LA TABLE RONDE

Spiritualité, Bonheur et Quête du Graal


Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Partagez
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9114
Localisation : ici ou là

Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par troubaa le Lun 17 Nov - 23:18

La revue des anciens élèves de l’École Polytechnique, La Jaune et la Rouge, publie un très intéressant article de Pascal Rémy, ingénieur X de la promo 1980 et diplômé du MIT, PDG de la société parapétrolière française SNF, leader des « fluides alternatifs à l’eau » pour extraire les gaz et pétroles schistes, avec, tout de même, 2,8 Mds de CA et 45% de parts de marché au plan mondial.

Cet article détaillé démonte plusieurs mythes fondateurs de la désastreuse politique énergétique actuelle. Je vais en résumer l’essentiel, avec mon commentaire en prime.

Préalablement, pour ceux qui rejetteraient ce propos parce qu’il vient de « l’industrie pétrolière », sachez que contrairement aux scientifiques de faculté, qui ne risquent pas grand chose en se trompant, les industriels dépendent, pour vivre, de la justesse de leurs analyses. On peut donc considérer que ce qu’ils expriment, quand bien même ils peuvent se tromper, est moins suspect de biais politicien que les prises de position à l’emporte pièce d’un élu en mal de publicité, ou même d’un scientifique universitaire dont les éventuelles erreurs ne prêtent à aucune conséquence en termes personnels.

L’auteur s’en prend d’abord à la théorie du Peak Oil :

« Les hydrocarbures sont notre marché en plus forte expansion et nous considérons que cette expansion n’en est qu’à son début. C’est un secteur où la technologie et l’innovation jouent un rôle de plus en plus important. Contrairement au discours dominant répandu en France, les hydrocarbures sont considérés à peu près partout ailleurs dans le monde comme un secteur d’avenir. Le récent rapport du groupe Exxon Mobil sur l’énergie en 2040 – rapport qui fait référence en la matière – rappelle quelques évidences mal connues ou délibérément ignorées en France :

- En 2040, le pétrole et le gaz constitueront encore 60% de l’approvisionnement total en énergie de la planète et le gaz sera devenu la deuxième source d’énergie, derrière le pétrole et devant le charbon.

- Les réserves exploitables de pétrole du globe sont évaluées par l’institut américain US Geological Survey à 125 années de consommation. Le même institut évaluait ces réserves à 55 années en 1980.

- Les réserves exploitables de gaz sont estimées à environ 200 années de consommation.

- En 2040, la part du nucléaire dans le mix énergétique mondial aura triplé alors que la part des énergies dites renouvelables restera inférieure à 4%.

Ces données montrent que le monde est loin de manquer d’hydrocarbures et que la notion de « peak-oil » est un concept des années 80 quelque peu dépassé. Comme toutes les thèses malthusiennes, cette notion néglige l’impact des avancées technologiques qui repoussent continuellement les limites des ressources économiquement rentables. Or, les investissements des compagnies pétrolières en exploration-production sont à des niveaux historiques et ont atteint 700 milliards de dollars en 2013 contre 500 milliards il y a trois ans. »

Ainsi donc, la peur de manquer d’hydrocarbures ne serait pas fondée… Quels médias vous en parlent ?

M. Rémy s’en  prend en suite à l’ineptie des objectifs de la politique énergétique française.

« (…) L’objectif « Facteur 4 » est une pure hérésie. Rappelons que cet objectif consiste à réduire par quatre les émissions de CO2 en 2050. Pour y parvenir le gouvernement a prévu de réduire de moitié la consommation totale d’énergie en France. Or ceci ne peut se faire que par des investissements massifs non rentables dans la production et la consommation d’énergie. Cela pourra peut-être créer quelques faux emplois mais diminuera massivement la compétitivité de notre pays, réduira le niveau de vie et augmentera le chômage. Comme l’expliquait Alfred Sauvy en 1960, « remplacer les camions par des brouettes » donne l’illusion de créer des emplois mais dégrade en fait la compétitivité du pays.

(…)

Par ailleurs, la France est un des pays industrialisés dont l’efficacité énergétique est la meilleure et la production de CO2 la plus faible. La France n’a donc aucune obligation morale de réduire rapidement sa consommation d’énergie et ses émissions de CO2. Sur le plan pratique les efforts que pourrait faire la France sont insignifiants face au risque climatique, si tant est que celui-ci soit avéré. »

À l’appui de cette dernière affirmation, voici un graphe des émissions de CO2 par pays du G20. La France pourrait s’arrêter d’émettre du CO2 demain que personne ne s’en apercevrait.



Pour terminer, l’obscurantisme Français concernant les hydrocarbures « de roche mère », en clair, de schistes, n’est pas épargné :

« Enfin la position du gouvernement1 qui a interdit toute évaluation du potentiel disponible en hydrocarbures de roche mère est le comble de l’ineptie. Même l’inquisition n’avait pas interdit l’utilisation de la lunette sous Galilée ! Or, les gaz et pétrole de schiste sont en train de devenir l’arbitre du développement économique de la planète et la France ne pourra pas s’en passer.

Grâce aux hydrocarbures de roche mère, les États-Unis vivent un véritable changement de paradigme énergétique. En 2013, la production américaine de pétrole a dépassé les importations. Les USA, qui étaient le premier importateur de pétrole au monde avec 12 mbj sont retombés à 7,5 mbj en 2013 tandis que la production a dépassé 8 mbj, dont la moitié en provenance du pétrole de schiste. À horizon quatre à cinq ans, les USA pourraient ne plus importer que 1 à 2 mbj. Ils seront également rapidement exportateurs de gaz. Le choc de compétitivité lié à la faiblesse du prix du gaz va permettre de réindustrialiser le pays. Et ceux qui considèrent en France qu’il s’agit d’une bulle spéculative sont soit ignorants, soit de mauvaise foi : c’est parce qu’il y a trop de gaz produit aux USA que les prix ont chuté.

Enfin, concernant l’impact environnemental de la fracturation hydraulique et contrairement à l’idée répandue en France, il y a très peu d’incidents aux USA. Il s’y fore plus de 10 000 puits par an et les contentieux se comptent sur les doigts d’une main. Il y a peu d’incidents et ceux-ci sont peu graves. L’essentiel concerne les bassins de décantation des eaux usées qui sont parfois mal conçus. Les forages eux-mêmes ne sont pas dangereux. Comme toute industrie, il y a des risques mais il faut faire confiance aux industriels pour les maitriser. »

L’auteur conclut sur la nécessité d’extirper le débat énergétique des conceptions irrationnelles qui le gouvernent aujourd’hui, et de le replacer dans le champ de l’économie en priorité. Je ne saurais mieux dire.

L’article n’apprendra pas nécessairement grand chose de nouveau aux lecteurs réguliers d’Objectif Liberté ou de Contrepoints, mais il est intéressant car il émane de professionnels reconnus et s’adresse à un public d’une grande culture scientifique et technologique (Ingénieurs de l’X) mais dont la plupart ont des cursus professionnels opérationnels au sein d’entreprises où il n’est pas facile de bâtir des carrières entières sur des idées scientifiquement infondées. La crédibilité du message ne pourra donc pas être évacuée d’un revers de manche par ceux à qui il déplait.

On peut même dire que le scepticisme climatique ou relatif à la transition énergétique se développe rapidement au sein de groupes d’ingénieurs issus de notre plus prestigieuse grande école. À l’instar d’un grand scientifique et écologiste allemand, Fritz Vahrenholt, déjà évoqué ici, ils s’aperçoivent que la réalité climato-énergétique ne correspond pas aux affirmations péremptoires du GIEC ou aux idées dominantes dans les médias de grande diffusion, et que suivre aveuglément ces messages erronés peut notamment  leur faire perdre beaucoup d’argent.

Espérons que l’influence des X au sommet de l’État permettra enfin de convaincre quelques gouvernants bien avisés de reconsidérer les mauvais chemins énergétiques dans lesquels la France est actuellement conduite par une classe politique en grande majorité incompétente.
Source

L'article d'origine : http://fr.scribd.com/doc/246405647/Revue-polytechnique-transition-energetique-pdf


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6194
Localisation : France

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par komyo le Mar 18 Nov - 9:09

C'est bourré de bullshit en terme d'informations cet article. Passons sur le conflit d intéret, largement évident concernant l'auteur. Il reste quoi
le fait que ce soit un X ce qui justifierait l'argumentaire...

Quitte a prendre un non écolo titré et au fait des chiffres actuels, autant aller voir les information du coté de http://manicore.com/

http://manicore.com/documentation/petrole/pic_passe_petrole.html
http://manicore.com/documentation/petrole/pic_futur_petrole.html
http://manicore.com/documentation/petrole/non_conv.html
http://manicore.com/documentation/petrole/gaz_non_conv.html



quant au gds, depuis la chute des cours la plupart des cies etats uniennes sont en train de déposer leur bilan, les estimations de reserve, toutes faites par les états unis sont en train de rendre l'ame.


Je reste persuadé que cela ne fait que repousser le problème dans le temps de quelques années.
On ferait mieux de mettre l'argent économisé dans la recherche de nouvelles solutions, fusion, hydrogène, and so on !
Plutot que de continuer dans cette voie de garage !
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7051
Localisation : Dijon

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par gaston21 le Mar 18 Nov - 11:15

Les X, j'en ai connu beaucoup; oui, ça vaut largement les caïds de l'ENA, ceux qui font dérailler les trains à Brétigny...Mais ils sont comme les autres quand ils sont dirigeants d'une boutique; ils défendent leur morceau de lard! Et là, c'est évidemment le cas; tout ça me rappelle mon adjoint de Vichy, un X, dont je me suis toujours demandé s'il connaissait ses tables de multiplication. Les grosses têtes ne sont pas toujours bien équilibrées! Les chiffres que ce monsieur avance sont tout à fait fantaisistes.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9114
Localisation : ici ou là

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par troubaa le Mar 18 Nov - 13:01

haha c'est marrant je m'attendais à cette réaction anti -élite. Certains croient que c'est en écrasant les autres qu'on se grandit.... C'est connu pour etre polytechnicien faut etre un con.... et pour avoir le cv et la reussite de ce mec un super con !
D'ailleur le concours d'entrée à polytchnique lsl prennent le plus con. hein gaston tu vois un autre critère de sélection ? C'est d’ailleurs pour cela que tu n'as pas fait polytechnique par ce que tu n'es pas assez con.... Mais c'est sur que quand un polytechnicien merde, ce n'est qu'un homme après tout, on crache à la gueule de toute la corporation. Mais quand l'A380 décolle on n'entend plus gaston leur cracher dessus....C'est la mentalité française anti-élite On dirait kassovitz l'autre soir chez ruquier. Même niveau ras des pâquerettes. Même mentalité de scrogneugneu de donneur de leçon.

Sinon n'est ce pas toi dernièrement qui disait komyo qui'il fallait chercher l'info auprès des pros ? Celui là il n'est pas bien ? Trop pro ? trop intelligent trop doué ? trop concerné ? Son savoir n'a pas d’intérêt et d'importance.... ce rejet vient peut être parce que il ne colle pas avec le discours conformiste ?

J'aime bien tes liens. C'est justement l'analyse malthusienne qu'il dénonce. On prend des chiffres du passé, des chiffres actuel et on tire des conclusions pour le futur. Sans se soucier de la moindre évolution du moindre changement. C'est la base de tous les scénarios catastrophiques que nous servent les tenants de l'apocalypse annoncée depuis.... 30 - 50 ans 100 ans 2000 ans ?

Tiens le prix du pétrole chute. Mais pourquoi donc ?
Augmentation de la production mondiale
Et pourquoi donc ?
Parce que certaine extraction qui n’était pas rentable à 50$ le baril le devienne à 80-100 ou 120$ le baril.
Donc la production augmente. Le pic disparaît. Les prix chutent. Jusqu'à ce que la production baisse parce que certains puits ne sont plus rentables et sont fermés le pic réapparait et hop les prix montent...
etc.

Il dit quoi le X ?
1) qu'il n'y aura pas de pénurie de pétrole à venir d'ici 120 ans. Et pour cela il s’appuie sur un rapport d'analyse. (mais ce sont des vendus ces des experts.... en plus ils doivent être diplômé l'horreur...! )
2) Que le gaz de schiste peut être exploité sans de graves problèmes sauf accident. Accident hyper médiatisé et généralisé.
3) Que nous sommes tous manipulés par les médias qu'ils soient officiels et officieux car l'info distillé sur ce problème, surtout en France, est partiale.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6194
Localisation : France

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par komyo le Mar 18 Nov - 13:07

Décidément tu racontes n'importe quoi. Le lien que je t ai donné est celui d'un polytechnicien et il est autrement mieux documenté que la propagande dont tu te fais le vecteur


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9114
Localisation : ici ou là

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par troubaa le Mar 18 Nov - 14:32

ha oui c'est vrai on répondait la meme chose à dan : Comme je ne suis pas d'accord avec toi c'est que tu racontes n'importe quoi.

Ensuite je ne fais pas de propagande je divulgue d'autres analyses, d'autres études qui interpellent.

Moi je t'ai apporté une autre analyse que celle communément entendu dans tous les médias. Comme quoi deux X peuvent avoir des analyses différentes.
L'un dénonce l'analyse malthusienne qui consiste à prendre des données actuelles et à les projeter dans le futur comme le fait Jancovici. On connait ce type d'analyse c'et l'analyse qu'on nous surine à longueur de temps.

Maintenant l'auteur de l'article parle aussi de la transition énergétique voulue par la France. Transistion énergétique qui peut s’avérer totalement inutile à l'échelle planétaire compte tenu du faible degré de pollution au CO2 émis par la France.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
gaston21
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 84
Messages : 7051
Localisation : Dijon

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par gaston21 le Mar 18 Nov - 16:48

Il m'est arrivé de rencontrer des X intelligents! Celui que je cite était l'exception! Et je mets les X-Mines ou Ponts très au-dessus des couvées de l'ENA. Troubaa, ne déforme pas ma pensée. Pour le reste, je rejoins l'opinion de Komyo. Ce sont des chiffres fantaisistes.
avatar
troubaa
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 52
Messages : 9114
Localisation : ici ou là

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par troubaa le Mar 18 Nov - 17:42

JE vous en prépare d'autres de chiffres non conforme à la pensée médiathique ambiante.... chiffre appelé aussi chiffres fantaisiste.

concernant l'ena:
ps : Ceux qui sortent de l'ena ont généralement fait soit une grande école d'ingénieur, soit une grande école de commerce, ou science po... donc un mec bien de l'X sera un mec bien de l'ena.... L'ena n'est là que pour former des hauts fonctionnaires amènent à diriger l'Etat. A connaitre les rouages de l'Etat. Pas à orienter, prendre des décisions. C'est une école d’Administration fait pour former des administratifs. Des préfets, des commis de l’État, des directeurs régional ou départementale des grandes instances administratives. Pas des politiques, ni des visionnaires.

Pourquoi tant d’énarque chez nos politiciens ?
Parce que quand tu es fonctionnaire et que tu fais de la politique si tu es élu tu ne perds pas ton poste. Tu es mis en disponibilité. Moralité pour faire de la politique et assurer ses arrières en cas de défaite électorale vaut mieux être fonctionnaire. D’où la sur-représentation des fonctionnaires, et donc des enarques, dans notre système politique. Et c'est la surement aussi la raison pour laquelle notre pays est si administratifs.... le peuple est représenté par des administratifs qui feront ce qu'ils savent faire : de l'administration !

C'et pour cela qu'il faut arrêter cette stupide loi de protection des fonctionnaire. Fonctionnaire ou pas quand tu es élu tu perds ton poste. On aurait moins d’énarque administratif chez les politiciens.

L'Ena est une très bonne école pour former des fonctionnaires administratifs. Point barre. C'est son rôle.


_._._._._._._._._._._._


« Le vice inhérent au capitalisme est l’inégale répartition de la richesse. Le vice inhérent au socialisme est l’égale répartition de la misère. » – Winston Churchill
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par loli83 le Mar 18 Nov - 18:16

troubaa a écrit:L'Ena est une très bonne école pour former des fonctionnaires administratifs. Point barre. C'est son rôle.

là , je ne suis pas du tout d'accord , au contraire c'est une très mauvaise école !

et il faut voir les résultats ! une abberation incroyable par rapport aux multiples lois , réglements , instructions qui ne sont pas mémorisables de par leur nombre , quand elles ne sont pas contradictoires entre elles , inapplicables , ou inefficaces

j'étais fonctionnaire , j'en parle en connaissance de cause

et je rappelle la devise des énarques : " pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué "
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par Dédé 95 le Mar 18 Nov - 18:49

L'ENA est une école qui forme effectivement des fonctionnaires d'Etat!
Mais malheureusement elle en est venu à former des politiques, ce qui n'est pas son role!
Ou plutot il y a un lobby (mot à la mode) ENA pour s'emparer du pouvoir politique!
Vous savez depuis quand?
Depuis qu'un très haut fonctionnaire a décidé de prendre le pouvoir par un coup d'état en France, en décrétant s'opposer au régime des partis, et demander son investiture comme Président de notre République par un plébiscite!
Je vous laisses deviner son nom!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par loli83 le Mar 18 Nov - 19:59

c'était De Gaulle ?
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6194
Localisation : France

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par komyo le Mar 18 Nov - 21:04

VGE était polytechnicien et énarque, mais je ne vois pas très bien pour l'histoire du plébiscite !

qui est ce ?


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
Dédé 95
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 74
Messages : 7524
Localisation : Enfant du Monde

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par Dédé 95 le Mar 18 Nov - 21:20

De Gaulle!
- Il était haut fonctionnaire: Général d'Armée!
- Il a pris le pouvoir par l'intermédiaire d'un coup d'état en 1958! Voir à ce sujet un excellent livre de Miterrand: Le coup d'Etat permanent!
- Il a déclaré maint et maint fois s'opposer au régime des partis, la Vème étant par ailleurs le contraire d'une constitution démocratique!

- En 1969
Dans un référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la fusion du Sénat avec le Conseil économique et social, de Gaulle proposait d'introduire des représentants des organisations professionnelles et syndicales au sein des conseils régionaux. Mettant tout son poids dans le référendum, il annonça à l'avance son intention de démissionner en cas de victoire du « non ». Celui-ci, auquel s'était rallié Valéry Giscard d'Estaing, l'emporta par 52,41 % le 27 avril 1969. Quelques minutes après minuit, le 28 avril 1969, un communiqué laconique tombe de Colombey : « Je cesse d'exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet aujourd'hui à midi. ».
On appelle cela un plébiscite!


_._._._._._._._._._._._


"On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."
"Prenons nos désirs pour des réalités !"
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6194
Localisation : France

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par komyo le Mar 18 Nov - 21:33

ah ok, je n'avais pas pensé a un plébiscite perdu ^^


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
loli83
Roi des Mondes visible et invisible

Date d'inscription : 04/03/2012
Messages : 12599

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par loli83 le Mar 18 Nov - 23:30

j'avais donc bien suivi

et à l'époque j'avais trouvé stupide sa décision de partir pour un "non" qui ne le remettait pas lui personnellement en cause , il a eu une réaction d'orgueil mal placé je trouve
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6194
Localisation : France

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par komyo le Lun 24 Nov - 16:15

gaston21 a écrit:Il m'est arrivé de rencontrer des X intelligents! Celui que je cite était l'exception! Et je mets les X-Mines ou Ponts très au-dessus des couvées de l'ENA. Troubaa, ne déforme pas ma pensée. Pour le reste, je rejoins l'opinion de Komyo. Ce sont des chiffres fantaisistes.

aussi fantaisistes effectivement, que les affirmations de médecins américains qui lobby obligent, expliquaient doctement il y a quelques décennies qu'il n'était pas du tout prouvé que le tabac favorisait le cancer. Aujourd'hui cela paraitrait incongru, comme quoi il faut d'abord des éveilleurs et ensuite lutter contre la désinformation avant que cela ne soit admis par l'opinion publique.




_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.
avatar
komyo
Roi des Mondes visible et invisible

Masculin Date d'inscription : 11/01/2014
Messages : 6194
Localisation : France

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par komyo le Ven 28 Nov - 14:58

On peut même dire que le scepticisme climatique ou relatif à la transition énergétique se développe rapidement au sein de groupes d’ingénieurs issus de notre plus prestigieuse grande école. À l’instar d’un grand scientifique et écologiste allemand, Fritz Vahrenholt, déjà évoqué ici, ils s’aperçoivent que la réalité climato-énergétique ne correspond pas aux affirmations péremptoires du GIEC ou aux idées dominantes dans les médias de grande diffusion, et que suivre aveuglément ces messages erronés peut notamment  leur faire perdre beaucoup d’argent.



L'indispensable mutation qui attend le secteur pétrolier
Stephen Petranek

Hier, nous avons vu que les esprits américains étaient progressivement en train d'évoluer quant à la question du réchauffement climatique. Après une phase de déni massif, entreprises, hommes politiques et particuliers prennent conscience des conséquences de ce réchauffement sur la fréquence et surtout sur l'intensité des événements climatiques catastrophiques (vortex glaciaire, tempêtes, inondations...).

Urgence climatique
Dans le dernier rapport de l'Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC), publié le 2 novembre dernier avec peu d'écho médiatique, on remarque que les termes habituellement utilisés comme "probable" ou "les données indiquent la possibilité que..." ont disparu.
Si des changements majeurs dans notre atmosphère n'ont pas lieu d'ici 2050, nous entrerons d'ici 2100 dans un état chaotique de phénomènes météorologiques imprévisibles et violents

Le rapport établit clairement que si des changements majeurs dans notre atmosphère n'ont pas lieu d'ici 2050, nous entrerons d'ici 2100 dans un état chaotique de phénomènes météorologiques imprévisibles et violents.

En outre, le rapport remarque que ces changements commencent déjà à avoir lieu et sont évidents dans notre vie quotidienne. Il ajoute qu'il faut absolument se mobiliser pour éliminer toute production humaine de gaz à effet de serre d'ici 2100 si nous voulons vivre sur une planète raisonnablement prévisible.

Révolution énergétique à venir ?
Cela veut dire qu'il nous faut éliminer petit à petit et dès que possible tous les combustibles fossiles.

Selon l'IPCC, la plus grande partie du réchauffement a lieu dans les océans de plus en plus acidifiés. Il nous suffit de passer majoritairement à des combustibles renouvelables d'ici 2050 et d'éliminer totalement les combustibles fossiles d'ici 2100.


Même la plupart des grandes compagnies pétrolières reconnaissent aujourd'hui qu'il faut brûler moins de combustibles fossiles.

En avril dernier, Exxon Mobil a déclaré que selon ses prévisions, trois quarts de l'énergie mondiale seront issus des combustibles fossiles en 2040. Toutefois, le communiqué de presse reconnaissait également que les combustibles fossiles augmentent les émissions de dioxyde de carbone et entraînent une hausse des températures.

Sur son site web, Shell Oil déclare :

   "Les émissions de CO2 doivent être réduites pour éviter de graves changements climatiques. Pour cela, les gouvernements et les industriels doivent travailler mains dans la main. L'action gouvernementale est nécessaire et nous soutenons un cadre international qui permettent la taxation du CO2, et encourage l'utilisation de toutes les technologies permettant de réduire le CO2."

Les compagnies pétrolières abandonnent même l'ALEC (American Legislative Exchange Council) qui a défendu le déni du changement climatique et rédigé des projets de loi que les élus peuvent soumettre aux parlements des Etats.

En septembre, Occidental Petroleum, quatrième plus grande compagnie pétrolière des Etats-Unis, a décidé de ne plus soutenir l'ALEC.

Peu avant, le président de Google, Eric Schmidt, avait déclaré que son entreprise ne soutiendrait plus l'ALEC. Dans une émission de radio, il avait déclaré :

   "Ils mentent, ils mentent, tout simplement".

Je n'aimerais pas être dans le pétrole à terme. Les "compagnies pétrolières" devront se transformer en "compagnies énergétiques" très rapidement

http://cdn.publications-agora.com/elements/qmw/newsletter/html/QMW141128.html


_._._._._._._._._._._._


"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)
«Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête.» - Victor Hugo
Il y a deux types de français : il y a ceux qui pensent que le gouvernement et les lobbies vous veulent du bien et il y a ceux qui pensent Wink.

Contenu sponsorisé

Re: Transition énergétique : en finir avec les débats irrationnels

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû - 3:00