LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal

Visitez le forum partenaire : http://diamehito.forumactif.org/

Faut-il supprimer les notes à l'école?

Partagez
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Ven 26 Déc - 10:27

http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-ce-que-valent-les-notes

Euh, assez curieusement, on ne peut réécouter cette émission, mais les commentaires sont très intéressants.
Ceci dit, j'ai été élève et me souvient du ton sarcastique que prenaient certains profs quand ils rendaient les " mauvaises copies", par ailleurs j'ai été prof et me souviens qu'aux conseils de classe les élèves étaient réduits à des notes, c'est tellement plus facile pour un prof de noter que de s'intéresser aux individus. Il est vrai qu'avec un effectif de trente élèves, ce n'est quasiment pas possible, on en revient donc aux problèmes matériels, nombre d'enseignants, matériel disponible, horaires, mais aussi à la formation des enseignants; j'ai été jeté dans l'arène sans la moindre formation pédagogique.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3455
Localisation : France sud-est

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par spin le Ven 26 Déc - 10:44

geveil a écrit:http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-ce-que-valent-les-notes
Euh, assez curieusement, on ne peut réécouter cette émission, mais les commentaires sont très intéressants.  
En effet, surtout celui de "Pierre" (d'hier), disant entre autres qu'on n'avait pas invité un seul enseignant en activité pour parler de leur activité ! Il pointe aussi, à juste titre pour moi, les méfaits du collège unique.

Ca me conforte dans mon impression générale : on s'imagine qu'on va remédier à l'imperfection humaine, aggravée par la morosité globale ambiante, en changeant les outils ou la forme.

à+

avatar
hokmah
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 70
Messages : 3800
Localisation : BULGARIE

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par hokmah le Ven 26 Déc - 13:51

La docimologie a toujours été un sujet à polémique...

Docimologie


_._._._._._._._._._._._


« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n'est pas encore. »
Epictète alien "Plus on sait moins on affirme."
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Ven 26 Déc - 20:34

La Danologie aussi !


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Le Repteux le Sam 27 Déc - 20:46

La Reptologie encore plus...


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Dim 28 Déc - 10:40

Un clin d'oeil à qui vous savez! La crinière va s'agiter...A quel niveau est tombée notre Education Nationale...

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/orthographe-a-l-ecole-un-temps-d-apprentissage-reduit-et-des-pedagogies-nouvelles-inefficaces-10338/
avatar
spin
Prince des Cieux

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 65
Messages : 3455
Localisation : France sud-est

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par spin le Dim 28 Déc - 13:42

gaston21 a écrit:Un clin d'oeil à qui vous savez! La crinière va s'agiter...A quel niveau est tombée notre Education Nationale...
http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/orthographe-a-l-ecole-un-temps-d-apprentissage-reduit-et-des-pedagogies-nouvelles-inefficaces-10338/
Il faudra quand même admettre un jour que la langue française est plombée par son orthographe démentielle.

à+

avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Dim 28 Déc - 15:31

si les jeunes ne savent pus écrire sans faute, c'est parce qu'on ne le leur a pas appris, parce que les profs sont mal payés et mal respectés donc le métier n'est plus du tout attractif. La présence ou non de "points" n'a rien à voir là dedans, c'est idiot de focaliser là dessus, et de passer à côté des vraies causes.
Ça m'énerve vraiment ce "tout noir ou tout blanc" qui idéalise l'ancien OU le nouveau système: chacun a ses défauts et qualités, et il faudrait viser à retenir les qualités de chacun, plutôt que de ne présenter que deux extrêmes, aussi mauvais l'un que l'autre.

de l'ancien système:
- la discipline
- le respect des enseignants
- enseigner l'amour du travail, du travail bien fait
- entraînement de la mémoire
- culture générale
- disciplines artistiques: poésie, dessin, théâtre

du nouveau
- le dialogue entre élèves, parents et enseignants
- les travaux personnels et en groupe (j'ai assisté à leur introduction et c'est le seul bon souvenir que j'ai de mes études)
- des orientations différentes (choix des cours)
- le respect de l'élève
- tenir compte des spécificités des élèves, viser à les épanouir,
- l'enseignement des langues vivantes (indispensables) plutôt que des mortes. Et qu'on ne me réponde pas que le latin aide à apprendre l'italien ! Si on apprend l'espagnol, ça aide aussi à apprendre l'italien. Si on apprend l'allemand, ça aide à apprendre le néerlandais, le norvégien, l'anglais...

Spin tout à fait d'accord avec toi, l'orthographe française est aberrante, inutilement: il serait parfaitement possible de la simplifier sans rien enlever au charme et aux nuances de la langue.

Elle a déjà évolué tout au long des siècles, alors pourquoi la figer aujourd'hui ?

Son recul au niveau international est dû en partie à cette nostalgie rétrograde, surtout prônée par ceux qui ont passé un temps fou à maîtriser l'orthographe, il est bien connu que dans ces cas là, on se justifie par tous les moyens. C'est le même phénomène pour l'excision (je ne la compare pas, hein ! Juste le phénomène qui incite à "perpétuer les traditions", même aberrantes). Les femmes excisées ont dû pendant toute leur vie trouver des justifications à la souffrance qui a été la leur, et du coup, elles sont les plus acharnées à perpétuer la tradition.

Qu'est ce que cela apporte d'écrire dalia ou dhalia ou dalhia ou dalhia ? Strictement rien et cela emmerde tout le monde. Ah oui, cela peut servir à répondre à une question de "money drop". Waw... super, ça !

Combien d'enfants et d'adultes complexés, diminués voire handicapés par ces règles absurdes ? Un de mes frères, pourtant très intelligent, n'ose pas écrire tellement il a peur de faire des fautes (et il en fait...). Quel handicap, quelle souffrance pour lui au quotidien !!! Mais dans les discussions, on ne tient jamais compte de tous ces laissés-pour compte, ces handicapés à vie, ces frustrés: on ne voit que ceux qui ont "réussi". Et "réussi" en quoi ? Parce qu'ils écrivent sans faute ? Parce qu'ils sont devenus de bons petits fonctionnaires dociles qui passent leurs plus belles années à attendre leur retraite ? Parce qu'ils ont une maison avec des panneaux solaires, une TV et un chien ?

Passionnant... Suspect
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9526
Localisation : vallée du vent

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par dan 26 le Dim 28 Déc - 16:25

geveil a écrit:La Danologie aussi !

Tient on m'appelle !!!! Laughing Laughing Laughing Laughing
Pour ma part je suis pour les notes, et pour la compétition entre  les élèves .
pourquoi?
Parce que les notes permettent de situer dans l'échelle des valeurs des connaissances. A vouloir trop niveler vers le bas , on fait de clochettes , et des jaloux .  

Et que la vie est une grande compétition que l'on doit commencer à apprendre à l'école .

Pour ce qui est du niveau scolaire force est de constater   que tout en croyant tout connaître, nos enfants ne sont que des interfaces entre Google , et la connaissance .
Ils croient tout savoir, il ne font que transmettre .

Le niveau général a affreusement baissé depuis quelques années , Le certificat  d'étude  de l'époque , étant du niveau bac de maintenant .
Dernier point  La docimologie, à comme origine les mandarins chinois, qui ont été les premiers à utiliser des méthodes pour évaluer les connaissances .
Amicalement


Dernière édition par dan 26 le Dim 28 Déc - 19:32, édité 1 fois
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8543
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Dim 28 Déc - 17:20

Dan a écrit:Et que la vie est une grande compétition que l'on doit commencer à apprendre à l'école .
Chose que tu n'a pas connu puisque tu n'as fait qu'hériter! Facile à donner des leçons dans ces conditions!
Dan a écrit:Pour ce qui est du niveau scolaire force est de constater que tout en croyant tout connaître, nos enfants ne sont que des interfaces entre Google , et la connaissance .
Ils croient tout savoir, il ne font que transmettre .
Comme tu le fais avec tes 3000 livres, tu ne fais que répéter bêtement ce que tu lis!
Non, nos enfants ne croient pas tout connaitre, à moins que tu parles pour les tiens, moi je les ai éduquer autrement, et ils me le rendent bien, eux ils se sont fait par eux-mêmes ils n'ont pas attendus l'héritage!
Oui Google est fantastique, il permet, entre autre, de contrecarrer tes mensonges!



_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Dim 28 Déc - 18:08

Curieux, cette façon de vouloir démolir cette langue magnifique qu'est le français, si riche en vocabulaire, en finesse, en nuance...Oui, le français est une langue dure à apprendre, mais en l'apprenant, on développe l'intelligence de l'enfant, sa mémoire, et même sa façon de réfléchir, de juger et de parler. Y-a-t-il un pays qui ait fourni autant de grands poètes et de grands écrivains? L'enseignement des langues mortes? J'ai appris le latin et je sais que ça m'a servi énormément; c'est
l'apprentissage du latin qui a stimulé le plus ma mémoire (les Rosa Rosae Rosam...) et sans doute mon raisonnement (la place des mots dans la phrase). Et l'étymologie, ça ne sert à rien, grec ancien inclus? Je passe chaque jour et depuis ma retraite plus d'une heure par jour à faire des langues (anglais, italien, allemand et espagnol; jai abandonné le portugais). Je pense donc avoir des "billes" pour en parler!
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Dim 28 Déc - 19:31

Comme toujours, j'apprécie tes commentaires, Leela, et je n'ai rien à leur ajouter. Dommage que certaines choses t'énervent encore, sois zen! Zen


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Dim 28 Déc - 20:38

je suis comme je suis, Geveil, tu n'as pas à me "façonner" selon tes goûts.
Toi aussi tu te permets d'être comme tu es, d'être désagréable et même injurieux quand on ose ne pas aller dans ton sens. Je te trouve donc très mal placé pour donner des leçons.

NA ! Bisou


Gaston: personne ne parle de "démolir" le français, mais une langue se doit d'être vivante, donc d'évoluer, de s'adapter... Quant à dire que c'est une plus belle langue que les autres...bof... chacun ses goûts. Moi je ne l'aime pas: trop compliquée et surtout inutilement compliquée, et très peu musicale: la prononciation est plate, par contre beaucoup de sons (diphtongues), qui sont un casse tête pour les étrangers qui veulent apprendre: là elle bat tous les records, je pense !
L'anglais est bien plus nuancé: trois fois plus de vocabulaire, sans compter les milliers d'expressions idiomatiques colorée et humoristiques.
En matière de finesse poétique je ne pense pas qu'une langue dépasse l'arabe qui joue sur le registe des nuances de ton, de déclinaisons, de jeux de mots avec une infinie subtilité.
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9526
Localisation : vallée du vent

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par dan 26 le Dim 28 Déc - 22:49

Leela a écrit:

En matière de finesse poétique je ne pense pas qu'une langue dépasse l'arabe qui joue sur le registe des nuances de ton, de déclinaisons, de jeux de mots avec une infinie subtilité.
C'est le cas de toutes les langues dites sémitiques , seul problème il y a tellement de sens aux mots , qu'il est souvent difficile de traduire dans de bonnes conditions .
exemple : il y a (de mémoire) 7 façons de lire le coran, d'après la tradition arabe; comment s'y retrouver , comment etre sur de la traduction ?
amicalement
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Le Repteux le Dim 28 Déc - 23:14

Leela a écrit:L'anglais est bien plus nuancé
Par rapport au français, la principale caractéristique de l'anglais que je connaisse, c'est celle d'être plus succin. Traduire un texte de l'anglais au Français demande plus de lignes et vice-versa. Pour ce qui est du vocabulaire scientifique, il m'a fallu plusieurs semaines sur un forum pour réaliser que le terme "évidence" n'avait pas la même signification dans les deux langues: en anglais, une preuve a plus de force qu'une évidence, alors qu'en français, c'est la même chose, de sorte que le mot anglais ne semble pas vraiment avoir de traduction en français, et c'est pareil pour quelques autres termes scientifiques.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 29 Déc - 16:29

Un article de l'Obs.qui me paraît intéressant. Du cinéma pour cacher l'échec flagrant de notre politique sur l'école, gauche et droite confondues. La défense de l'écriture cursive est particulièrement bien étayée.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1294427-supprimer-les-notes-et-le-redoublement-a-l-ecole-des-mesures-pour-amuser-la-galerie.html
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Mar 30 Déc - 14:11

Leela a écrit:je suis comme je suis, Geveil, tu n'as pas à me "façonner" selon tes goûts.
Toi aussi tu te permets d'être comme tu es, d'être désagréable et même injurieux quand on ose ne pas aller dans ton sens.  Je te trouve donc très mal placé pour donner des leçons.

NA !  Bisou

Leela a écrit:

Je constate que tu n'as pas encore fini tout ce que tu avais à faire. I love you


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par elaine 23 le Mer 31 Déc - 7:22

Preuve et évidence ne sont pas synonymes, M'enfin, en Français pas plus qu'en Anglais . Une évidence se constate ( il fait beau, ou il pleut...). Une preuve doit se démontrer la terre est à peu près ronde, ça se prouve, mais c'est loin d'être une évidence . L'une est perçue immédiatement, l'autre demande une analyse .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
dan 26
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 17/12/2012
Messages : 9526
Localisation : vallée du vent

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par dan 26 le Mer 31 Déc - 9:30

elaine 23 a écrit:Preuve et évidence ne sont pas synonymes, M'enfin, en Français pas plus qu'en Anglais . Une évidence se constate ( il fait beau, ou il pleut...). Une preuve doit se démontrer la terre est à peu près ronde, ça se prouve, mais c'est loin d'être une évidence . L'une est perçue immédiatement, l'autre demande une analyse .
Ou d'etre vue du ciel !!!
amicalement
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Mer 31 Déc - 9:45

Non ils ne sont pas synonymes, la preuve est un fait, l'évidence un sentiment qui suit soit la constatation du fait, soit à la suite d'une démonstration rigoureuse et ..... comprise.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Mer 31 Déc - 9:45

elaine 23 a écrit:Preuve et évidence ne sont pas synonymes, M'enfin, en Français pas plus qu'en Anglais . Une évidence se constate ( il fait beau, ou il pleut...). Une preuve doit se démontrer la terre est à peu près ronde, ça se prouve, mais c'est loin d'être une évidence . L'une est perçue immédiatement, l'autre demande une analyse .
j'ai été chercher un peu, pour l'anglais.
En français, ce sont deux mots qui désignent quelque chose de différent, en anglais, "proof" et "evidence" sont plus proches, et pourtant avec des nuances différentes.

C'est évident = it is obvious

Avoir la preuve de/que :  to have proof ou evidence of/that  (réf: Robert & Collins)

proof = preuve, mais aussi épreuve, ou être insensible à l'épreuve (waterproof= imperméable)
evidence = preuve, témoignage, trace (ex: trace d'un passage)

C'est un bel exemple de la difficulté de traduire un mot, et cette difficulté là est encore plus grande dans les langues qui ont une autre structure, comme l'arabe qui a un système totalement différent ils n'ont pas de "verbe", mais un jeu sur les racines des mots qui permet d'exprimer une infinité de nuances, depuis l'action, jusqu'au nom, adjectif.... : ils ont 15 formes, alors que nous n'en n'avons que 3 (nom, sujet, adjectif) Wink
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 71
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Le Repteux le Mer 31 Déc - 19:57

Il faut que je fasse gaffe sur les forums scientifiques anglophones, déjà que les scientifiques accordent des significations particulière aux mots usuels qu'ils choisissent pour exprimer leurs concepts, deux mots identiques dans les deux langues n'ont souvent même pas la même signification. Ça fait deux fois que je fais attrapper, et j'ai même été banni pour trois jours à cause de ce genre de malentendu.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12917

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par loli83 le Jeu 1 Jan - 23:28

sauf peut être à parler de l'anglais poétique que je connais très peu , je suis d'accord avec le repteux : c'est le français qui a plus de nuances , surtout dans les détails, d'où les textes plus longs

par ailleurs Leela je ne comprends pas les 3 formes que tu cites : nom , sujet,  adjectif  

???
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Ven 2 Jan - 9:15

lola83 a écrit:par ailleurs Leela je ne comprends pas les 3 formes que tu cites : nom , sujet,  adjectif  
en arabe, ces notions n'existent pas: il n'y a aucun des trois, mais un système de racines de 3 ou 4 consonnes, avec une quinzaine de variations (="formes") suivant qu'on y ajoute telle voyelle à tel endroit, ou qu'on redouble la lettre centrale, etc, on obtient des variations différentes.

On retrouve aussi cela, mais pas de façon systématique, en français: doubler (verbe), doublure(nom), doubleur(celui qui double...), par exemple, mais chez eux tous les mots sont comme ça, et les 15 formes donnent chacune une nuance, mais toujours dans le même sens.

Ils n'ont donc pas de "verbe" ou de "nom"... les phrases sont nominales, donc sans verbe (sauf exception).

Pour ce qui est de l'efficacité d'une langue, je ne suis pas d'accord avec toi: si le texte est plus long pour dire la même chose, c'est que le vocabulaire manque de nuance, puisqu'il faut utiliser plusieurs mots au lieu d'un seul. Les langues germaniques sont à mon avis encore plus pauvres que le français, la "preuve" étant que leurs long noms sont la combinaison de plusieurs mots. J'invente un exemple: en français on dit "tabouret", en X on dirait "petitechaisesansdossier". Le long mot composé, ou le groupe de mots traduisant un seul mot anglais, est preuve de manque de vocabulaire.
Maintenant, il est sûr c'est que certaines nuances sont difficiles à rendre en anglais et inversement, chaque langue ayant développé ses spécialités. Si les textes sont plus courts en anglais, c'est aussi tout simplement parce que beaucoup de mots courants sont plus courts.

Je vois que l'anglais comporte 6 fois plus de mots que le français (et non pas 3 fois comme je pensais...)
Dans son livre "les Langages de l'humanité". Paris : Robert Laffont 1995, Michel Malherbe déclare à propos du nombre de mots d'une langue : "La seule définition qu'on puisse donner du nombre de mots d'une langue est celle du nombre de mots contenus dans le dictionnaire le plus complet de cette langue... Le français usuel comprend environ 32 000 mots parmi lesquels 20000 d'origine savante ou étrangère et 12000 d'origine populaire... L'anglais considéré comme particulièrement riche dispose de plus de 200 000 mots ce qui ne signifie pas que la langue courante en fasse usage"*.
* mais ça c'est pareil en français: le vocabulaire courant d'une personne peu cultivée comprends moins de 1000 mots.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8543
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Ven 2 Jan - 11:07

Chouette Leela, chouette, j'ai écarquiller mes mirettes et j'en suis resté raide comme une raquette. En comparant ces englanteurs ou ces baragouineurs et ta prose j'ai gambergé que tu nous a donné un cours de pompes!
Il est temps de filer sur le grand rayon!

Elle est pas belle notre langue vivante ?
Embarassed


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Ven 2 Jan - 11:32

Une question; 200000 mots disponibles en anglais; combien de mots en moyenne connaissent les anglais? En France, combien de mots connaissent nos jeunes? Je m'amuse souvent à poser ainsi des colles aux deux petites-filles de mon épouse, 18 et 16 ans, dont une qui va passer le bac. Pas brillant du tout. Nos langues se meurent, et c'est bien triste. Alors, les simplifier, c'est encore accélérer leur appauvrissement.
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Ven 2 Jan - 12:23

Le chauvinisme français est célèbre... à l'extérieur de leurs frontières Siffle
Mais bon, on ne peut pas leur en vouloir de défendre leur langue et de leur culture... Wink

Gaston, si tu lisais les posts précédents, tu verrais que la réponse à ta question s'y trouve déjà.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12917

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par loli83 le Ven 2 Jan - 12:44

ok , pour le nombre de mots , mais les anglais et les américains ne s'embarrassent pas à les employer , leur vocabulaire est très réduit pour la plupart

par contre je n'ai toujours pas compris les 3 formes dont tu parles en français , en relation avec quoi ?
par exemple un nom peut être sujet en même temps, pourquoi faire cette distinction ?
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Ven 2 Jan - 13:01

lola83 a écrit:ok , pour le nombre de mots , mais les anglais et les américains ne s'embarrassent pas à les employer , leur vocabulaire est très réduit pour la plupart  
bien sûr, mais comme je le précisais plus haut, c'est vrai aussi pour les français (cf mon post plus haut, où c'est chiffré).
Quand on parle de la richesse d'une langue, on parle de sa richesse potentielle, pas de ce qu'emploie un enfant ou une personne peu cultivée.

L'anglais dit "international" est particulièrement pauvre, puisque pour tous les gens qui le parlent, c'est la seconde, voire la 3ème langue, et ils laissent tomber toutes les expressions idiomatiques et les difficultés.  C'est devenu une "lingua franca", un genre de "petit nègre" qui permet de se comprendre partout dans le monde.  Mais dès qu'on veut approfondir, l'anglais n'est pas facile du tout.

Pour le reste, lola, je n'ai pas parlé de groupe sujet ou de complément, mais de nom, verbe et adjectif, quelle que soit leur place dans la phrase.

Mais bon, je ne vais pas donner un cours d'arabe, déjà que tout cela est très loin, et très difficile...

Je ne vais pas non plus me battre pour prouver quoique ce soit, j'ai juste donné un point de vue extérieur, chacun en fait ce qu'il veut.
Je répète que je trouve normal que les français trouvent que leur langue est la plus belle du monde...
Nous les belges, on en apprend déjà d'office 2 à 4, et nous n'avons pas de culture proprement belge (donc pas de "fierté nationale" à défendre), étant donné que c'est un jeune pays, et qu'il est très international... Wink


Dernière édition par Leela le Ven 2 Jan - 15:11, édité 1 fois
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12917

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par loli83 le Ven 2 Jan - 13:30

leela a écrit:Pour le reste, lola, je n'ai pas parlé de groupe sujet ou de complément, mais de nom, verbe et adjectif, quelle que soit leur place dans la phrase.

je chipote peut être mais sauf si tu as modifié ton message d'origine tu n'avais pas parlé de verbe , tu avais écrit :" nom , sujet , adjectif "

pourquoi ne pas simplement reconnaitre que tu avais fait une erreur d'écriture qui ne correspondait pas à ta pensée ?

il était normal que je m'interroge , et il nous arrive à tous de nous tromper , il n'y a pas de mal à le reconnaitre
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Ven 2 Jan - 14:26

ben, je suis toute prête à reconnaître mes erreurs, tu sais, mais d'abord il faut que je les remarque, et là, je n'avais pas vu.  Dans ma tête, j'avais écris nom, verbe, adjectif.

Désolée pour ce lapsus.

Faut pas mal le prendre comme ça !  Je ne passe pas mon temps à relire ce que j'ai écrit avant... Wink

avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12917

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par loli83 le Ven 2 Jan - 14:34

je ne l'ai pas mal pris du tout , seulement j'aime bien comprendre et c'est pour cela que j'insiste en général

Bisou
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Ven 2 Jan - 17:25

Leela a écrit:Le chauvinisme français est célèbre... à l'extérieur de leurs frontières Siffle
Mais bon, on ne peut pas leur en vouloir de défendre leur langue et de leur culture... Wink

Gaston, si tu lisais les posts précédents, tu verrais que la réponse à ta question s'y trouve déjà.

Oui, les français sont chauvins, mais leur langue est quand même la plus belle du monde, na! Comme Paris est la plus belle du Monde! Comme les nanas françaises sont les plus belles du Monde! Regardez-moi ces anglaises anguleuses et plates comme une planche à pain!
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 8543
Localisation : Enfant du Monde

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Dédé 95 le Ven 2 Jan - 17:29

Oui les Français....enfin certains Français, de la région parisienne et encore uniquement au nord-ouest!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Ven 13 Fév - 16:16

Je n'en crois pas mes yeux! Aurait-on récupéré un peu de bons sens? Des paysans à la tête de
l'Education Nationale, qu'il nous faut, pas ces gens trop instruits qui ont perdu le niveau du sol et naviguent dans la stratosphère!

http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0204157951999-ecole-pas-de-suppression-des-notes-en-primaire-1093116.php
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par kamelo le Lun 16 Fév - 0:29

L'idée de la suppression des notes à l'école ne me semble pas mauvaise en soi, ayant toujours été critique de ce système de notes qui ne veut pas dire grand chose. Ce ne sont pas pour les mêmes raisons que cette ministre dont la compétence a l'égal d'un lombric.

La raison principale que j'invoque est : à quoi peut-il servir de mettre des notes de 0 à 20 ?

* L'élève fait une fixette sur la note et non de savoir où a t-il pris les points et où il ne les a pas pris. Il aura de réelles difficultés pour identifier ses points forts de ses points faibles. Encore que pour les points forts c'est de l'acquis mais les points faibles, comment pourra t-il résoudre des faiblesses qu'il peut drainer durant presque toute sa scolarité ? La notation qualitative, à savoir ce qui est acquis, ce qui ne l'est pas, la forme, la syntaxe par exemple permet à chaque élève de se situer plus objectivement.

Une note de 08/20 ou 10/20, ou encore de 14/20 ou 16/20, personnellement c'est la même chose. Une simple étourderie, un enseignant qui note sévère, un barème de points contestable, un sujet un peu flou ou encore deux élèves aux capacités différentes, et les notes ne veulent plus rien dire.

Je veux bien reconnaître qu'un élève qui a 04/20 et un autre 16/20 permet de situer le niveau de chacun d'entre eux, mais ce barème aussi détaillé de points est contre-productif.

Un élève qui a 08/20 de moyenne en mathématiques, est-ce que cela veut dire qu'il n'est pas bon ou est-ce le prof qui n'est pas à la hauteur ? Je dis cela, lors de ma scolarité au collège, mon niveau en mathématiques était très bas à cause d'une professeur de mathématiques dont la pédagogie frôlait le niveau d'une tanche et sa façon d'enseigner ne passait pas du tout. Avec un autre enseignant, je comprenais en deux temps trois mouvements parce qu'il faisait l'effort de savoir comment nous fonctionnions.

Alors, étais-je mauvais en mathématiques si j'avais eu un autre enseignant ? Ce cas personnel représente des milliers en France si ce ne sont pas des millions. L'essentiel est de trouver ses propres repères pour progresser, et un enseignant a évidemment son rôle en la matière.

* Une dissertation en français et en philosophie amènent à des notes souvent approximatives car le système de notation diffère beaucoup d'un enseignant à l'autre. Alors, avoir un 10/20 ou un 13/20, quelle différence y a t-il au niveau qualitatif ? Encore faut-il que les enseignants convergent dans leur façon d'évaluer leurs élèves.

* les disciplines comme le dessin, la musique et l'enseignement technologique n'ont aucune utilité à être évalués : certains ont des dons dans ces disciplines et qui ne sont pas toujours bien valorisés et pour ceux qui ne sont pas bons, si l'enseignement n'est pas réadapté, les élèves ont toutes les chances de faire de ces disciplines leur bête noire. Être nul en dessin n'a pas la même portée que d'être nul en expression écrite ! Quant au sport, il existe tellement de disciplines que tout le monde peut trouver ses aises dans l'un d'entre eux.

Je préfère encore évaluer les élèves en leur indiquant un niveau qu'une note chiffrée. Le bilan d'un devoir (points forts, points faibles,...) est plus objectif, la note ne reflétant que si peu de choses pertinentes.

Concernant le système scolaire en France, il est particulièrement mauvais et je comprends que certains en ont marre d'aller à l'école vu ce qu'ils apprennent et comment l'évaluation est réalisée.

L'école doit revenir à ses fondamentaux et de redéfinir le rôle d'un enseignant :

* l'école est le lieu de transmission des savoirs avant même de créer un lien social. Un lien social, vous pouvez l'avoir dans une colonie de vacances ou un centre aéré par exemple, alors que l'école permet justement aux élèves d'en ressortir avec un savoir et de mesurer comment ce savoir est acquis ;

* l'évaluation doit permettre, tant pour les élèves faibles comme bons de tirer chaque élève au plus haut de ses capacités ;

* ce n'est pas à l'élève de s'adapter aux enseignants en tout premier lieu, mais à l'enseignant de s'adapter aux élèves : mémoire auditive, visuelle bref comment ils apprennent au mieux. Ce n'est pas parce qu'un élève a des problèmes de logique qu'il est condamné à rester très faible en mathématiques. De plus, même une faiblesse dans un domaine, ça peut se travailler par d'autres moyens qu'un enseignement classique ; ou encore un élève qui a des difficultés pour le par cœur mais a des facilités pour apprendre par assimilation auditive par exemple. Quel est l'objectif ? Que la personne sache et c'est le résultat qui compte, et non la méthode unique pour tous !

* un enseignant doit être un allié pour permettre à chaque élève de progresser selon ses capacités, et non une sorte de personnage dit le sachant qui croit qu'il ne se trompe jamais, et si l'élève est mauvais, c'est toujours de sa faute.

* le classement des élèves dans une classe me semble stupide : chaque élève est différent. On fait croire que certains sont bons et d'autres pas bons. Or, dans les élèves bons, certains peuvent être faibles si on les teste sur leur créativité ou savoir de confronter à une situation inconnue alors que les faibles peuvent dans ces domaines être excellents !

Regardez nos politiques bardés de diplômes : sont-ils compétents dans le domaine qui leur est confié ? Rarement ! Ils sont peut-être très forts dans la théorie, mais la vie ce n'est pas la théorie, mais ce qui est pratique !

* je suis également pour remettre un niveau d'autorité pour l'enseignant : non pas comme dans les années 1950, mais que les élèves aient l'obligation de respecter les lieux enseignés, les autres élèves et les enseignants. Je ne suis ni pour l'excuse ni pour le laxisme : un élève est en droit de s'exprimer si un mal-être est perceptible, mais pas de faire régner sa propre loi. Et dans ce genre de circonstances, je suis pour le recadrage radical jusqu'à remettre des maisons de correction améliorées.

* le nivellement par le bas est autant une idiotie que vouloir des élèves tous moyens dans la médiocrité : je le redis, car je suis favorable pour élever chaque élève au plus haut de ses capacités, par le goût de l'effort, de la curiosité, de l'éveil, du respect et de la motivation.

* pour les examens, il me semble crucial de remettre une évaluation en fin d'école primaire afin de savoir si l'élève est apte ou non pour entamer le cycle du collège. Pourquoi pas remettre le certificat d'études ou, plus souple, une simple évaluation dans les acquis de base indispensables. Le brevet des collèges est personnellement du non-sens de le maintenir : il ne sert à rien. Quant au baccalauréat, une refonte du programme et du niveau est indispensable, avec ouverture de deux domaines novateurs : une évaluation de stage en milieu professionnel et une étude de cas, avec documents pour tester les élèves non pas sur leurs savoirs, mais d'analyser un cas concret. Et pour les langues vivantes, l'évaluation doit se faire à l'écrit et à l'oral, l'un étant aussi important que l'autre. Même si ce n'est pas le sujet, je me pose la question de la pertinence de maintenir l'épreuve de philosophie pour les filières non littéraires entre autres.

* enfin, il est urgent et important de créer en France une filière d'élite dans le domaine professionnel, à savoir les métiers dits manuels, trop dévalorisés et pourtant si précieux pour le bien de tous.

En bref, je souhaite qu'on déscolarise l'école : pas de notes mais des bilans, un suivi des progrès et des acquis, moins de par cœur et de bachotage, davantage d'exercices d'analyse et de créativité, des enseignants ayant davantage le rôle d'allié et de coachs et non de simples superviseurs scolaires, des formations qualifiantes et non des diplômes, c'est ce qui permettra aux élèves d'être mieux lorsqu'ils entreront dans le milieu actif !
Car ceux qui sont adeptes de la culture générale, ce n'est pas uniquement à l'école que cela s'acquiert, mais toute la vie.
L'esprit de compétition n'est pas très pertinente : c'est une vision trop occidentale, dont nous constatons dans la vie des adultes des dégâts que cela peut faire : stress, manque de sommeil, vie déséquilibrée avec de plus en plus de couples qui se séparent car certains, trop carriéristes ne pensent qu'à leur milieu professionnel. C'est bien de venir au boulot non dans un esprit de compétition mais de prendre plaisir de faire un métier que nous aimons lorsque cela est possible.

Enfin, il est temps de revoir la formation des enseignants : plus de cours de communication et de psychologie sociale (comment rendre un cours interactif, capter l'attention du public, trouver des parades pour recentrer un élève, communication bienveillante pour encourager les élèves et non les décourager,...) et une pédagogie qui fait ressortir l'observation des élèves pour savoir comment ils fonctionnent et d'adapter son enseignement en conséquence.

Les notes ne sont qu'une partie du problème et cela a bien été évoqué dans de nombreuses réponses.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Lun 16 Fév - 8:26

je ne peux être que 100% d'accord avec tout ce que tu écris, Kamelo.  Ton opinion est précise, réfléchie, nuancée et circonstanciée.  C'est très très rare !

Un petit mot à propos des examens, que beaucoup veulent supprimer.  Je suis d'accord pour qu'on en modifie la forme, et surtout la forme que prend l'évaluation, mais le principe doit rester, parce que dans la vie, on est tout le temps soumis à des "examens", et il faut apprendre à gérer le stress qui en résulte, et aussi capable de s'organiser pour être prêt à temps, donc acquérir une méthode d'étude.
La sanction, dans la vie, c'est de garder un emploi/contrat ou d'en obtenir un, ce qui est autrement plus angoissant que d'avoir à faire un repêchage après les vacances...

Et un autre petit mot à propos du "par coeur", là aussi je trouve qu'il faut former la mémoire, et elle se forme par des techniques (qu'il faudrait enseigner aussi) et de la pratique. Elle est précieuse dans de nombreux domaines, je pense aux médecins qui doivent connaître par coeur les maladies et leur traitements, les effets secondaires des produits et bien d'autres choses...
Donc former la mémoire, mais de façon intelligente pour que ce soit motivant. Par exemple par les Arts: théâtre, musique, danse (mémoire du corps), qui sont utiles aussi pour développer des fonctions d'observation, des perceptions (formation et affinement des sens).

On peut combiner cela par exemple dans ce qu'on appelait les "élocutions": l'aboutissement d'un travail individuel et/ou collectif, qu'il fallait mettre en pages, illustrer et présenter par coeur. On peut difficilement trouver un meilleure préparation à la vie professionnelle. J'étais la pire cancre de la classe, mais ces travaux là, j'adorais, ils me passionnaient et j'y étais très bonne.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 16 Fév - 11:01

Eh bien moi, je ne suis pas d'accord. La vie est une compétition, qu'on le veuille ou non; et elle le sera de plus en plus. N'importe quel patron prendra le meilleur (sauf népotisme ou électoralisme..). Et cet esprit de compétition s'apprend dès l'école. Et il donne en même temps le goût de l'effort, car je l'assimile un peu à l'instinct de survie si ancré en nous. La vie est un combat! Si nos écoles ont de si mauvais résultats, si nos facs produisent tant de jeunes mous et blasés, incapables de s'intégrer correctement dans le monde du travail, c'est parce qu'on a supprimé toute sélection par l'effort; qu'utilise le cocher pour faire avancer son attelage...Les meilleures écoles sont celles qui utilisent la sélection. Et un bourrin ne courra jamais aussi vite qu'un pur-sang!
Je sais que j'ai toujours fait une fixette sur mes notes et mon rang et que je m'en suis fort bien porté.
Pour l'autorité, par contre, bien sûr que je suis d'accord. Valls veut la rétablir; il est grand temps. Y arrivera-t-il? J'en doute; trop de bisounours et de béats dans le monde de l'éducation! Et maintenant qu'on note 24 sur 20 au bac pour cacher des résultats catastrophiques, on atteint les limites du crétinisme. Je ne suis pas le premier à utiliser ce mot...
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Lun 16 Fév - 12:35

il me semble que j'avais déjà compris ta position Gaston  LOL : répéter toujours la même chose ne sert à rien, si tu n'ajoutes pas des éléments nouveaux.

Je préfère pour ma part un système qui permet à tous de s'épanouir, et pas seulement aux meilleurs, surtout que la compétition a deux grand défauts: non seulement elle crée des "classes" avec les "bons" et les "mauvais" (d'où: beaucoup de "cassés" à vie, de complexés: faut pas les oublier svp!), et aussi elle prépare à une société qui donne plus d'importance aux performances, qu'à l'humain dans toute sa variété. Les industries actuelles ne jurent plus que par leurs chiffres, au détriment de l'humain. Il y a évidemment un lien direct avec ce besoin de performance appris dès l'enfance.

C'est donc le grand défaut de notre société actuelle, alors je trouve plus pertinent de changer cette mentalité.  Dans les écoles Steiner, c'est ce qu'ils font, et ayant pu observer le résultat de très près, je suis convaincue par les résultats: les enfants que je connais font de brillantes études universitaires, sans avoir jamais reçu une punition ni des "points".   D'autres parmi leurs collègues sont devenus menuisiers, artistes, cultivateurs, et aucun n'a l'impression de s'être "ratés". Quand j'étais à l'école, c'étaient ceux qui rataient les humanités intellectuelles qui étaient forcés de "descendre" vers les études techniques, c'est un système honteux te très destructif ! Le "complexe des ouvriers" en est un exemple flagrant et déplorable: il faut être aussi intelligent pour être un bon carreleur qu'un bon ingénieur, et l'un est aussi utile et indispensable que l'autre.

Comme expliqué plus haut, il vaut mieux cherche à valoriser chacun en fonction de SA personnalité, et non pas par comparaison avec les autres.

Je trouve qu'il est infiniment plus motivant, valorisant et équilibrant de se sentir épanoui, reconnu pour ce qu'on est (manuel artiste ou intellectuel, au même niveau), plutôt que d'être arrivé à devenir meilleur que Tartempion dans un domaine restreint.

(Je rappelle que je ne suis pas pour l'élimination totale du système de points, mais pour un usage restreint et judicieux)
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10338
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Lun 16 Fév - 17:17

Leela a écrit:
(Je rappelle que je ne suis pas pour l'élimination totale du système de points, mais pour un usage restreint et judicieux)

Je partage totalement ce point de vue. La notation est nécessaire pour s'évaluer et pour se comparer. Et les enfants aiment la comparaison. Des le plus jeune age ils ont forcément la plus belle maman du monde et le fort papa du monde. Même si ce n'est pas le cas.

Puis en vieillissant, pour les garçons, ils auront la plus grosse, le plus de poil, ils pisseront le plus loin etc....

Donc cette notion de comparaison est importante et nécessaire. Mais il ne faut pas qu'elle entraîne d'exclusion et d'humiliation. Et c'est un peu le problème de notre système actuelle qui a pour base la trilogie : Notation - Sanction - Exclusion. (l'Education Nationale est le système le plus libéral en France, et il est administré et organisé par des gens majoritairement de gauche... enfin passons.). C'est cette trilogie qui n'est ni acceptable ni supportable. La notation ne doit pas  servir à exclure mais à évaluer afin d'améliorer l'enseignement prodigué à l'élève.

Donc il faut à la fois ne pas noter pour permettre à l'enfant de s'éveiller à son rythme et ne pas l'enfermer dans une situation d'échec et de rabaissement tout en le noter pour pour valoriser ses acquis. Sacré challenge.

C'est pour cela que pour moi les notes doivent permettre de mettre les élèves dans des classes par niveau. Parce que je trouve que la diversité des niveaux au sien d'une même classe engendre un nivellement par le bas (les bons devront attendre les plus faible) , et une humiliation des mauvais élèves. Quand tu as 2 et que ton voisin à 18. Cela pose un problème existentiel : suis je une merde ?

Ce qui permettrait aux profs d'une classe de niveau homogène, de faire un cours qui s'adresse uniformément à tous, sans avoir à noter en permanence les élèves et en les laissant  avancer à leur rythme avec une évaluation en fin d'année ou de cycle afin de voir où finalement chacun en est.

Et il faudrait que l'homogénéité se fasse par cours et non par classe. Donc cela remettait en cause l'appartenance à une classe unique. Parce que le mauvais en Anglais peut-être bon en math et le mauvais en math excellent en français etc... Cela implique que le système éducatif s'adapte à l'élève et non l'inverse. C'est pas gagné....

Donc notation ou non, sans changer de système éducatif cela ne changera aps grand chose.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 16 Fév - 17:49

Le système des notes n'est pas fait pour humilier ou exclure des élèves, mais au contraire pour les encourager à mieux faire. Y-a-t-il des championnats sans note et sans rang? La note n'exclut personne. Tout à fait d'accord pour des classes par niveau, quand c'est possible; hélas...Et une des plus grosses erreurs de Jospin, entre autres, c'est la suppression du redoublement. Tous les gosses ne fonctionnent pas au même rythme; et les filles progressent souvent plus vite que les garçons. C'est cette absence de redoublement qui fait que les gamins décrochent; en plus, ils obligent le prof. à se mettre au niveau des plus faibles au détriment des meilleurs. Tous perdants.
Et un HS, mais puisqu'on est dans l'Education...Les ouvriers pointent à l'usine, les salariés sont tenus de respecter les horaires de travail; par contre, en fac., on y rentre et on y sort "comme dans un moulin"! J'en ai même connu un, un basque dont les parents étaient enseignants, inscrit à Bordeaux, qui n'a passé qu'une seule journée dans l'année à s'asseoir sur les bancs!  Qui paye donc pour ces "feignants" trop heureux de se dire étudiants? S'il n'y avait pas autant de laisser-aller dans l'Education Nationale , on ne serait pas dans les derniers dans les classements mondiaux. Et il ne manquait plus que les portables pendant les cours!
Combien d'étudiants "bidons qui n'en fichent pas la rame"?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12917

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par loli83 le Lun 16 Fév - 20:47

Gaston , je suis d'accord avec plusieurs de tes points de vue , mais pas pour le redoublement , pour moi ça ne sert à rien et il serait même à supprimer carrément

soit il n'y a rien à tirer de l'élève parce qu'il ne veut pas travailler ou n'a pas les capacités intellectuelles , et donc son redoublement n'y changera rien

soit il est décidé à travailler et là il récupérera très vite son retard
avatar
kamelo
Comte

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Messages : 332
Localisation : Elsass

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par kamelo le Lun 16 Fév - 22:59

Après avoir lu les interventions concernant les notes, je ne suis pas du tout convaincu du bien fondé de la notation et du redoublement.

* L'argumentation de la comparaison est assez malsain car chaque élève a des capacités qui lui sont propres et tire sa force dans des situations très différentes. Même si je ne suis pas le seul à avoir ce point de vue concernant la comparaison, de toute ma scolarité, je n'ai aucunement souhaité me comparer aux autres : la notation permettait juste de savoir comment je me situais au niveau des acquis. Le fait de savoir que certains avaient des notes très élevées ou très basses ne m'importait pas, chacun fait son chemin selon ses motivations et ses capacités. Quelqu'un qui a de réelles faiblesses de logique et d'intuition par rapport à d'autres qui ont des facilités permettra de se sentir nul et cela nuira à l'image de lui-même tandis que d'autres se croiront intelligents alors qu'ils ont juste quelques facilités dans certains domaines.

L'école n'a pas vocation à classer selon un hit parade les élèves selon leurs notes. J'ai toujours trouvé ce principe d'un crétinisme même lorsque j'étais désigné comme premier de la classe dans tel ou tel domaine. Et c'est toujours identique actuellement : si je tente tel ou tel défi ce n'est sûrement pas pour de la compétition ou de la comparaison, car j'ai nettement mieux à faire.

Exclamation Toutefois, je ne vais pas affirmer que la comparaison ne sert à rien sur tous les plans. Par exemple, l'enseignant propose un devoir très ardu : 10 % des élèves ont la moyenne et la moyenne de la classe est de 06/20. En clair la plupart des élèves ne sont pas parvenus à s'en sortir. Le fait d'avoir un 08/20 donne comme indication que notre niveau n'est pas faible, mais qu'il est honorable par rapport aux performances d'autres élèves. Alors qu'un 08/20 d'un devoir très facile indique que l'élève est réellement à la traine des objectifs d'acquis à atteindre. C'est d'ailleurs ce critère qui est souvent retenu en prépas : ce n'est pas la note en tant que telle qui est importante, mais la note comparée à l'ensemble de la classe. La performance individuelle comparée à celle d'une performance collective permet de se situer car tous les devoirs n'ont pas toujours le même niveau de difficulté.

Je préfère que l'union fasse la force que le chacun pour soi et que le meilleur gagne. L'esprit d'équipe, c'est comme celle d'une entreprise : unir nos forces (et nos faiblesses) pour parvenir aux meilleurs résultats à atteindre.

Nous ne pouvons pas confondre les missions attendues de l'école qui est de former les élèves du mieux possible et la vie professionnelle, car selon le profil que chaque citoyen dispose, certains milieux professionnels préfèreront celui-ci et non un autre, non pas parce que l'un est bon et l'autre mauvais, mais parce que ce profil est celui recherché alors qu'ailleurs d'autres critères permettront de choisir une autre personne.

* la notation n'a aucune valeur objective alors que beaucoup veulent lui accorder les meilleures lettres de noblesse. Certains élèves vont se comparer par exemple : "j'ai eu 12.5/20 et toi 12/20, j'ai plus que toi". Est-ce que vous pouvez me dire à quoi ça sert ? Ça prouve quoi ? Quelle conclusion à tirer de ces deux élèves ? Les notes sont les mêmes mais il serait intéressant de savoir où chacun a pris des points : si un prend des points sur du par cœur et peu sur du raisonnement, avec pourtant une grande qualité rédactionnelle, et un autre a pris la quasi totalité des points sur les questions les plus difficiles et peu sur le par cœur. Deux notes similaires donnent des aperçus très différents sur les capacités de chaque élève.

Mes arguments ne sont pas uniquement liés aux aspects compétition et comparaison, mais du fait que les notes n'apportent rien à l'élève sur sa façon de progresser. Un 05/20 veut dire que l'élève ne maîtrise pas grand chose, alors qu'une note de 15/20 signifie que l'élève a de bons acquis. Or, des notes de 08/10, 10/20 ou 12/20, c'est la même chose : le niveau est moyen, à savoir des acquis qui restent plus ou moins fragiles.

Question Quel est le but final pour permettre de tirer chaque élève au plus haut de ses capacités : avoir de bonnes notes, ou d'avoir conscience de ses points forts et faibles et de ses acquis ?

Voici un autre exemple : un enseignant propose à plusieurs élèves de gravir cette falaise pour aller jusqu'au sommet. Tous n'ont pas le même niveau : certains vont prendre plus de temps et d'autres prendront des parcours différents. Un va chercher la facilité en observant la falaise et en passant par le plus facile tandis que d'autres vont se confronter à la difficulté. S'ils parviennent tous à atteindre le sommet, tous méritent un 20/20, car tous aptes à parvenir à atteindre ce but qu'est d'être sur le sommet. Pourquoi ? Parce que l'un atteindra l'objectif par la force physique tandis que l'autre l'atteindra par la ruse et par la meilleure stratégie.

C'est pareil pour un exercice de mathématiques : la commande est celle de résoudre cet exercice. Mettre une note va apporter quoi : savoir votre pourcentage de réussite ? La belle affaire ! Évaluer qualitativement en établissant un bilan de ses points forts et de ses points faibles est déjà une information bien plus pertinente pour l'élève car il aura des repères bien plus objectifs pour savoir comment progresser.

Les élèves se comparent par ailleurs très bien en échangeant leurs informations à la fin d'un devoir pour savoir qui a mis quoi. Dans la vie professionnelle, c'est cette démarche qui est la plus payante.

C'est pour ces raisons que je suis complètement pour la suppression des notes et d'évaluer les élèves selon une grille qualitative et de leur indiquer un niveau.

* pour le redoublement, j'y suis également très peu favorable car c'est une énorme perte de temps pour pas grand chose. Je m'explique : vous prenez un élève qui a 08/20 de moyenne donc le conseil de classe va prononcer le redoublement, et un autre élève va passer avec 10/20. En terme de taux d'acquis, l'un a 40 % et l'autre 50 %. Vous allez faire perdre une année entière à un élève juste pour combler les 10 % qui lui ont manqué pour être dans le critère de passage dans une classe supérieure ? En analysant de plus près, peut-être qu'il a une ou deux disciplines où il est très faible et le reste est acceptable. Avec des cours de soutien ou un horaire renforcé l'année d'après, l'élève pourra très bien parvenir à s'en sortir alors qu'aucune garantie de celui qui a eu 10/20 ne sera acquise pour suivre correctement.

J'ai eu des connaissances et j'ai rencontré cette expérience d'une année catastrophique à l'école en sachant parfaitement que redoubler ne m'aurait servi à rien. Un établissement a pris le risque de m'accepter dans une classe supérieure alors que je n'avais pas du tout le niveau. Conscient de cette difficulté, j'ai relevé le défi et mes notes étaient dans la quadrature inverse de celles de l'année précédente. Comme par exemple dans les progrès que j'ai eus dans la maîtrise d'une langue étrangère : à l'école j'étais dans les plus faibles et c'est en allant dans le pays que mon niveau s'est nettement amélioré. Cet exemple de passage à vide et de regain d'efficacité peut se rencontrer dans bien des situations y compris professionnelles. Là encore, être nul à l'école nous condamne t-on à être toujours nul ? Ce sont des questions importantes à se poser. Ce ne sont pas les notes qui ont été le meilleur indicateur mais la plus grande maîtrise des évaluations à réaliser. Concrètement, qu'est-ce qui est le plus important : avoir 18/20 en anglais par exemple ou être capable de converser aisément avec un anglais natif ? L'un n'est qu'un vulgaire chiffre, alors que l'autre montre notre capacité réelle à maîtriser une langue vivante. La portée n'est pas du tout la même.

Je ne dis pas que de ne pas redoubler avantage l'élève pour éviter de lui faire perdre du temps et lui rend service. Mais je pense qu'il peut être mis d'autres alternatives pour retravailler ses points faibles que de décider bêtement d'un redoublement.

Un élève peut se louper parce qu'il a des ennuis personnels, que le programme ne l'inspire pas, qu'il a un mal-être dans une classe ou parce que le type de pédagogie n'est pas adapté à sa façon d'assimiler les notions enseignées. La façon que le système scolaire juge chaque élève est complètement stupide, immature et inefficace pour malheureusement beaucoup d'élèves.


_._._._._._._._._._._._


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 10338
Localisation : ici ou là

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par troubaa le Mar 17 Fév - 5:39

Justement il ne faut aps s'arreter au principe de hit parade. La notation doit servir à évaluer et à adapter l'enseignement et non à lcasser et sanctionner

Par exemple tu fais un devoir rude :
10 élèves ont plus de 12 : Ils peuvent passer au proramme suivant
10 élèves ont entre 8 et 12 : On doit approfondir les connaissance
10 élèves ont moins de 8 : On doit réexpliquer l'enseignement.

A l'heure actuelle oui le système de notation ne sert qu'à faire un hit parade mal sain et quelque soit le résultat on passe au programme suivant sans tenir compte des résultats pour adapter l'enseignement. Pour moi le problème n'est pas la notation mais ce qu'on en fait.


_._._._._._._._._._._._


«L'optimiste voit le meilleur partout et ne veut pas entendre parler du pire ; le pessimiste voit le pire partout et ne veut pas entendre parler du meilleur. » – Michel Onfray
avatar
Invité
Invité

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Invité le Mar 17 Fév - 7:35

et le "on", c'est qui ?


Le plus souvent, les parents.
Je pense que les professeurs ont depuis loooongtemps compris qu'il faut aider les élèves en difficulté, féliciter ceux qui font des efforts pour arriver juste à la moyenne...

Je pense à mon cadet qui a eu une période difficile, et un professeur lui a donné des cours particuliers gratuits pendant des mois, pendant les récréations.

J'en profite pour exprimer mon immense reconnaissance à tous les professeurs dévoués, passionnés par leur travail et qui se donnent à fond pour éduquer les enfants, souvent contre les dérives des parents, qui "montent" même parfois leurs enfants contre les professeurs.
Leur boulot est ingrat, ils sont peu reconnus, alors qu'ils sont des personnes déterminantes pour l'orientation de nos enfants.  Pas étonnant que le métier n'attire plus les éléments de valeur...
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Dim 1 Mar - 9:43

Vieux Lion, le vieux croûton est encore "dans le vent"! Les parents d'élèves veulent qu'on maintienne le système des notes; et ils s'insurgent contre les nouveaux rythmes scolaires; outre qu'ils coûtent cher aux collectivités, ils "éparpillent" encore davantage l'attention et l'attrait des gosses pour l'enseignement. Tout ça ne pouvait sortir que du cerveau d'un philosophe...Quand je vous dis qu'il faut un paysan aux mains burinées pour conduire un pays et pas ces esprits de haut vol qui ont perdu le contact avec le terrain...

http://www.nordeclair.fr/info-locale/ecoles-les-francais-veulent-garder-les-notes-mais-pas-jna60b0n652287
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12917

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par loli83 le Dim 1 Mar - 10:24

j'ai beaucoup apprécié le message de Kamelo , je partage entièrement pour la question du redoublement ( souvent inutile et même nocif à cause de la perte inutile d'une année , j'ai eu aussi le cas avec mes fils ) , je partage aussi sur ce à quoi devrait servir les notes : une évaluation avant tout et non une compétition ( donc je suis favorable à une suppression du classement , mais à l'indication de la moyenne de la classe ) , ceci dit je reste favorable au maintien des notes , tel autre système serait fastidieux pour le professeur ou tel autre équivalant à celui des notes chiffrées

je trouve aussi que l'exemple de l'absence de la notation en maths est un mauvais exemple , car en maths , pas de polémique : ou bien le résultat est juste ou il est faux , et le raisonnement pour aboutir à ce résultat doit figurer et de la façon la plus directe possible  , donc la note dans ce cas traduit directement le niveau pour cette partie du programme de maths

il est vrai aussi comme le dit Gaston que la majorité des parents est pour le maintien des notes ( avec de bonnes ou de mauvaises raisons , mais c'est un fait ) et alors là la question "des nouveaux rythmes scolaires " c'est l'unanimité ! aussi bien enfants , que parents , que professeurs : c'est une mauvaise réforme que tout le monde déplore

si les socialistes perdent les élections ce sera en bonne partie à cause de ces rythmes scolaires inappropriés et souvent mal appliqués, je constate par exemple chez mes petits voisins que leurs séances de sport sont placées le matin alors que dans la réforme cela devait être réservé à l'après midi )...
avatar
geveil
Prince des Cieux

Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 81
Messages : 3435
Localisation : l'univers donc nulle part

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par geveil le Mar 3 Mar - 20:03

Il n'y a pas grand chose à ajouter, tout a été dit ou presque, je voudrais tout de même insister, auprès de Gaston, notamment, que la compétition peut être source de graves problèmes, ainsi, dans la série " Grey's anatomy", les élèves chirurgiens sont en compétition, si bien qu'ils se volent des patients, font de la lèche pour assister à une intervention où ils espèrent apprendre du nouveau, et les chirurgiens aussi sont notés par le chef de l'hôpital, ça peut mener très loin, y compris au licenciement ou même à la mort de patients.
La coopération serait à mon avis, beaucoup plus "payantes", y compris au niveau financier, car la réputation de l'hôpital y gagnerait et donc l'afflux de patients.


_._._._._._._._._._._._


Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Mer 8 Avr - 18:40

Quelques réflexions pleines de bon sens de J-P Brighelli (Marianne).
Réforme du collège? "On vide encore un peu de leur substance les savoirs fondamentaux et on amuse la galerie avec des pédagogies périphériques...Le divertissement permanent que l'on nous propose déstructure sans que l'on ait été structuré. Il décervèle des écervelés".
" On n'apprend bien l'anglais ou l'espagnol qu'en maîtrisant le français - ce qui est loin d'être le cas, les 18 % d'analphabètes à l'entrée en sixième étant, de l'aveu du ministère, tout aussi nombreux à la fin de la troisième. Depuis 1985, plus de cinq cent heures de français ont disparu des programmes du collège au nom de l'inter disciplinarité..."

"Objectif non avoué, mais évident de ces manipulations linguistiques: combattre l'élitisme au nom de l'égalitarisme..."
"...Najat Vallaud-Belkacem sera alors dans les notes de bas de page de l'histoire des cataclysmes."
Une analyse que je partage entièrement. On est en train de détruire l'école ; une idéologie nuisible.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7481
Localisation : Dijon

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par gaston21 le Lun 27 Avr - 10:36

Un article de Pascal Bruckner que je partage entièrement. Le travail de sape contre les méthodes classiques d'éducation continueront-ils encore longtemps? Les langues, l'Histoire et même les fondements de ce qui a fait la France! Et partout des écrans au lieu du crayon, des images... Bah, ça fera le bonheur des ophtalmos et des opticiens! Curieux que personne n'en parle...La France est en train de perdre son âme! Et celle-là n'est pas immortelle...J'aimerais connaître vos réflexions sur ce sujet si important.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/04/25/31003-20150425ARTFIG00143-pascal-bruckner-les-nouveaux-programmes-d-histoire-ou-l-effacement-de-la-france.php

Contenu sponsorisé

Re: Faut-il supprimer les notes à l'école?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 20:13