LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Partagez
avatar
Invité
Invité

Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Sam 22 Nov - 10:18

Par exemple les limites à l'expression.
Je ne supporterais pas de participer à un forum où je ne pourrais pas dire certaines choses, comme mon avis sur dieu ou les religions.
Par contre, j'accepte de ne pas formuler d'insulte. Parfois, ça "sort" quand même, mais je le regrette toujours.

Voici ce que disait elaine à propos de la façon son expérience de "tête de turc" dans un autre forum, où elle s'est accrochée malgré l'hostilité débridée de ses modérateurs, qui l'injuriant sans cesse
elaine a écrit:Et plier, ce n'est pas humiliant, c'est même libératoire, c'est intégrer un mode d'emploi et apprendre à jouer avec .

Se sentir plus libre parce qu'on accepte des limites dépassant celles qu'acceptent nos convictions, n'est-ce pas contradictoire ?


La question se pose aussi au niveau physique, quand notre corps est privé de certaines possibilités...
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Sam 22 Nov - 18:03

c'est un beau sujet de débat

ça demande reflexion pour bien formuler ma réponse , j'y reviendrai
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 8533
Localisation : France

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par komyo le Sam 22 Nov - 18:22

Le sujet n'est peut etre pas tout a fait là, mais il me semble que quand on s'impose des limites on est paradoxalement plus libre.
Après si tu parles des limites mises par des tiers, cela dépend bcp de la nature de celles ci.



_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Sam 22 Nov - 18:33

komyo a écrit:Le sujet n'est peut etre pas tout a fait là, mais il me semble que quand on s'impose des limites on est paradoxalement plus libre.
Après si tu parles des limites mises par des tiers, cela dépend bcp de la nature de celles ci.


je pense que le sujet de leela englobe les deux cas

pour le premier ( limites posées soi même ) je suis d'accord avec toi komyo , au final paradoxalement on est plus libre puisque l'on n'a plus à réfléchir à chaque fois à ce que l'on doit dire ou faire ou ne pas faire  

pour le deuxième cas , limites fixées par les autres , c'est plus délicat , mais soit on les accepte, on se soumet et on en revient au même schéma , ça nous libère d'éventuels états d'âmes ou hésitations , mais soit on ne les accepte pas et là ou on se retire ou on lutte

mais pour la lutte , ce n'est pas gagné

et puis certains font semblant de se soumettre et enfreignent ensuite les limites et c'est là qu'il y a du grabuge , moins que dans la lutte ouverte mais perturbations plus ou moins graves quand même
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Le Repteux le Sam 22 Nov - 19:52

À Bulle qui me disait que j'étais limite, je lui répondais que si personne ne les transgressait jamais, il n'y aurait plus d'évolution sociale. Elle n'a pas répondu, et elle m'a donné de la corde. Par exemple, sur la route, les limites sont pour la majorité, car s'il y avait trop de monde qui les transgressait, il y aurait plus d'accident. Si tu les dépasses et que tu te fais prendre, à toi de comprendre que tu as pris un risque et que c'est de ta faute, car faire comprendre aux autres que tu veux innover, c'est beaucoup plus long et incertain.


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
Invité
Invité

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Sam 22 Nov - 20:12

ok le repteux, mais la question n'est pas de savoir si les règlements sont utiles, ou non.
Relis là, stp Wink

Lola
oui, ma question englobe tous les cas, même ceux que je n'ai pas mentionnés.  Elle est générale: est-on (ou: se sent-on) plus libre quand on accepte des limitations de notre liberté ?
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Le Repteux le Sam 22 Nov - 20:47

Je me sens libre, mais je n'ai jamais fait comme tout le monde, et je suis dans un pays qui ne possède pas autant de règles que les vieux pays comme on dit ici. Accepter les règles alors que je vois bien que je suis différent de tout le monde? Non merci! Tant que ça ne fait de mal à personne, naturellement! Quand on accepte une règle, c'est qu'on y est forcé. Comment fait-on pour se sentir libre d'être forcé, ça, je n'en ai aucune idée!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par elaine 23 le Dim 23 Nov - 9:20

On accepte plein de règles, du simple fait d'être baigné par un milieu donné . La liberté, c'est la transgression responsable,ou l'adoption rationnelle par consensus raisonné .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Dim 23 Nov - 9:28

l'adoption rationnelle par consensus raisonné
en quoi est-ce qu'elle te fait sentir plus (ou moins) libre ?

Je vous lis tous et je réfléchi... Je n'ai pas de réponse précise encore, à donner.

Je pars de l'idée qu'accepter ses limites est libératoire, parce si on dépense toute son énergie à se battre contre des limites, à pester contre elles, on ne peut pas explorer les possibilités qui nous restent, ou à en inventer de nouvelles.

D'autre part, se battre contre des limites inutiles, artificielles ou nocives est indispensable et libératoire.
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par elaine 23 le Dim 23 Nov - 9:35

volà: question de discernement personnel. Ce qui libère, c'est de faire les choses parcequ'on les reconnait utiles, pas parce qu'on y est contraint .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Dim 23 Nov - 10:13

donc accepter les contraintes est en tous cas libératoire pour l'esprit et les émotions (absence de pensées négatives)

Mais dans quelles limites doit-on accepter les contraintes, et surtout, comment se libérer de celles qui sont vraiment ... contraignantes, par exemples les limites physiques dûes à la maladie ou au handicap ? Comment les dépasser pour accéder à un espace de liberté où on se sent libre ?

Je pense, chère elaine, que tu aura des choses intéressantes à nous transmettre: ton témoignage sera précieux, ainsi que ceux d'entre vous qui en vivent aussi.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Dim 23 Nov - 10:38

lola a écrit:pour le deuxième cas , limites fixées par les autres , c'est plus délicat , mais soit on les accepte, on se soumet et on en revient au même schéma , ça nous libère d'éventuels états d'âmes ou hésitations , mais soit on ne les accepte pas et là ou on se retire ou on lutte

ce que j'ai dit ci dessus , pour moi s'applique aussi aux contraintes induites par la maladie ou le handicap , donc dans ce cas le retrait c'est le suicide , l'alcoolisme ou la drogue dure ( deux formes de suicide lent )

et la lutte c'est la recherche de solutions par des méthodes inhabituelles , peu connues , qu'elles proviennent des progrès de la science ( prothèses performantes pour le handicap par exemple ) ou d'anciens remèdes ou recettes de grand-mères , ou encore la recherche de moyens financiers quand on en manque ( appels aux dons , etc...)
avatar
Invité
Invité

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Dim 23 Nov - 11:34

je pense aussi aux possibilité de l'esprit: on peut s'envoler très loin, avec son esprit Wink
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par elaine 23 le Dim 23 Nov - 12:10

oui, Leela . plus je vieillis, plus je pense que le coeur et la vie affective - le spirituel est encore de l'affectif- sont les seules chances de survie durable . S'il y a survie, ce sont ces liens d'amour, d'empathie, de sensibilité partagée, qui les conservent, ici-bas et- qui sait- au-delà, va savoir sous quelle forme . Mais ce qui unit deux électrons frères est indestructible...
La liberté, pour moi, ne pose pas de problême . L'incapacité physique et intellectuelle, si . ( à suivre)


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par elaine 23 le Dim 23 Nov - 15:09

Accepter des limitations chaque jour plus humiliantes et inconfortables, apprend à apprécier l'amour dont on est entourée. On en rit, en famille, on plaisante mes distractions, on me houspille, gentiment . Moi, qui ai été toujours chef de famille, je lâche les rênes et mange ma langue pour ne pas être désagréable, critique, exigeante . C'est un exercice de lâcher prise mais pas sur le plan de la liberté. La liberté n'a jamais été un problême pour moi : j'ai aimé être utile, servir même et ne m'en suis jamais sentie brimée, au contraire . Il y a une dignité que rien ne peut vous ôter, une liberté essentielle à l'humain en nous . Je ne m'identifie pas à mon corps ( bon: c'est vrai que je préférais être séduisante et désirable, mais ça m'oblige à séduire autrement!) . Ce qui est, est, et il faut faire avec , voilà . J'ai toujours essayé de faire au mieux avec ce que j'avais : c'est ça, la liberté .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8955
Localisation : Dijon

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par gaston21 le Dim 23 Nov - 17:25

Ah, elaine, si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer! J'admire vraiment ta sagesse! Eh bien, moi, malgré mon caractère de cochon et ma volonté de m'affranchir, je ne me suis jamais senti libre! J'ai toujours rencontré des barrières dans lesquelles je me prenais les cornes! Le sentiment de liberté est une douce illusion. Et même dans le suicide, on ne trouve pas la liberté; On ne se suicide que parce qu'on y est contraint par des contraintes physiques ou mentales. Accepter des limites, c'est déjà aliéner sa liberté.
On n'est pas plus libre en acceptant des limites, on est moins contraint!

"Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,
Le créancier, et la corvée
Lui font d'un malheureux la peinture achevée." a écrit la Fontaine...Et il a mis la femme en premier!
Il devait avoir ses raisons...
"Gaston, tu me les ramènes, ces patates?"  Où donc se trouve ma liberté...
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Le Repteux le Dim 23 Nov - 17:35

Élaine a écrit:c'est vrai que je préférais être séduisante et désirable
J'ai décidé de laisser tomber la séduction, c'est déjà ça de pris. Pour les capacités physiques, à part mon angor qui me restreint un peu, j'ai encore de bons réflexes et une bonne souplesse. Mais pour les capacités mentales, moi qui n'ai jamais eu une bonne mémoire, ça ne s'améliore pas, alors je mise sur mon imagination et l'habitude que j'ai prise de m'en servir pour me valoriser. Autour de moi, les vieux n'admettent pas que leurs capacités mentales diminuent, et ils se mettent dans l'embarras à cause de ça: ils ne font pas confiance aux plus jeunes alors qu'ils devraient. Quand on vieillit, je crois qu'il faut accepter ses propres limites et ne pas voir l'aide qu'on nous propose comme une limite qu'on nous impose. Je me demande comment je vais me comporter si j'arrive à 90 ans comme ma mère. Aurais-je encore de l'imagination?
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Dim 23 Nov - 21:13

je suis comme Elaine , je n'ai pas de problème avec la liberté , pour moi être libre est quelque chose d'essentiel , de vital même , ce qui n'empêche pas que je peux accepter volontairement des limites qui sont pour mon bien , une fois que je les ai acceptées , elles ne me posent plus de problèmes
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par elaine 23 le Lun 24 Nov - 8:00

On a beau faire, le corps est une limitation et l'intelligence qui nous est impartie, une autre . On n'a pas à s'en libérer , sauf en se suicidant. Par contre, on peut toujours utiliser le mieux possible les capacités dont on dispose : les limites sont là, infranchissables . Le débile mental n'est pas plus libre d'etre intelligent que le cul de jatte de gagner une course à pied . Le plus urgent est de faire l'inventaire et de gérer au mieux, à l'intérieur de ses propres frontières, ce qui est son génie propre en puissance . C'est cet effort-là qui est libérateur, en élargissant les limitations , en particulier culturelles .


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
Invité
Invité

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Lun 24 Nov - 8:29

Le plus urgent est de faire l'inventaire et de gérer au mieux, à l'intérieur de ses propres frontières, ce qui est son génie propre en puissance . C'est cet effort-là qui est libérateur, en élargissant les limitations , en particulier culturelles .
je m'aligne sur ce résumé là, parce qu'il va au-dela de la simple acceptation des limites.

Les deux sont nécessaires:
- accepter les limites qu'on ne peut pas changer, et essayer d'utiliser au mieux nos possibilités, et
- essayer de repousser les limites, ou trouver d'autres voies pour s'en échapper

C'est aussi très bien résumé dans cette "prière", qu'on attribue à pas mal de sages:


Donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne puis changer,
Le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse pour connaître la différence entre les deux.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Lun 24 Nov - 12:00

Donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne puis changer,
Le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse pour connaître la différence entre les deux.

j'aime beaucoup aussi ! cheers

et très utile et profitable quand on l'applique
avatar
Invité
Invité

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Invité le Lun 24 Nov - 12:15

ouaip: elle m'a souvent servi Wink

Je changerais juste un mot: à la place de "donnez moi", je mettrais "j'essaie d'acquérir", parce qu'il s'agit bien d'une démarche volontaire, un travail sur soi pour augmenter son niveau de conscience, et qui n'est jamais fini.

Il ne peut pas venir de l'extérieur et nous tomber dessus comme un cadeau, même si certains sont incontestablement plus doués que d'autres. L'éducation joue pour beaucoup.

On en vient à la conclusion que la sensation de liberté vient d'un ensemble de facteurs

- d'une part, l'acceptation de ses limites et la capacité d'exploiter au mieux ses possibilités
- d'autre part, la possibilité d'en changer certaines
- ou la possibilité de découvrir d'autres espèces de liberté, par exemple spirituel

Chacun de ces 3 point méritent des développement et des exemple concrets.

Sans occulter le fait que pour avoir la possibilité de réfléchir à tout cela, on ne doit pas avoir trop faim, ni subir des limites artificielles intolérables, bien sûr.
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 85
Messages : 8955
Localisation : Dijon

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par gaston21 le Lun 24 Nov - 17:11

Le Repteux, serais-tu devenu bouddhiste? Accepter ses limites...Une limite, c'est fait pour être franchie! Et plus on accepte une limite, plus elle se renferme sur la bête! Et, progressivement, tu te retrouves ficelé comme un rôti! Ta mémoire flanche...Raison de plus pour la faire travailler! Tes jambes faiblissent...Raison de plus pour marcher! Ta vue baisse...Raison de plus pour les "mater" Ton angor? Une bonne épectase t'en débarrasse d'un coup! Tu aurais même une mort papale!

http://sachatchenko.voila.net/Epectase.htm
avatar
Le Repteux
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 72
Messages : 5231
Localisation : Val David, Québec

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Le Repteux le Lun 24 Nov - 17:29

Je ne m'astreint pas à défoncer les barrières, je préfère les contourner. Tous les chemins mènent au même endroit de toute façon: devant une autre barrière!


_._._._._._._._._._._._


Sondage Universel sur la guerre ("Espérez-vous qu'il n'y ait plus de guerre un jour, OUI ou NON?")
Partagez-le sur les réseaux sociaux!

La Reptation
La Relativité pour les repteux
L'Athéisme pour les repteux
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Lun 24 Nov - 20:11

zut , mon message est passé à la trappe

je disais en gros pour Gaston , qu'il parlait plutôt des concessions que des limites , ça y ressemble mais la différence c'est que les concessions n'ont pas de ...limites Wink
avatar
elaine 23
Prince des Cieux

Féminin Date d'inscription : 21/09/2012
Messages : 4761
Localisation : Au pied du canigou

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par elaine 23 le Mar 25 Nov - 8:11

il s'agit de connaitre, pas d'accepter les limites .Mieux on les connait, mieux on les contourne!


_._._._._._._._._._._._


"Il faut imaginer Sisyphe heureux" . Albert Camus
L'homme droit creuse droit avec un outil de travers . L'homme de travers creuse de travers avec un outil droit (Inconnu)
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 14497

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par loli83 le Mar 25 Nov - 9:28

là Elaine tu parles de limites qui nous sont imposées de force ,

celles que l'on s'impose volontairement, pour une raison ou pour une autre, cela n'aurait pas de sens de les contourner , par contre on peut décider de les supprimer

Contenu sponsorisé

Re: Est-on plus libre quand on accepte des limites ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 23 Oct - 3:50