LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Faut-il supprimer les notes à l'école?

Partagez
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Mar 29 Sep - 13:01

Mais le goût de l'effort, oui, cent fois oui.
Et pour les transactions financières on se sert de quelle langue ? Heu english, of corse (!)
Et pour exprimer les droits de l'homme? Heu arabe bien sur, de la langue de son élu par l'ONU, un prince de l'Arabie saoudite! استخدام اللغة العربية وتحسين
Et pour la diplomatie? Hier c'étais le français, aujourd'hui c'est boum, boum Dassault!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Mar 29 Sep - 17:04

geveil a écrit:Je suis toujours contre les notes, Gaston, pour x raisons qui ont déjà été mentionnées dans cette discussion et solidement documentées dans des ouvrages de référence, je crois.
Par contre, je pense qu'il est urgent de réapprendre le goût de l'effort, par exemple, à propos de la dictée, autoriser l'usage du dictionnaire, même sur ipod, encore que, chercher dans un dico papier est un travail intellectuel profitable. Puis, faire une correction collective où chaque élève mentionnerait les fautes qu'il a commises, le prof expliquant alors pourquoi c'est une faute et en profiterait pour énoncer des règles de grammaire. Pour ce qui est des fautes dues aux bizarreries de la langue française, par exemple écrire "prud'homme" au lieu de "prud'home" on tenterait un explication s'il y en a. Je suis d'ailleurs pour une réforme de notre langue, non pour écrire en sms, mais pour la rendre plus logique et plus simple, par exemple, la numération, de " soixante-dix" qui sous entend une addition, on passe à "quatre-vingt" qui est une multiplication puis à " quatre-vingt dix" qui est de nouveau une addition.  Les suisses et les belges sont à cet égard beaucoup plus clairs avec "septante", "octante", etc.

Mais le goût de l'effort, oui, cent fois oui.

Je suis pour les notes; la vie est un combat; c'est la loi de notre monde et on ne la changera pas. L'émulation est un puissant moyen pour se sortir de la masse confuse des élèves et pour se donner les meilleures chances dans la vie; et puis on gagne en fierté et en confiance de soi. Et les notes donnent une chance supplémentaire quand on sort d'un milieu pauvre comme je l'ai été. Et puis, avoir de bonnes notes quand on est gamin, ça allume déjà les yeux des filles..."T'es le meilleur"! Pas vrai, ma p'tite Jocelyne, ma p'tite Jeannette? Même adulte, j'ai été soumis aux jeux des notes, dans les concours puis professionnellement. Et je ne suis même pas traumatisé!
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5212
Localisation : Val David, Québec

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Le Repteux le Mar 29 Sep - 17:42

Je t'imagine en train de montrer ses notes à ton épagneul! Very Happy Mais tu as raison, on ne peut rien montrer à un toutou si on ne le corrige jamais. Pour apprendre à aller à vélo, il faut que le résultat anticipé coïncide au résultat prévu, donc il faut corriger nos erreurs, sinon on risque de reproduire constamment la même erreur et de ne jamais réussir. À mon avis, ce qu'il faudrait faire avec les étudiants les moins performants, c'est de les rassurer en leur expliquant que l'intelligence a plusieurs formes, et que la leur ne correspond tout simplement pas aux exigences du moment, mais que rien ne les empêche de la développer, et que souvent, ceux qui font ça sont bien acceptés par les autres et finissent par développer leur propre voie.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Mar 29 Sep - 23:19

toute l'inefficacité de la gabgie étatique.

http://www.challenges.fr/france/20150929.CHA9900/le-cout-du-lycee-en-france-en-10-chiffres-selon-la-cour-des-comptes.html

quelle honte ! après on s'étonne que le niveau baisse. a faire tout et n'importe quoi, à délirer comme ce n'est pas possible c'est les enfants qui trinquent.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Mer 30 Sep - 8:03

Je retiens l'article de Challenge, avec son titre en photo:
Si le lycéen français coûte si cher, c'est aussi qu'il a trop d'heures de cours.
En effet voici la preuve:
Classe de Terminale S : 28 heures de cours par semaine dont 19h30 d’enseignements spécifiques plus une ou deux options facultatives
http://www.ionis-tutoring.fr/ecole-horaires-hebdomadaires.aspx

Nombre d'heures de cours d'un apprenti:
- La durée maximale du travail est de 8 heures par jour et 35 heures par semaines ;
- Les heures supplémentaires ne sont pas autorisées (dérogations possibles au-delà de 16 ans, accordées par l'inspecteur du travail pour un maximum de 5 heures par semaine)
http://www.lapprenti.com/html/apprenti/tempsentreprise.asp

L'un coûte, l'autre rapporte....cherchez l'erreur!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Ven 16 Oct - 17:32

Savez-vous conjuguer le verbe voir au passé simple? Mais, au fait, nos collégiens savent-ils encore ce qu'est le passé simple?
C'est vrai qu'on en est à "l'école de la bienveillance", comme a dit Benoît Hamon. A quand l'hôpital de la bienveillance où le bisounours remplacera le bistouri? Où la police de la bienveillance qui distribuera des friandises au lieu de "prunes"?
Quels sont actuellement les héros de nos jeunes? Ceux qui s'en fichent plein les poches, qui s'imposent sans pudeur ni morale; la morale capitaliste a balayé toutes les autres.
Et les notes? 89% des parents veulent conderver les notes contre 2% qui y sont totalement opposés; droite et gauche sont quasi du même avis. Le redoublement? La majorité des parents y est favorable et pensent que c'est l'intérêt de l'enfant. Seulement voilà: le redoublement coûterait 500 millions d'euros en primaire,600 millions au collège, 900 millions au lycée. Alors autant avoir davantage d'ânes à la sortie; ça coûte moins cher! Nos socialos ne manquent pas d'air quand ils affirment que l'école est leur priorité!

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-ignorants-parlent-aux-ignares-173025
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Ven 16 Oct - 23:52

Gastounet, si tu n'es pas déjà complètement fossilisé, si tu es encore capable de changer d'opinion, écoute l'émission concernant l'éducation des petites enfants sur France Culture, qui a eu lieu vers 22h30 mais qu'on peut réécouter par internet. Il y est dit notamment qu'en aucun cas, aucun, la punition est structurante et aide l'enfant à grandir et à murir. Bien sûr, si tu n'as pas envie de changer d'opinion, ne vas surtout pas l'écouter.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5212
Localisation : Val David, Québec

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Le Repteux le Sam 17 Oct - 17:30

Une variante du syndrome de Stockholm? On reproduit ce qu'on a vécu?


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Sam 17 Oct - 18:14

Vieux Lion, on voit où on est aujourd'hui, au niveau de l'enseignement entre autres. C'est vraiment le nivellement par le bas, et dans tous les domaines.
Le syndrome de Stockolm? Notre Repteux aurait-il viré sa cuti et revu sa position en ce qui concerne les dames de petite vertu? Voilà le syndrome de Stockholm! Avec mon âme de bon samaritain, je lui donne un site où il pourra à loisir traiter le mal par le bien...

http://stockholm.backpage.com/FemaleEscorts/
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Sam 17 Oct - 19:04



Es-tu allé écouter l'émission dont j'ai parlé? Il suffit de taper "France-Culture" sur ton clavier, puis d'aller à la date, c'est-à-dire hier à 22h30.


Dernière édition par geveil le Sam 17 Oct - 20:31, édité 1 fois


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5212
Localisation : Val David, Québec

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Le Repteux le Sam 17 Oct - 20:02

Appliqué à l'instinct sexuel, le syndrome de Stockholm donne ceci: puisqu'on ne peut pas combattre nos pulsions, aussi bien collaborer avec. Wink


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Dim 18 Oct - 16:56

Sachant que la règle appliquée à l'heure actuelle est la note évaluative je vois mal comment on pourrait dire que c'est à cause de l'abscence de note que le niveau baisse.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Dim 18 Oct - 17:11

Troubaa, les parents sont les mieux placés pour constater ce que donnent les annotations des enseignants sur les résultats de leurs enfants. Or, que disent-ils? Les méthodes "pédagogistes" utilisées depuis cinquante ans ont-elles améliorées le nivô de no gamain? cé a peu prai come sa qu'ils écrives.
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Dim 18 Oct - 18:48

ce n'est pas l'absence de note qui a démotivé les élèves, mais les mauvaise méthodes éducatives: laisser aller, mauvaise pédagogie, professeurs démotivés, parents mettant tout sur le dos des profs.

Mais ça ne sert à rien de répéter cela pour la Xème fois à quelqu'un qui ne voit QUE les points et les punitions, sans considérer les autres facteurs... Sleep
Il y a des écoles qui n'ont jamais employé le système des points mais enseignent l'amour de l'aprentissage, du travail bien fait, le respect des parents et des profs, et qui ont d'excellents résultats quand ses élèves arrivent à l'unif.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Dim 18 Oct - 19:45

Tout à fait Leela !
D'ailleurs à ce sujet l'explosion des écoles hors-contrats. Et 60% d'entre elles sont non confessionnelles mais correspondent à une autre recherche de la manière de transmettre les connaissances..
Qui plus est reste à savoir ce que l'on enseigne.... Par exemple est il vraiment utile de nos jours de savoir conjugé le verbe voir au passé simple ? Quel interet ? Pourquoi ne pas apprendre le vieux François tant qu'on y est...
Cela aussi il faut regarder avec l'enseignement des connaissances avec les lunettes du XXI° siècle et non avec des lorgnons des années 1950.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Dim 18 Oct - 21:38

Qui plus est reste à savoir ce que l'on enseigne.... Par exemple est il vraiment utile de nos jours de savoir conjugéer le verbe voir au passé simple ?
en tout cas, pour toi déjà ce ne serait pas du luxe.  La grammaire et l'orthographe servent à une chose bien simple: se faire comprendre.  Je ne suis donc pas d'accord avec toi, je déplore cette période de laisser aller, heureusement on en revient (chez nous, du moins).  Je pense que tu n'as pas du tout compris ce que j'ai écrit.  Ce n'est pas surprenant: ceux qui ne savent pas écrire correctement ne savent pas lire non plus (puisqu'ils ne connaissent pas les règles), on peut le constater notamment dans ce forum avec un autre participant bien connu pour cela.

cqfd.


Savoir bien rédiger un texte est vraiment une base indispensable.  A 12 ans mes deux enfants écrivaient déjà sans faute, ça fait partie de l'amour du travail bien fait et du respect de l'autre.  Ne pas avoir reçu ces valeurs fondamentales là dans l'enfance forme des adultes mal structurés, c'est un véritable handicap dans la vie.

J'ai un gros problème avec l'orthographe et la grammaire (que je ne connais pas), mais au moins je fais un effort pour me corriger.

Je trouve le français ridiculement et inutilement compliqué, mais ce n'est pas une raison pour négliger de l'apprendre.
Tu parles d'évoluer avec son temps ?  Tout à fait d'accord, là !   Il faut apprendre à utiliser ce fantastique outil qu'est internet, notamment les correcteurs orthographiques et grammaticaux en fonction "suggestion", aller vérifier les règles qu'on a oubliées.  Actuellement il n'y a plus aucune excuse pour faire encore des fautes de façon aussi fréquente que toi.  Les fautes de frappe il y en aura toujours dans ce cadre-ci (j'ai d'ailleurs notamment oublié un "p" dans le message précédent), mais ignorer systématiquement les règles d'écriture et s'en vanter est inacceptable.

Je retape ta phrase avec la faute : "est il vraiment utile de nos jours de savoir conjugé le verbe" et le correcteur a repéré la faute sans problème.  Alors s'il te plaît, en tant que gérant d'un forum, si tu veux avoir un peu de crédibilité, emploie les moyens modernes pour écrire +/- correctement.

avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Dim 18 Oct - 23:38

Gaston, as-tu écouté l'émission de France Culture dont j'ai parlé?


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Lun 19 Oct - 9:42

en Belgique, impossible d'écouter France culture, idem sur internet "contenu pas disponible pour votre pays". Sur les ondes, la fréquence est saturée par une radio flamande qui écrase systématiquement un maximum de radios francophones, résultat lamentable de cette géguérre politique idiote entre les flamands et les wallons.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Lun 19 Oct - 10:02

Une bonne combine, emploie un Proxy!
https://www.proxfree.com/
Il te suffit de rentrer l'adresse du site à visionner, tu ne passes plus par les serveur de ton pays! Ton IP devient temporairement celui que tu désignes.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Lun 19 Oct - 10:38

merci Dédé ! Je vais essayer.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 19 Oct - 16:36

Oui, tous au même niveau, au ras des pâquerettes, alors que la sélection est le seul moyen pour les enfants des familles pauvres de sortir de cet état de pauvreté. Si vos parents sont riches, ils pourront toujours trouver une école plus adaptée mais payante. Même problème de nos jours avec les études supérieures qui sont de plus en plus inabordables tellement elles sont chères. Cherchez dans les écoles de commerce, par exemple.
Et une bonne blague de François Dubet, l'un des initiateurs de cette école de la médiocrité: "On ne peut concevoir que certains élèves aient plus de culture commune que d'autres". Les bras man tonbe!
Je cite Charles Coutel, philosophe, mais peut-être comme moi, vieux con...
" Il nous faut refonder l'élitisme républicain qui entend donner le meilleur à tous en respectant la diversité des talents et des choix de vie. L'élitisme républicain, c'est l'exigence et l'effort intellectuel pour tous...Le tout nouveau hochet de l'interdisciplinarité ferait encore reculer les exigences intellectuelles...On amuse la galerie avec un vernis nommé "socle commun".

Vieux Lion, je ne reçois pas France-Culture (et très mal France-Inter). L'émetteur est vers Nuits-St-Georges et une méchante colline m'empêche de les capter.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Lun 19 Oct - 18:39

Mais Gaston, France culture n'est pas pour un retraité de la SNCF, c'est pour ceux qui ont les moyens.....merci Papa et tes sousous!
Du reste, mais c'est pas moi qui le dit, nous ne naissons pas égaux dans la position sociale!
Moi ça va j'ai été dans une couveuse jusqu'à l'age de 6 mois, d'autres naissent dans un salon bleu entourés de nurses et de courtisans...eux se doivent d'ètre cultivé, toi? Nous? Du moment qu'on a des bras, le cerveau est secondaire, c'est Jules Ferry qui as dit: De l'instruction nait la grandeur des nations! (sous entendu sa richesse économique!)
On est jaloux ou on ne l'est pas, faut assumer le qualificatif qui nous est donné!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Lun 19 Oct - 19:06

tu ne reçois pas France Culture tu dois être une exception en France, je crois que France Culture est la radio qui a le plus d'émetteur en France.

Un comparatif intéressant entre le système Français et Sud Coréen.... ca risque de ne pas plaire à tout le monde car ce n'est pas vraiment à la gloire du système étatique : En Corée ils en ont arrivé à cet axiome : Moins l'Etat dépense plus les résultats scolaires sont bons.... j'en vois certains sur sauté sur leur chaise !

Bon tout n'est pas parfait mais c'est pour le moins instructif.... Vous remarquerez qu'en France quand il y a gréve du "service public" au moment du bac  (tu parles d'un service public !) en  Corée tout le monde fait tout pour que l'examen se passe le mieux possible pour les étudiants.

Une question de mentalité...

France ou Corée du Sud :
Une comparaison édifiante des deux systèmes scolaires.
Par Nafy-Nathalie

Corée du Sud, mois de mai. Le stress des jeunes en dernière année de lycée doit commencer à culminer. Il ne leur reste plus qu’un mois pour réviser avant de passer le Suneung ou test d’entrée à l’université.

France. Cette période, que l’on peut comparer au passage du baccalauréat est souvent un de ces moments privilégiés durant lesquels le pays a des difficultés pour se déplacer. En effet, les divers syndicats de transports et autres joyeusetés adorent se manifester, peu importe si au stress des épreuves doit s’ajouter celui d’arriver à temps et entier dans les salles d’examen.

En Corée du Sud, le pays s’arrête également mais dans une optique différente : celle de permettre le passage des tests dans les meilleures conditions possibles. Le pays entier démarre sa journée une heure plus tard : administrations, entreprises, bourse, afin de s’assurer qu’aucun problème de circulation n’empêchera un jeune d’arriver à l’heure ; et au moindre problème, il lui suffit d’appeler la police dont l’unique mission consiste, à ce moment particulier, à l’aider à arriver à l’heure. Le trafic aérien est suspendu, non pas comme souvent en France en raison des grèves, mais durant les énoncés et les épreuves orales, pour permettre à tous d’entendre correctement. En 2010, le sommet du G20 avait même été décalé. Il n’est pas rare de voir des familles et les élèves les plus jeunes passer la journée devant les centres d’examen en priant pour la réussite de leurs proches et camarades .

Cette appréhension des examens peut sembler excessive de notre point de vue mais elle repose sur le fait que les Coréens du Sud ont la certitude que la clef du développement de leur pays est l’éducation. Réussir à ces tests conditionnera leur entrée dans une bonne ou mauvaise université dont découlera l’orientation de toute leur vie professionnelle et sociale future. Le résultat du dernier rapport PISA 2012 est d’ailleurs édifiant. Alors que la France recule à la 25ème place, la Corée du Sud se trouve classée parmi les premières.

Le système d’éducation moderne a pourtant commencé à prendre racine au même moment dans ces deux pays. Alors qu’en 1882, en France, la loi Ferry instituait l’école gratuite et laïque obligatoire, en 1885, un décret royal coréen imposait la création d’écoles primaires modernes et d’écoles professionnelles sur le modèle occidental.

L’envol de la Corée a été ralenti par sa colonisation par le Japon (1910-1945) qui a transformé les écoles en outil d’assimilation des Coréens pendant un demi siècle, et la guerre de Corée (1950-1953). Malgré tout, l’éducation est restée au cœur des préoccupations du pays puisque dès le départ des Japonais, la loi sur l’éducation impose la gratuité et l’obligation de l’école de base (1949) et durant la guerre, le principe d’instruction a été mis au service de l’effort de guerre. Il fallait maintenir l’éducation à tout prix. En 1953, le système éducatif coréen est ravagé humainement et matériellement. Dans un contexte de manque de moyens, allié à un esprit profondément anticommuniste, un système éducatif basé sur la compétition va se mettre en place.

1958 : création de l’enseignement professionnel pour faire face au boom économique en Corée
En parallèle, entre 1956 et 1962, la France adapte également son système afin de le mettre en adéquation avec les besoins liés à la croissance : prolongation de la scolarité obligatoire à 16 ans et réforme de l’organisation (création du collège, des CET, instauration du bac).

1968 : en Corée la formation des enseignants devient une priorité nationale de même que celle des fonctionnaires.

1970 : libéralisation du système éducatif coréen.
L’abolition des examens d’entrée dans le secondaire produit un goulot d’étranglement pour l’entrée dans le supérieur. Les universités se retrouvent donc à devoir sélectionner. Certaines forment des consortiums, générant elles-mêmes leurs propres réformes des cursus posant par là les fondements de la libéralisation de l’éducation.

1972 : création du Korea Educational Development Institute dont l’objet est la recherche pour le développement durable de l’éducation en Corée du Sud.
En France au même moment, en 1975, on instaure le collège unique avec l’idée d’unifier et de démocratiser. Le brevet est créé.

1980-1987 : la formation continue et l’autonomie de l’apprentissage pour faire face aux changements sociétaux deviennent des principes constitutionnels de la Corée du Sud.

Alors que la France a fait le choix d’une centralisation et d’une démocratisation de son éducation, la crise qui affecte les dragons à la fin des années 1990 amène le gouvernement à faire le choix inverse, à savoir de conserver la définition des impulsions générales de l’éducation mais à donner plus d’autonomie aux structures locales et provinciales afin de leur permettre de prendre des décisions adaptées au développement local. Le ministère de l’Éducation devient le « ministère de l’Éducation et des ressources humaines » ce qui semble plutôt judicieux. Le pays est tendu vers l’idée qu’il faut adapter l’enseignement aux besoins du marché et il y a réussi avec succès. Même les salariés ont ancré en eux l’idée qu’ils doivent continuellement se former.

L’accent est mis sur une éducation de qualité qui favorise la compétition. Les effectifs des classes sont passés d’une moyenne de 65 élèves en 1965 à 34 en 2000. Dès le système élémentaire, l’enseignement comprend une progression à deux vitesses permettant aux élèves doués d’avancer plus vite. L’admission dans le secondaire devient sélective (prix, examen) que ce soit dans le privé ou même dans certaines écoles publiques. Séoul, par exemple, applique des critères de sélection à l’entrée des High Schools publiques. L’excellence est au cœur du système tant public que privé. Toute réglementation tendant à normaliser les pratiques éducatives est abolie au profit de l’efficacité.
Ces orientations favorisent une compétition parfois excessive. Les enseignants, au contraire des Français, favorisent cet esprit puisque leur carrière et leur salaire dépendent de leurs performances. Ils sont jugés responsables des résultats de leurs élèves et sont également jugés par eux. Certains peuvent avoir des bonus qui doublent leur rémunération de base. Les enseignants chercheurs peuvent, eux, obtenir jusqu’à 4 fois leur rémunération. Il est à parier aussi que les enseignants coréens sont payés en temps et en heure et ne se retrouvent pas dans des situations catastrophiques comme cela a été le cas l’an dernier en Seine-Saint-Denis par exemple suite à des retards de versement de leur salaire de plusieurs mois. Les écoles auto-financées et auto-gérées se multiplient en Corée du Sud, qui détient le taux d’écoles privées le plus élevé, 48% contre 21% pour la France par exemple.

L’étude de l’OCDE entre 2008 et 2010 montre d’ailleurs que les Sud Coréens mettent de moins en moins d’argent public pour des résultats qui s’améliorent tandis que la France aurait plutôt adopté la tendance inverse, à savoir dépenser plus pour obtenir moins bien. Le système scolaire public français, lui, se dégrade un peu plus à chaque réforme égalitariste tendant à le tirer vers le bas, ce qui amène la prolifération des écoles indépendantes, mais par défaut, comme l’indique un article de Contrepoints du 15 octobre dernier.

Les résultats économiques parlent d’eux-mêmes. Le PIB de la Corée du Sud dans les années 1960 était comparable à celui des pays du tiers monde. En 2008, soit environ 50 ans plus tard, ce pays est devenu la 13ème puissance mondiale. En 2014, il figure même à la 12ème place dans le classement des pays selon leur PIB, tandis que la France descend à la 6ème. Le PIB de la France a un taux de croissance de 1,1%, le Sud-Coréen de 7,70%. Le taux de chômage en Corée du Sud tourne autour de 3,7% alors qu’en France il dépasse les 10%. Quant au niveau de vie, la Corée du Sud occupe la 15ème place du classement des 20 pays proposant à ses citoyens, en 2014, le niveau de vie le plus élevé, alors que la France en occupe la dernière.

Toutefois, tout n’est pas tout rose pour les jeunes Sud-Coréens. Les jeunes Français semblent beaucoup plus épanouis. Un article de L’Étudiant indique d’ailleurs qu’ « en France, les parents et la société respectent beaucoup plus les choix d’études et de carrière des jeunes.». L’épanouissement des jeunes Français est un des enjeux des politiques (réforme des rythmes scolaires, activités périscolaires) et ils sont formés à la réflexion. En cas de loupé de parcours, tout un tas de passerelles et solutions alternatives sont prévues pour y remédier. En Corée du Sud, l’apprentissage est principalement fondé sur le par cœur. Les jeunes travaillent environ 50 heures par semaine. La pression qui s’exerce sur eux est considérable puisque la réussite de leur vie professionnelle et sociale future dépend principalement d’un parcours scolaire sans accroc. Leur taux de suicide est le plus élevé des pays industrialisés. Des plans pour prévenir ces suicides sont mis en place, ainsi l’application anti-suicide pour les jeunes lancée par le gouvernement. À Séoul, un couvre-feu a été instauré pour essayer d’endiguer le phénomène et empêcher que les jeunes ne soient envoyés dans des centres privés de bachotage après 22h. Une loi a été promulguée en 2014 pour interdire d’avancer trop vite dans les programmes scolaires et d’interdire dans le test d’entrée à l’université des questions sur des sujets non étudiés durant la scolarité afin d’essayer de préserver les élèves. Un article de www.notes-geopolitiques.com indique que : « le coût de l’éducation et la pression sociale exercée sur la réussite aux examens contribuent très vraisemblablement à l’inquiétant indice de fécondité sud-coréen, l’un des plus faibles au monde avec 1,23 enfant par femme (dynamique 2012). Afin de corriger les limites de son système éducatif, la Corée du Sud incite ses entreprises à engager du personnel peu diplômé. Le Chaebol Daewoo recrute ainsi des bacheliers dans ses chantiers navals, qu’elle prend le soin de former elle-même, rapporte The Economist. (..) »

Il est à parier toutefois que la Corée du Sud, qui a prouvé à maintes reprises sa capacité à s’adapter et à se mobiliser toute entière pour atteindre un but, saura trouver les solutions pour remédier à ce problème et trouver l’équilibre en performance et épanouissement. Quant à la France…

En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2015/10/19/225802-france-ou-coree-du-sud-quel-est-le-meilleur-systeme-educatif#zSZWigje4gpQxMXr.99


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Lun 19 Oct - 21:05

Troubaa tu crois que ça vaut le cout de parler du système éducatif de la Corée du Sud (du Nord j'imagine)?
Les hagwons sont des instituts privés où des professeurs payés à prix d'or préparent les élèves aux examens souvent jusqu'à minuit ou au-delà. Avec 50 heures d'études par semaine en moyenne, les écoliers du pays du Matin-Calme sont les plus assidus de l'OCDE (L'Organisation de Coopération et de Développement Économiques). C’est cette assiduité qui serait la clé des excellents résultats de la Corée ; elle se positionne en effet au deuxième rang, derrière la Chine et devant la Finlande . Les autorités cherchent en permanence à améliorer la compétitivité du système sous la pression de parents qui voient dans la réussite scolaire la clé de l'ascension sociale.
.../...
Évidemment, cette surcharge de travail à un prix; selon un sondage réalisé en 2009, un tiers des lycéens dort pendant les cours obligatoires. Les enfants sont épuisés, stressés, aigris. Les parents veulent toujours plus de notes, de résultats. Leurs enfants deviennent des marchandises et leur santé psychologique est mise en danger. Autres effets négatif du système : un esprit critique peu développé et peu créatif, ainsi qu’un manque de réactivité en classe ; les élèves deviennent amorphes.
Bon c'est Wiki, surement une encyclopédie coco tu va me dire?

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducation_en_Cor%C3%A9e_du_Sud

Allez un petit tour chez les "tortionnaires cubains" (sic) avec leur affreuse éducation étatique?
En effet, seule Cuba, où l’éducation a été la principale priorité depuis 1959, dispose d’un système éducatif performant et d’enseignants de haut niveau. Dans ce domaine, le pays antillais n’a rien à envier aux nations les plus développées. L’île de la Caraïbe est d’ailleurs la nation au monde qui alloue la part la plus élevée à l’éducation avec 13% du budget national. (5)
http://www.michelcollon.info/Banque-mondiale-Cuba-dispose-du.html
Bon, c'est un avis adapté de la Banque Mondiale, pas très libérale cette banque!
Moi ce que j'en dis!
Le privé m'a rien appris le peu de public SI, mes enfants ont fait l'inverse, ils s'en sortent bien, leur papa avait pas les moyens de leur payer des facs privées!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Mar 20 Oct - 19:31

As-tu lu l'article ?
tu n'en fais pas un seul commentaire.
Et réponds à coté comme d'habitude.

Ce que dit WIKI n'est pas l'horreur absolue, enfin beaucoup moins grave que de torturer et tuer les opposants politiques sans jugements. (mais bon pour toi c'est anecdotique... )

Tu me diras ca tombe bien les systèmes éducatifs d'amérique latine et centrale n'ont jamais été considérés comme des modèles à suivre.

Maintenant on peut comparer l'efficacité su système sud coreens avec le système cubain.... why not ! trouve nous un article

tu me diras je comprends que ca t'en bouche un coin qu'en Corée le pays s'arrête une heure pour permettre aux étudiants de passer leur concours, alors qu'en France les transports public s'arretent pour emmerder les étudiants qui passent leur concours. Question de mentalité hein ! Cela ne s'invente pas !


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Mer 28 Oct - 10:18

Le Sénat vient de repousser aux calendes grecques la charte européenne sur les langues régionales; qu'en pensez-vous? Pour ma part, j'approuve le Sénat...de Droite! Nos jeunes ne connaissent plus le français, ne savent pas écrire cinq lignes sans les émailler de fautes grossières; tous les jours des fautes énormes dans la presse. Et on va leur enseigner le breton et l'occitan! On est vraiment tombé sur la tête! Comme l'a dit l'économiste Jacques Généreux: "On peut très bien avoir fait Normale Sup. et raisonner comme un imbécile"!
Allez, tiens, pour vous mettre de bonne humeur, comment appelle-t-on la course à pied dans le programme d'EPS de troisième?
" Un déplacement planifié dans un milieu naturel aménagé ou artificiellement recréé, plus ou moins connu".
Et, en CE2, "on réalise un parcours en adaptant ses déplacements à un environnement inhabituel. L'espace est aménagé et sécurisé". Pendant combien de temps acceptera-t-on encore que ces nuisibles dirigent l'enseignement de nos enfants? Pas étonnant que les enseignants qui ont voté à 44 % pour Hollande au 1er tour ne sont plus que 21 % à le soutenir; 75 % rejette la réforme absurde du collège. Heureusement qu'il y a la FIAC pour remonter le niveau de l'art et entre autres de l'ébénisterie...Voir les marteaux abondamment montrés à la télé; avec un tel outil, pas possible de se taper sur les doigts! Notre monde est gravement malade...

http://www.sudouest.fr/2015/10/28/un-adio-a-la-charte-2167794-5137.php
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Jeu 29 Oct - 19:24

tu peux nous expliquer pourquoi tu es contre ?


La Charte européenne des langues régionales, qui fait obligation aux États signataires de reconnaître les langues régionales et minoritaires en tant qu'expression de la richesse culturelle, a été signée par la France en 1999. 


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Ven 20 Nov - 21:52

troubaa a écrit:tu peux nous expliquer pourquoi tu es contre ?


La Charte européenne des langues régionales, qui fait obligation aux États signataires de reconnaître les langues régionales et minoritaires en tant qu'expression de la richesse culturelle, a été signée par la France en 1999. 

Je ne suis pas contre les langues régionales. Le patois bourguignon est mort, et c'est dommage. Il y a 20 ans, j'ai eu toutes les peines du monde à me procurer le dernier dictionnaire de ce patois et essayer de retenir le sens des mots; qu'est-ce-qu'une quine ?...L'attribut de l'homme!  Mais nos possibilités d'apprendre sont limitées, et j'estime qu'un enfant doit apprendre en priorité une langue étrangère plutôt qu'un patois; quelle langue lui sera la plus profitable pour sa carrière professionnelle? Par contre, le patois pourrait survivre si les adultes faisaient l'effort de l'apprendre et de le parler.

"J'vais lui mettre mon gros!"  Késako en patois bourguignon?

Et puis il faut que nos jeunes apprennent déjà le français correctement!

Quelques mots de Pascal Bruckner :
"L'école n'est plus le lieu de la transmission et de l'excellence, mais un lieu d'animation et de nivellement. Haro sur les bons élèves qui font encore du latin et de l'allemand; il faut araser au plus petit dénominateur commun, au nom de l'égalité. Les meilleurs sont à priori suspects, car ils humilient les autres. Abolissons les notes et les classements, forcément discriminatoires!...C'est ainsi que la gauche a perdu le peuple et l'a offert en cadeau au Front national...".

La gauche, oui, et la Droite? Je demande à Luc Chatel...
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Sam 21 Nov - 7:11

Je partage ton avis sur les langues régionales.Personnellement je n'en vois pas l'utilité. C'est une sorte de replis sur soi. C'est du folklore.

"On" me dit quand on connait bien une autre langue il est plus facile d'en apprendre une 3ieme. Certe je le conçois lors commençons pr correctement apprendre apprendre l'Anglais, pour après apprendre l'espagnol ou l'allemand.

Quant aux notes cela dépend de l'école. A l'école primaire je n'en vois pas l'interet.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Mar 2 Fév - 18:49

Troubaa, pour mettre du baume sur les traces de fessées de ton enfance...Des paroles de Juppé (qui n'est pas ma tasse de thé mais pour qui cependant j'ai beaucoup d'estime).
" L'élitisme républicain, c'était mieux que le dogmatisme égalitaire; l'école qui donnait la langue avant de donner la parole, c'était mieux que l'école qui fait l'inverse sous prétexte d'encourager la créativité; les humanités, c'était mieux que le prêchi-prêcha écocitoyen des enseignements pratiques interdisciplinaires, et l'agriculture paysanne, c'était mieux que la ferme des mille vaches...".
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Mar 2 Fév - 19:18

tu as beauccoup d'estime pour lui, pas moi. Ce personnage est souvent sans intérêt.
un discours de vieux qu'il tient là. passéiste sans intérêt.

"c'etait mieux avant". Tous les vieux ont toujours dit cela... cela n'apporte rien.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Mar 16 Fév - 16:31

La blague du jour de notre jolie ministre, relative à la modification de l'orthographe! "C'est pas de ma faute, c'est celle de mes prédécesseurs! Moi, je fais tout pour remonter le niveau des études!" Quelle outrecuidance et quel aveuglement!

«Je rappelle qu'à l'époque (Novembre 1989) on réfléchissait à l'idée de simplifier l'apprentissage de l'orthographe par les élèves. Mais en 2016, nous sommes devant une situation radicalement différente: notre système éducatif s'est écroulé, et toutes les enquêtes internationales montrent que le savoir acquis par les élèves est en régression par rapport à d'autres pays, au point qu'un élève sur cinq quitte l'école sans savoir lire.»

http://www.lefigaro.fr/livres/2016/02/16/03005-20160216ARTFIG00120-orthographe-najat-vallaud-belkacem-critique-l-academie-francaise.php
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Ven 19 Fév - 16:55

Un article du Figaro qui me réconforte. Et une ministre qui a passé son temps à démolir systématiquement l'architecture de l'éducation de nos enfants au motif insensé qu'il faut mettre tout le monde au même niveau! Les meilleurs au niveau des crétins! Une idée corrompue de ce qu'est la vraie Gauche!

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/selection-les-presidents-d-universite-montent-au-creneau-face-a-najat-vallaud-belkacem-19205/
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Ven 19 Fév - 18:15

Tout dépend de quelle sélection parle les vieilles barbes comme on les appelle.
Un prolo du nom de Mohammed immigré dont le domicile est pont de l'Alma, a peu de chance d'ètre retenu à l'ENA. Faut montrer pâte blanche.
Je plaisante bien sur, mais il faut reconnaitre que l'origine sociale joue un role, qui oserait dire que ce sont dans les gènes?
A l’université, en licence, la part des enfants d’ouvriers et d’employés est de 26,6 % (leurs parents représentent 52 % des actifs occupés), de 28,2 % pour les enfants de cadres supérieurs. En master et doctorat leur part baisse respectivement à 17,4 % et 12,1 % contre 34,2 % et 35,5 % pour les enfants de cadres supérieurs. Le troisième cycle est tout autant sélectif socialement que les grandes écoles.
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1176

Pour le reste je suis pour le maintien des notes, pour l'émulation et le soutien.
Et je me répète, pourquoi un apprenti ferait 35 heure et un lycéen 28 ?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Sam 20 Fév - 18:37

Le collège sans classe plutôt que sans note.

Le principe : chaque élève n'appartient pas à une classe mais va de groupe en groupe en fonction de son nvieau dans matière.
Il peut se retrouver dans le groupes d'age des 13 ans bons en math et dans le groupe des faibles en anglais. Et dans chaque groupe l'enseignement sera adapté au niveaux homogènes des élèves afin de les faire évoluer le mieux possible.

Il n'y a a plus de redoublement, chaque élève avançant à son rythme. Les notes n’étant plus des sanctions mais des évaluations.
C'est l'individualisation totale du parciurs scolaire où l'établissement se préoccupe uniquement du meilleur enseignement possible pour l'élève. La priorité à l'individu.

Position que j'ai longuement défendu sur méta provoquant l'incompréhension totale de miss bulle-de-savon. Placez l'élève au centre du parcours lui était totalement incongru.



_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Sam 20 Fév - 23:11

Ah, ben alors lààààà! Nous sommes totalement d'accord, Troubaa, c'est même la réforme que je mettrais dans un programme présidentiel. Comme quoi tu n'es pas foncièrement mauvais Twisted Evil


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Sam 20 Fév - 23:27

C'est pour cela que je suis à tendance libéral voyons ! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Trèves de plaisanterie merci quand même !


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Dim 21 Fév - 8:48

Oui enfin faut pas oublier de maintenir les école libres, c'est très libéral, au nom du droit individuel... même si elles sont à 95% religieuses ?
Je sens que je ne vais pas être remercié!

je comprend l'idée de Troubaa, mais j'ai une objection, c'est le fait que dans ce système il n'y ait pas de possibilité de redoublement, s'appuyer sur le fait que chacun avance à son rythme est assez contradictoire...

Autre point, à partir de quel niveau ce système?


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Dim 21 Fév - 9:23

Dédé 95 a écrit:
je comprends l'idée de Troubaa, mais j'ai une objection, c'est le fait que dans ce système il n'y ait pas de possibilité de redoublement, s'appuyer sur le fait que chacun avance à son rythme est assez contradictoire...
Je ne comprends pas ton objection, peux-tu préciser?

Autre point, à partir de quel niveau ce système?
A partir de l'école primaire, qui de toutes façons possède déjà ce système en partie, ma fille, instit, a trois niveaux dans sa classe.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Dim 21 Fév - 13:55

J'ai une objection, c'est le fait que dans ce système il n'y ait pas de possibilité de redoublement, s'appuyer sur le fait que chacun avance à son rythme est assez contradictoire...

Je ne comprends pas ton objection, peux-tu préciser?
Si un élève en fin d'année n'a pas le niveau pour accéder à un niveau supérieur et qu'il va rejoindre malgré tout cette classe, car il ne peut pas redoubler, il va inévitablement se trouver dans une classe qui ne correspond pas à son niveau.
C'est assez contradictoire avec le fait que chacun avance à son rythme en allant de groupe en groupe.

Certains ont besoin de deux années
pour se mettre à niveau et donc doivent redoubler.

Sur le redoublement:
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/11/20112014Article635520675452442189.aspx


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Dim 21 Fév - 18:17

Dédé, même avis. Je me demande même si ce système de groupe ne va pas traumatiser certains enfants. Un nul en maths ne va-t-il pas se sentir "bonnet d'âne" s'il se retrouve avec des gosses beaucoup plus jeunes que lui? Il vaut mieux lui apporter un soutien supplémentaire individuel. Et j'ai toujours été pour le redoublement. Les gosses n'évoluent pas tous avec la même rapidité.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Dim 21 Fév - 20:34

...et n'ont pas les mêmes facilités sociales.
J'y tiens.
Les statistiques que j'ai donné le prouve.
Ce n'est pas en donnant des exemples rares qu'on en fera une généralité.
Il ne suffit pas d'avoir les moyens boursiers, ou même une école gratuite, pour être certains de mettre chaque élève au même niveau de possibilités. Les cours particuliers c'est pas pour les chiens.
J'en sais quelque chose.




_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9048
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Dim 21 Fév - 22:22

on ne reduit pas mes inégalités en réduisant le niveau. Et poursuivre dans le sytème actuelle c'est accepter les dysfonctionnement.

Vous voulez le même fonctionnement avec les mêmes échecs du système (baissent de niveau associé à de l'exclusion sociale).

La notion de redoublement est très française parce que notre système scolaire n'arrive pas à s'adapter aux élèves en difficultés avec une logique binaire : Soit l'on passe soit on redouble.

Il existe d'autres alternatives à cette mise en échec, qui se heurtent au mur du conservatisme. Un mal très français que l'on retrouve dans tant de domaine : "ça va mal mais il faut continuer pareil et surtout ne rien changer" .


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Lun 22 Fév - 8:56

on ne reduit pas mes inégalités en réduisant le niveau. Et poursuivre dans le sytème actuelle c'est accepter les dysfonctionnement.

Vous voulez le même fonctionnement avec les mêmes échecs du système (baissent de niveau associé à de l'exclusion sociale).
Pas du tout, je me demandes si tu nous lis bien.

La notion de redoublement est très française parce que notre système scolaire n'arrive pas à s'adapter aux élèves en difficultés avec une logique binaire : Soit l'on passe soit on redouble.
Tu préfère : Soit on passe, soit on éjecte ?
- « la loi du 8 juillet 2013 de refondation de l’École de la République (article 37) a fait du redoublement une procédure exceptionnelle. Le législateur n’a pas souhaité supprimer le redoublement mais le limiter à certaines circonstances particulières qui le justifient absolument. Les modalités d’application de l’article 37 de la loi ont été fixées par un projet de décret adopté lors du conseil supérieur de l’éducation (CSE) du 3 juillet 2014 et actuellement devant le Conseil d’Etat. »
Le redoublement des classes de primaire aurait dû quasiment disparaître avec la loi d’orientation de Lionel Jospin, en 1989. La création des cycles qui défendent l’idée que chaque enfant doit prend le temps dont il a besoin pour atteindre des objectifs fixés sur trois années, aurait dû faire disparaître le redoublement du vocabulaire de l’école. Or, il est resté parce que les parents y sont attachés, pensant à tort que c’est une chance qu’on offre à leurs enfants. Les enseignants aussi y trouvent leur compte. Pour ces derniers – sans vouloir caricaturer, l’attachement est double : lorsqu’ils manquent de moyens pour prendre en charge la difficulté scolaire, ils n’ont que cette solution ; et puis l’arme du « si tu ne travailles pas bien tu vas redoubler » fait toujours ses preuves depuis des décennies.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/education/article/2014/09/24/les-eleves-francais-continueront-ils-a-redoubler_4493389_1473685.html#rjJ0flCRWc62iPf3.99


Il existe d'autres alternatives à cette mise en échec, qui se heurtent au mur du conservatisme. Un mal très français que l'on retrouve dans tant de domaine : "ça va mal mais il faut continuer pareil et surtout ne rien changer" .

Si je comprend bien, c'est encore de la faute du "français moyen", non content d'être gauchiste, voila qu'il est conservateur.
C'est bien de changer, mais tu veux changer comment? Comme le système anglo-saxon? L'élitisme dans toute sa splendeur?
Comme le système allemand ou l'enfant est orienté dès le niveau CM1 dans une école différente, comme si à 10 ans on savait qu'elle serait son niveau à 18 ans.
https://www.justlanded.com/francais/Allemagne/Guide-Allemagne/Education/Le-systeme-educatif-allemand

Oui ça va mal, mais tu propose quoi? le retour libéral dans tout les domaines, comme au 19ème siècle?
En fin de compte c'est toujours la faute des autres....dans tout les domaines.
Et si on donnait les moyens à la fois humains et financiers à l'EN ?
On a "détruit" les écoles normales qui apprenaient la pédagogie, alors qu'aujourd'hui il suffit d'avoir bac + 3 (à corriger), et que dire de la généralisation des intervenants extérieurs ou aucun diplôme n'est exigé, seulement aimer les enfants!
http://eduscol.education.fr/cid48591/intervenants-exterieurs.html


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 22 Fév - 11:17

Une simple question: les enfants apprennent-ils mieux maintenant que jadis avec les anciennes méthodes? Je ne le pense pas. J'ai pu faire quelques études, mais mes deux frères et ma soeur ont dû s'arrêter au certificat d'études; mes parents étaient très pauvres. L'un de mes frères a terminé capitaine, l'autre brigadier-chef dans la police et ma soeur chef de station à la RATP. Ce n'est pas si mal. Mais à l'école on apprenait le goût de l'effort et de la discipline et on était entraîné à la compétition, les notes et les rangs! Où en est-on maintenant, où tout le monde il est bon tout le monde il est gentil? La lutte pour la vie est une loi de la nature; chacun doit avoir sa chance, et celle-ci ne doit pas être conditionnée par l'argent.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 22 Fév - 17:01

Et voilà l'arme absolue contre l'illettrisme; la machine à lire! On n'arrête pas le progrès!  Après la machine à câlins et l'appareil à caresses (Google), prochaine invention?

http://www.lepoint.fr/societe/vallaud-belkacem-decouvre-la-machine-a-lire-nouvelle-methode-de-lecture-22-02-2016-2020208_23.php
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Lun 22 Fév - 17:58

gaston21 a écrit:Et voilà l'arme absolue contre l'illettrisme; la machine à lire! On n'arrête pas le progrès!  Après la machine à câlins et l'appareil à caresses (Google), prochaine invention?

http://www.lepoint.fr/societe/vallaud-belkacem-decouvre-la-machine-a-lire-nouvelle-methode-de-lecture-22-02-2016-2020208_23.php
Un enseignant qualifié, ça coûte, une machine de ce type ....ça rapporte.
- Mais ça fait un emploi en moins dit le DD.
- Non ça crée des emplois différents dit le libéral.
- Pour la Chine insiste DD.
- Et alors ? faut bien subvenir à leurs besoins, même si ils ne sont pas comme nous . Dit le libertador, qui n'a rien compris.

- Et Gaston se marre en pensant au décolleté de Belle Kacem....


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3414
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Lun 22 Fév - 21:50

C'est vraiment fascinant, il n'y a pas plus réac que Dédé et Gaston qui se disent de gauche et plus progressiste que Troubaa, qui se reconnaît de droite. Dieu et moi nous nous marrons, nous fendons la pipe, PTDR


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Mar 23 Fév - 8:11

Tu veux dire que pour nos bambins il vaut mieux une tablette numérique qu'un enseignant et un support papier ?
Bah non je préfère un être humain à la froideur d'un écran.
Car le but est bien celui-là, remplacer l'homme par une machine. Ca coute moins cher et en période de crise il y a tout à y gagner, l'enseignant à domicile avec un précepteur c'est pour une certaine catégorie de personnes choisies par Dieu.

J'assume.


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7014
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Mar 23 Fév - 11:12

Et moi j'essaie de mettre ma pipe...dans le décolleté de Belle Kacem...Une pipe chargée de spiruline!

Contenu sponsorisé

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû - 21:25