable. C'est dingue cette faiblesse quand on y pense (c'est le cas de le dire Laughing ) : on est handicapés.

c'est ce qui nous différencie du légume non ? (enfin en présupposant que le légume n'a ni pensée ni sentiment...). quel intérêt de se passer de nos pensées de no émotions ?[/quote]


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Mer 4 Mar - 14:50

quel intérêt de se passer de nos pensées de no émotions ?
je vois qu'il ne sert à rien de répéter dans plusieurs fils, qu'il n'est à aucun moment question de supprimer LES pensées et émotions, mais seulement celles qui nous font souffrir, ou simplement se libérer de la souffrance qui peut y être associée...

Bah, j'aurai essayé... à chacun d'en faire ce qu'il veut Wink
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Mer 4 Mar - 15:06

troubaa a écrit:Si nous ne sommes pas nos pensées qui sommes nous ?
Déjà répondu X fois...

troubaa a écrit:
C'est très facile à observer, que l'on croie ou pas que l'éveil existe. Par exemple, on est peinard en train de manger avec des copains ou de regarder un match du PSG à la télé, et tout à coup une pensée négative arrive, et paf ! On se sent mal. Pourtant tout va bien, on ne peut pas accuser la situation. C'est une simple pensée qui nous a rendu malheureux, au point de pourrir un moment agréable. C'est dingue cette faiblesse quand on y pense (c'est le cas de le dire Laughing ) : on est handicapés.
c'est ce qui nous différencie du légume non ? (enfin en présupposant que le légume n'a ni pensée ni sentiment...).
Non.

troubaa a écrit:quel intérêt de se passer de nos pensées de no émotions ?
Personne n'a dit qu'il fallait s'en passer : c'est impossible de toute façon. J'ai dit qu'il s'agissait de ne pas être sous leur emprise.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9855
Localisation : ici ou là

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par troubaa le Mer 4 Mar - 15:06

ha oui j'avais oublié ce détail ; ca rentre pas je suis désolé.
J'aurais essayé aussi de vous comprendre.
M'en sortirais pas.
a+


Dernière édition par troubaa le Mer 4 Mar - 15:08, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Mer 4 Mar - 15:27


Trève de plaisanterie, cette phrase ci est très intéressante:
Si nous ne sommes pas nos pensées qui sommes nous ?
 Elle montre clairement ce qu'est le phénomène de "s'identifier à ses pensées", comme certains s'identifient à leur métier, à leur identité sociale, et même parois à leur maison ou à leur voiture.  D'autres s'identifient à leurs actions, leur religion...

On en revient aux "identités meurtrières" de Amin Maalouf.

Un jour, troubaa, tu te poseras peut-être la question autrement, tu verras une faille dans cette identification et tu penseras à ces discussions...   peut-être pas...  
Tant que tu ten sens bien dans ta vie, c'est le principal.   Inutile de se casser la tête si on n'en ressent pas le besoin.

Je te reconnais la grande qualité d'essayer de comprendre, c'est pour ça que je t'aime, même si parfois, tu restes fermé comme une huître.  Tu dois avoir raison, parce que si on arrive à ouvrir une huître contre son gré, en général c'est pour la bouffer PTDR
avatar
Hitori
Duc

Masculin Date d'inscription : 24/02/2012
Messages : 1064
Localisation : En Terre Croyante

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Hitori le Mer 4 Mar - 18:38

Waki a écrit:content de te lire à nouveau Hitori, tu m'enlèves les mots de la bouche

Excuse moi de te laisser sur la faim., mais bon, il faut bien que je me nourrisse un peu, aussi. Very Happy

Bon, les amis, essayons d’éviter le dérapage incontrôlé et restons sur le développement des idées, pour avoir un échange constructif.

Troubaa ,ta démarche est louable, car la plupart des athées ne cherchent même pas à comprendre et rejette le concept d’emblée. Toi, tu fais l’effort de l’écoute.

Bien……. la principale difficulté, lorsque l’on parle de ce sujet, c’est de comprendre que quand on dit de n’avoir pas de pensées, cela ne veut pas dire ne pas vivre sa vie. Non, cela veut dire, simplement (enfin, façon de parler) de ne pas s’identifier à ses pensées, ne pas subir leurs dictats, ne pas croire qu’elles sont nous. Car les pensées (enfin la plupart) sont une production du mental et le mental, ce n’est pas nous.

Bien sur, d’une manière générale, on explique cela. Mais si l’on veut rentrer dans le fond des choses, il faut comprendre que le mental est un outil, certes nécessaire à notre incarnation, mais ce n’est qu’un outil et surtout, qu’il n’est pas nous. Il ne viendrait à personne l’idée de dire que sa voiture est lui, ou son bateau, ou sa moto.

Ce mental produit sans cesse des pensées, c’est son dada de le faire, certaines pensées sont utiles et nous servent dans la vie de tous les jours, mais d’autres sont nocives et nous pourrissent la vie, surtout si nous nous identifions à elles.

Quand on dit qu’il faut pas avoir de pensées, on parle des pensées parasites, bien évidemment produites par le mental. Le point positif ce cela, c’est que si nous sommes capable de ne pas nous identifier à ses pensées, elles finissent par disparaître et à ce moment là, d’autres pensées (enfin, qu’on appelle pensées, (faute de mieux) peuvent venir à la conscience et ses pensées là, sont des pensées venant de la "Source » de l’intériorité de notre être. Ce sont des pensées positives auxquelles nous devons faire confiance, car elle émanent de la Conscience.

Donc, on le voit, le problème, c’est un problème d’identification. Nous nous identifions à notre mental et sommes influencés par sa production de pensées nocives……… tout le mal vient de là.

Le point crucial de tout cela, c’est que nous sommes incapable de faire face à la réalité des choses, en intercalant entre cette réalité et nous le mental. Si ce mental s’estompe (le travail d’éveil), ne reste que le Vide, qui est notre nature véritable. Mais ça, le mental, ne veut pas le savoir et fera tout pour l’occulter, même à se prendre pour ce qu’il n’est pas. Wink


_._._._._._._._._._._._


"On naît, on vit et on meurt seul"
avatar
Wakizashi
Marquis

Masculin Date d'inscription : 20/02/2015
Messages : 434

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Wakizashi le Jeu 5 Mar - 11:49

Salut les chouchous ! LOL

Bon je vois que vous êtes parti en méga hors-sujet, on se recentre un peu ?

troubaa a écrit:Tu vois j'ai dit à Satori que je ressentais l'Eveil comme une forme de libéralisme spirituel. J'ai espéré qu'il me demande pouruqoi je disais cela. non il a balayé d'un revers de la main. Fin du dialogue. Parce qu'il n'est pas ouvert à une autre compréhension que la sienne.
Pourtant j'aurai pu expliquer argumenter d'après leurs écrits. Ce n'etait pas une phrase en l'air... mais non. Préjugés.
Je n'ai pas l'impression d'avoir balayé ta remarque, j'y ai répondu très sérieusement... alors que je me demandais si c'était de l'humour ou pas. Après, s'il y avait un espoir caché que je te demande pourquoi tu disais ça, ben je suis passé à côté. Embarassed

Pour mémoire, voilà la réponse :
Wakizashi a écrit:Une fois, il y a une vieille mamie gentille comme tout qui m'a certifiée mordicus que Jésus était le premier communiste. J'ai aussi un copain qui ne comprenait pas que je lui dise que je n'étais pas de gauche (ni de droite d'ailleurs) alors que j'aimais la spiritualité : pour lui, il était évident que la spiritualité était de gauche. Chacun voit midi à sa porte...
J'ai répondu ça pour te montrer que tu n'es pas le premier à plaquer des concepts politiques sur la spiritualité. Les gens de gauche mettent des concepts politiques de gauche, les gens de droite mettent des concepts politiques de droite, et même si je peux comprendre certaines métaphores, il faut bien garder à l'esprit que le temporel et le spirituel sont des domaines distincts.

Voilà, ceci étant clarifié, j'écoute tes explications.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Jeu 5 Mar - 16:03

gauche, droite, longueur, largeur... l'éveil c'est l'expérience d'une dimension jusque là insoupçonnée .
Imaginez un triangle plane qui devient pyramide ...


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Jeu 5 Mar - 20:44

Ok élaine , mais on ne peut atteindre l'éveil si l'âme n'est qu'un germe . Atteindre l'éveil
nécessite une âme qui a suffisamment de connaissances , aussi bien sur le plan de l'éthique
que celui du savoir être , la connaissance se cristallise au cours d'un temps extrêmement long .
Cependant je pense que le degré d'élévation spirituelle de notre fratrie humaine est très élevé ,
et de ce fait les âmes en germes ne forment qu'un surplus de population dans le sein de l'humanité qui en fait ne devrait pas dépasser 4 milliards d'êtres humains .

Mais aussi cet éveil est totalement naturel et propre à tous les humanoides , si bien que dans l'harmonie , peu de personnes en seraient privées , mais ce n'est pas du tout le cas puisque nous vivons dans la disharmonie croissante , voire même pour certains pays la destruction mutuelle .
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Ven 6 Mar - 6:54

Ta conclusion est pertinente : l'éveil ne peut pas éclore en milieu hostile


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Ven 6 Mar - 7:50

je n'en suis pas sûre, cela pourrait engendrer une réaction vive dans l'autre sens, c'est d'ailleurs en cela que j'espère.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par elaine 23 le Ven 6 Mar - 8:04

Ce serait bien . Mais les soixante huitards ont vieilli et la jeunesse a grandi dans la soif de facilité . Tous dorment et peu s'éveillent .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Invité le Ven 6 Mar - 8:24

je ne trouve pas. Dans la jeune génération, il y a beaucoup de réactions, une magnifique énergie, une connection planétaire. Même s'ils sont minoritaires statistiquement, ils ont une grande puissance.

Il y a vraiment deux style: le consommateur docile qui ne rêve que de consommer plus, et l'idéaliste écolo humaniste. Le fossé entre les deux est tellement grand qu'ils vivent chacun avec des amis de leur style, et ignorent presque l'existence des autres.

Personnellement, j'essaie de ne pas m'enfermer dans cette bulle, mais au contraire de rester intégrée dans le monde "matérialiste", avec un métier qui l'est très fort, mais quel bonheur d'y établir des contacts humains et de voir les nouvelles (?) idées qui s'y infiltrent...
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3428
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par geveil le Ven 6 Mar - 11:04

LoganJ a écrit:l'humanité qui en fait ne devrait pas dépasser 4 milliards d'êtres humains . .
Certains disent 1 milliard seulement. Vas savoir! La croissance démographique va peut-être nous obliger à faire des recherches tellement poussées sur la fertilisation des déserts, la culture des fonds marins, d'une part, et les voyages stellaires, que nous coloniserons des planètes.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.

Contenu sponsorisé

Re: L'éveil, c'est quoi ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 14:36